Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

IBM

IBM à un plus bas en environ deux ans, le titre baisse suite aux résultats, et Warren est content que les rachats se poursuivent à prix plutôt faible.

Belle compagnie, mais très grosse, croissance plutôt lente, mais direction qui semble disciplinée avec une bonne allocation du capital. Semble un bon titre défensif, mais on fera pas un ten-bagger avec ça dans les trois prochains mois disons! Objectif de 20$ de profits par actions pour 2015 je crois, ce qui veut dire un titre actuellement à moins de 9x les profits futurs.

Dans un contexte où le marché est assez haut, un bon endroit pour placer de l'argent dans une position défensive?
«1

Réponses

  • 37 Réponses trié par Votes Date
  • J'avoue etre un peu ambivalent avec ce titre. Il me semble que le future sera un peu difficile pour eux avec dess gros competiteurs du marcher IT. Je serais porter aussi a accumuler sur cette baisse car il y a toujours des rachats d'actions. Je suis aussi un peu embeter. 
  • January 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    IBM ont récemment annoncé des résultats mitigés, par contre ils continuent à racheter des actions à un rythme effroyable, avec les rachat et le dividende, on parle d'un rendement de l'ordre de 13%.

    Par ailleurs, ils vendent leurs divisions de serveurs à Lenovo 

  • January 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Il y a eu 14 stock split entre 1943 et 2000... du coup, c'est sur qu'il faut en retiré à un moment donnée... Mais en effet de 1.16 G d'actions à 1.05 G d'actions, ça fait quand même 110 M d'actions de racheté... En 1 ans... Je change un peu de sujet mais en voici une entreprise que j'acheterait bien mais étant donnée que ce sont des produits pour lequel je ne suis pas susceptible d'acheté, je passerait mon chemin. Cette entreprise est un véritable labyrinthe à mes yeux, pire que la fonction publique française... Notamment tout le secteur ECO/Frendly mis de l'avent ces dernières années me dépasse coté rentabilité...
  • Pour relancer les discussions sur le géant IBM, Serge et cie ont pondu un texte sur leur nouveau site:

    http://linvestisseurfrancais.com/2014/05/investir-dans-ibm-un-elephant-qui-danse-encore/
  • Mais non JF, c'est plus l'équipe qui aime contrarier le consensus ! Le problème avec le consensus, c'est qu'avoir l'accord du consensus est bien souvent trop cher...
  • Haha, mais s'il y a consensus dans votre équipe, je dirais que c'est à contre-courant du consensus général! Pour IBM, je vous trouve peut-être généreux avec un multiple de 15x, ça me semble le haut de la fourchette d'évaluation pour ce genre de société mature?

    Bravo pour le nouveau site en passant. Petite question, c'est moi ou tous les articles qui étaient sur BeRich n'ont pas été porté sur le nouveau site.
  • May 2014 modifié Vote Up1Vote Down
    Je ne crois pas cela : regarde les multiples de Coca, ils sont bien plus hauts. 
    Avec les buybacks, tu es quasi certain de faire mieux que 3% de croissance du bénéfice par action par an. Avec 15, c'est la croissance que tu prices.
    Pour moi, acheter IBM à moins de 10 fois les profits de la partie opérationnelle, c'est un peu comme acheter Wal-Mart ou Moody's à ce multiple : safe & cheap. Le truc, c'est que comme pour Wal-Mart il n'y a pas si longtemps que cela (2010 - 2011), le marché pense que le concept d'IBM ne sera pas pérenne. Je pense pour ma part que rien n'est plus faux.
    Evidemment, on ne peut pas assigner un multiple de 15 à tous les business, mais, vu la cash-machine qu'on a là et l'allocation de capital brillante, pricer 3% de croissance ne me dérange absolument pas (pourtant, tu me connais, je suis assez deep value dans mon état d'esprit).

    Nous n'avons pas porté tous les articles de BRC sur l'Investisseur Français, simplement parce que c'est un travail titanesque de porter tous ces articles et les ré-écrire de manière plus synthétique.
  • OK, je comprends ton point de vue, merci.


    Sergio a dit :



    Nous n'avons pas porté tous les articles de BRC sur l'Investisseur Français, simplement parce que c'est un travail titanesque de porter tous ces articles et les ré-écrire de manière plus synthétique.
    Effectivement. Allez-vous conservez le site BRC en ligne ou il disparaîtra?
  • May 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Nous n'avons pas encore tranché la question définitivement : Pour le moment, il reste en ligne. 

    Je dirais aussi que la suppression de BRC n'est pas notre priorité : nous devons avant toute chose délivrer des contenus d'exception aussi bien sur L'Investisseur Français que dans le Club - et c'est à rechercher et à les créer que nous passons le plus clair de notre temps.
  • IBM qui lâche 8% ce matin, sur revenus et profits pas à la hauteur des attentes, abandon de l'objectif de 20$ de profits par action en 2015 et charge pour se débarrasser d'une division en payant l'acquéreur. Opportunité?
  • Ça ne se retourne pas sur un dix cents un mastodonte comme IBM.

    Le titre n'est pas cher mais ça peut être très long avant de revenir à 15 x les BPA.
  • iSmile a dit :

    Ça ne se retourne pas sur un dix cents un mastodonte comme IBM.

    Le titre n'est pas cher mais ça peut être très long avant de revenir à 15 x les BPA.

    Évidemment, la transformation n'est pas facile. Mais le marché peut finir par offrir une évaluation intéressante, quelque soit le temps mis pour améliorer la rentabilité d'IBM.

  • @iSmile

    Pourquoi IBM mériterait un multiple de 15? Ça fait des années que la valeur de leurs rachats d'actions est plus élevée bénéfices. Quelle est la croissance organique réelle d'IBM? À vouloir tant mettre l'accent sur les rachats d'actions, la meilleur chose pour les actionnaires à long terme, c'est que l'action reste à un multiple beaucoup plus bas que le marché pendant longtemps.
  • Aucune idée, j'ai écrit 15 parce que je suis parti de ce que Sergio a écrit quelques commentaires plus haut.
  • @BrunoGenereux

    IBM vient d'abandonner sa dernière activité hardware, pour se concentrer entièrement sur les IT. C'est un virage qui s'est amorcé dans les années 2000 et qui maintenant pleinement en action. Il reste beaucoup de marchés à développer dans ce large secteur et IBM s'est très bien positionner pour répondre aux à la future demande du secteur. Les mauvais résultats du dernier trimestre sont dû à des dépenses extraordinaires qui auraient très probablement dû être amorties sur une plus longue période. 

    IBM est pour moi une vache à lait qui se vend 10 fois les bénéfices, qui investis de 25% à 50% de ses bénéfices en R&D. Ils sont sur un marché non pas en déclin, mais dont la croissance est quasi assurée pour la/les prochaine(s) décennie(s).

    Watson est selon moi très intéressant. Voici un aperçu de comment ils comptent le vendre :

    Je pense qu'IBM pourrait croître par acquisition, comme par exemple en acquérant FEYE qui semble être la cible de plusieurs gros joueurs dû à leurs technologies propres. 
  • Quelques uns ici ont mentionné IBM dans leur post-mortem 2014. Pouvez-vous nous en dire plus? Quelle analyse en faites-vous? Quel potentiel y voyez-vous? Êtes-vous acheteurs au cours actuel?
  • jfmorissette a dit :

    Quelques uns ici ont mentionné IBM dans leur post-mortem 2014. Pouvez-vous nous en dire plus? Quelle analyse en faites-vous? Quel potentiel y voyez-vous? Êtes-vous acheteurs au cours actuel?

    Je suis un de ceux qui l'a mentionné ! :)

    La place d'IBM dans mon portefeuille a toujours été, si l'on veut, une forme de sécurité. L'histoire parle d'elle-même, compagnie qui est en bourse depuis vraiment longtemps, qui a réussi à adapter son modèle d'affaires avec tous les changements technologiques, un des meilleurs investisseurs de tous les temps est derrière elle, etc. 

    Sans vouloir répéter tout ce qui a été dit sur la compagnie, on sait qu'elle se débarrasse de produits à faible marge de profits pour se concentrer sur un offre de service à fort profit, ce qui a engendré des trimestres difficiles au niveau des revenus. Le tout, backer par un énorme programme de rachats d'action, fourni par de la dette. 

    C'est ce dernier point qui semble souvent mentionner comme raison de vendre le titre. Personnellement, les dirigeants font exactement ce qu'ils disent qu'ils feraient, c'est peut-être plus difficiles qu'ils pensaient, mais évidemment que la compétition serait forte dans le domaine, et donc j'aime bien voir qu'ils prennent de la dette qui leur coûtent pratiquement rien pour acheter une action qui semble sous-évaluée. 

    Pour ce qui est du potentiel, bien ils développent présentement des modèles hybrides avec le cloud pour des clients actuels, même si Amazon est très présent (et très pas cher évidemment, c'est Amazon), ces derniers ne développeront pas des systèmes bancaires, ou d'assurances ou services pour les gouvernements demain matin. 

    Sinon bien il y a encore le deal avec Apple (fallait bien la nommer celle-là encore :P) pour le développement d'applications orientés business. On a déjà vu un aperçu de ce que ça va donner. 

    J'ai augmenté ma position de façon significative en décembre dernier à 157, donc oui, je suis toujours acheteur au cours actuel.


  • Je l'ai également mentionné dans mon post mortem.

    J'ai vendu un peu de ce que j'avais dans mon compte non enregistré, pour perte en capital et pour profiter de d'autres occasions et gardé 3/4 de ma position, ce qui était dans le réer.

    Je suis acheteur à ce prix, dans le dernier rapport annuel, ils avaient un objectif de 20$ de EPS en 2015. Puis ils ont annoncé qu'en janvier ça serait révisé. Du mouvement à venir bientôt peut être, donc opportunité d'en rajouter si M. Marché réagit négativement.

    En plus de ce qui a été dit, rajoutons que les dernières acquisitions touchent pas mal au cloud, c'est encourageant.
  • D'après le conférence call.

    - EPS : 15,59$
    - Revenu de Cloud en hausse de 60% (7 milliard)
    - Revenu de sécurité hausse de 20%
    - Business analytic +7% (17 milliards)
    Il y a également les Mobiles revenus dont j'ignorais l'existence + 300%. Je creuserai pour en savoir d'avantage 

    Le titre perd 3% after hour. Voyons la suite des choses. 

    J'ai personnellement 25% de mon portefeuille dans IBM à 163$ et des poussières. Je trouve encourageant de voir que la stratégie prend forme.

  • Que pensez-vous de IBM à 140 $, moins de 9X le consensus de BPA pour l'an prochain ?
  • Je garde en portefeuille, je ne change pas ma position qui est déjà pas loin de 10%. D'un côté c'est un multiple assez bas, de l'autre, psychologiquement, le taux de change ne me donne pas le goût d'agir.
  • Pour ma part je ne suis pas actionnaire mais leur plan à long terme de se réorienter vers des secteurs à fortes marges et en croissances semble bien aller mais c'est du long terme. au mieux ça sera comme la transformation de GE sous Jack Welch qui fut assez spectaculaire. J'ai ce titre sur mon radar mais pour tout de suite je n'ai pas de disponibilité.

    Lucas, ont-ils parlé du % du chiffre d'affaires que représente les trois secteur dont tu nous parles?

    Buffett en rachète presque à chaque trimestre.
  • Je ne connais pas très bien IBM, je sais qu'ils ont une forte culture d'entreprise, mais il demeure que leur but premier est de créer de la valeur pour leurs actionnaires. Leurs rachats d'actions massifs sont une façon de le faire, mais rendu à un certain point; pourquoi ne font-ils pas un spin-off de leur division de cloud et celle de sécurité qui pourraient mériter un multiple élevé en raison de leur croissance élevée. S'ils ont des synergies à faire en gardant ensemble, il pourrait quand même faire un spin-off de 49% des actions des deux divisons soit ensemble ou séparément. Ils pourraient faire ça en continuant de racheter les actions de leur division principale. J'imagine qu'ils ont dû y penser. Après tout ça amènerait certains coûts supplémentaires et peut-être que leur division cloud et sécurité ont des besoins de financement qui sont actuellement comblés avec les profits du reste des activités d'IBM.

  • Lucas,

    A 25% de ton portefeuille dans IBM, je vois que tu as une très grande confiance dans la cie. Personnellement, je trouve ça beaucoup mais chacun a sa propre stratégie d'investissement.

    Pompe
  • Étant jeune investisseur, je fais des erreurs dans les titres que je décide de posséder. Je pense qu'investir autant dans IBM était l'une d'entres-elles. J'ai eu le temps de revoir mes stratégies d'investissement depuis janvier dernier et j'ai décider de vendre ma position. J'ai réussi à la vendre avec profit, donc j'ai évité les dégâts.

    Mario je n'ai pas la réponse à ta question. J'avais fait des recherches, mais les chiffres que j'ai présenté sont ceux auxquels j'avais accès. Je pense néanmoins qu'IBM demeure une bonne compagnie, qui traversera le temps. Simplement que les perspectives de croissances ne sont plus au rendez-vous.

    J'avais lu un article quelque part spéculant sur qu'est-ce que serait IBM aujourd'hui si la compagnie n'avait pas fait autant de buy-back dans son histoire. Je ne pense pas que booster l'EPS en émettant de la dette et en rachetant des actions soient la meilleure des stratégies.




  • Sam
    November 2015 modifié Vote Up0Vote Down
    Ma 2e plus grande erreur à ce jour aura été, comme toi, d'être resté trop longtemps dans un titre qui n'améliorait pas ses résultats. Je suis resté durant 5 ans dans suncor ou j'ai immobilisé jusqu'à 30% de mon capital. Je suis sorti à profit mais si j'avais investi cet argent dans la vaste majorité de mes autres investissements, j'en aurais fait bien plus. L'important est de reconnaître son erreur et de l'investir ailleurs. 

    Ma plus grande erreur aura été de ne pas investir mes premiers dollars dans un CELI. J'éviterais ainsi d'avoir a verser des dizaines de milliers de dollars à l'impôt chaque année, et ce pour le restant de ma vie. 
  • November 2015 modifié Vote Up0Vote Down
    Sam a dit :

    Ma plus grande erreur aura été de ne pas investir mes premiers dollars dans un CELI. J'éviterais ainsi d'avoir a verser des dizaines de milliers de dollars à l'impôt chaque année, et ce pour le restant de ma vie. 

    Probablement que ton capital est trop important pour que le CELI fasse une différence anyway. Le CELI existe depuis peu d'années.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.