Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Cabela

Bonjour,

Pour une courte synthèse sur la compagnie américaine Cabela.

La spécialité de la cie est la vente au détail d'articles pour le plein air avec une emphase sur la chasse. En 2012, 45% des revenus provenaient des articles pour la chasse.

Cie a été fondée en 1961 par la famille Cabela et la famille détient présentement environ 25% des actions.

IPO de la cie en 2004 à 20$.

Cabela a toujours beaucoup vendu par catalogue et c'est toujours le cas aujourd'hui. En 2013, 25% des revenus provenaient de la vente directe (catalogue et Internet). Ce % est appelé à diminuer dans le futur avec la nouvelle stratégie de prendre de l'expansion avec de nouveaux points de vente.

Après son entrée en bourse en 2004, la cie a ouvert plusieurs magasins. Les magasins ouverts étaient alors immenses, certains ayant plus de 200 000 pi.ca (pieds carrés). C'était très gourmand en capital d'ouvrir des surfaces aussi grandes.

Ce qui est intéressant c'est que depuis 3 ans, la cie a changé son modèle d'affaires et a décidé d'ouvrir des magasins de plus petites surfaces et les résultats sont très bon. Les plus petits magasins génèrent environ 40% à 50% plus de revenus par pi.ca que les "anciens" immenses magasins.

De 14 points de vente en 2005, il y en avait 40 à la fin de 2012 (dont 3 au Canada). En décembre 2013, la cie avait 50 magasins et elle prévoit en ouvrir 20 de plus d'ici deux ans. Le Nouveau-Brunswick aura d'ailleurs son premier magasin d'ici deux ans. Avec seulement une cinquantaine de points de vente aux États-Unis et au Canada, le potentiel est encore très grand. Malgré le peu de boutiques, la cie réalise un chiffre d’affaires de plus de 3 G$ avec une marge nette autour de 5%. Le risque réside évidemment dans l'exécution de cette expansion.

Un bémol est que Cabela a sa propre carte de crédit. En regardant le bilan de l'entreprise, ça peut être mélangeant au début. C’est aussi un risque supplémentaire dans l’évaluation de l’entreprise. Par contre et historiquement, les clients de la cie sont un peu plus fortunés que la moyenne (meilleure cote de crédit) et sont de grand fans de produits de plein air. Malgré une division financière, la cie a passé à travers les années difficiles de 2008-2009.

Par curiosité, allez voir les résultats du 1er trimestre de 2013. Les ventes des magasins comparables avaient alors explosé. Ceci étant le résultat d'un possible durcissement des lois pour les armes à feu chez nos voisins du sud...

Bref, le titre autour de 66$ (en date du 6 janvier 2014) n'est pas une aubaine mais le potentiel de croissance pour les cinq prochaines années est, je pense, très grand.

Le BPA prévu pour 2014 (fin d'année au 31 déc. ) est d'environ 3,80$, ce qui fait que l'entreprise se vend à environ 17X les profits attendus de 2014. 

Bref, c'était un court résumé sur cette entreprise américaine de plein air. 
«13

Réponses

  • 88 Réponses trié par Votes Date
  • Pour l'expansion au Canada, je me demande bien si la cie as Sail dans l'oeuil...?
  • Eric ça ressemble un peu à sail/le baron mais bcp plus chasse et pêche que plein air.
  • pmp a dit :

    Bonjour,

    Pour une courte synthèse sur la compagnie américaine Cabela.

    La spécialité de la cie est la vente au détail d'articles pour le plein air avec une emphase sur la chasse. En 2012, 45% des revenus provenaient des articles pour la chasse.

    Cie a été fondée en 1961 par la famille Cabela et la famille détient présentement environ 25% des actions.

    IPO de la cie en 2004 à 20$.

    Cabela a toujours beaucoup vendu par catalogue et c'est toujours le cas aujourd'hui. En 2013, 25% des revenus provenaient de la vente directe (catalogue et Internet). Ce % est appelé à diminuer dans le futur avec la nouvelle stratégie de prendre de l'expansion avec de nouveaux points de vente.

    Après son entrée en bourse en 2004, la cie a ouvert plusieurs magasins. Les magasins ouverts étaient alors immenses, certains ayant plus de 200 000 pi.ca (pieds carrés). C'était très gourmand en capital d'ouvrir des surfaces aussi grandes.

    Ce qui est intéressant c'est que depuis 3 ans, la cie a changé son modèle d'affaires et a décidé d'ouvrir des magasins de plus petites surfaces et les résultats sont très bon. Les plus petits magasins génèrent environ 40% à 50% plus de revenus par pi.ca que les "anciens" immenses magasins.

    De 14 points de vente en 2005, il y en avait 40 à la fin de 2012 (dont 3 au Canada). En décembre 2013, la cie avait 50 magasins et elle prévoit en ouvrir 20 de plus d'ici deux ans. Le Nouveau-Brunswick aura d'ailleurs son premier magasin d'ici deux ans. Avec seulement une cinquantaine de points de vente aux États-Unis et au Canada, le potentiel est encore très grand. Malgré le peu de boutiques, la cie réalise un chiffre d’affaires de plus de 3 G$ avec une marge nette autour de 5%. Le risque réside évidemment dans l'exécution de cette expansion.

    Un bémol est que Cabela a sa propre carte de crédit. En regardant le bilan de l'entreprise, ça peut être mélangeant au début. C’est aussi un risque supplémentaire dans l’évaluation de l’entreprise. Par contre et historiquement, les clients de la cie sont un peu plus fortunés que la moyenne (meilleure cote de crédit) et sont de grand fans de produits de plein air. Malgré une division financière, la cie a passé à travers les années difficiles de 2008-2009.

    Par curiosité, allez voir les résultats du 1er trimestre de 2013. Les ventes des magasins comparables avaient alors explosé. Ceci étant le résultat d'un possible durcissement des lois pour les armes à feu chez nos voisins du sud...

    Bref, le titre autour de 66$ (en date du 6 janvier 2014) n'est pas une aubaine mais le potentiel de croissance pour les cinq prochaines années est, je pense, très grand.

    Le BPA prévu pour 2014 (fin d'année au 31 déc. ) est d'environ 3,80$, ce qui fait que l'entreprise se vend à environ 17X les profits attendus de 2014. 


    Bref, c'était un court résumé sur cette entreprise américaine de plein air. 
    Quel est l'impact de la carte de crédit sur le bilan?
  • 3.1millards de recevables... :)
  • Cabela devait venir ici au début dans le projet près de l'aéroport Mirabel qui n'a jamais eu lieu.

    Je connais très, très bien Sail donc je ne veux pas trop parler, mais Sail à déjà Bass Pro Shops dans les pattes à Toronto et il n'a pas du tout de misère, donc ils n'ont pas peur de Cabelas.
  • J'ai comme un pressentiment que la chasse et la pêche vont exploser au cours des 20 prochaines années. Les boomers vont prendre leur retraite et je connais beaucoup d'homme qui aiment pratiquer ces 2 activités (personnellement je déteste).


    Merci pmp de nous avoir fait découvrir cette compagnie. Je la met sur mon radar mais je trouve qu'elle est chèrement évalué à l'heure actuelle.

  • @Sam

    Les baby boomers que je connais sont déjà pas mal tous à la retraite.

    Pas obligé d'aimer pêcher pour aimer la pêche!
    Lol je m'explique : imagine que tu es sur un environnement de pêche avec une tite bière et une gang du forum... :-)
  • July 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Je trouve Cabela très interessante comme entreprise.  Je pense que les trois axes de developpement soit les magasins, les ventes directes (internet) et la carte de crédit (programme de fidélisation) sont très complémentaires et se renforce mutuellement.  La marque est très forte, dominante dans son secteur d'activité.

    La fact sheet suivante dit tout:
    http://phx.corporate-ir.net/External.File?item=UGFyZW50SUQ9MTkyMDYyfENoaWxkSUQ9LTF8VHlwZT0z&t=1

    La beauté de l'histoire c'est que l'entreprise a des années et des années de croissance devant elle puisqu'elle n'a qu'environ 50 magasins au Us et au Canada.  Depuis que Cabela a développé son nouveau concept de magasins de 80 000pi2 il y a quelques années,  le rendement des capitaux (roic) est à la hausse. Les ventes et la rentabilité au pi2 dans ces nouveaux magasins sont nettement plus élevées que les anciens magasins beaucoup plus grand.  Et Il y a maintenant les "outpost", de plus petits magasins de 40 000pi2 qui commencent à se construire.

    Le bilan est très beau lorsqu'on exclus l'activité de carte de crédit. 

    La carte de crédit est d'après moi un atout très important au niveau marketing.  Ça permet à Cabela de connaître vraiment bien ses clients et d'avoir un plan de fidélisation extraordinaire.  Les détenteur de la carte ont un profil de crédit supérieur.  L'activité de crédit est très rentable tant du point de vue financier qu'opérationnel.

    Je pense que la récente baisse du titre offre une opportunité d'achat.  Le titre se vendrait moins de 14x les profits de l'an prochain.  

    La baisse récente du titre est causé par l'importante baisse des ventes des magasins comparables depuis quelques mois.  Cette baisse est causée par les ventes d'armes et de munitions qui sont en chutes libres cette année.  C'est temporaire à mon avis car l'an passé elles  avaient augmenté exceptionnellement à cause des craintes que le gouvernement US restreigne la vente des armes semi automatique et des gros chargeurs.  C'est un problème pour tous ce secteur cette année.  Mais j'ai confiance que le bon peuple américain va retrouvé son bon sens et se remettre à acheter armes et munitions.




  • Je ne suis pas un Fan de chasse, par contre j'ai vu des photos cette semaine de connaissances photographié en vacances devant un Cabela. Des vrais enfants ont aurait dit au Pole Nord.

    Moi je serai plus du genre devant un Circle K.
  • July 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    J'ai un peu regardé ce business il y a quelques temps. Il est possible que leur problème est bien plus profond que juste les ventes d'armes en vent de face. Je n'exclue pas le fait que leurs problèmes récents ont pour cause que la rentabilité des nouveaux magasins ouverts est inférieure à la rentabilité historique, et que les profits à périmètre constants soient surestimés par une politique de provisions beaucoup plus souple que par le passé. Ce dernier point ne me plaît pas du tout.

    A vrai dire, j'ai bien du mal à voir comment le management entend tenir sa guidance 2014 à part en jouant sur le relâchement de provisions - et encore, même comme cela, je ne suis pas sûr qu'ils y arrivent.

    Je ne parle même pas de la possibilité que tous les vendeurs d'armes aient à brader leurs inventaires qu'ils ont accumulé pour pouvoir les écouler.

    A mon avis, cela commencerait à être potentiellement intéressant si on a un -30%, et je serais plutôt potentiellement intéressé à moitié prix (quitte à rater le train, j'en chercherai un qui me semblera plus sûr).
  • La direction est très claire dans les rapports trimestriels et annuels que les nouveaux magasins sont beaucoup plus performants que les "legacy store".  Pour les provisions c'est vrai qu'elles diminuent de trimestre en trimestre depuis quelques années mais le fico score median de leur clients est de 790. Quand bien même que les provisions augmenteraient elles ne  redeviendront pas au niveau de 2009 ou elles étaient dans les 5%.  Cabela était encore rentable à ce moment là.  Donc à moins d'une crise majeur, ca me stress pas trop. 
  • Quand bien même que les charge off reviendraient vers les 2% comme vers 2004 ou 2005 ca serait pas si pire.

  • Patofthepig a dit :

    La direction est très claire dans les rapports trimestriels et annuels que les nouveaux magasins sont beaucoup plus performants que les "legacy store".  Pour les provisions c'est vrai qu'elles diminuent de trimestre en trimestre depuis quelques années mais le fico score median de leur clients est de 790. Quand bien même que les provisions augmenteraient elles ne  redeviendront pas au niveau de 2009 ou elles étaient dans les 5%.  Cabela était encore rentable à ce moment là.  Donc à moins d'une crise majeur, ca me stress pas trop. 

    J'ai lu la même chose que toi dans les rapports, sauf que, sauf que... dans la présentation aux investisseurs de mars, il est écrit que le target de ROI pour les nouvelles boutiques est ... A peine plus de 12 % !?! WTF ? Je ne suis pas spécialement smart, mais je trouve ça un peu bizarre, pour ne pas dire contradictoire. Les legacy ont un meilleur ROI à ma connaissance, à moins que je ne sache vraiment pas calculer un ROI :-(.
  • Bonne question.  J'avais pas vu cette présentation:

    http://phx.corporate-ir.net/External.File?item=UGFyZW50SUQ9MjMyMDMyfENoaWxkSUQ9LTF8VHlwZT0z&t=1

    Le IRR des nouveaux magasins est de 12,6% mais il est indiqué seulement pour l'an 1. Ès-ce que ca inclus des couts de lancements qui sont seulement imputés à l'an 1?  Peux-être qu'il s'améliore subséquemment?  Sinon j'ai pas réponse à cette énigme. 

  • J'ai investit dans Cabela dans le passé et fait des assez bons rendement mais j'ai vendu quand je me suis mis à creuser leurs cartes de crédits. Ça leur fait un retour de cash sur leur inventaire tellement long et "risqué" que j'ai préféré vendre et trouver meilleur.

    J'aime pas l'idée de faire des promotions de carte de crédit pour écouler ton stock et que le gens ne paient pas en suite. On creuse notre trou.

    Alors, encore une fois, je suis du même avis que Sergio sur Cabela's.
  • En fait, je ne cherche pas à dire que j'ai raison, simplement à mettre en évidence de possibles risques.
    J'ai deux interprétations possibles, qui ne s'excluent pas forcément l'une et l'autre :
    - Soit le management utilise une métrique de performance différente du ROI dans ses rapports (j'ai toujours raisonné en termes de ROI pour une boutique, mais ils raisonnent peut être en sales ou sales per sq ft)
    - Soit les anciennes boutiques sont en train de sombrer et leur ROI s'enfonce.

    Dans les deux cas, pas de quoi sauter au plafond... Personnellement, je dirais au vu des chiffres que les sales per sq ft de Cabela sont en train de sombrer sévèrement et, si c'est le cas, je ne vois pas comment le management peut faire une guidance aussi optimiste : si je faisais une telle prévision en ayant mes sales per sq ft quasiment divisées par 2, vous pourriez me traiter de fou et je ne vous en voudrais même pas ! Je n'arrive pas à croire que c'est simplement l'effet de l'armement.
  • July 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Personne a raison ou tort ici.  Ca dépend du style d'investissement.  Je suis plus style croissance que Sergio qui est plus dans l'investissement style valeur que moi.  J'ai pris une position sur Cabela aujourd'hui.  Et je vais en racheter d'ici la fin du mois.

    Pour la carte de crédit, je suis pas d'accord que ca fait un retour trop long sur l'inventaire.  C'est juste une business différente.  C'est une banque qui fait de la carte de crédit, mais qui appartient à Cabela. C'est pas juste des achats fait chez Cabela qui se retrouve sur la carte.  C'est une carte comme toutes les autres et les gens s'en servent pour faire tous leurs achats et au lieu de leur donner des points boni Desjardins ou autres ristournes, ca leur donne des points à dépenser chez Cabela.  Ca te fidelise une clientèle de façon assez efficace.  Je pense pas qu'il creuse leur trou avec cette carte.  Au contraire je vois une belle business complémentaire qui permet de profiter encore plus d'une marque de commerce sans pareille.  A la limite je serait curieux de voir combien Cabela's en retirerait si il vendrait leur activité de crédit à une banque.

    Les armes a feu et les munitions on définitivement eu un impact important.  Si on prend la ventilation des ventes pour le trimestre se terminant en mars,  voici le % de ventes des équipements de chasse par rapport au ventes total pour 2011, 2012, 2013 et 2014 respectivement:    C'est 42.8%, 45.8%, 56,3% et 48.6%.  Donc on voit que c'est passé de 56,3% en 2013 à 48.6% en 2014.  Un bonne baisse.

    Un article qui dit que les demandes de vérifications pour l'achat d'armes à feu a baissé du tiers en janvier 2014 vs janvier 2013:
    http://money.cnn.com/2014/02/14/news/companies/guns-ammo-sales/

    Ca va pas mal dans le sens de la baisse des ventes de Cabela's, qui était de -40% dans ce domaine si ma memoire est bonne pour le trimeste terminé en mars 2014, mais je retouve pas ma référence pour ce -40%. Et si ta plus grosse catégorie baisse tant que ca par rapport à l'an passé, c'est sur que tes autres catégories aussi vont subire la baisse d'achalandage.  Donc je percois que ce problème est plutot temporaire et que ca va se replacer d'ici la fin de l'année.
  • C'est peu être dans ce texte, 39% ici Pat :

    "Comps decreased 21.7% due to a decline of 39% and 32% in the comps of firearms and ammunition, respectively. "

    Voici le texte complet :

    http://finance.yahoo.com/news/cabelas-q1-earnings-miss-estimates-125005231.html
  • Les résultats du 2e trimestre:

    http://finance.yahoo.com/news/cabelas-inc-posts-strong-second-120000589.html

    Il réaffirme la prévision pour l'année en cours.
  • François Rochon l'avait recommandé l'an dernier dans cet article.

    http://www.lesaffaires.com/archives/generale/quatre-experts-12-titres/560760

    Il en avait aussi parlé à l'èmission "On s'investis" au canal "Argent" mais je n'arrive pas à retrouver l'émission.

    Il me semble avoir connu ce titre par les Hiden Gem´s du Motley Fool il y a plusieurs années.

    J'en ai acheté ce matin, j'attendais les résultats.
  • M. Rochon en a aussi parlé dans cet article et je crois qu'on peux affirmer sans se tromper qu'il est actionnaire car c'est exactement son style.

    http://cached.newslookup.com/cached.php?ref_id=125&siteid=2117&id=4594821&t=1390866866&__federated=1
  • C'est aussi pas mal mon style d'investissement!  On aura des années et des années de croissance.
  • Article sur les résultats d'hier:

    http://finance.yahoo.com/news/cabelas-q2-earnings-beat-cost-133002939.html

    un extrait sur la croissance à venir:

    "Over the long-run, the company sees possibility of opening 200 stores across North America."
  • C'est vraiment pas spécifique à Cabela's la baisse des ventes d'armes:

    http://finance.yahoo.com/news/ruger-down-7-demand-bedevils-155715319.html
  • Le marketing de CAB à l'ouverture d'un nouveau magasin. Regardez la vidéo :

    http://www.cbs46.com/story/26335213/cabelas-store-to-open-thursday-in-acworth
  • October 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Les comparables des ventes d'armes sont encore affectés :

    http://finance.yahoo.com/news/cabelas-inc-announces-third-quarter-120000536.html

  • J’anticipe maintenant 3,5$ pour 2015.  Le pire c’est qu’on peux pas dire
    que ces résultats soient une grosse surprise.  Il y a quelques semaines, je sais plus quel
    sfabricants d’armes avait eu des résultats mitigés.  Je suis par contre légèrement
    décu de la prévision pour le Q4 qui est un peu faible à mon avis.  Je me demande
    si la direction mets pas les attentes basses pour les dépasser. J’ai pas encore
    tout lu en détail mais la croissance se poursuit et c’est vraiment l’an prochain
    qu’on va voir de quel bois se chauffe Cabela’s.  Les comparables seront beaucoup
    plus facile.  Le principale c’est que l’ajout de nouveaux magasins
    continue.
  • October 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Patofthepig a dit :

    J’anticipe maintenant 3,5$ pour 2015.  Le pire c’est qu’on peux pas dire
    que ces résultats soient une grosse surprise.  Il y a quelques semaines, je sais plus quel
    sfabricants d’armes avait eu des résultats mitigés.  Je suis par contre légèrement
    décu de la prévision pour le Q4 qui est un peu faible à mon avis.  Je me demande
    si la direction mets pas les attentes basses pour les dépasser. J’ai pas encore
    tout lu en détail mais la croissance se poursuit et c’est vraiment l’an prochain
    qu’on va voir de quel bois se chauffe Cabela’s.  Les comparables seront beaucoup
    plus facile.  Le principale c’est que l’ajout de nouveaux magasins
    continue.
    Oui j'avais vu ça pour les fabricants et j'avais justement eu un "pincement". On devra être patient, le rebound semble plus long que prévu, mais le déploiement des magasin semble bien allé. La croissance du EPS (+17%) est quand même importante à première vue.

    Une question que je me pose, qu'est-ce qu'ils appellent les ventes directes par opposition au ventes de détail, est-ce que ce sont les ventes Internet?
  • Les ventes directes sont celles faites par internet et par catalogue.
  • Je reste quand même surpris par le faible ROI de leurs boutiques nouveau format et me demande si le problème est temporaire ou non (comme avant, je n'ai pas de réponse à cette question)...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.