Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Investir dans les banques

Question à tous : 

Plusieurs d'entre vous ont des positions dans des banques?  Si oui, lesquelles?

J'ai vu mentionné la TD et Bank of the Ozarks entre autres, et pour tous les autres aussi, pourquoi avez-vous choisi une banque en particulier?


J'avoue ne pas trop maîtriser les états financiers des banques, toutefois j'ai une position dans Wells Fargo (WFC), parce qu'elle est la plus prudente des grandes banques américaines, avec beaucoup moins d'expositions à la spéculation toujours insensée de Wall Street. L'acquistion de wachovia durant la crise a permis de doubler la taille de la banque à faible coût, les bilans s'améliorent, il y a une importante capacité de hausse du dividendes et de rachat d'actions une fois que ce sera permis. Plusieurs facteurs positifs et un endossement de l'équipe de direction par les plus grands investisseurs, avec Warren Buffet en tête.

Beaucoup de monde croit que Bank of America offre une excellente opportunité dans le moment, qu'en pensez-vous? Saura-t-elle se restructurer convenablement? Voici d'ailleurs une présentation de Bruce Berkowitz à ce sujet : http://www.fairholmefunds.com/pdf/fairholme_stays_the_course.pdf

Et les banques européennes? Je n'y toucherais pas avec un bâton en ce moment!

Bref, êtes-vous investis dans les banques et pourquoi? Ou sinon, pourquoi?


«13456789

Réponses

  • 242 Réponses trié par Votes Date
  • Qu'est ce qui te fait dire que la West Fargo est la plus prudente et la moins exposée aux spéculations?

     

    Moi je ne suis pas investis pour la simple raison que je n'y connais rien et que les acteurs des banques sont souvent les personnes qui ont le plus intérêt à commettre des délis d'initiés. Selon moi, on est pas à un scandale près dans le domaine financier.

  • Par exemple, p.10 dans cette présentation :


    Ils ont beaucoup moins d'exposition aux produits dérivés, ils sont moins une banque orientée vers l'investissement, mais misent plutôt sur les consommateurs et les petites entreprises.
  • November 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Perso, je n'ai aucune banque car je ne suis pas vraiment capable de les analyser. En particulier, je ne suis pas vraiment capable d'évaluer le niveau de risques de leurs prêts. 

    De la même façon, je n'ai aucun titre d'assurance car je suis incapable d'estimer si leurs réserves sont adéquates.

    Bref, ce sont des boîtes noires trop compliquées pour moi.
  • Une banque n'est pas une compagnie banale; il est un peu plus difficile de
    l'étudier.
     Pour ma part, je regarde le ROE, les dividendes, les mauvais prêts,
    les prêts versus équité. En ce temps-ci, aux États-Unis, la FDIC donne aux
    banques les plus solides tous les actifs de celles en difficulté. En plus, la
    FDIC assure 80 % de pertes des banques acquises. Voilà une belle opportunité,
    on peut dire que le secteur bancaire américain se consolide. Les plus faibles
    disparaissent et les plus fortes profitent.
  • La business des banques est assez facile a comprendre, et il y a beaucoup de banques aux USA (donc beaucoup de bonnes banques mais aussi de mauvaises banques).  Il y a vraiment plus de différences entre les banques US que les banques canadiennes, et c'est là à mon avis qu'une bonne sélection de titre est capitale.

    Les fois où j'ai perdu de l'argent avec une banque, c'est quand je ne comprenais tout pas le bilan (Goldman Sachs est un exemple).  Comme dit phil, le risque des prêts est difficile à évaluer de l'extérieur.  C'est là qu'il faut choisir des dirigeants exceptionnels dont on sait qu'ils vont agir de façon conservatrice.  C'est un critère essentiel, et je l'ai appris à mes dépends.  Avec OZRK, je sais que je peux dormir sur mes deux oreilles: George Gleason est le dirigeant le plus honnête, conservateur et shareholder-aligned que je connaisse.

  • B of A m'intéresse de plus en plus. Près du 1/4 de la valeur au livre, de la moitié des actifs tangibles, un futur P/E de 5 environ, un bilan qui ne cesse de s'améliorer, un dirigeant qui semble compétent et préoccupé par le ménage à faire (vente de divers actifs, réduction de la dette, etc), une capacité bénéficiaire énorme, un réseau d'ATM et de comptoirs durs à répliquer, peu d'exposition européenne. Ça reste risqué, plus que Wells Fargo, mais avec une capacité de doubler ou tripler dans les prochaines années, une fois que le ménage dans les prêts hypothécaires hérités de l'achat de Countrywide aura avancé. Qu'en pensez-vous, d'autres intéressés?
  • Quelque chose me dit que si le titre le plus suivi au monde se transige à ce niveau, c'est que c'est probablement que c'est la bonne valeur. Les home run se situent dans les titres beaucoup moins suivis. Le nouveau président a probablement été choisi et dirigé par une firme de relation publique. Je te conseille de creuser au maximum avant de prendre une grosse position dans une entreprise aussi complexe que BAC.
  • Si je prends une position, elle sera tout petite!
  • J'aime l'attitude de OZRK vis-à-vis de ses bids avec la FIDC, elle bid souvent mais de facon conservatrice, ce qui fait qu'elle s'assure de payer bien en-dessous de la valeur réelle. Ça donne lieu à plusieurs échecs mais quand ça frappe, c'est payant.

    http://www.review.net/section/detail/wednesdays-cup-ozarks-discusses-bid-for-failed-bank/

  • Bonjour,

    Notre société a pris une position importante dans Bofa fin 2011 et je pense que c'est peu risqué à long terme parce que:

    1) Hors éléments exceptionnels, le résultat pré-taxes est à 4$/action. La situation se normalisera bien un jour, faut juste attendre suffisamment longtemps (et nous ne sommes pas pressés).

    2) Licencier 30 000 personnes dans les branches non profitables acquises et réduire le nombre de datacenters de 60 à 6 va économiser environ 15 milliards à long-terme. Par expérience en conseil bancaire, nous savons que ces objectifs sont réalisables, surtout après qu'un serial-acquéreur soit passé au poste de CEO. Ca va alimenter les profits directement.

    3) BofA est 3 fois moins chère que Wells. Je veux bien admettre que tout est loin d'être rose comme chez Wells, mais tout de même, les actifs de BofA sont plus conséquents, quoi qu'on en dise.

    4) Le CEO a un excellent track-record en redressement.

    5) Les rachats d'action seront enclenchés un jour.

    6) Si vous faîtes une analyse somme des parties, hors Countrywide, BofA est une compagnie de qualité exceptionnelle.

    On verra comment ça se goupille, mais si BofA réalise bien son plan new BAC, elle a une capacité bénéficiaire de près de 50 milliards par an dès que les problèmes de Countywide seront résolus. Il y a énormément de provisions. Autrement, ce sera 25 milliards : pas ridicule non plus. Avec des rachats d'action, le cours pourrait aller très haut... Qui vivra verra.

  • Un sujet de discussion intéressant, qui conforte la thèse d'investir dans Bank of America à mon avis :

  • http://www.lesaffaires.com/blogues/bernard-mooney/les-resultats-des-banques-confirment-la-reprise-immobiliere/543338

    Les résultats des banques américaines sont bons, j'attends de voir BAC, mais avec la lente reprise de l'immobilier au USA, ça ne peut que s'améliorer et les dividendes continueront à gonfler. Vous avez des positions du côté des financières américaines un peu?
  • Ca n'a pas changé, si ce n'est que j'ai continué à renforcer : toujours BAC et AIG
  • Depuis la fin de la crise, les banques américaines ont amélioré beaucoup leurs profits simplement par la réduction des provisions sur pertes. Aujourd'hui, les provisions sur pertes continuent à diminuer mais les revenus recommencent à progresser sur la croissance du carnet de prêts immobilier. Également, une banque comme la Wells Fargo est en voie de réduire ses dépenses pas mal... ils ont un ratio d'efficience de 60% donc encore beaucoup de place à l'amélioration...
  • Ta question tombe à point, car j'ai justement augmenté ma pondération à 45% dans diverses banques US dans mon portefeuille (anciennement 35%).

    Je devrais ainsi devenir riche beaucoup plus rapidement !

  • EmpCod, tu avais du Wells Fargo et du Bank of the Ozark, as-tu ajouté d'autres banques ou seulement augmenté tes positions actuelles? 

    Pour ma part, je conserve mes actions de WFC et BAC et je compte les conserver longtemps.
  • April 2012 modifié Vote Up0Vote Down

    J'ai surtout augmenté ma position dans Access National Corp (ANCX).  J'étais déjà assez pesant dans OZRK et WFC.

    J'ai initié une position dans une 4e banque mais c'est une micro cap, elle est sur le pink sheet et donc très peu liquide alors j'attends d'avoir terminé mes devoirs et complété ma position avant d'en dévoiler davantage :-)

  • Extraits intéressants du dernier conf call de OZRK qui montre à quel point le secteur bancaire a de beaux jours devant lui, et que l'économie américaine revient en force :

    "So, we’re not going after tons of really cheap business, we’re not going after anything that we think has gotten overheated on the credit front but you know one of the great assets of our company is the fact that we have such a strong origination platform at our real estate specialties group in Texas. Those guys last year saw $8 billion of loan applications. I think that number will be 25% to 50% higher than that this year based on what deal flow they are seeing. We screened that $8 billion and did thorough comprehensive underwriting on about $2.5 billion to $3 billion of that and the closings in that office last year were approximately just rounding off 320 million. So, basically those guys closed about 4% of the loans that they looked at last year. I expect that number will be somewhat higher than that this year just because we continue to refine and improve our processes. If you are closing 4% or 5% or 6% or even 7% or 8% of the loans that you opportunities you look at then you are able to screen out all of the loans that don’t meet your super high credit standards and you are able to screen out lots and lots of loans that would be really good credits but they are just priced too cheap to have an appropriate risk adjusted reward. So, because we are seeing so many opportunities, particularly in that office, but in a few other locations as well, we are fairly confident about our ability to continue to get yields on our loan originations that are better than the average bank can get on their loans ..."

    "... we are seeing a tremendously accelerating pipeline of opportunities for loan and lease originations. [...] We’re getting so much equity in so many transaction now that a lot of loans that we’re closing this quarter and that we closed in the first quarter won’t have a material funding or any funding until 2013 or really late 2012, but at the same time we have also got a huge pipeline. We have got the best pipeline of loans today in queue for closing than we have ever had in the history of the Company. When I talk about loans and pipeline in queue for closing, I am talking about loans that are approved, that the customers have agreed to, documentation is being prepared and they are lined up waiting to be closed as the lawyers finish preparing the loan documents and so forth. We are at an all-time high in that. So we are feeling pretty optimistic about our ability to really generate the loan growth in 2012, 2013 and that a lot of those deals, the larger more complex transactions will have funding that will drag all the way out into 2014. So, we are really seeing that pipeline of future growth build, because we are getting so much equity in most of those transactions, again it’s some quarters out after you close them before they actually start funding in a lot of cases, but that growth is coming. So we think that’s going to be the preeminent vehicle and the most profitable vehicle for capital deployment."

  • Je comprends pas trop les banques et je semble passer à côté de belles opportunités. Vous avez de la lecture que je pourrais faire à ce sujet?

    OZRK est toujours bon?
    ANCX aussi? ( thx à Rémy? )
  • OZRK pour moi c'est un long term pick.  Il n'est plus l'aubaine qu'il était, mais si il sont capables de maintenir un ROE à 20% pendant les 5 prochaines années comme je le pense, il me semble que l'évaluation actuelle à 2.5x le book est tout à fait justifiée et soutenable.  Je garde jusqu'à ce que ça soit un screaming sell ou que je prenne ma retraite, whichever comes first :-)

    ANCX les insiders achètent encore, le prix a poppé un peu dernièrement et il se rapproche de sa valeur intrinsèque.  Pour moi ce n'est pas un core holding comparativement à OZRK.  Mais il est peu risqué alors j'en reprends sur les dips.

  • Excellents résultats pour ANCX !!

    http://finance.yahoo.com/news/access-national-reports-50-increase-170200960.html

    Hausse du bénéfice de 50% YoY et ce malgré une comptabilité TRÈS conservatrice.

    En effet la compagnie a augmenté sa provision pour pertes dans un contexte où ses nonperforming assets sont en baisse (!).  La provision représente maintenant 223% des NPA !!! 

    Pour fins de comparaisons des banques "conservatrices" comme WFC et OZRK ont une provision qui joue dans les 70-80% des NPA...  À mon avis c'est donc pratiquement de l'équité déguisée passif...

     

  • Super belle prise empcod, chaque fois que je regarde les chiffres de cette banque je suis impressionné. Quel % des actions en circulation le Management détient-il?
  • Un bon article de notre ami Serge sur le blogue de l'Investisseur débutant :


    Il résume à mon avis très bien le cas de Bank of America, en faisant toutefois preuve d'un peu trop d'enthousiasme :)


  • April 2012 modifié Vote Up0Vote Down
    polangevin a dit :

    Super belle prise empcod, chaque fois que je regarde les chiffres de cette banque je suis impressionné. Quel % des actions en circulation le Management détient-il?


    http://finance.yahoo.com/q/mh?s=ANCX+Major+Holders

    insider ownership 39%

    le CEO détient a lui seul 6% des actions.  je suspecte qu'ils sont si conservateurs pour éviter que le stock monte trop vite et leur permettre d'en racheter :-)

  • Mon ami Rémy en avait parlé sur son blogue il y a quelques temps alors je ne veux pas lui voler le crédit :-)

    http://www.lesaffaires.com/blogues/les-investigateurs-financiers/des-achats-d-inities-convaincants/542395

  • jfmorissette a dit :

    Un bon article de notre ami Serge sur le blogue de l'Investisseur débutant :






    Il résume à mon avis très bien le cas de Bank of America, en faisant toutefois preuve d'un peu trop d'enthousiasme :)

     

    Arf JF... Et moi qui essayais d'être pessimiste dans l'article autant que je l'étais au moment de ma première analyse au moment du "year-end tax selling"... j'ai apparemment complètement râté mon coup. Je dis que j'essayais d'être pessimiste car, pour l'instant, mes warrants ont plus que doublé par rapport à mon premier prix d'acquisition de 2$ pièce, alors qu'on n'a même pas fait 6 mois... et l'action a fait + 60% dans la même durée : c'est donc très nettement au dessus des 40% par an que j'espérais à long-terme au moment de mon analyse :-( (qui est initialement une somme des parties en considérant chaque business, mais j'ai zappé cette partie dans l'article -> le ROE des meilleurs business de BAC est nettement au dessus de 10%). 




  • Sergio, juste pour être clair, je ne voulais pas dire que ton analyse n'était pas conservatrice, mais qu'on ressent ton enthousiasme envers cet investissement!
  • Ah oui JF, je ne peux pas te contredire là-dessus ! C'est vrai que c'est un 100% fit pour mon style : c'est le type de situations qui m'excite le plus.

    J'ai quand même une légère préférence pour AIG, mais vu l'assymétrie risque/retour et le charme particulier de chacune des deux situations, je me suis décidé à couper la poire en 2 au final et à continuer dans ce sens.

  • Bank of the Ozarks détruit les prévisions des analystes.  Le stock pop de 8% vendredi.

    J'adore George Gleason, extrait du conf call (emphasis added) : 

    We have a philosophy here that we are not going to work for free, and we are not going to book assets that have such low yields that we don’t get an appropriate risk adjusted return for our shareholders consistent with a high teens to low 20s ROE. So, we are very disciplined about that and we’re continuing to hang on to that discipline. We could have had much more loan growth in the quarter just ended in the first six months of this year, had we not been as disciplined as we are being on credit quality first and pricing second and we could be a much bigger bank than we are and just have average results. But for our bank, for our staff and this is a goal that our staff shares as to not be good, we don’t even want to be great. We want to be excellent and if you’re going to be excellent you’ve got to maintain your discipline on credit quality and you’ve got to maintain your discipline on pricing and keep those margins there. So, I think we are getting far better yields on average than most banks are getting out there and I think we are getting appropriate risk-adjusted returns for the credit risk that we are taking which I think are very minimal credit risk

  • La situation continue de s'améliorer tranquillement chez Bank of America, qui se négocie toujours à rabais par rapport à ses pairs. Le CEO continue de faire le ménage, réduire la dette, etc pour transformer BAC en ce qu'elle doit être une banque qui n'a pas des idées de grandeur comme auparavant, mais qui offre des services de banquiers aux entreprises et aux individus! 

    Le communiqué:


    La présentation ici : 

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.