Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Ulta Beauty (ULTA)

Je viens de découvrir cette compagnie qui me semble très intéressante et je vous la présente.

« Ulta Beauty (NASDAQ: ULTA) est le plus grand détaillant de produits de beauté aux États-Unis et la première destination de beauté pour les cosmétiques, parfums, produits de soins de la peau, produits de soins capillaires et services de salon. Depuis l'ouverture de son premier magasin en 1990, Ulta Beauty est devenue le plus grand détaillant national offrant All Things Beauty. Tout-en-un seul endroit. ™.

La société propose plus de 20 000 produits provenant d'environ 500 marques de beauté bien établies et émergentes dans toutes les catégories et tous les prix, y compris la marque privée d'Ulta Beauty. Ulta Beauty propose également un salon à service complet dans chaque magasin proposant des services pour les cheveux, la peau et les sourcils. Ulta Beauty est reconnue pour son engagement envers un service personnalisé, des magasins amusants et invitants et son programme de fidélité Ultamate Rewards. En date du 5 mai 2018, Ulta Beauty exploite 1 107 magasins de détail dans 48 États et le District de Columbia et distribue également ses produits via son site Web, qui comprend une collection de conseils, de tutoriels et de contenu social. »

La compagnie connaît une croissance fulgurante. Pour les 5 dernières années ses ventes ont augmenté de 22% par année en moyenne et les BPA de 30%par année, passant d’environ 3 $ par action à environ 9$ par action.

La compagnie prévoit ouvrir 100 nouveaux emplacements cette année, ce qui représente environ 9% des 1 074 qu’elle opérait à la fin de 2017.

La compagnie est très rentable avec un ROE de près de 31%.

Si l’on tient compte de son encaisse et placements à court terme de 397 millions, soit 6,50 $ par action, le P/E est autour de 27 actuellement. Ce qui est correct pour la croissance actuelle.

Il reste à savoir si la compagnie peut continuer de croître à ce rythme encore longtemps. Peut-être pas à 30% comme ce fut le cas ces 5 dernières années, mais disons à plus de 15%. Quelques éléments me donnent à penser que c’est probable.

 Ses ventes Internet représentent environ 4,2% de ses ventes totales de 5,88 milliards. Au dernier exercice financier, ses ventes Internet comparables ont connu une superbe croissance de 50,4%.

La compagnie prétend qu’il y a un potentiel de 1 400 à 1 700 magasins aux USA qu’elle veut atteindre avec un rythme d’ouverture de 100 magasins par année.

Il reste à savoir à quel point ce genre de business est sensible à l’économie. Qu’en pensez-vous ?

Je ne suis pas actionnaire au moment ou j’écris ces lignes. Les résultats du premier trimestre de 2018 sont prévus pour le jeudi 31 mai.

Réponses

  • 16 Réponses trié par Votes Date
  • mai 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Bizarrement, je ne suis pas arrivé à insérer des espacements de paragraphe, ils sont éliminés dès que je publie.

    Ok c'est réparé, merci Phil.
  • désolé, il y avait un problème technique qui enlevait les options de formatage, ça devrait être résolu. J'ai ajouté des espaces dans ton texte 
  • Emplacement des magasins :

  • j'ai eu a étudier cette compagnie quand je faisait des recherche sur un de ses concurrents (sally beauty holding /nyse: SBH). effectivement c'est une bonne entreprise et comme toi je doute de la croissance a 20% sur les 3 a 5 prochaine annee et je trouve qu'un 10-15% est raisonnable je suis neutre quant a l’évaluation du titre je ne le trouve pas élevée présentement mais ce n'est non plus une aubaine mais je garde définitivement un œil dessus, je l'ai mis dans ma watchlist. 
  • En regardant leur dernier rapport trimestrielle, Ulta beauty affiche une perte de (1.39) par action. Il fallait s'en attendre du à la pandémie et la fermeture de leur magasin.

     Ils ont quand même affiché des revenus de 1.1 G, comparativment a 1.7 G au même trimestre de 2019. Je crois que les ventes en ligne ont pu compenser à un certain niveau. 

    Malgré la pandémie qui continu de progresser rapidement du coté US, Ulta beauty fais parti d'un secteur qui sera durement touché par la pandémie (si on parle uniquement des succursales). Pour ceux qui suivent le titre, comment voyez vous l'entreprise a faire face à la pandémie à long terme? 

  • Selon moi ça risque d'être long, mais il y aura peut être des occasions. Pour l'instant je trouve le titre trop cher.
  • iSmile ça aura pris 4 ans et une moins bonne années mais le titre est finalement baissé autour de 15x les bénéfices
  • Un P/E de 15 avec un ROCE de 30%, une croissance bénéficiaire de 10% et un endettement raisonnable de 0.8.
    N'a absolument rien d'excessif pour une valeur qui dans le passé à l'exception de la période covid nous habitué à une croissance des ventes et des bénéfices à 2 chiffres.
  • 4 jun modifié Vote Up0Vote Down
    Le problème c'est la faible croissance prévue pour les bénéfices des 5 prochaines années. Autour de 6% par année. Et autour de 10% annuel pour les BPA.
  • Et on peu aussi rajouter que la direction est pas du genre a diluer. en 5 ans à racheter 17% des ses actions, et au prix d'aujourd'hui elle va surement continuer
  • 5 jun modifié Vote Up0Vote Down
    Après un calcul de la valeur intrinsèque, j'ai jugé que ça valait un début d'entrer dans le titre. J'ai dû vendre un peu de Costco. À suivre...
  • Il y a beaucoup de focus sur les ratios mais pas tellement sur le narratif de la compagnie. Il me semble qu’il faudrait essayer de comprendre la source de la stagnation du prix du titre. Je réalise que la compétition s’intensifie dans ce marché de la beauté. Ulta offre un bon éventail de produits qui va de l’entré de gamme au produit prestige (luxe). C’est le segment de luxe qui est en moment sous pression avec l’arrivé de pas moins de 1000 nouveaux points de service dans les 2 dernières années par le redoutable compétiteur qu’est Sephora. Sephora fait son entrée par l’entremise des magasins Kohl’s. Vous connaissez surement la bannière Sephora, déjà présente au Québec, mais je vous invite à regarder aussi qui en est le propriétaire (LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton) et lire sur le parcours de son leader, Bernard Arnault. La baisse des ventes a surtout affectée les produits de maquillages et des soins capillaires. Une autre ombre au tableau c’est que des marques de prestiges déjà présentes dans les Ulta ont décidés d’étendre leurs présences en ligne et de vendre directement aux consommateurs. C’est une attaque sur deux fronts, le commerce en ligne et les magasins physiques.

    Je pense que cela cerne un peu les interrogations des investisseurs en ce moment mais qu’elle est la stratégie d’Ulta?  Ulta a signé une entente avec Target afin d’avoir 800 comptoirs dans leurs magasins. Ils travaillent également sur un nouveau concept de magasin plus petit afin de desservir des petites villes, le premier pilote est à Del Rio au Texas. Il y a également une expansion au Mexique qui vient de débuter et il devait y en avoir une au Canada mais elle a été suspendue en 2020. Ulta prévoit ajouter 25 nouvelles marques et aussi relancer sa propre marque Ulta Brand. Un point fort que je note de cette compagnie c’est leur programme de loyauté avec 44 millions de membres. C’est 95% de leurs ventes qui se font par l’entremise de ses membres. Il y a beaucoup de données récoltées par ce programme ce qui avantage la compagnie au niveau de sa stratégie de vente. En résumé, deux modèles d’affaires s’affrontent en ce moment, Ulta étant plus orienté vers les consommateurs soucieux de leur budget mais aussi versatile alors que Sephora semble plus dans le haut de gamme et les dernières tendances. Je pense que cela va être intéressant de voir comment cela va évoluer dans les 2 prochains trimestres.

  • Belle analyse Kicking. Plusieurs détaillants américains ont eu de mauvais résultats au dernier trimestre (ROSS STORE étant une rare exception). Comme tu le dit, les clients d'Ulta sont dans la catégories soucieux de leur budget. Donc il est possible que l'inflation les incitent à réduire momentanément leurs dépenses en cosmétiques. Toutefois je crois que c'est temporaire. Habituellement les femmes ont un inventaires de produits à la maison qu'elles peuvent laisser descendre plus qu'à l'habitude mais tôt ou tard elles devront regarnir les stocks. J'ai rarement vu une femme arrêter de se maquiller à cause de son budget.

    Reste à voir si elles magasineront ailleurs. Celles qui ne sont pas dans le haut de gamme n'iront certainement pas chez Sephora en période de restriction budgétaire. Il reste la menace des ventes en lignes. L'avantage compétitif qu'Ultra a développé est le service à la clientèle supérieur à ce que l'on peut obtenir dans une pharmacie. Je ne crois pas que les ventes en lignes menace cette avantage. Il faudra peut-être revoir le mix des produits offerts en réponse à la perte de certaines clientes à Sephora mais je crois que le long parcours de la compagnie prouve que les dirigeants ont la compétence pour réagir à ce problème.

    Cette opportunité me rappelle deux situations discutées lors de la réunion 2024 de Giverny, Lululemon et Starbuck. On a l'opportunité d'acheter une compagnie qui a un historique de  croissance supérieure au S&P500 à un prix inférieur. Évidemment il y a quelques problèmes à régler sinon le prix serait toujours entre 25 et 30 fois les profits.

    Merci pour l'information sur Sephora. Je ne savais pas que LVMH était le propriétaire
  • 10 jun modifié Vote Up0Vote Down
    Il y a pas mal d'occasions de ce genre dans le marché actuel. Five Below entre dans cette catégorie d'historique de croissance supérieure à un prix inférieur.
  • XPEL entre aussi dans cette catégorie.  Le prix de l’action a baissé de 50% cette année.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.