Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

New flyer (NFI)

New Flyer est un fabricant d'autobus pour le marché du Canada et des États-Unis. La compagnie existe depuis 1930 mais est publique depuis 2012 seulement

Ils sont no 1 pour les parts de marchés dans leur deux marchés soit les autobus urbains et les autocars.

Ils ont un troisièmes segments pour les pièces et l'entretient.

La progression depuis 2012 est fort intéressante :

ROE de 6 à 15%

CAGR des ventes de 27%

CAGR des EBITDA de 47%


La majorité de la production de fait aux États-Unis et profite donc du protectionnisme accru de Trumps

La compagnie offre plusieurs type de propulsion pour ses autobus : Diésel propre, gaz naturel, Tramway électrique, hybride électrique et complètement électrique.

La compagnie profite grandement de la transition vers le transport moins polluant.

Elle est présente dans 24 des 25 plus grands marchés pour les autobus urbain. Seul Dallas est absent.

Axes de croissances : entré dans de nouveaux pays, entré dans le marché des autobus scolaires ou les navettes

MCI qui produit les autocars a été acquise en 2015 et il reste encore des synergies à exploiter qui viendront réduire les coûts.

Le moat provient de sa position dominante dans ses marchés et de la R&D à la fine pointe de la technologie. 

Fait intéressant : la vente d'autobusse fait toujours avec une commande ferme et des options d'achats pour des unités supplémentaires. Le taux de conversion des options est passé de 35% en 2013 à 86% en 2017. J'interprète ce chiffre comme une hausse de la satisfaction de la clientèle.

Pour plus de détail je vous invite à voir la présentation aux actionnaire sur leur site.


Elle a déjà été mise à jour depuis le 5 à 7!!!!

Réponses

  • 16 Réponses trié par Votes Date
  • Les résultats du Q3 viennent de sortir


    J'ai pas de temps de regarder en détail mais les EPS montent de 27% et le titre baisse! Je regarderai le communiqué ce soir. Il doit y avoir du négatif dans le outlook.
  • novembre 2017 modifié Vote Up0Vote Down
    Ce qui est surprenant c'est qu'à Montréal il n'y a aucun autobus NFI

    image


  • J'espère que ça va changer avec la mairesse qui veut 300 nouveaux autobus ;0)
  • J’ai lu le rapport trimestriel et je n’y ai rien vu qui me semble problématique. La division des pièces et entretien ralentie mais c’est dû à la baisse de l’âge moyen des flottes. Quand tu vends une autobus qui remplace un véhicule de 20 ans ça fait une baisse de revenu pour la division des pièces.

    Par ailleurs j’ai bien aimé la discussion sur l’électrification des transports en commun.
  • Une acquisition qui permet à NFI d'entrer un nouveau segment de marché (médium duty bus) à un prix raisonnable de 10x les EBITDA.



  • Merci a toi Mario d'avoir attirer mon attention sur ce qui semble être une solide compagnie en pleine croissance par acquisition 

    effectivement les chiffres sont très intéressants et je me suis laisser prendre au jeu en prenant une petite position dans l'entreprise

    laissions maintenant le temps fairte sont oeuvre
  • Bonjour Mario,


    Compagnie intéressante, est-ce qu'il y a une explication sur la diminution des parts de marché dans la catégorie Motor Coaches ?


    L'acquisition d'Arboc annoncé à 10x l'EBIDTA alors que l'acquisition de MCI c'est fait à 6x, est-ce que c'est mauvais signe selon toi?


    De plus, à plus de 15x les profits et près de 3,5x la valeur comptable pour une entreprise qui est dans un secteur à qui croit à environ 3-4 % annuellement c'est cher payer à première vue, et cela sans conter l'effet de l'endettement. Il y a donc une bonne prime pour la croissance par acquisition. Est-ce que selon toi, il s'agit d'un marché qui est propice à la consolidation ?


    L'entreprise semble bien gérée et ils semblent avoir bien fait sur l'intégration de MCI.


    Je vais essayer d'en connaître un peu plus sur le secteur avant d'aller plus loin.  



  • décembre 2017 modifié Vote Up1Vote Down
    Salut Pascal

    NFI a acheté MCI en 2015. La perte de parts de marché était dû a un manque d'innovation chez MCI. Le propriétaire précédent n'investissait pas assez en R&D, je ne sais pas s'il n'avait pas assez de cashflow ou n'en voyait pas la nécessité. NFI investis dans cette division et en plus, une bonne partie de sa R&D pour les autobus est aussi utile pour les autocars. Ils pensent pouvoir remonter à 50% de parts de marché. 

    L'acquisition de MCI a pas coûté chère parce que la compagnie était en perte de vitesse, comme discuter au point précédent. ARBOC est plus rentable que ne l'était MCI lors de l'acquisition. La direction dit que la transaction contribuera à la hausse du BPA sans tenir compte des synergie.

    Pour ce qui est de la croissance du secteur, comme c'est une industrie avec beaucoup de frais fixes, une croissance de 3 à 4% du nombre d'unités vendues pourraient entraîner  une hausse organique de 10% des bénéfices. À cela s'ajoute les acquisitions tel Arboc pour entrer dans de nouveau segments et un fort potentiel de diversification géographique.

    Le facteur que je vais suivre pour évaluer le potentiel de la compagnie est sont positionnement dans les nouvelles technologies de transport et dans l'utilisation des TI comme support au client. Si elle demeure dans les leader à ce niveau elle pourra absorber de nombreux compétiteurs sur la planète. Présentement tout les acheteurs recherchent des solutions non polluantes. C'est donc le nerf de la guerre.

  • Merci Mario pour les très bons commentaires. Je vais suivre le tire de près. 



     
  • NFI publie l'état du marché américain pour les autobus


    Tout va bien. Le book to bill pour 2017 est de 152%.

    Ce ratio est obtenu en divisant le nombre d'unités livrées par celui des unités commandées. On peut donc s'attendre à une hausse de la production pour les prochaines années.

    On explique dans le communiqué que les commande sont habituellement livrable sur 5 ans. Pour les 300 autobus de Montréal cela veut dire 60 par année.
  • Une deuxième nouvelle importante aujourd'hui pour les perspectives à long terme de la compagnie. New York va tester 5 autobus entièrement électriques et les chargeurs rapides pour les batteries. Il sera intéressant de voir le résultat.



  • @MarioP

    Montréal teste aussi ses autobus électriques avec recharge rapide.  On voit une borne au square victoria. 
    Je me demande si NewFlyer pourra croitre encore longtemps.  J'ai l'impression que la seule façon pour cette compagnie de croitre sera de sortir de son marcher ou de réduire ses dépenses.  À près de 50% du marché dans chacune des sections, je ne vois pas comment les anti-trust permettrait une acquisition dans leurs secteurs actuels.

    L'acquisition de MCI est un bon exemple.  Par contre, est-ce qu'ils vont faire des acquisitions à un rythme soutenu pour justifier une évaluation à près de 20 fois les profits?  Tout ça sans diluer les actionnaires?

    J'en doute un peu...
  • Le seul coté positif que je vois est le remplacement des parcs d'autobus par des autobus verts.  Cette tendance est forte je crois et ils devront vraiment obtenir une bonne part de marcher pour que la croissance reste au rendez-vous..
  • D'après Teal Linde, la prochaine acquisition de NFI serait dans les autobus scolaires.

  • 26 mar modifié Vote Up0Vote Down
    Les résultats 2017 sont sortis la semaine dernière et sont excellent, tant du point de vue financier qu'opérationnel. C'est un des rares titres qui a fini la semaine en hausse. Je voulais vous faire un beau résumé mais avec deux décès chez les oncles je n'ai pas le temps.

    Le communiqué


    La conférence téléphonique



Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.