Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Shopify (SHOP)

Ça devient difficile d'ignorer l'histoire de Shopify. La société d'Ottawa fournit une solution de commerce en ligne clé en main. C'est une solution dite "white label" : les clients de Shopify peuvent monter leur propre site avec leur propre branding et bénéficier de la plateforme de Shopify en arrière plan.

La progression du titre depuis le début de l'année est assez impressionnante (+93%). C'était encore le cas aujourd'hui avec une hausse de 7.5% suite à de très bons résultats.


Par très bons résultats, on parle de croissance spectaculaire des revenus et non de la profitabilité car Shopify n'est toujours pas rentable. Le ratio de perte en pourcentage des revenus est par contre à la baisse.

Le potentiel de croissance semble tellement énorme que le marché ne s'embête pas trop avec l'absence de profits et valorise déjà la société à 10 milliards CAN. L'histoire en est une à la Amazon ou la société ne cherche pas tant à faire des profits dans les premières années qu'à devenir le leader incontournable dans son marché. Parlant d'Amazon, ils ont abandonné leur propre solution, Amazon Webstores, et décidé d'utiliser Shopify. Tout un vote de confiance !


Impossible de réconcilier l'évaluation boursière de cette compagnie avec une approche GARP. Investir dans Shopify, c'est vraiment un moonshot comme investir dans Amazon ou Facebook après leur IPO. Mais l'histoire sera sûrement fascinante à suivre dans les prochaines années !


Réponses

  • 15 Réponses trié par Votes Date
  • Merci Phil de nous pointer cette entreprise. Je ne connaissais pas. J'aime bien le concept d'offrir une plateforme au lieu que tout le monde tente de redévelopper la sienne. J'imagine qu'il y aura une énorme demande dans les prochaines années. Je vais étudier le titre, et l'histoire sera certainement à suivre.
  • Salut

    Je viens aussi de lire un peu sur cette compagnie. C'est présentement le chouchou du portefeuille Rule Breaker de Motley Fool. Effectivement il faut se projeter plusieurs années dans le futur pour voir la rentabilité mais le marché est immense.

    Motley fool compare cet investissement à Amazon, Netflix, Facebook et Tesla qui ont tous rapportés plus de 100x l'investissement. Toutefois le rendements annuels composé de leur portefeuille Rule Breaker est de 15,6%. Ça veut dire qu'il y a eu plusieurs échecs pour chaque grands gagnants. C'est un style d'investissement où il faut investir dans plusieurs compagnies en étant conscient que la majorité ne fonctionnera pas. Ce n'est pas mon style mais 15,6% par année c'est quand même exceptionnel.
  • Oui, j'ai vu ça que les Gardner en parlait comme du prochain Amazon mais Motley Fool est tellement racoleur et promotionnel que je prends ça avec un grain de sel. Le coup du prochain Amazon ou du prochain Starbucks, j'ai l'impression de l'avoir vu souvent sur leur site.

    Est-ce que quelqu'un connait le nombre de titres dans le portefeuille Rule Breaker ?


  • J'ai pris une position dans SHOP l'automne dernier. Je te donne 100% raison Phil. C'est certainement pas un investissement de type GARP.
    Malgré tout, j'ai été séduit par le modèle d'affaire et le potentiel de croissance. Tout va pour le mieux présentement. Nous verrons bien à plus long terme.
  • Y en a-t-il ici qui ont investi dans un Facebook ou un Amazon ou un Tesla? Vous faites comment pour savoir embarquer ou débarquer? Vous faites surtout confiance au modèle d'affaire et au potentiel de croissance formidable, en faisant fi de l'évaluation initiale considérant que la croissance sera énorme sur plusieurs années? Curieux de vous entendre. Je me demande toujours s'il ne vaudrait pas la peine de mettre un petit pourcentage du portefeuille dans de tels titres si on juge les modèles d'affaire solides et durables et qu'on comprend bien la business. C'est juste difficile de mettre un prix dessus...
  • Shopify est en tête des meilleurs employeurs au Canada pour 2017 par le site glassdoor


    J'utilise le site glassdoor lorsque je fais des recherches sur des compagnies, ça donne des indications sur l'ambiance à l'intérieur de la boîte et sur l'appréciation du CEO par ses troupes.
  • jfmorissette a dit :

    Y en a-t-il ici qui ont investi dans un Facebook ou un Amazon ou un Tesla? Vous faites comment pour savoir embarquer ou débarquer? Vous faites surtout confiance au modèle d'affaire et au potentiel de croissance formidable, en faisant fi de l'évaluation initiale considérant que la croissance sera énorme sur plusieurs années? Curieux de vous entendre. Je me demande toujours s'il ne vaudrait pas la peine de mettre un petit pourcentage du portefeuille dans de tels titres si on juge les modèles d'affaire solides et durables et qu'on comprend bien la business. C'est juste difficile de mettre un prix dessus...

    Je suis investi dans FB et SHOP. FB, parce que ayant fait carrière en journalisme, j'ai réalisé que c'est dans ce type de médium, les réseaux sociaux, que les gens prennent leur information de nos jours. La migration des annonceurs vers les plateformes de type FB me semble inéluctable. Il y a des des milliards et des milliards en jeu à travers le monde. FB -- et d'autres -- en profiteront. L'évaluation du titre est certainement très juteuse, mais je pense que le potentiel de croissance est énorme et que FB saura réaliser les attentes du marché.
    SHOP, c'est un peu le même raisonnement. C'est une solution d'affaires pour les petites entreprises qui veulent faire du commerce en ligne. Encore là, le marché est gigantesque, le potentiel aussi. SHOP offre une solution qui présentement est considérée comme la meilleure. La grande question est de savoir si la compagnie conservera cet avantage. Si oui, les profits justifieront l'évaluation. Si non, ce sera une déception.
    Tout cela étant dit, de tels investissements sont un peu hors norme pour moi. Mon portefeuille est en général plus conservateur. Mais avec le temps, et compte tenu de ma situation financière, j'ai jugé que je pouvais me permettre de prendre un peu plus de risque. Je verrai au bout de quelques années si cette approche a du mérite. Pour le moment, je n'ai pas à me plaindre.


  • @jf Ce n'est certainement pas évident à évaluer. Le problème d'attendre un multiple raisonnable, c'est qu'on va probablement ne jamais acheter les Facebook, Amazon et cie qui sont des succès boursiers incroyables. Et ces titres ne vont pas nécessairement planter pour nous faire plaisir et nous offrir un point d'entré intéressant.

    De mon côté, j'explore l'idée de mettre entre 5 et 10% de mon portefeuille dans ce type de compagnies en ne dépassant pas 2% par titre. Un seul succès peut largement compenser quelques échecs.

    J'ai quelques pistes pour sélectionner un "monster stock" :

    - le bilan financier doit être impeccable (pas de montagnes de dettes à la Valeant)

    - la société doit avoir la plus grosse part du mindshare de son secteur (on pense toujours à elle en premier, genre facebook pour les médias sociaux ou Amazon pour le commerce électronique)

    - être le leader incontesté de son secteur, le numéro 2 doit être loin derrière

    - être dans un secteur qui va connaître une forte croissance pour de nombreuses années

    - bénéficier d'un effet de réseau dure à reproduire pour un concurrent 

    Dans ce type de titre, il faut aussi se méfier des high-flyers construit autour d'un produit vedette qui ne pourrait être qu'une mode ( genre Crocs, Kryspy Kreme, Canada Goose). Les sociétés construites autour d'une plateforme me semble plus susceptibles de réussir à long terme (genre facebook, amazon, shopify)



      

      
  • Je trouve ton idée intéressante Phil. Ça me paraît tout à fait raisonnable et en même temps prudent.
  • @philrancourt: On devrait partir un nouveau thread sur la construction de portefeuille s'il n'y en a pas deja .. Dans mon post-mortem 2016, j'ai commence une variante de ce que tu as suggere en haut.

    J'ai ajoute un mini-portefeuille "incubation" a 5% de mon portefeuille pour 5 titres prometteurs et a forte croissance mais a historique plus court a 1% chaque. Mon portefeuille "core" de 20 titre est a 95%. 


    L'idee est d'etudier 5 titres avec un peu d'argent en jeux pour 1 an afin de mieux connaitre le titre et son management, et ensuite decider s'il y reste, a une "promotion" dans mon portefeuille principal ou est une erreur et disparait en court de route. Je ne crois pas trop au portefeuille fictif, on agit different avec du vrai cash, meme en petits montants.


    Les plus et moins sont evident... L'idee est d'eviter de repeter mon erreur 2016 avec CRX (Concordia). J'ai fait double erreur d'avoir acheter le titre, et ensuite d'avoir eu une ponderation assez importante pourque ca faisse mal. Avec ce mini-portefeuille, j'aurais fait l'erreur #1, mais j'aurais vu la degradation du model d'affaire avanat d'avoir fait l'erreur #2, et le titre aurait disparu avant d'etre une ponderation importante.

    Les negatifs sont aussi evident. Premierement, je dois suivre plus de titres, 25 vs 20 avant et quand j'ai un winner, ca limite le upside significativement vu la faible ponderation. Je me dis que ca le mini-portefeuille ma ponderation aurait p-e ete 0, donc c'est mieux que rien.


    Quand a SHOP, meme avec mon mini-portefeuille, je l'ai quand meme manque puisque j'ai choisis Kinaxis pour mon pick technologique. KXS a bien fait mais pas autant que SHOP...
  • Je n'ai pas évalué le titre et je n'avais pas vraiment considéré l'acheter avant de vous lire. Je confirme votre analyse comme quoi c'est un leader dans le marché. Au bureau, je m'occupe des projets de modification au Système de Trésorerie mondial, dont les projets de commerce web. Shopify était la solution privilégiée pour un projet selon notre évaluation, en considérant autant le point de vue TI que Financier. 
  • https://investors.shopify.com/Investor-News-Details/2017/Shopify-Announces-Second-Quarter-Financial-Results/default.aspx

    Les revenus progressent de 75%

    Une phrase qui résume bien la thèse avec Shopify :

    But I’d quote Bernstein analyst Ali Dibadj, who said of Procter & Gamble Co (NYSE:PG) two years ago, “I think it’s a unique time in the consumer industry’s history where you’re seeing a lot of ‘Davids’ beating ‘Goliaths’ every day.” Those Davids are using the Shopify platform as their slingshots. And they’re turning Shopify stock into a Goliath of its own.
  • That's eye opening!
    Je connaissais peu Shopify mais j'aime bien l'explication de leur modèle d'affaire.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.