Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Bank Of America (BAC)

Voilà le lien:

http://www.fairholmefunds.com/pdf/CaseStudyI.pdf

Je la trouve très bien faite.

Bonne lecture !

«13456

Réponses

  • 177 Réponses trié par Votes Date
  • May 2012 modifié Vote Up0Vote Down

    Monish Pabrai, un autre gestionnaire 'value' qui mise gros sur BAC

    http://www.hardcorevalue.com/2012/05/mohnish-pabrai-bets-big.html

    J'avoue qu'un simple retour à son évaluation historique verrait le titre doubler voire tripler...

  • LOL Etienne. Je ne suis pas Pabrai moi, je ne mérité pas un tel suivi :-)
  • Je trouve que l'analyse de Sergio n'a rien à envier à celle de Berkowitz.
  • Merci beaucoup Marc, tu es très indulgent ! 
  • Heeee les notes disent que c'est un transfert de sa famille?
  • Très bons points. À moins de mauvaises surprises de Contrywide et Myrrill, BAC pourrait réaliser 1,35 $ de profit par action en 2017. cible de 16 $ dans 5 ans ? j'ai plus de questionnement pour AIG que BAC

  • Snowball, nous n'avons aucune idée de ce que le cours fera ou ne fera pas d'ici à 5 ans mais ce serait quand même assez décevant si nous en restions à 16$ sachant que c'est déjà peu ou prou ce que BAC vaut aujourd'hui !?



  • En phase avec l'avis d'Etienne.

    Je pense que la valeur de rachat sur marché privé de BAC, sauf très mauvaise surprise dans les livres, est plutôt à 25 qu'à 16 : un premium sur la book value est à envisager pour avoir la moitié des américains comme client, et il n'est pas rare de payer plus de 1,3x la book value pour une acquisition bancaire.

    Aucune idée de ce que peut faire BAC en 2017 bien entendu. N'importe quoi de positif me conviendrait. Warren Buffett disait que le potentiel de la franchise est de 50 milliards par an pour info, mais nous n'avons pas besoin de ça pour faire notre beurre.

  • Alors, on peut acheter BAC au même pris qu'il y a plusieurs mois (février) même si le Quarterly était très positif.  Je pense me laisser tenter.  Surtout par le warrant à 3.3$.

    Depuis un an le titre a perdu 27% et le warrant 50%...

     

     

  • Sergio, BAC a fait des revenus de 93 milliards au cours du dernier exercice. Selon morningstar, l'exercice le plus profitable fut 2006 (21 milliards de profit). Pour une vrai banque traditionnelle, avec un bilan fiable, En temps ""normal"", l'action devrait se transiger à + que la valeur au livre.

    j'ai manqué l'affirmation de Warren comme quoi BAC pourra faire 50 milliards par an, si tu as l'article, je serais preneur. Est-ce que tu sais combien il y a d'actions en circulation ?

  • 10,133 milliards d’actions dehors à fin 2011.
  • Si BAC génère 50 milliards de profits d'ici 5 ans comme l'indique Sergio, nous aurons tout un rendement mais il va falloir que les ventes augmentent de plus que 8 % par année. Est-ce réaliste de penser que cette banque pourra générer autant de profit (+/- 5 $) par action ? elle a très peu de spread sur ses prêts et elle ne peut investir beaucoup dans la croissance car elle doit continuer de se capitaliser

    si elle réussi à faire 50 milliard de profit, c'est présentement la meilleure aubaine du NYSE

  • Je ne fais pas cette hypothèse pour ma part. C'était les propos de WB dans je ne sais plus quelle interview et il n'a pas donné de précision sur combien de temps il faudrait pour y arriver.

    Je ne partage pas nécessairement ce point de vue, même si ce n'est pas impossible. Je pense que si cela se fait, c'est plus par réduction de coûts que par augmentation de ventes parce que les acquisitions du précédent CEO ont crée beaucoup de postes inutiles pour la banque et 60 datacenters (le nombre de 10 étant plus qu'adéquat pour ce type de banque, et je pense qu'on peut même descendre à 6).

    Pour ma part, un accroissement de la Book Value de 2$ par an pendant 5 ans au moins dans les 10 prochaines années m'irait déjà plus que bien !

  • Alors, on peut acheter BAC au même pris qu'il y a plusieurs mois (février) même si le Quarterly était très positif.  Je pense me laisser tenter.  Surtout par le warrant à 3.3$.

    Depuis un an le titre a perdu 27% et le warrant 50%...

     

     

    Je suis en train de me demander la même chose...  Je suis tenté de vendre un partie de mon Wells Fargo pour jouer BAC.  Mais il y a aussi JPMorgan qui me tente...  Pourtant moi qui m'était juré de ne plus toucher aux grosses financières dont je suis incapable de décrypter le bilan... grrrr maudit gambling :-)
  • Par contre je trouve que le warrant ça fait un peu trop casino au prix actuel.  

    Ignorant les dividendes, il faudrait que l'action dépasse 23$ en 2019 pour que les warrants commencent à être plus payants.
  • Je suis beaucoup plus chaud pour l'action que les WTS aux prix actuels.

    Pour anecdote, j'étais fortement long WFC en 2009 et ai switché toute ma position sur BAC par la suite (avec d'autres positions aussi).

  • Empcod, à mon avis, wfc est la banque ayant la performance financière la plus constante des principales aux US. Si la croissance se maintient ainsi que le ROE de de 12 à 15 %, le bpa sera de plus de  5 $ d'ici 5 ans. Si nous pouvons réaliser 12 à 15 % en incluant le dividende avec la meilleure banque, pourquoi prendre des risques supplémentaires ?
  • image
    Published: Saturday, 23 Jun 2012 | 10:28 AM


    When a consumer’s credit score drops, it is hard to recover financially. Wall Street firms could face the same fate.
    Goldman Sachs , Morgan Stanley, JPMorgan Chase   image] , Bank of America and Citigroup  all suffered credit ratings cuts on Thursday. The rating agency Moody’s Investors Service said that, even though these banks had moved to strengthen their operations, their core trading businesses contained structural weaknesses.




    image
    In other words, the downgrades reflect the new sober era for Wall Street.
    Since Moody’s put the banks on warning in February, the firms have had time to brace themselves and the immediate impact of the cuts is not likely to be drastic. But banking industry analysts say they think Moody’s actions will cause lasting pain.
    “It will make life more difficult for the banks over the long run,” said Andrew Ang, a professor of business at Columbia Business School. “The effect of ratings is pervasive.”
    Ratings at Bank of America, which owns Merrill Lynch, and Citigroup, which has a large investment bank, were cut to Baa2. At that level, their creditworthiness is at the lower end of the investment grade, just two levels above junk. Morgan Stanley was downgraded to Baa1, three notches above junk, and Goldman was reduced to A3, four notches above junk.
    In many ways, those cuts echo investor sentiment about banks with large Wall Street operations. The stocks of Goldman, Morgan Stanley and similar firms trade at valuations that are depressed by historical standards, an indication that investors harbor deep doubts about the industry’s long-term prospects.
    But the sharply lower credit ratings may cause more stress in the same areas that prompted the downgrades.
    pour info, WFC a "passé le test"
  • Les investisseurs ont actuellement peur des procès et litiges envers BAC. Plusieurs estiment que ceux-ci pourraient impliquer une coût total de 50 milliards pour BAC, ce qui réduirait l'équité et réserves et pourrait même entraîner une dilution des actionnaires (réf. nouvelle émission d'actions).

    Après avoir pris connaissance de nouveau du case study de Berkowitz, il y 2 questions à répondre avant de pouvoir savoir si cette compagnie offrira un rendement espéré raisonnable. 1) Combien de $ pour les litiges en cours 2) compte tenu de la réponse 1, à partir de quelle année BAC pourra générer 10 % de ROE ?

    Si vous avez la réponse à ces 2 questions, j'apprécierais beaucoup avoir vos idées. Merci beaucoup !

  • A mon sens, personne ne peut avoir de réponse non spéculative aux questions légitimement soulevées.

    Ma seule thèse est que 50 milliards de provisions + 250 milliards de liquidités en excès à court terme suffisent pour faire face à ces problèmes, et qu'une dilution de 50 ou même 75 milliards ne ferait même pas mal d'ici 10 ans.

    Je parle de ces points sur le blog d'Etienne : http://www.investisseurdebutant.com/detour-au-pays-de-loncle-sam

  • À mon avis, ces litiges sont déterminants dans le contexte où BAC est sous-capitalisée vs Basel III. Pourquoi investir dans une compagnie si on ne peut estimer quand elle fera 10 % de ROE par année alors qu'il y a plusieurs autres compagnies qui font déjà plus de 12 % ?

    Je relance mon appel à tous... À partir de quelle année BAC générera un ROE de plus de 10 % ?

     

  • Les inquiétudes sur Bâle III qui sera implémenté on ne sait quand, disons 2019 (mais peu importe la date en réalité), sont-elles réellement d'actualité aujourd'hui ? Nul ne sait précisément ce que sont ces exigences par ailleurs et si/quand les banques US seront forcées à les appliquer pré-échéance. Tous les articles sur le sujet sont spéculatifs, c'est de la rumeur au mieux. Ainsi, qu'en savons-nous si BAC est sous-capitalisée par rapport à quelque chose qui n'existe pas ? La réalité des banques dans la pratique, d'après ce que je vois régulièrement sur place, c'est Bâle 1. Bâle II et upgrades, c'est du blabla pour le moment.

    Bien sûr, j'espère que de nombreuses personnes continueront à s'en inquiéter pour garder un prix massacré plus longtemps. 

    Par ailleurs, les activités de BAC hors procès génèrent d'ores et déjà un ROE supérieur à 10% si on regarde les résultats de chaque branche individuellement. Merci de corriger si j'ai mal lu (je ne suis pas fan des analyses trimestrielles), mais les ROE de plusieurs branches sont même au-dessus de 15% au T1.

    En 2011, le profit pré-taxes pré-provision implique un ROE de nettement plus de 10%. Peut-on réellement accuser BAC de provisionner de manière conservatrice au vu de ses litiges ?

    Si quelqu'un répond factuellement à ta question, tant mieux, et je veux bien avoir la même boule de cristal que lui :-).

    Après, ton avis est ton avis et je le respecte. Nul n'est forcé d'investir dans une situation qui lui échappe.

  • suis déjà in ds BAC, bien hâte de voir les prochains résultats ! bons points
  • Article aujourd'hui dans WSJ

    BY DAN FITZPATRICK
    Bank of America Corp. thought it had a bargain four years ago when it paid $2.5 billion for tottering mortgage lender Countrywide FinancialCorp. But the ill-fated decision has already cost the Charlotte, N.C., lender more than $40 billion in real-estate losses, legal expenses and settlements with state and federal agencies, according to people close to thebank.

    "It is the worst deal in the historyof American finance," said Tony Plath, abanking and finance professor at the Universityof North Carolina at Charlotte. "Hands down."

     

  • September 2012 modifié Vote Up0Vote Down

    Je crois pas qu'on en a parlé ici. Voiçi les clauses d'ajustements du warrant en cas de dividendes ou autres distributions. Clauses qui pourraient s'averer très payantes en cas de dividendes ou autres distributions par BAC.

     

    Adjustments to the Warrants

    Pursuant to the terms of the warrants, the number of shares of our common stock issuable upon exercise of each warrant (the “warrant shares”) and the warrant exercise price will be adjusted upon occurrence of certain events as follows.








    In the case of stock splits, subdivisions, reclassifications or combinations of common stock. If we declare and pay a dividend or make a distribution on our common stock in shares of our common stock, subdivide or reclassify the outstanding shares of our common stock into a greater number of shares, or combine or reclassify the outstanding shares of our common stock into a smaller number of shares, the number of warrant shares at the time of the record date for such dividend or distribution or the effective date of such subdivision, combination or reclassification will be proportionately adjusted so that the holder of a warrant after such date will be entitled to purchase the number of shares of our common stock that it would have owned or been entitled to receive in respect of the number of warrant shares had such warrant been exercised immediately prior to such date. The exercise price in effect immediately prior to the record date for such dividend or distribution or the effective date of such subdivision, combination or reclassification will be adjusted by multiplying such exercise price by the quotient of (x) the number of warrant shares immediately prior to such adjustment divided by (y) the new number of warrant shares as determined in accordance with the immediately preceding sentence.








    In the case of cash dividends or other distributions. If we fix a record date for making a distribution to all holders of our common stock of securities, evidences of indebtedness, assets, cash, rights or warrants (excluding ordinary cash dividends (as defined below), dividends of our common stock and other dividends or distributions referred to in the preceding bullet point), the exercise price in effect prior to such record date will be reduced immediately thereafter to the price determined by multiplying the exercise price in effect immediately prior to the reduction by the quotient of (x) the market price (as defined below) of our common stock on the last trading day preceding the first date on which our common stock trades regular way on the principal national securities exchange on which our common stock is listed or admitted to trading without the right to receive such distribution, minus the amount of cash and/or the fair market value of the securities, evidences of indebtedness, assets, rights or warrants to be so distributed in respect of one share of our common stock (such amount and/or fair market value, the “per share fair market value”) divided by (y) such market price on the date specified in clause (x). Any such adjustment will be made successively whenever such a record date is fixed. The number of warrant shares will be increased to the number obtained by multiplying the number of warrant shares issuable upon exercise of a warrant immediately prior to such adjustment by the quotient of (a) the exercise price in effect immediately prior to the distribution giving rise to this adjustment divided by (b) the new exercise price as determined in accordance with the immediately preceding sentence. In the case of adjustment for a cash dividend that is, or is coincident with, a regular quarterly cash dividend, the per share fair market value would be reduced only by the per share amount of the portion of the cash dividend that would constitute an ordinary cash dividend. If, after the declaration of any such record date, the related distribution is not made, the exercise price and the number of warrant shares then in effect will be readjusted, effective as of the date when our board of directors determines not to make such distribution, to the exercise price and the number of warrant shares that would then be in effect if such record date had not been fixed.

     

     

    En bref, s'il y a un dividende, ca paye en double pour le porteur du warrant en ce sens que le prix d'exercise baisse et le ratio warrant/action augmente. Par exemple, en gros, un dividende de 5% reduit le prix d'exercise de 5% et fait passer le nombre d'actions que tu peux acheter de 1 action à 1.05 action.  

     

  • On est entièrement d'accord, c'est un peu comme si les warrants nous paient du dividende. Il en est d'ailleurs de même pour AIG !!!
  • C'est d'autant meilleur pour un investisseur (en tout cas pour nous en France) qu'un dividende normal est taxé, mais pas l'ajustement du strike!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.