Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

CRH Medical (CRH - TSX)

Quelques mots pour vous informer que l'un de mes choix pour le portefeuille 2017 ne fait plus partie de mon portefeuille personnel.
J'ai largué ma position acquise il y a trois ans cette semaine, suivant la dégringolade du titre.
Après avoir vu le stock dévisser sérieusement vendredi de la semaine dernière, j'ai compris lundi que la compagnie était ciblée par des vendeurs à découvert extrêmement efficaces. CRH a perdu près de 30% de capitalisation boursière sans que la compagnie daigne émettre le moindre communiqué pour expliquer la situation à ses actionnaires, sans la plus petite tentative de défendre le titre. Le moins que je puisse dire, c'est ce que je n'ai pas été impressionné par cette «stratégie». J'ai donc vendu pour protéger les gains déjà acquis.
Le plus frustrant dans tout ça, c'est que les petits investisseurs ont été tenus dans l'ignorance au sujet de l'argumentaire des vendeurs à découvert. De toute évidence, ce ne fût pas le cas pour les investisseurs institutionnels qui ont eu le privilège d'évacuer leur position en connaissance de cause. C'est du moins ce que je conclus en constatant les forts volumes baissiers et l'érosion de la capitalisation boursière, de 900 M$ à 600 M$ en deux séances à peine.
Je trouve que les petits investisseurs méritent plus de respect que ça. Alors merci CRH et bonne chance, nos routes se séparent.

Réponses

  • 7 Réponses trié par Votes Date
  • Sam
    28 Apr modifié Vote Up0Vote Down
    Et le fondamental la dedans? Rien n'a bougé selon ton analyse?

    On ne paie pas les dirigeants pour se battre contre les shorts qui pourraient les attaquer. Comme leur nom l'indique, les dirigeants servent à diriger l'entreprise. Il faut qu'ils se battent contre les compétiteurs légitimes et non contre les short.

    Si le fondamental n'a pas bougé, tu aurais un titre 30% moins cher. J'y verrais une opportunité et non une menace.
  • Ce titre m'a toujours intrigué. Je ne l'ai jamais étudié à fond car je le trouvais cher malgré de gros cash flow. Et je me méfie des histoires de croissance spectaculaire par de petites compagnies qui sortent de nulle part... 

    Marc, as-tu accès à la thèse des shorts ? Selon un texte de fool.ca que j'ai lu (et qui ne semble plus disponible), la thèse pourrait être que 50% des profits qu'ils affichent n'appartiennent pas vraiment aux actionnaires mais plutôt à des non-controling interest. 

  • J'avais lu ce texte Phil, et comme toi je ne le retrouvais plus. En fait, iI avait été «remplacé» le même jour par un texte que j'ai trouvé plutôt complaisant. Ça m'a donné l'impression (c'est une supposition de ma part) que le premier article avait été écrit sur la base du rapport des shorts, mais sans toutefois le citer. J'ai pensé que l'auteur du rapport a demandé à Motley Fool de retirer leur texte, ou à tout le moins de citer leur source.
    La thèse exprimée dans Motley Fool me semblait assez solide. Et j'y trouvais suffisamment d'inquiétude pour expliquer l'érosion du titre. Tout ça ne sentait pas très bon. Avec l'absence de communication de la direction, j'en avais assez pour prendre ma décision.
    Mon coût moyen était de 1,90$. J'ai décidé de prendre les profits et de chercher autre chose de plus simple à suivre.
  • Pour répondre à la question de Sam concernant le fondamental, selon mon expérience un stock ne perd pas plus de 30% de sa valeur (surtout une entreprise évaluée à près de un milliard $) suivant la publication d'une analyse de vendeurs à découvert sans que la qualité des données fondamentales soit questionnée.
    J'ai lu l'analyse de la Banque Nationale (achat) et l'auteur se bornait à dire que le cours de l'action était trop cher pour en expliquer la baisse. Je regrette, mais c'est trop court.
    J'ai vécu ce genre de situation auparavant, notamment avec Herbalife (HLF). J'en ai tiré comme leçon que lorsque les «shorts» commencent à attaquer un titre au plan fondamental, et que le titre réagit mal, c'est souvent qu'il y a anguille sous roche. Et même si ce n'est pas le cas, il y a fort à parier que maintenant que la compagnie s'est montrée vulnérable à une attaque concertée, ceux qui l'assaillent ne laisseront pas leur proie se relever très facilement.
    Il y a beaucoup d'autres compagnies intéressantes sur le marché. J'aime mieux concentrer mon énergie, et mon argent, sur des situations moins litigieuses.
  • Le cout du capital vient de diminuer significativement. CRH avait rapidement repaye Knight/GUD pour leur pret a haut interet mais ils ont encore une bonne partie de leur pret a 12% d'interet. CRH vient de dropper a 3.5%. Je vais essaye de voir le montant de capital a ce taux d'interet. Ca semble un bonne nouvelle, plus que l'augmentation du credit facility en tant que tel:


    CRH Increases Credit Facility to US$100 Million to Fund Additional Growth and Retire Crown Debt

    (...) Mr. Wright continued, "Crown has been an excellent and supportive partner - without their support, our first acquisition back in December of 2014 would not have been possible." (...)

    • Lowers the cost of capital to approximately 3.50% per annum
    • Allows CRH to repay the Crown Debt (which bears an interest rate of 12% per annum)
    J'ai achete une petite position quand le titre a tombe de son sommet, mais j'ai achete trop tot et suis a perte presentement. Je conserve pour le moment.
  • J'ai possédé CRH quand c'était seulement un vendeur d'élastiques pour polype. C'était une compagnie incroyable en terme de profitabilité. Le produit extrêmement simple ne coûte rien a produire mais peut se vendre avec une super marge pour raison d'usage. Et malgré sa simplicité extrême il supplante les autres procédés autant pour le médecin que pour le patient. 

    Tout ce qu'il suffisait de faire s'était d'engager quelques reps  de propager tranquillement la bonne nouvelle et d'encaisser toujours plus de rendement sur le même capital.

    Sauf qu'il ont décidé que ça n'allait pas assez vite et sont tombé dans le piège de la croissance rapide en se lançant dans d'autres services voir même la gestion complète du service de la salle d'anesthésie. (j'y vais de mémoire car il y un bout que j'ai regardé ça et j'ai retiré la feuille de mon book d'investissement)

    L'idée me semblait bonne de se servir des élastiques comme cheval de troie. Mais les trimestres suivant ont dévoilés une énorme baisse du rendement sur le capital investi  dans cette nouvelle avenue. J'aurais préféré que la direction continue à me verser un grand retour et me laisser le rôle de l'allouer ailleurs si je voulais plus de croissance. Ils ont décider de m'en donner beaucoup moins pour mon argent au point que j'ai trouvé mieux et vendu. 
  • Dure journée pour CRH avec une dégelée de 28%.

    La révision à la baisse des remboursements Medicaid/Medicare  en serait la raison
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.