Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

>> Partage d'analyses

FNB indiciels

Bonjour à tous,

Je suis présentement à la recherche des meilleurs FNB indiciels en terme de frais de gestion et de tracking error. Je recherche un FNB sur le nasdaq, dow jones, s&p 500, tsx, et un international si possible en dollar canadien ou en dollar américain. Avez-vous des suggestions? Présentement, j'avais ceux-ci dans la mire:

NASDAQ: PowerShares
QQQ Index ETF  QQC.F

DOW JONES:BMO Dow
Jones Industrial Average Hedged to CAD Index ETF

S&P 500:Vanguard
S&P 500 Index ETF  VFV



Réponses

  • 7 Réponses trié par Votes Date
  • Salut je ne connais pas mieux que QQQ et SP500 Vanguard pour les objectifs mentionnés.

    Je me demande pourquoi tu ajoutes le Dow et pourquoi hedgé. Les titres du Dow sont tous dans le S&P 500. Tu viens donc augmenter leur proportion dans ton portefeuille. As-tu songé à un fonds de petites capitalisations qui te diversifierais davantage? L’indice Russell représente les small cap américaines.

    Quant au hedge jen’ai Pas d’argument très rationnel mais présentement je ne trouve pas qu’il y a beaucoup de risque de perte de devise à long terme.
  • Pour un investisseur à long terme la variation d'un fonds sur un an ou deux ne change pas grande chose, mais en regardant les cours ratio/bénefice des fonds américaines je me demande s'il ne faut pas attendre la prochaine correction avant d'investir. Quand on investit dans des titres individuelles la situation est un peu différente. Que-en pensez-vous?
  • Salut je ne connais pas mieux que QQQ et SP500 Vanguard pour les objectifs mentionnés.

    Je me demande pourquoi tu ajoutes le Dow et pourquoi hedgé. Les titres du Dow sont tous dans le S&P 500. Tu viens donc augmenter leur proportion dans ton portefeuille. As-tu songé à un fonds de petites capitalisations qui te diversifierais davantage? L’indice Russell représente les small cap américaines.

    Quant au hedge jen’ai Pas d’argument très rationnel mais présentement je ne trouve pas qu’il y a beaucoup de risque de perte de devise à long terme.
    Merci pour le commentaire! Oui tu as raison pour le Dow, les titres sont évidemment inclus dans le SP 500 mais pas avec les mêmes proportions. Et pour le hedge, j'ai cru voir qu'il y avait des gains/pertes en capitaux réalisés sur le taux de change même lorsque le fond n'est pas liquidé. Serait-il mieux d'investir dans un fond indiciel en devise américaine comme le SPY ou bien investir dans le Vanguard SP 500 canadien qui est moins liquide, et donc avec un bid/ask plus large?
  • Pour un investisseur à long terme la variation d'un fonds sur un an ou deux ne change pas grande chose, mais en regardant les cours ratio/bénefice des fonds américaines je me demande s'il ne faut pas attendre la prochaine correction avant d'investir. Quand on investit dans des titres individuelles la situation est un peu différente. Que-en pensez-vous?
    Très bonne question. Pour ma part, je crois qu'il est encore temps de profiter de la hausse des marchés boursiers pour investir. Il ne faut pas attendre une baisse du marché car on va manquer de belles opportunités de rendement. Lors d'une baisse, il est toujours possible de couvrir notre portefeuille sans même liquider nos placements, en prenant par exemple un FNB à rendement inverse!
  • Lors d'une baisse, il est toujours possible de couvrir notre portefeuille sans même liquider nos placements, en prenant par exemple un FNB à rendement inverse!
    Quand tu achètes ton FNB à rendement inversé, comment fais-tu pour savoir si la baisse va continuer ou si c'est la fin ??? Même principe que n'importe quel titre ou bitcoin : on ne sait pas ce qu'il va faire dans les secondes, minutes, et mois après qu'on l'ait acheté. Sinon, on serait tous des millionnaires de la bourse. Ce sont des produits financiers qui rapportent d'abord et surtout à ceux qui les vendent. Lors d'une baisse, au contraire de se couvrir, on achète les titres que l'on croit être sous évalué. Tout en étant prudent dans son enthousiasme. Il y a des titres qui peuvent, dans leur baisse, se rapprocher de zéro. HCG en a été un bel exemple cette année.
  • @bernard

    Pour aller dans le même sens que toi, je garde toujours comme ''coussin'' des liquidités. Lorsqu'une compagnie que je possède ou surveille devient sous évaluée, j'en profite en accumulant ou achetant tout simplement.
    :)>-
  • Lors d'une baisse, il est toujours possible de couvrir notre portefeuille sans même liquider nos placements, en prenant par exemple un FNB à rendement inverse!
    Quand tu achètes ton FNB à rendement inversé, comment fais-tu pour savoir si la baisse va continuer ou si c'est la fin ??? Même principe que n'importe quel titre ou bitcoin : on ne sait pas ce qu'il va faire dans les secondes, minutes, et mois après qu'on l'ait acheté. Sinon, on serait tous des millionnaires de la bourse. Ce sont des produits financiers qui rapportent d'abord et surtout à ceux qui les vendent. Lors d'une baisse, au contraire de se couvrir, on achète les titres que l'on croit être sous évalué. Tout en étant prudent dans son enthousiasme. Il y a des titres qui peuvent, dans leur baisse, se rapprocher de zéro. HCG en a été un bel exemple cette année.
    Oui c'est difficile à prévoir, mais on peut se fier aux indicateurs macroéconomiques qui donnent une bonne piste. Nous pouvons aussi se départir des entreprises qui offrent des biens et services où le consommateur doit s'endetter, les titres automobiles ou bien immobilier. Il y a aussi la possibilité de les vendre à découvert, prendre des puts sur ses titres où bien l'indice. Bref, il y a une façon de profiter d'une hausse comme d'une baisse du marché!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.