Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Enquete sur la sécurité financière 2012, de Statistique Canada

Y'a plein d'information intéressante la dedans.
http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/140225/dq140225b-fra.htm?HPA

Et mes deux tableau préféré:

Valeur nette totale et médiane selon l'âge et le type de famille
http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/140225/dq140225b-fra.htm?HPA

Répatition et médiane de la valeur nette par quintile
http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/140225/t140225b003-fra.htm
«1

Réponses

  • 33 Réponses trié par Votes Date
  • Si je comprends bien, les gens de moins de 35 ans (mon groupe d'age) ont, par famille,
    un avoir net médian de 25 000 $ ?!?
  • Ce n'est pas vraiment suprenant GP. Pour plusieurs, ils étudient encore, pour d'autres, ils ont récemment acheté un condo, une maison et ont encore des dettes d'études, pas encore eu le temps d'épargner beaucoup et d'accumuler dans des régimes de retraites, ou s'ils ont épargnés, ils l'ont mis dans l'immobilier. C'est mon analyse rapide..dis-toi que la richesse s'accumule quand tu passes au groupe d'âge suivant.
  • Et en plus, c'est des statistiques canadiennes, donc comme le Québec est pas mal plus pauvre, c'est encore pire dans notre province.
  • Si je comprends bien, les gens de moins de 35 ans (mon groupe d'age) ont, par famille,
    un avoir net médian de 25 000 $ ?!?

    Groupe, donc avec ton 35 000 t'es pas mal en haut de la moyenne
    :-))
  • Quoique Pat, j'ai regardé rapidement les stats, et même si le Québec tire de la patte, il semble y avoir eu un certain rattrapage par rapport à 1999.
  • Si je comprends bien, les gens de moins de 35 ans (mon groupe d'age) ont, par famille,
    un avoir net médian de 25 000 $ ?!?

    Le groupe d'âge 30-35 aurait probablement donner un chiffre assez différent, du : moins de 35 ans.

    Ça inclut des gens de 18-25 ans probablement, avec souvent un avoir net négatif.
  • jfmorissette a dit :

    Quoique Pat, j'ai regardé rapidement les stats, et même si le Québec tire de la patte, il semble y avoir eu un certain rattrapage par rapport à 1999.

    T'as raison, faudrait voir les stats de L'ISQ. En 2005 l'avoir net  médian au Qc était de 110 100$ par rapport à 168 700$ pour le Canada.

    Pour le Québec, tableau super interessant à la page 4, date de 2005:
    http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions-vie-societe/bulletins/sociodemo-vol13-no1.pdf#page=4

    ou ceci:
    http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions-vie-societe/depenses-avoirs-dettes/avoirs-dettes/patrim_tab1.htm
  • Pat : lol je suis encore loin du 35k !! :)
    (Heureusement que c'est loin devant...)
  • Toujours en négatif pour ma part, merci les prêts & bourse... (17k$ juste là mais à 4.05%, pas trop une priorité...)
  • Eric surtout que les intérêts des prêts étudiants sont déductibles d'impôt non?
  • Eric surtout que les intérêts des prêts étudiants sont déductibles d'impôt non?

    Non, il aurait fallut que ce soit explicitement dans le but de faire du revenue (placements) et que je l'est investi hors compte enregistré. Mais les frais pour le cours lui même l'était soit environ 12K$...
  • Non Éric, les frais d'intérêts pour les prêts étudiants sont toujours déductibles d'impôt, va relire là-dessus, ça vaut le coup.
  • March 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    jfmorissette a dit :

    Non Éric, les frais d'intérêts pour les prêts étudiants sont toujours déductibles d'impôt, va relire là-dessus, ça vaut le coup.

    Merci mais du coup, je n'est plus accès à impotnet, je vais m'informé pour mon dossier s'il y a moyen de retouché 2013... Pour 700 $ de déductions, je ne sait pas le résultat que ça donne... 200-300 $, toujours pratique...

    Après vérification, je reporterait à 2014.
  • March 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Le truc inquiétant à mon avis est la dimiution relative des actions (fonds mutuels, capital-actions) dans la valeur nette des ménages...  

    L'immobilier est en hausse, pas étonnant avec la décennie qu'on a connu.  Mais l'endettement aussi, avec les conséquences que ça pourrait avoir s'il y a hausse des taux. Et les possibilités d'appréciation de l'immobilier sont désormais très limitées à court terme...

    Il y a clairement une tendance forte vers les marges de crédit.  Ça ne dit pas si ce sont des marges de crédit hypothécaires par contre...

    Je remarque aussi une augmentation de l'actif attribuable aux véhicules (et les prêts auto). Personnellement je considère les vehicules de plaisance comme un produit de consommation a dépréciation rapide et je n'en tiens pas compte dans la colonne des actifs de mon bilan personnel.

    Bref je suis mitigé sur la situation des ménages canadiens.


  • Pour que les intérèts soient déductibles, il suffit que d'apporter son relevé bancaire du mois de décembre à son comptable. 
  • La résidence personnelle ne constitue pas de l'épargne. Les gens sont obligés d'avoir un toit, s'ils veulent avoir accès à l'équité de leur résidence, ils doivent emprunter.
  • La résidence personnelle ne constitue pas de l'épargne. Les gens sont obligés d'avoir un toit, s'ils veulent avoir accès à l'équité de leur résidence, ils doivent emprunter.
    On peut quand même considérer la résidence personnelle comme ayant le rendement équivalent au loyer qu'il faudrait payer pour habiter un logement similaire.  Pour être honnête il faut considérer les taxes municipales et l'entretien dans la comparaison.

    En ce moment le ratio "price-to-rent" est élevé historiquement.  Donc la valeur "marchande" de la résidence principale est quelque peu détachée de sa valeur locative.  Il y a donc effectivement un danger de considérer l'équité de la résidence comme un capital-retraite.  Tant que c'est pas vendu c'est du "paper gain".


  • March 2014 modifié Vote Up0Vote Down

    La résidence personnelle ne constitue pas de l'épargne. Les gens sont obligés d'avoir un toit, s'ils veulent avoir accès à l'équité de leur résidence, ils doivent emprunter.

    Il y a quand même une partie de la valeur de ma résidence qui constitue de l'épargne. En effet, mon toît sur la tête pourrait ne valoir que 100 000 $, voire moins, et jouer quand même son rôle de toît sur la tête. Si elle vaut 500 000 $ sur le marché, on s'entend que j'ai, par le biais de celle-ci, une épargne d'au moins 400 000 $.
  • @iSmile
    L'équité que les gens accumulent en remboursant leur hypothèque ne constitue pas de l'épargne, car la seule façon d'y touchée, c'est en faisant un refinancement. Épargnez pour achetez un immeuble locatif, des actions ou des obligations permet d'augmenter le stock d'épargne disponible pour l'économie. Remboursez une hypothèque ne fait augmenter le stock d'épargne.
  • March 2014 modifié Vote Up0Vote Down

    @iSmile

    L'équité que les gens accumulent en remboursant leur hypothèque ne constitue pas de l'épargne, car la seule façon d'y touchée, c'est en faisant un refinancement. Épargnez pour achetez un immeuble locatif, des actions ou des obligations permet d'augmenter le stock d'épargne disponible pour l'économie. Remboursez une hypothèque ne fait augmenter le stock d'épargne.
    Je pourrais vendre ma maison et acheter une maison à 100 000 et investir la différence en bourse. C'est donc de l'épargne.
  • @iSmile
    Mais, ça ne viendrait pas faire augmenter le stock d'épargne disponible pour l'économie, car un acheteur va devoir acheter ta maison en se finançant avec ses propres économies et celles de son créancier.
  • @BrunoGenereux
    Si tu le prends de cet angle il n'y a rien qui fait augmenter l'épargne. Et c'est pas parce que ça ne fait pas augmenter l'épargne que ça n'en constitue pas. Rien ne se perd et rien ne se cré.

    Pris de ton angle, l'acheteur de ma maison va devoir travailler pour payer son hypothèque et c'est son travail qui produira l'épargne.
  • @iSmile
    L'épargne c'est ce qu'on gagne moins ce qu'on dépense. 

    L'acheteur de ta maison va devoir travailler pour rembourser ses dettes. En remboursant son hypothèque, il ne crée pas de nouvelle épargne.
  • Acheter un actif (une maison) n'est pas une dépense, tous les comptables savent cela. L'actif passe à la dépense de façon progressive par la diminution de sa valeur comptable, s'il y a lieu.
  • @iSmile 
    Vous mélangez un bilan comptable et l'économie d'un pays. 

    Le fait est que le remboursement de l'hypothèque ne fait pas augmenter le stock d'épargne national.
  • Je pense que tu confonds l'épargne personnel et national. Tous les autres semblent parler d'épargne personnel
  • Pour moi il y a une partie de ma maison qui est de l'épargne, même si c'est pas de l'èpargne nationale c'est quand même moi qui l'a dans ses épargnes.
  • @GroupPretoria 

    De l'épargne, c'est de l'épargne, on ne peut pas utiliser l'équité de sa maison pour générer des revenus.

  • Si tu me dis que j'ai pas épargné pour payer mon hypothèque lol. Y a quand même une portion capital qui est de l'épargne.
  • @iSmile

    Mais, ça ne viendrait pas faire augmenter le stock d'épargne disponible pour l'économie, car un acheteur va devoir acheter ta maison en se finançant avec ses propres économies et celles de son créancier.
    Si je vend un stock boursier, l'acheteur va devoir se financier avec ses propres économies et celles de son créancier. Ca ne veut pas dire que cet argent que je receverai n'est pas de l'argent que j'ai épargné. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.