Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Fortress Paper (FTP)

L'action de FTP vient de connaître une débandade aussi spectaculaire que sa hausse. Selon moi, le titre a trop reculé compte tenu des résultats que l'entreprise pourrait livrer en 2012. Voici mes chiffres :

Le moulin de Thurso va produire 200 000 tonnes de pâte de rayonne. Le prix actuel est de 1500$/tonne et le coût de production pourrait être de 700$/tonne.

La compagnie estime sont coût de production à 600$/tonne avec la centrale de cogénération qui sera prête fin 2012. J'ai lu une étude qui disait que l'impact d'une centrale de cogénération sur le coût de production d'un moulin variait de 75$/tonne à 225$/tonne. J'ai donc choisi (un peu au hasard) d'ajouter 100$/tonne au coût de production pour tenir compte du fait que la centrale de cogénération ne sera pas prête en 2012.

Donc, en choisissant un prix conservateur de 1200$/tonne et un coût de production de 700$/tonne, on obtient :

(1200 - 700) x 200 000 = 100 millions de BAIIA

En déduisant 5 millions d'intérêt, 10 millions d'amortissement et 30% d'impôt, on obtient :

(100 - 5 - 10) x 0,7 = 60 millions de bénéfices net

Fortress possède aussi une usine de papier peint (Dresden) et de billets de banque (Landqart). Actuellement, la contribution de ces usines est de 0 car Landqart perd de l'argent et annule les profits de Dresden. Il faut dire que les nouvelles coupures du Franc Suisse et de l'Euro ont été repoussées à 2012.

J'estime que la situation va probablement s'améliorer en 2012 pour Landqart et que les deux usines pourraient faire 15 millions de profits (elles ont fait 12 millions en 2009).

On a donc :  (60m + 15m) / 14,2m d'actions = 5,30$ de bénéfice net par action

Ces profits pourraient être plus élevés si le prix de la pâte demeure autour de 1500$/tonne et si Landqart obtient de gros contrats. À 25$ l'action, le titre me semble sous-évalué. 

  
«13456733

Réponses

  • 965 Réponses trié par Votes Date
  • Le titre de Fortress Paper FTP est largement sous évalué par Mr. Market présentement.  Ce que je lis et estime est que la compagnie fera $6-$7 de bénéfice par action en 2012 sans compter les possibilité d'acquistion.  Le marché attend de voir les résultats pour le réfléter dans le prix de l'action mais ça viendra.  FTP est une vrai aubaine à ce prix.
  • Belle analyse.

    Je songe sérieusement à y investir. Je vais faire mes devoirs avant.

  • August 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Un reportage de la semaine verte (mars 2011) sur le projet Thurso :

  • August 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Je n'ai jamais été intéressé par ce titre mais je dois t'avouer que le fait de voir le reportage que tu nous partage me donne le goût de m'informer davantage à ce sujet...

    Si j'ai bien compris, Thurso sera une gigantesque usine de rayonne lorsqu'elle sera fonctionnelle?
  • Le gens semblent se tourner vers la Rayonne parce que le prix du coton est très élevé... dans ce cas, qu'est-ce qui fait que le prix du coton est aussi élevé actuellement et qu'est-ce que laisse croire que justement, le prix du coton demeurera élevé et que la rayonne bénéficiera d'une forte demande à long terme?
  • Je vous transfère une discussion d'une autre source en anglais sur la demande future de la rayonne.  Ça vient d'une autre compagnie mais c'est très intéressant comme persceptive pour FTP.

     


    From the recent Rayonier conf call - thought it might be relevant to those who own FTP.  I think Rayonier's positive comments on commodity dissolving pulp market are important because Rayonier is much less biased and conflicted than FTP may be as Rayonier produces specialty cellulose, not commodity dissolving pulp such as FTP:

    Michael Roxland – Bank of America/Merrill Lynch

    Over the last couple of months, we’ve had a number of dissolving pulp capacity announcements aimed to start not only in China, but here domestically. And obviously, you are well entrenched in the market, but any concern that these proposed capacity additions eventually erode your market share? And practically giving the amount of capacity that’s targeted to come online, I think somewhere in excess of 2 million tons over the next year-and-a-half?

    Lee M. Thomas

    I think a couple of things, Mike. I think one, our product line is dissimilar from the capacity announcements that have been made. There haven’t really been any capacity announcements in our specialty categories. What I have seen has all been in the commodity viscose area and that’s really unrelated to the demand for our products. The second thing is just as an aside, I’d be surprised if all of that capacity came home. I have seen a lot of the announcements. I have gone to see a little bit about people who postpone the announcements, I mean, postpone the implementation. So I think both of those things, the big one from our point of view is it is not in the product categories that we produce.

    Michael Roxland – Bank of America/Merrill Lynch

    But in terms of let’s assume, for the sake of argument that you are right and that not all of that capacity comes on, but let’s assume that a certain amount does and just targeting the commodity viscose. Any concerns that as you start to ramp up your C mill in 2013 and start selling initially into commodity viscose that your margins get, I wouldn’t say get crushed, but certainly get impacted by the capacity that’s come on earlier?

    Lee M. Thomas

    We are really not concerned about that. And we’re not concerned for a couple of reasons. One, the discussion we had about bringing on our Specialty Cellulose as quickly as we can qualify customer orders. But the second reason is as we’ve done our work around commodity viscose and the demand for that, we think there will be strong demand for rayon on fabric for the long-term. We see – and we spend a lot of time looking at the growth and where that’s going, how it relates to cotton and cotton availability, so we actually think that commodity viscose will go through it up-and-down cycles, but throughout the process we think, you are going to have good steady demand for rayon.

    Paul G. Boynton

    In fact, Mike, if you track the announced expansion for the viscose customers through the same period, you’d see matching if not more planned demand for that other than these 2 million tons you have announced here. Our thought of course is all that’s going to retreat for a little bit and they come back on just as we have seen in the past. So I think history is a good teller here before we had prices of viscose pulp down in the $700 to $800 range, it went up to 13 to 14 at one peak there, a lot of announcements of capacity coming on, and then it dropped back down to $800, $700 a ton. A lot of those announcements went away and those people went away. And then it went back up to 26 and everybody said okay, well, we’re on it again. I think we will see the same thing. A lot of folks kind of change their mind.

    And so it’s a very commoditized business. And one thing that we do is we stay focused on our business and our customers know that. And I think they appreciate it. So even the small number of players that can kind of flow in and out on the fringe of our business, our customers recognize that we stay with them even when prices on the commodity side are much higher. They know we don’t chase that and therefore I think that keeps us pretty solid in the marketplace.



    http://seekingalpha.com/article/282853-rayonier-ceo-discusses-q2-2011-results-earnings-call-transcript
  • @Philrancourt: Quand tu parles de coût de production, ça inclut les dépenses SG&A ou juste le coût des revenus?
  • polangevin a dit :

    @Philrancourt: Quand tu parles de coût de production, ça inclut les dépenses SG&A ou juste le coût des revenus?

    Oui, ça inclut toutes les dépenses reliées au fonctionnement de l'usine.

    Pour en revenir au prix du coton, la théorie de plusieurs producteurs de pâtes de rayonne est que l'expansion de la classe moyenne en Inde et en Chine va créer une pression à la hausse continuelle sur le prix du coton (les gens accédant à la classe moyenne améliore leur garde-robe avant de s'acheter une auto). Les fabricants de vêtements vont donc chercher à utiliser des substituts du coton comme la rayonne pour réduire leurs coûts.

    L'idée, c'est que le prix de la pâte rayonne se doit d'être ni trop haut, ni trop bas. Trop bas : il n'y a pas de profits. Trop haut : ça attire beaucoup de concurrence et le prix risque de s'écrouler.


  • August 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Ça fait quelques heures que je lis sur le sujet et effectivement FTP me semble une situation spéciale intéressante. Son usine de Thurso entrera en fonction alors que la demande excédera toujours l'offre mais plusieurs projets de conversion d'usine vont voir le jour en 2012 et 2013 notamment en Chine. Ça semble à tout le moins une opportunité d'investissement intéressante à court terme (1@2ans).

    J'ai remarqué également que l'entreprise prévoyait racheter jusqu'à 3% de ses actions pour la prochaine année. Signe que la direction croit également son titre sous évalué comme indiqué sur ce fil. Malgré cette annonce, le nombre d'actions augmente tout de même d'environ 20% par an...
  • Selon vous qu'est-ce qui explique cette lente descente depuis la mi-février du prix du titre?
  • Tiiiiito a dit :

    Selon vous qu'est-ce qui explique cette lente descente depuis la mi-février du prix du titre?

    Il y a plusieurs raisons selon moi :

    1. Le prix du coton a baissé de moitié depuis son sommet historique de février
    2. Il y a eu des annonces de nouveaux projets de conversion vers la pâte de rayonne (concurrence potentielle)
    3. L'usine de billets de banque de Landqart perd de l'argent
    4. Les analystes qui suivent Fortress ont perdu beaucoup de crédibilité dans l'affaire Sino-Forest
    5. Les marchés boursiers dans l'ensemble n'ont pas été très favorable
     
  • D’après ce que tu me dis je trouve ça inquiétant pour l'avenir, les fondamentaux sont p-e excellents mais si tout le monde pense que l'avenir est sombre, personne n’achète ... que des vendeurs qui perdent espoir et qui vendent alors le titre continu de dégringoler.
  • il faut etre un peu (beaucou0 contrarien pour faire de l'argent en bourse!

    si tout le monde vend, c'est parfois le temps d'acheter
  • en effet, il faut pouvoir être contrarien tout en restant objectif face à un titre (pas trop enthousiaste quand il monte beaucoup et pas trop déprimé quand il baisse beaucoup)  
  • Il y a quelque chose qui me chicote sur FTP, en 2008 et 2009 le bénéfice d'exploitation était de 20 millions alors qu'en 2010 il n'était que de 1 million.  Quelqu'un peut m'expliquer comment c'est possible?


  • Crois-tu que cela aura un effet considérable sur le cours boursier?
  • C'est dur à dire... les marchés sont tellement volatiles. Ça ne change pas grand chose aux fondamentaux de la société et à ses perspectives.
  • 1 mois de moins ça peut représenter beaucoup de cash quand on sait que beaucoup de compétiteurs ont également des projets de conversion pour les mois/années à venir, non?

    J'aime beaucoup les présentations faites par l'entreprise mais j'y vois peu d'objectivité, on balaie sous le tapis les risques auquel ce genre de projet s'expose. M. Wasilenkoff passe pour un génie mais la conversion des usines de traitement du bois est déjà entamée partout dans le monde et parfois dans des territoires ou la forêt se regénère beaucoup plus rapidement qu'au Québec... Ensuite, le prix de la pâte à rayonne est quand même volatil et sa demande varie en fonction du cours du coton. Le projet est intéressant mais j'aimerais voir plus de franchise de la part de la direction. Food for thought comme on dit!
  • C'est sûr que Wasilenkoff est entrepreneur ambitieux qui croit en ses projets. C'est plus une qualité qu'un défaut à mes yeux.

    Je ne crois pas qu'il pêche par excès d'optimisme ou qu'il cache des choses. Le projet de Thurso à toujours été basé sur un prix de 900$/tonne. Au prix actuel de 1500$/tonne, il y a une grande marge de sécurité. 
  • Effectivement, sur les bases actuelles, le projet est très rentable. J'imagine que tu dois suivre le prix de la pâte à rayonne pas mal avec ce titre. Comment son prix a-t-il fluctué dans la dernière année?
  • September 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Le prix était d'environ 1500$/tonne lors de l'achat de Thurso (mars 2010). Les prix se sont ensuite emballés vers la fin 2010 et ont dépassés le 2000$/tonne. Le prix du coton a atteint un sommet jamais vu depuis la guerre civile américaine en février 2011.

    Ces prix n'étaient évidemment pas soutenable à long terme et sont redescendus. Le prix de la pâte de rayonne est de retour à 1500$/tonne. Voici un site pour suivre le prix du coton :


    Dans un autre ordre d'idée, un journal vient d'annoncer que Fortress fait partie du consortium gagnant pour imprimer les billets de banque en Inde :


     
  • Je suis daccord avec la pluspart de vos estimations.

    Vous pouvez voir mes blogs (en anglais) ici.

    http://pretoriainvestment.wordpress.com/category/tse/ftp/

    J'ai personnellement augmenté mon investissement dans FTP dernièrement.

  • Bienvenue sur le forum GroupePretoria.

    Finalement, le délai à Thurso ne semble pas avoir impacté le prix de l'action. Il faut dire que la décision de la Banque Centrale Suisse d'empêcher le Franc Suisse de monter trop haut constitue une autre bonne nouvelle pour Landqart. 
  • Quel % du chiffre d'affaires de fortress représenterait Landqart une fois que Thurso devient fonctionnelle avec la pâte de rayonne?
  • Un pourcentage très bas.  Pour moi Landqart est estimé à faire 0 de profit.

    Lorsque ca va redémarrer, je dirais que ca devrait donner environ 5M de profit comme en 2009.

  • À pleine capacité (ce qui n'est vraiment pas le cas actuellement), je crois que Landqart pourrait générer 100 millions de revenus et beaucoup plus que 5 millions de profits. Par contre, ils doivent gagner des contrats pour le Franc Suisse, l'Euro et l'Inde pour que ça arrive.

    En comparaison, Thurso pourrait faire 250 à 300 millions de chiffre d'affaire et 160 M pour Dresden. 
  • Je suis beaucoup plus conservateur sur les profits possibles de Landquart.  Personnellement je crois qu'à pleine capacité il serait possible que Landquart rapporterait entre 20 et 30 millions.  Le coûts des matières premières ayant augmenté, je crois que ca prendra au moins 2 ans avant d'y arriver.

  • Donc d'ici quelques années, grosso modo si chaque division atteint son potentiel:
    Landqart = 20% des ventes
    Dresden = 30% des ventes
    Thruso = 50% des ventes
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.