Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Réponses

  • 9 Réponses trié par Votes Date

  • Je trouve vraiment dommage que Rona passe à des intérêts étrangers. Vous pouvez être sûr que le Québec est perdant dans cette transaction. 

    D'un autre côté, je ne vois pas trop comment Lowe's va intégrer les indépendants dans son réseau et cela va peut être permettre à un autre groupe québecois de prendre de l'expension (BMR?). En ce qui me concerne, ce serait le meilleur scénario qui pourrait se produire que de voir les indépendants quitter Rona (Lowe's) et joindre BMR.

    La chute du dollar canadien laisse entrevoir d'autres transactions du genre. Qui sera la prochaine cible? Dollarama?



  • Beaucoup de gens ont une vision naïve du capitalisme. Ils voient les profits des entreprises comme quelque chose de mal ou d'un peu indécent.

    L'histoire de Rona démontre bien l'importance de la croissance régulière des profits pour une entreprise. Le titre de Rona végétait entre 10$ et 15$ depuis 2008 en raison de son manque de rentabilité. La société était donc en position de faiblesse et une proie facile.

    La meilleure protection contre des prises de contrôle étrangère, c'est d'être fortement rentable. Moi, c'est la leçon que je retiens de l'histoire de Rona.


  • Autre leçon : le but ne doit pas être de grossir la taille de l'entreprise mais de grossir les bénéfices par action.
  • philrancourt a dit :

    Beaucoup de gens ont une vision naïve du capitalisme. Ils voient les profits des entreprises comme quelque chose de mal ou d'un peu indécent.


    L'histoire de Rona démontre bien l'importance de la croissance régulière des profits pour une entreprise. Le titre de Rona végétait entre 10$ et 15$ depuis 2008 en raison de son manque de rentabilité. La société était donc en position de faiblesse et une proie facile.

    La meilleure protection contre des prises de contrôle étrangère, c'est d'être fortement rentable. Moi, c'est la leçon que je retiens de l'histoire de Rona.


    Tu as parfaitement raison. C'est difficile pour un joueur peu eficace d'acquérir un compétitieur plus efficace que lui, du moins quand la taille est semblable. 

    Metro n'est pas à l'abris d'une tentative de prise de contrôle, mais sa situation est drôlement différente de celle de Rona.
  • J'aurais trouvé la vente de Rona dommage si la compagnie n'avait pas été en déclin et peu rentable. Mais là c'est difficile de ne pas se réjouir.
  • February 2016 modifié Vote Up0Vote Down

    Je ne crois pas qu'il devrait y avoir un débat à savoir si le rachat de Rona est bon ou mauvais pour le Québec. Moi, je me réjouis que le gouvernement ne veuille pas empêcher la transaction, faire le contraire aurait envoyé un très mauvais message au marché.


    Avec du recul, on peut aussi affirmer que le rachat d'Alcan fut une très bonne affaire pour les actionnaires; dont plusieurs actionnaires institutionnels québécois. Si Alcan était restée indépendante, son action vaudrait aujourd'hui probablement une fraction du prix que Rio Tinto a payé en 2007 et il n'y aurait sans doute pas plus d'emplois et d'investissements au Québec de la part d'Alcan vu le contexte difficile dans lequel elle évolue. En fait si on faisait l'histoire des M&A; cette transaction ferait sans doute partie des pires jamais réalisée. 






    Depuis les débuts de l'industrialisation, il y a de la consolidation des entreprises, c'est donc normal qu'il y ait moins de sièges sociaux qu'avant par pays et à l'échelle mondiale. Je crois qu'on ne devrait pas s'en offusquer. Ce serait être contre l'évolution. 






  • Je ne sais pas si vous avez vu, mais le même jour, Stella Jones a acheté 2 entreprises américaines.

    http://www.woodbizforum.com/stella-jones-intends-to-buy-treated-poles-pilings-timbers-producers-in-the-us/

    Stella Jones est une compagnie québécoise ayant son siège social à Ville Saint-Laurent.

    Il se fait des transactions dans les deux sens.
  • February 2016 modifié Vote Up0Vote Down
    Couche-Tard a conclu Topaz Lundi !
  • Je suis bien partagé dans ce genre d'histoire.

    Je trouve cela bien triste de perdre des compagnies au profit d'intérêt étranger. En même temps, que pouvons nous vraiment y faire? 

    Je pense que Phil a raison, la meilleure protection, c'est d'avoir des compagnies très solides.

    Sinon, je trouve que notre pétro-dollar nous rend effectivement vulnérable et je me demande bien la chasse aux aubaines nous fera perdre quelles autres entreprises.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.