Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Meilleur gestionnaire

1235710

Réponses

  • Personne ne parle de Barrage ces temps si, mais depuis le début de l'année jusqu'au 31 mars ils sont a -2,81%, c'est assez exceptionnelle, je leurs lève mon chapeau. J'aimerais bien savoir pour les autres Gestionnaires comment ils traversent cette crise jusqu'à maintenant ? 
  • barrage charge chère versus giverny... 1.18 % versus Le frais de performance est payé seulement lorsque le Fonds performe au-delà de 5% par année avant les frais de base. Lorsque que le Fonds dépasse ce seuil, Barrage Capital reçoit 20% de l'excédent alors que les clients conservent 80%. Ils ont sensiblement le même rendement que giverny depuis leur création... ça me parait un désavantage sur 20 ans 
  • personnellement, mes actifs ne sont pas assez important pour interresser  des gestionnaires comme Médici, Cote 100 et autres.
      J'aimerais bien pouvoir placer une partie de mes avoirs dans de telles firmes, mais pour la plupart, on demande 250K au minimum, montant que je détiens pas encore en liquide car je possède des immeubles.
    Je dois me résoudre à gérer moi même mes trucs, ce que je fais somme toute pas si mal. Chaque fois que je me pointe pour perdre mon temps chez Desjardins pour rencontrer un conseiller, je m'apperçois que je connais ça plus que lui et c,est la même chose dans les autres banques.
    Ça serait bien qu'il existe des conseillers qui sont indépendants avec qui ceux qui ont moins de 200  à 500k de disponibles.
    Si quelqu'un en connait qui ne cherchent pas à nous vendre  des fonds communs sur lesquels ils sont commissionnés  je serais bien interressé à discuter avec lui ou elle. let me know...
  • mononcle a dit :
    personnellement, mes actifs ne sont pas assez important pour interresser  des gestionnaires comme Médici, Cote 100 et autres.
      J'aimerais bien pouvoir placer une partie de mes avoirs dans de telles firmes, mais pour la plupart, on demande 250K au minimum, montant que je détiens pas encore en liquide car je possède des immeubles.

    Chez Giverny, le minimum est de 100K. 
  • regarde aussi a ta gauche la pub de barrage capital ca peut etre bon de voir avec eux
  • @Manitou ;

    Quant à moi, pour juger et comparer les performance de gestionnaires, il faut mieux se baser sur un horizon de 5 ans minimum, voir 10 ans. 

    Quant à moi, le fait de Barrage a mieux performé que le marché (et probablement que d'autres gestionnaires) depuis le début de l'année n'est pas un bon indicateur pour identifier s'ils sont meilleur que d'autres ou pas.
  • @mononcle ;

    Je ne connais pas bien l'offre de Medici, mais il me semble que bien qu'ils indiquent qu'il faut 500 000$ pour être client en gestion privée, ils ont aussi un fonds dont il me semble est ouvert à ceux qui on au moins 100 000$. Je pense aussi qu'il est possible qu'ils acceptent des clients en gestion privé qui ont moins de 500 000$, mais qui on une bonne capacité d'épargne leur permettant d'atteindre les 500 000$ prochainement.
  • medici gestion privé c 2.5 million
    le fond dont tu parles c 500k
    cependant comme dit Teddy tu arrives avec 100-300k et tu demontres un désir 
    d accumulation sérieux et régulier il y aurait écoute a mon avis ,  ils offre un service
    excellent. 
    Teddy tu as bien raison c mieux de pas trop parler $$ et bourse a nos proches
    c pour ca que je trouve ce forum plus que pertinent si non il me reste l adjointe
    de mon comptable bien certain ils ont acces a mes finances et je peux vous dire qu ils sont des fois découragés de m entendre me déffouler sur le sujet du $$ et finances.
    concernant barrage c était ca mon malaise cette histoire de 20%
    moi c peut etre une erreur mais je préfere un seul frais  genre 1.5% point final.
  • Ça serait plutôt étonnant que Medici soit passé de 500 000$ minimum à 2.5M$ minimum pour la gestion privée en seulement 1 an et demi. C'est pas impossible. Les intéressés ont juste à appeler.
  • J’ai appelle et c’est bien 500k minimum
  • La majorité des titres affichent des ventes de 6 ou 7%. Ça doit correspondre à des retraits d'environ 5 à 6% des fonds par les clients
  • Francois Rochon établit un partnership avec David Poppe (ex-CEO de Ruane, Cunniff & Goldfarb) et fonde une nouvelle firme d 'investissement à New York:
    Giverny Capital Asset Management

    https://static1.squarespace.com/static/5e8f1f2a9432801293f6439e/t/5e8f6c4e02b8fa04bead5904/1586457686283/GCAM+initial+letter+2020-03-27.pdf
  • JonJon
    août 2020 modifié Vote Up1Vote Down
    La lettre 2020 Semi-annuelle de Barrage est dortie:
    https://barragecapital.com/en/publications/letters/

    Un ton  pessimiste et pas mal conservateur en general, ca fait reflechir!  Il utilise l'example de Berkshire/Buffet en detail, eux qui achetaient leurs actions a $220 l'an dernier mais le fait pas a 25% moins cher (la pandemique affecte la valeur de l'entreprise negativement de plus que 25%?).


    Le rendement est certainement au rendez-vous!  Il y a beaucoup de cash, consistent avec la vue pessimiste.  Le cash provient aussi surement de la vente de leurs titres chinois dont ils ne sont plus confortables avec les risques (Alibaba et Tencent).


    Le portefeuille n'a que 6 titres presentement! Ca c'est de la concentration!  Ils jouent le theme de la 'digitization' tres fort et sont presque entierement dans les FAANG.   Le portefeuille ressemble a: Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook. 

    Le plus interessant commentaire est sur le plus meconnu. Ils comparent Spotify a un "Netflix de l'audio". Je vais regerder celui-la un peu plus en detail.

    Ont-ils vendu Apple trop tot?  Shopify est sur-evalue.


    Beaucoup de materiel a digerer... et discuter!
  • C'est très étonnant qu'un gestionnaire concentre son portefeuille sur 6 titres, dans un seul secteur en plus. On pourrait dire que c'est là une stratégie "cowboy" et risqué. Ils sont par ailleurs très agiles pour acheter et vendre. Cela s'appelle surfer sur la vague techno. Personnellement, dans le contexte actuel où la technologie se déploie comme jamais, j'ai un peu la même philosophie. J'ai près de 50% de mon portefeuille concentré en techno.
  • bernard a dit :
    C'est très étonnant qu'un gestionnaire concentre son portefeuille sur 6 titres, dans un seul secteur en plus. On pourrait dire que c'est là une stratégie "cowboy" et risqué. Ils sont par ailleurs très agiles pour acheter et vendre. Cela s'appelle surfer sur la vague techno. Personnellement, dans le contexte actuel où la technologie se déploie comme jamais, j'ai un peu la même philosophie. J'ai près de 50% de mon portefeuille concentré en techno.
    Mais tu es presque assuré de battre le S&P 500 à court et moyen terme sans trop te casser la tête  si tu as portefeuille avec Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook.  Mon ami a un portefeuille très concentré Visa, Google et Microsoft pour un poids et 75% et il fait un rendement au moins mieux que le miens avec pas mal moins d'effort.
  • J'ai reçu hier soir la lettre semi-annuelle de Giverny Capital. Le dernier paragraphe de la lettre m'a fait penser à la stratégie utilisée par Barrage Capital: 

      "Il faut ajouter que depuis quelques années, les titres technologiques ont fait grandement mieux que les titres des autres secteurs. Et donc les gestionnaires qui ont surperformé récemment ont souvent eu tendance à avoir un grand poids alloué à ces titres; j’ai même vu, ces derniers temps, des portefeuilles de gestionnaires professionnels exclusivement composés de titres technos. Loin de nous l’idée de juger les autres investisseurs ; nous trouvons simplement qu’une telle stratégie est risquée. À nos yeux, une gestion saine du risque demeure une des pierres angulaires dans notre rôle d’intendant de vos capitaux."
  • Driveshoe a dit :
    Mais tu es presque assuré de battre le S&P 500 à court et moyen terme sans trop te casser la tête  si tu as portefeuille avec Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook.  Mon ami a un portefeuille très concentré Visa, Google et Microsoft pour un poids et 75% et il fait un rendement au moins mieux que le miens avec pas mal moins d'effort.
    Si c'était aussi facile que tu le dis, on serait tous millionnaires...

  • SamSam
    août 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    C'est un peu spécial de demander de faire payer des frais de gestion de 1% et des frais de performance de 20% de l'excédant de 5% si le portefeuille est constitué du FAANG.
  • Le rendement est là mais perso, je serais inconfortable de donner un mandat à un gestionnaire de portefeuille et d'avoir mes avoirs d'en aussi peu d'entreprises.




  • Une trop forte concentration en titres techno, ce n'est vraiment pas prudent, mais il faut avouer qu'en dehors des titres technos, c'est difficile de trouver de la croissance. Dans mon portefeuille, les seuls titres non technos qui ont grimpé de façon appréciable sont BYD et WSP.
  • Sam a dit :
    C'est un peu spécial de demander de faire payer des frais de gestion de 1% et des frais de performance de 20% de l'excédant de 5% si le portefeuille est constitué du FAANG.

    .

    pmp a dit :
    Le rendement est là mais perso, je serais inconfortable de donner un mandat à un gestionnaire de portefeuille et d'avoir mes avoirs d'en aussi peu d'entreprises.




    C'est un peu où je ne voulais pas aller dans mon commentaire. 
  • mistert a dit :
    Driveshoe a dit :
    Mais tu es presque assuré de battre le S&P 500 à court et moyen terme sans trop te casser la tête  si tu as portefeuille avec Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook.  Mon ami a un portefeuille très concentré Visa, Google et Microsoft pour un poids et 75% et il fait un rendement au moins mieux que le miens avec pas mal moins d'effort.
    Si c'était aussi facile que tu le dis, on serait tous millionnaires...


    mistert a dit :
    Driveshoe a dit :
    Mais tu es presque assuré de battre le S&P 500 à court et moyen terme sans trop te casser la tête  si tu as portefeuille avec Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook.  Mon ami a un portefeuille très concentré Visa, Google et Microsoft pour un poids et 75% et il fait un rendement au moins mieux que le miens avec pas mal moins d'effort.
    Si c'était aussi facile que tu le dis, on serait tous millionnaires...


    mistert a dit :
    Driveshoe a dit :
    Mais tu es presque assuré de battre le S&P 500 à court et moyen terme sans trop te casser la tête  si tu as portefeuille avec Amazon, Netflix, Spotify, Google, Facebook.  Mon ami a un portefeuille très concentré Visa, Google et Microsoft pour un poids et 75% et il fait un rendement au moins mieux que le miens avec pas mal moins d'effort.
    Si c'était aussi facile que tu le dis, on serait tous millionnaires...

    En effet, mais dans le contexte actuel, les FAANGN tirent le S&P 500.  Miser sur les FANGN revient à une forme d'investissement passif.  Pourquoi payer de tels frais pour ça?

  • Driveshoe a dit :
    En effet, mais dans le contexte actuel, les FAANGN tirent le S&P 500.  Miser sur les FANGN revient à une forme d'investissement passif.  Pourquoi payer de tels frais pour ça?

    On est d'accord, le FAANG a tiré le S&P500.
    Ca, c'est ce que l'on voit quand on regarde en arrière.

    Toutefois, quand on regarde en avant, est-ce que ce sera encore le cas ?
    Est-ce que mon argent serait mieux ailleurs ?

    Pour répondre à ces questions, ca prends une bonne analyse.

    Pour quelqu'un qui n'a ni le temps, ni les compétences pour le faire,
    çà vaut la peine de payer des frais auprès d'un gestionnaire en qui il a confiance.
  • Les titres techno ont bien fait, mais c’était quand même possible de battre lemarché avec plus de diversification. J’ai notamment Costco et Couche-Tard, dans mes non-technos qui ont surperformé dans les 3 dernières années. Même cette année mon portefeuille va bien avec seulement 25% technos.

    Je ne les suit pas de près, mais je pense que Barrage a toujours été concentré. Ça les a bien servis jusqu’à maintenant, mais il faut être confiant. C’est trop de concentration de risques pour moi. Ces gars là ont de l’expérience alors je ne m’en fait pas pour eux, mais j’espère que ça n’influencera pas de nouveaux investisseurs à adopter ce genre de concentration (nombre de titres et en 1 seul secteur). 
  • Un peu hors sujet sur le fil mais...

    Je ne suis pas certain mais je crois que la notion de titre boursier techno remonte aux années 60 (l'époque des fameux go-go stocks). À l'époque, un titre techno, c'était une entreprise faisant un "gadget" spectaculaire comme l'appareil photo Polaroid ou les imprimantes Xerox mis ils ne représentaient qu'une infime proportion de l'économie. 

    Ce n'est vraiment plus la même chose aujourd'hui. La technologie a pris une place tellement grande dans nos vies et dans l'économie que la catégorie des "titres techno" représente un univers vraiment plus vaste et diversifié en 2020 qu'en 2000 ou en 1980... Pourtant, j'ai souvent l'impression que des investisseurs ont gardé une image mentale un peu "datée" de ce secteur...

    Apple n'a pas grand chose à voir avec Constellation Software qui lui a peu de ressemblance avec Shopify qui lui n'a rien à voir avec Intuitive Surgical qui... bon j'arrête là... Il y a une variété de modèles d'affaires quasi infinie. Comparons ça aux titres énergétiques, bancaires ou pharmaceutiques... ce sont toutes des compagnies avec essentiellement le même modèle d'affaire et la seule distinction est au niveau de l'exécution (extracteur à plus bas coût pour l'énergie, meilleure r&d pour les pharma, etc.)

    J'en suis rendu à penser que la notion de "titres technos" est tellement vaste qu'elle ne veut plus dire grand chose et que c'est un peu un raccourci mental utilisé par les médias financiers et les investisseurs un peu superficiels.

    J'irais même jusqu'à dire qu'un investisseur pourrait avoir 100% de son portefeuille en techno et avoir une diversification intéressante dans l'économie réelle (je n'en suis pas là personnellement, j'ai "seulement" 60% de mon portefeuille en techno). J'irais par contre avec au moins 15 à 20 titres et une tolérance supérieure à la moyenne pour la volatilité boursière... 

    À la fin de la journée, c'est la performance économique de nos titres et notre degré de compréhension de ceux-ci qui vont établir notre niveau de rendement. Pas la diversification dans un paquet de secteurs. 

  • Je suis entièrement d'accord avec toi.

    Dans 100 ans, tout risque d'être techno parce que les business qui restent en affaire sont souvent ceux qui ont des algo pour optimiser leur business pour augmenter leurs profits.
  • @philrancourt ;

    Je suis ce forum depuis un peu moins de 10 ans et c'est l'une des meilleures publications que j'ai lues. Tu vises droit dans le mille.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.