Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Un peu d'histoire : une mauvaise journée il y a 30 ans...

Réponses

  • 7 Réponses trié par Votes Date
  • Et une explication intéressante de Michael Lewis :




  • Je trouve l'attente plutôt longue pour le prochain "market drop". Si c'est pas trop indiscret, es-tu cash un peu ?
  • Je suis pleinement investi. Le prochain market drop est prédit depuis 2010 :

    https://money.usnews.com/money/blogs/flowchart/2010/06/30/5-reasons-a-double-dip-recession-could-happen

    De toute façon, ma philosophie est de trouver des grands gagnants et de les conserver sur plusieurs années. C'est sûr que c'est le fun de pouvoir acheter un titre qui t'intéresse 15-20% moins cher mais ça ne change pas grand chose à long terme s'il devient un multi-baggers sur 10 ans..
  • Chaque situation est différente, les causes du krach de 1987 et la situation du marché qui prévalait lors de cette crise ne se retrouveront fort probablement jamais. Il y aura sans doute d'autres crises dans le futur. Il n'est pas impossible non plus qu'on ait quelques années de très faibles rendements sans connaître de correction majeure. Si sur les cinq prochaines années, on a un rendement annuel composé de 3 à 5% sur les indices sans connaître de correction importante, ceux qui seraient restés avec une part d'encaisse de 10-20% en se disant qu'ils attendent une correction vont rester sur leur appétit. Pour ma part, ayant un compte sur marge, j'achète systématiquement à tous les six mois des options de vente deep-out-of-the-money (+/-88% de la valeur marchande) sur le S&P 500 couvrant +/- 90% de la valeur de mes titres afin de réduire les dégâts en vue d'une panique éventuelle que je ne saurais prévoir, mais qui va fort probablement arriver un jour.
  • Je suis principalement d’accord avec @philrancourt.

    En plus, en me concentrant sur l’acquisition de bonnes entreprises, pour la plupart consolidatrice dans leur secteur, si une baisse du marché survient, ce sera une opportunité pour mes entreprises de faire des achats a escompte. Donc je suis gagnant.
  • @brunogenereux

    Pour bien comprendre tu assumes le premier 12% de baisse ?
    A quel taux te revient cette assurance environ ?
  • @Automne

    J'assume le premier 12% de baisse (en principe, car mon portefeuille peut-être corrélé de façon différente que celle des indices).

    Coût actuel :1,2-1,3% de la valeur de l'actif brut de mon portefeuille avant impôt sur une base annuelle (environs 0,6-0,65% deux fois par année. Je le fais dans le compte dans lequel je fais des retraits de fonds et que je ne déduis pas mes intérêts afin d'être sûr de me confondre. J'ai un autre compte dont je déduis les intérêts pour lequel je ne fais jamais de retraits. Je prend en compte la valeur des titres des deux comptes pour mon programme de couverture.

    En principe, moins les marchés sont volatil, plus c'est abordable de se couvrir.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.