Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Bombardier (BBD.B)

Comme probablement la majorité d'entre-vous, je ne me suis jamais intéressé à Bombardier et c'est toujours le cas. Pour moi, son endettement élevé est assez pour m'en éloigner et ne pas regarder plus loin que son bilan.

Mais vous de votre côté, est-ce que la baisse récente du titre pourrait vous amenez à regarder plus loin? Peut-être pour acheter un titre qui serait possiblement à escompte par rapport à sa valeur intrinsèque pour le revendre lorsqu'il serait à sa valeur intrinsèque, ce n'est pas mon genre de truc, mais ça pourrait être votre cas.

Réponses

  • 20 Réponses trié par Votes Date
  • Salut,

    Pas pour moi.
    La seule raison d'y investir serait qu'elle soit sous sa valeur au livre, et de beaucoup, et je ne crois pas que ça arrivera.

    Les marges sont faibles, les dépenses en capital élevées, l'entreprise nécessite sans cesse l'aide du gouvernement.

    Je ne l'ai pas regardé beaucoup mais ce n'est pas un secteur qui m'attire.


  • Je pense qu’aucun investisseur rationnel n’investirait maintenant dans Bombardier. Leur dette continue d’augmenter (maintenant à 7,6 milliards de dollars); il faudra 15 ans de bénéfices pour payer cela. Les mauvaises nouvelles s’accumulent chaque semaine, je ne vois pas comment ils pourraient s’en sortir sans l’aide du gouvernement.
    Je suis inquiet pour les milliers d’emplois à risque dans la région de Montréal.
    Je suis curieux de voir les prochains résultats financiers qui sortiront en février. En regardant le bilan et la situation financière, je dirais même que Bombardier est actuellement le bon exemple d’entreprise à éviter à tout prix par les investisseurs.

  • J'ai jamais compris le choix de Bombardier pour les avions, le choix logique aurait été l'automobile
  • @iSmile

    Est-ce que tu veux dire que Bombardier aurait dû choisir de se lancer dans la construction d'automobiles plutôt que dans les avions?
  • À une autre époque, lorsqu'ils ont acheté Canadair; c'était autres choses.
  • Petit clin d'oeil du mardi soir. 

    En me promenant sur LinkedIn, je tombe sur cet article.


    Je m'empresse d'écrire cette réponse :

    "Bonjour, croyez-vous qu'il serait intéressant d'approfondir un peu plus loin la décision d'investir dans une compagnie en trouvant de meilleures raisons que le prix étant un chiffre rond ? Comment peut-on baser une analyse, aussi spéculative soit-elle, sur le simple prix ressemblant à un chiffre rond. Je comprend le point de vue, mais si les fondamentaux de la compagnie sont absents, je ne vois pas ce qui l'empêcherait de descendre plus bas. Je me permet de faire ce commentaire en tout respect."

    Voici la réponse que je reçois : 

    Bonsoir, votre question est pertinente. Voici la première partie de ma réponse. Comme je l'ai mentionné, l'achat de Bombardier à 1$ est une trade et non un investissement et, de plus, un prix de sortie doit être prévu (placement de prix stop). Donc, même si les fondamentaux d'une compagnie sont mauvais, il est possible de faire une trade en contrôlant le point d'entrée et, surtout, le risque.

    Deuxième partie. En se basant sur la notion du chiffre rond, le niveau de 1$ devrait offrir une bonne zone de support à court terme pour Bombardier et, par le fait même, une meilleure probabilité de rebond. Voici un exemple: J'achète X actions à 1 $ avec un prix cible de 1,20$ représentant un gain potentiel de 20 sous. De même, si le titre se transige à 0,90$ avant qu'il atteigne mon prix cible, je prendrai ma perte (10 sous) en plaçant un ordre stop. Ainsi, j'obtiens un potentiel de rendement vs mon risque défini de 2 du 1, ce qui est acceptable. 

    Avez-vous des avis sur ce genre de publication ?
  • Il a raison. Si je suis son raisonnement, je pourrais mettre un ordre stop à 0,99 et si j'attends que le titre se transige à 40$ pour le vendre, mon risque défini serait de 4000 du 1 ce qui serait plus qu'acceptable. Pourquoi perdre son temps avec l'analyse fondamental alors que l'on peut faire dire ce qu'on veut à l'analyse technique. Nous nous compliquons tellement la vie pour rien ici. 
  • Je sais même pas comment ça fonctionne un ordre Stop ! Je pourrai pas en profiter :(
  • Que dire de quelqu'un qui qualifie ses recommandations ou idées de «trade» et non «d'investissement»? La section «à propos» du blogue montre qu'être bardé de diplômes n'est pas une garantie de quoi que ce soit...

  • Le trading vend du rêve. Je ne comprends pas encore pourquoi certaines personnes peuvent être attirées par cela. Il n'y a absolument rien de constructif que de regarder des cotes boursières plusieurs heures par jours. Un véritable cancer.

  • les ordres stop sont un magnifique produit pour les banques. Surtout des journées comme l'autre lundi matin. Imaginez, en quelques minutes à peine, des millions d'ordre stop (du moins ceux à cours limite, qui se déclenchent seulement dans un corridor de prix) se sont déclenchées. A $10 la vente, une aubaine pour les banques. Quelques heures plus tard, les cours étaient revenues pratiquement au niveau du matin mais les ventes avaient été faites. Les banques empochent et notre trader "stop", quand il revient du travail, réalise qu'il a vendu automatiquement son titre, qui vaut maintenant 10% de plus que le prix qu'il a vendu.

    Soyons un peu plus ironique : quand le titre va avoir franchi sa résistance ou revenu à sa moyenne mobile 200 jours, le même trader (ou un autre) va le racheter, 10% ou 20% plus cher qu'il ne l'a vendu.

    Vive la bourse.

  • Un "potentiel de rendement vs risque défini de 2:1"

    Pour que ça soit vrai il faudrait que la probabilité que l'action atteigne 1,2$ soit la même que la probabilité qu'elle atteigne 0,90$, sur la même période...


    Ensuite d'où vient le 1,20$?


    Mon avis :
    c'est du gros n'importe quoi, mais plusieurs personnes vont le suivre.
    Ça ajoute à la liquidité des marchés, et permet aux investisseurs à long terme de trouver des perles à bon prix à l'occasion.



  • September 2015 modifié Vote Up0Vote Down
    iSmile a dit :

    J'ai jamais compris le choix de Bombardier pour les avions, le choix logique aurait été l'automobile

    J'étais actionnaire de BBD dans les années 80 et à l'époque le choix de l'aéronautique a été un grand succès. Bombardier ont été les premiers à commercialiser des Régional Jet, ces appareils de 50 à 70 places turbo-réactés. À l'époque, tous les investisseurs suivaient le carnets de commande qui grossissait de trimestre en trimestre. Comme toujours, lorsqu'on a le monopoles d'un produit en demandes on fait beaucoup d'argents. Le problème c'est qu'ils n'ont pas réussit à créer un «moat» suffisant pour empêcher les concurrents de s'installer.

    Pour ce qui est de l'automobile, il y a eu des tentatives. Le NEV (neighbourhood electric vehicule https://www.google.ca/search?q=Bombardier+NEV&biw=1920&bih=1085&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CB8QsARqFQoTCKmVsMic6scCFUV4PgodNI4M8g ) a été produit vers 1985. C'était un petit véhicule 2 places destinés au sud des États-Unis pour les communauté fermées. (8m de personnes aux USA https://en.wikipedia.org/wiki/Gated_community ) On en a peu entendu parler après le lancement donc ce fut un flop. Ça devait être le début du développement d'une division automobile.


  • Pas beaucoup d'intérêt pour BBD.B, mais il en va tout autrement pour les actions privilégiées (BBD-C) qui sont passées de 6.75 à 14$ ce matin, et ce, sur une période de même pas deux semaines...  
  • February 2016 modifié Vote Up0Vote Down
    unitecomm a écrit sur un autre fil :

    Est-ce que selon vous Bombardier BBD.B à 1.12$ est un bon achat ou est-ce un feu de paille?
  • Je laisse le soin à @mistert, grand expert de bombardier, de répondre à cette question ;-)
  • philrancourt a dit :

    Je laisse le soin à @mistert, grand expert de bombardier, de répondre à cette question ;-)

    Ma femme affirme souvent à son entourage que son conjoint s'y connaît en Bourse.
    Une collègue qui a peu de connaissances sur le sujet, lui a donc demandé ce que je pensais de Bombardier.
    J'ai répondu du tac au tac que je ne toucherais pas à ça avec une perche de 30 pieds...
    Ma réponse a été transmise à la collègue en question.

    Dès le lendemain, BBD montait de 20% ! :-))
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.