Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Enghouse System (ENGH -TSX)

Bonjour, une suggestion de titre probablement connue de plusieurs mais qui possède un élément primordial à mes yeux: La qualité de la gestion.
Steve Saddler possède une vaste expérience comme gestionnaire entre autres en batissant GEAC Computer lequel a été vendu en 2006 pour 1 milliards.
Enghouse a un beau modèle d'affaires en achetant des petits fournisseurs de logiciels qu'elle paie 1 fois les revenus.  Ils oeuvrent dans 3 créneaux, les logiciels de système de transport, des télécommunications et de communications (centres d'appels, vidéoconférences,..).  Le rendement de l'avoir des actionnaires est d'environ 14% mais en croissance.  Les fonds autogénérés sont de 44.1M par rapport à 36.2 en 2012.  Les revenues et les bénéfices sont respectivement de + de 32% et 23% par rapport à l'an passé.  Un autre élément important à mes yeux se sont les fortes liquidités de la compagnie, soit 90.3M avec aucune dettes à long terme.  Saddler détient aussi pour environ 141 millions d'actions.
En conclusion, rien de bien sexy mais c'est un beau cas d'enrichissement progressif avec de petites acquisition bien ciblés.  Les revenues sont tirés des licences d'utilisation de leur logiciels mais aussi des services d'entretien après vente qui sont en progression et représente environ 50 % des revenues.
C'est ma première intervention sur ce blogue, je suis de Québec, j'ai 20 ans d'expérience en bourse avec des moins bon coups à mes débuts mais j'ai fini par apprendre....j'apprécie énormément la qualité des discussions sur ce forum et je vous encourage à continuer.  Merci !
;-)

Réponses

  • 18 Réponses trié par Votes Date
  • KT, bonne première intervention ! Pas donné mais un bel historique en effet. 
  • Belle suggestion qui me rappel de vieux souvenirs ! Enghouse est la première action que j'ai acheté à la Bourse en juillet 1999. C'était une recommandation de la lettre cote 100 à laquelle mon père était abonné.
  • Les résultats ont été publiés après la fermeture des marchés, croissance des revenus de +23% et du bénéfice de + 26% provenant de la croissance organique, des acquisitions et taux de change.  Encore un beau 101 millions en encaisse.  Je lisais que certains compagnies frappent à la porte pour être acquises.  J'imagine que l'annonce d'une prochaine acquisition est imminente vu le rythme de 4 à 5 acquisitions par an.
  • Lecture passionnante du dernier rapport annuel de Enghouse même si je me sens parfois seul sur mon île en regard de cet investissement :
    Revenue: +22% (avec 52% récurant)
    Bénéfices: +25%
    Cash flow: +47%
    5 acquisitions, incluant une entrée dans le marché important qu'est l'Allemagne.  Dépenses de 45M (incluant dividendes de 0.36).  Aucune dette et un beau 85M de liquidités pour faire d'autres acquisitions.  Ils ont dépensés 38M en R&D (=17% des revenues).  Ils ont établis des unités en Europe de l'est et au Moyen-Orient afin de pouvoir mieux contrôler leurs coût.  Finalement, ils sont maintenant présent dans 14 pays.
    Sadler semble appliquer la même recette année après année avec beaucoup de succès. 
  • Rapidement c'est une belle entreprise mais avec un P/E très élevé.  Plus que la croissance de beaucoup.  Je paierais 20X le EPS 2015.  À quoi l'estimes-tu?
  • Les prévisions sont de 1.42 pour 2015 (P/E de 30) et de 1.77 en 2016 (P/E de 24).  Le P/E moyen de ESL sur 5 ans est de 24.4, donc oui il y a une surprime.  Mais peut-être qu'il commande un P/E plus élévé maintenant qu'ils démontrent une croissance soutenue ? La moyenne des analystes voient une croissance des profits de + 24%.  Si on regarde un comparable, Descartes (même grosseur des ventes), son P/E de 5 ans est de 45 !  Celui de Constellation est à 38.  Autre point de comparaison c'est la rendement de l'avoir des actionnaires (ROE) qui tourne autour de 15% pour ESL contre seulement 4% pour Descartes.  Constellation est dans une catégorie poids lourd gants dorés avec un ronflant 36%.  Ce dernier critère montre la capacité du gestionnaire à créer de la richesse pour les actionnaires.  Le dilemme du prix est toujours compliqué quand ont a affaires à une compagnie de croissance qui livre constamment.  Je me souviens du P/E de Starbucks qui a toujours été astronomique et qui a tenu bien des gens loin du titre et pourtant.  Pour ESL, une croissance de 24% des bénéfices devraient en principe faire doubler le titre en 4 ans.  Disons que j'ai eu le même dilemme du bon prix à payer pour Constellation et finalement j'ai compris que quand l'histoire est solide, tu embarque.

  • 1er acquisition de 2015, la Danoise CDRator pour 23M.  Elle a des revenues de 20M avec 130 employés sur 3 continents.  Cela semble une acquisition complémentaire dans le domaine des opérateurs mobiles car elle se spécialise dans la facturation automatique.
    http://www.enghouse.com/news/2015/Enghouse-CDRator-Acquisition.pdf


  • Quelle semaine pour Enghouse avec une hausse du titre de +17%:
    - Les revenues de la dernière années en hausse de 27%, bénéfices de 29% et des flux de trésorerie de 50M.
    - Ils ont complétés le 8 déc. la plus grosse acquisition avec une firme détenant des logiciels de télécommunication: CTI Group Holdings.
    - Les fonds autogénérés sont assez élevés pour maintenir une encaisse de 98.4M même après les acquisitions de l'année et les dividendes.
    Stephen Sadler pilote adroitement sa barque en appliquant méthodiquement sa recette de petites acquisitions complémentaire et bien ciblés.  Chapeau !
  • December 2015 modifié Vote Up0Vote Down
    philrancourt a dit :

    Belle suggestion qui me rappel de vieux souvenirs ! Enghouse est la première action que j'ai acheté à la Bourse en juillet 1999. C'était une recommandation de la lettre cote 100 à laquelle mon père était abonné.

    Phil si tu as toujours ce titre c'est un 30 baggers. Comme quoi les meilleurs investissements ne proviennent pas nécessairement des compagnies les plus connues. Et c'est toujours un titre de croissance.
  • Malheureusement, je n'ai plus ce titre depuis bien longtemps... Si ma mémoire est bonne, je l'avais payé 6$ et revendu à 12$ deux ou trois ans plus tard... Un gros 1 bagger !

    Pour le 25 ou 30 bagger, il fallait être patient car le titre n'a pas semblé faire grand chose entre 2004 et 2011.



     
  • Un autre bon trimestre pour Enghouse avec une augmentation des bénéfices de 25%. Le marché aime, car le titre est en hausse de + 9%. La compagnie a 88 millions en liquidités. L'acquisition de la compagnie Presence Technology cet automne semble profitable est leur ouvre le marché latinos. Presence vient d'ailleurs de remporter un prix pour un de ces produits vedettes. C'est un titre de croissance modérée mais soutenue.
  • "Enghouse finally out of the doghouse"!!!  : )

    Le titre a decline significativement en 2016 et a vegete debut 2017, mais la patience a finalement rapporte ce matin!  Bon commentaire "Kicking Tires".  Le probleme de la valorisation du titre de Enghouse n'est pas du tout sa performance financiere en 2016; la croissance y etait toujours. Le probleme etait que fin 2015, ENGH a ete ajoute au TSX Composite et le titre a monte a ~74$ en decembre pour un gain de 80% pour l'annee. Ca ete un overshoot et aurait ete un bon temps pour reduire sa position. Je n'ai pas fait et le titre a plante debut 2016 (comme le reste du marche!).

    Ignorant le prix de l'action. Enghouse est extremement bien gere par Stephen Sadler (meme genre de type que Mark Leonard de CSU). Il conserve un meilleur bilan avec toujours ~$90M de net cash pour etre toujours pret aux acquisitions. Cash Flow annuel de ~$60M et acquisition pour ~$50M donc il finance ses acquisitions avec le cash genere, ne plus de donner un bonbon avec une augmentation annuelle du dividende.


    Bref, Enghouse va faire du bien a mon portefeuille 2017!
  • Bonne observation Jonathan, content de voir que je ne suis pas le seul investi dans ce titre. Enghouse me rappelle Constellation de ses débuts, alors que des petites acquisitions de compagnies à revenues de - 50M étaient possibles, sans trop de compétitions. Enghouse c'est une capitalisation de seulement 1.6Milliards, soit 8.5X plus petite que CSU. Comme tu le dis, le fait de financer ces 5-6 acquisitions par an à même les fonds autogénérés fait tout une différence. Le nombre d'actions en circulation est resté le même depuis 10 ans, preuve de la non-nécessité de rechercher du financement. Les FCF/action ont eu une croissance moyenne de 25% dans les 4 dernières années.

    J'ai écouté la téléconférence:

    - Le point le plus important est l'essoufflement de la compétition agressive (ventes en bas prix coutant pour obtenir part marché) avec la faillite de Vaio (?) et la vente de Interactive Intelligence.
    - Hausse du dividende de 14%.
    - Croissance organique également par la vente de produits à valeurs ajoutées aux télécom.
    - Toujours à la recherche d'autres cibles, mais de façon discipliné.
    - Confirme qu'ils peuvent maintenir les marges d'opération à + de 25%.
    - Modèle d'affaires plus souple que certaines SaaS en laissant le client répartir le paiement sur un nombre d'année et sans obligation que ce soit initialement (upfront).
    - Continue le développement d'un lien d'affaires avec Microsoft pour de déploiement de Skype business.
    - R&D se maintien à 14% des revenus.

    En terminant, Sadler avait été tassé de Geac à l'époque parce qu'on lui reprochait de faire de petites acquisitions. Geac a fini par en faire une trop grosse qui a mis la compagnie en difficulté et mener à sa vente. Je ne pense pas qu'aucun analyste ne va être assez culotté pour lui faire ce reproche.....
  • Merci de vos commentaires, je ne peux rien apporter de pertinent pour le moment à la discussion, mais je viens de me trouver sur quoi lire en fin de semaine!

    Je ne connais pas du tout la compagnie, mais vous parlez beaucoup de Constellation Software, pourriez-vous m'éclairer un peu sur la différence entre les deux compagnies. Quels sont par exemple les types de logiciels dans lesquels cette compagnie s'intéresse comparativement à ce qui pourrait intéresser Constellation? 
  • Constellation est plus dans le Vertical Market Software, c'est à dire des logiciels répondant à un besoin bien niché d'une organisation tel que la gestion d'une marina, terrains de golf, municipalités, minières,etc. En passant, on parle pas de la même courbe de croissance alors que Constellation ont une équipe dédiée à faire des deals et des bonus y étant associés.

    Enghouse baigne dans les télécommunications. Une division (Interactive) oeuvre dans les centres d'appels en s'assurant d'une convergence entre les différents liens: lignes fixes, mobiles, radio, email, VoIP, vidéoconférence, etc. Ils offrent des interfaces telles que des consoles et plates formes permettant de visualiser les appels, les transférer, etc. En gros, ils sont des intégrateurs de systèmes, mais vende aussi des produits. Par exemple, Telus vend Skype for Business, mais demande à Enghouse de faire l'intégration pour eux.

    Une autre division (Network) travaille avec les grosses télécomm. afin de les aider dans leurs systèmes OSS/BSS. En gros, ils offrent des produits et services afin de permettre de maintenir les inventaires, approvisionnements, configurer les composantes, etc. La partie BSS s'occupe de fournir des logiciels pour les solutions d'affaires comme prendre les commandes, traiter les factures et les paiements. Ils ont aussi des produits à valeurs ajoutées tel que l'enregistrement d'appels et la sécurité.

    La division transport offre des applications pour le transport en commun, flotte de navires, camions, autobus, etc. Pour ceux qui prennent le réseau STM ou RTC, il y a des informations en temps réels dans les véhicules ou dans les terminaux, alors c'est le genre de système qui peut être vendu. C'est souvent plus à l'interne, comme un opérateur qui veut suivre ces camions ou navires.

    Je vous encourage à visualiser la présentation qui accompagnait la téléconférence:


  • J'ai pris le temps de lire sur la compagnie, effectivement très intéressante. 
    Je vais tenter d'ajouter un peu (je suis loin d'être un expert de Enghouse) à la réponse de Kicking_Tires sur les différences entre Constellation Software et Enghouse.

    Je suis tout d'abord allé sur le site de Constellation afin d'avoir tous les domaines d'affaires des différentes divisions, la compagnie est dans tellement de domaines, qu'il devient difficile de savoir tout ce qu'ils font. 

    Le texte est trop long, je vous mets le lien dans un document :

    Personnellement, je trouve qu'il y a des éléments qui se croisent dans les divisions Networks et Transportation de Enghouse et celles de Constellation. La division Interactive semble celle où Constellation n'est pas présente (ou moins présente). Je ne pense pas que c'est grave, ça veut simplement dire qu'il peut y avoir des besoins différents dans des mêmes domaines.

    Un autre point différent entre les deux entreprises est la gestion des acquisitions. La gestion décentralisée de Constellation lui permet d'avoir la panoplie de logiciels présenté. Enghouse semble en avoir moins, mais la compagnie, lorsqu'elle fait une acquisition, semble vouloir intégrée les nouvelles technologies à ses produits existants. Son portefeuille de produits est donc plus focussé.

    Enghouse est certainement un titre que je vais continuer d'étudier et peut-être même commencé à prendre position dedans. Le seul hic, je possède quand même pas mal de consolidateurs/croissance par acquisition, il y a quand même une limite aux bienfaits des synergies et au goodwill, mais bon, c'est un autre sujet. 

  • Enghouse retourne dans le Dog House!!

    Trimestre modeste en ENGH. Il y a de la croissance toujours au rendez-vous mais bien modste. Plus de cut cutting ce trimestre on dirait. Le titre plante de 10%. La conjoncture de la baisse des techno vendredi a aussi contribue...

    Je viens de relire le communique; rien de fondamentalement problematic.

    Le GBP plombe la perception de croissance - mais contribue a l augmentation de la marge EBITDA.

    Le CEO Sadler est discipline.... Comme Goodman, les acquisitions sont lentes ces temps-ci. Il trouve le prix trop cher. J aime qu il traite mon capital de cette maniere prudente.

    Les Cash Flow sont en croissance et encore pret de $90M net en banque.

    Ca me semble un bon candidat pour un ajout lundi matin. Opinions?
  • 15 Jun modifié Vote Up0Vote Down
    A ce prix, je crois qu'il s'agit d'un bon point d'entrée.  Sur les affaires :

    Enghouse Systems (ENGH, 52,89 $): la croissance ralentit, mais le potentiel d’acquisitions est intact

    Paul Steep, de Banque Scotia, reste fidèle au fournisseur de logiciels spécialisés Enghouse Systems malgré un deuxième trimestre nettement sous les attentes.

    Les revenus (79,5M$), le bénéfice d’exploitation (20,4M$) et le
    bénéfice par action (0,33$) ont raté ses prévisions de 4%, de 12% et de
    24% respectivement en raison de l’impact des changes et du déclin des
    revenus dans les logiciels pour les centres d’appel.L’analyste s’attend à ce que la croissance reprenne de l’élan plus
    tard en 2017 grâce aux acquisitions et à l’effet plus modéré du taux de
    change.L’acquéreur en série devrait aussi compléter comme prévu deux autres
    acquisitions en 2017, ce qui porterait à 43 millions de dollars ses
    achats annuels.M. Steep réduit tout de même ses attentes pour 2017 et pour 2018 en
    raison de la concurrence féroce de la part de rivaux des logiciels de
    centres d’appel qui offrent leurs services infonuagiques au rabais pour
    rafler des parts de marché.M. Steep reste patient parce que Enghouse a un modèle d’affaires bien
    rodé et dégage des flux de trésorerie solides d’environ 80 millions de
    dollars par année. La société a aussi terminé le deuxième trimestre avec
    une encaisse de 85M$.  De plus, le pipeline d’acquisitions dans le domaine des logiciels de
    gestion pour les fournisseurs de télécommunications et de services
    publics et pour les transporteurs reste solide.

    M. Steep continue de recommander l’achat du titre même si son cours cible de 63$ est porteur d’un gain de 15,7%.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.