Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Copart (CPRT)

J'ai réalisé récemment que Copart (CPRT) n'était pas un titre discuté sur le forum.  Ce titre est le grand gagnant de mon portefeuille.  J'ai découvert ce titre dans la lettre financière de Cote 100.

Copart est un encanteur en ligne de voitures accidentées.  Copart accepte les voitures déclarées pertes totales par les compagnies d'assurances, les recueilles (tow), les gèrent dans des cours (à scrap) et les vendent en ligne.  La compagnie d'assurance prend la valeur de la vente à l'encan mais donne à Copart des frais de gestion pour chaque voiture qui a été .  Compte-tenu que Copart a un réseau de cour très étendues au USA, les compagnies d'assurances majeures sont enclines à avoir des contrats de services avec Copart.  D'ailleurs, Copart étend de plus en plus son réseau ailleurs dans le monde. Leur réseau de cour est en soit une barrière à l'entrée.  Le risque principal est que Copart doit gérer les situations exceptionnelles comme les désastres naturelles, ce qui peut engendrer des frais de remorquage important.

Voici en résumé les principaux paramètres financiers de Copart:

ROE:  39%

Marge nette:  33%

Croissance de l'EPS sur 3 ans:  X 2.2

Dette:  0,66 x le profit net annuel

Forward P/E:  32

Capitalisation boursière:  21B

Réponses

  • 10 Réponses trié par Votes Date
  • Ils sont dans une niche intéressante. Merci du partage!
  • Je me demande si cette société n’est pas une des cause du ralentissement de LKQ qui s’approvisionne aussi d’autos accidentées.

  • Article intéressant sur le fondateur de Copart et l’historique de cette compagnie

    https://apple.news/AX8ugU53CRhyKDqOb1RcfYA
  • Le titre a perdu plus que 10% de sa valeur malgré d’excellent résultat encore une fois.
    À suivre

    https://www.google.ca/amp/s/finance.yahoo.com/amphtml/news/copart-cprt-q2-earnings-meet-143002308.html
  • Voici un extrait de la lettre annuelle de M. Rochon concernant son palmares des erreurs de l'année.Il donne la première place à l'oubli d'avoir ajouter Copart à son portfolio. À la fin, il mentionne que cette erreur aurait valu en réalité la médaille platine =====Médaille d’or : Copart

    Récemment, j’ai croisé une amie gestionnaire de portefeuilles que je connais depuis des années. On a parlé de nos titres favoris et elle m’a dit qu’elle possédait des actions de Copart. Cela a réveillé une vieille blessure; j’avais presque réussi à oublier cette terrible erreur que j’ai faite il y a quelques années. Copart est une compagnie qui vend par encan des voitures déclarées comme perte totale par les compagnies d’assurance automobile. Il y a quelques années, la compagnie a débuté la vente par enchère sur Internet et a ainsi pu rejoindre une clientèle à l’échelle mondiale. Il est rare de trouver une compagnie qui a des activités simples à comprendre, de solides avantages compétitifs et de forts rendements de l’avoir; avec en plus de bonnes perspectives d’élargir son marché adressable. La direction de la compagnie a aussi une approche très pro-actionnaire dans la gestion des capitaux excédentaires. En 2011, non seulement j’ai remarqué que la compagnie faisait bien mais aussi que la compagnie s’était endettée (modestement) pour racheter environ 10% de ses actions. Copart a réalisé 0,63$ de BPA en 2011 et le titre se transigeait à environ 11$ soit 18 fois les profits. J’aimais tout de cette compagnie sauf l’évaluation. J’ai donc décidé d’attendre un meilleur prix. En 2014, un livre fut publié sur l’histoire du fondateur de Copart, Willis Johnson, intitulé "From Junk to gold". Encore une fois, j’ai trouvé l’histoire fascinante… sans acheter d’action. En 2019, la compagnie a réalisé des BPA de 2,47$. C’est l’équivalent d’un taux de croissance annuel de 19% réalisé sur huit ans. Et l’action se transige, au moment où j’écris ces lignes, à 80$. C’est un niveau de 27 fois les profits estimés pour 2020. Nous aurions pu réaliser environ sept fois notre argent 15

    en huit ans et demi soit un rendement annuel de 26%. Et même sans expansion du cours-bénéfice, le titre aurait très bien fait. Je n’ai pas d’excuse. La compagnie était dans mon cercle de compétence et l’évaluation n’avait rien d’extravagant. Ce fut une erreur de grand calibre. Ah oui j’oubliais un petit post-scriptum: en début 2016, le titre a corrigé de 25% et s’est transigé pendant quelques semaines à 16$. À ce moment-là, le P/E du titre était de 15 fois. Je l’ai donc eu l’occasion tant attendue d’avoir un meilleur prix! Je pense finalement que je vais donner une médaille de catégorie platine à cette erreur.
  • JonJon
    7 mai modifié Vote Up0Vote Down
    Je commence mes recherches sur ce titre, ayant aussi vu la note dans la lettre de Giverny et dans le portefeuille de COTE100.

    A premiere vu, les metric financiers sont impressionants: haut ROE, basse dette, bonne croissance.  Le titre a tres bien fait mais a une forte evaluation.  It faut payer pour la qualite!!

    Je vois ce titre soit comme un complement (ou duplication??) de Boyd Group.  A la base, il faut le meme evenement: un accident automobile.  Soit l'accident est mineur et l'auto va dans les garages de Boyd et l'accident est plus majeur, et l'auto va dans les cours a scrap de Copart.

    Il y a de forts aventages competitifs dans les deux cas: relation avec les assurances.  Pour Copart, ils semblent etre plus un service (ils prennent un frais pour chaque vente).  Copart vend les vehicules en ligne donc ils ne risquent pas d'etre desuets par la technologie. Ca donne aussi une opportunite de s'etandre aux marches mondiaux. 


    A tres court terme, il y a actuellement moins d'accidents avec moins de traffic due au COVID, mais ca va revenir a la normale. Je ne crois pas que le traffic automobile sera impacte par le COVID a moyen terme (en contraste avec le traffic aerien par example).

    Le risque majeur a long terme me semble donc l'automobile sans conducteur.  

    Il y a de la place pour Boyd et Copart dans le meme portefeuille ou c'est gros similaire?


    J'ai du cash USD, et Copart semble interessant. Je continue mes recherches...
  • Je crois même que plusieurs pourraient décider d'acheter une auto pour éviter de prendre les transports "infectés" en commun.
  • J'ai fait une DCF assez rapide de Copart au début avril. Pour les mêmes raisons que toi @Jon, la compagnie est apparue sur mon radar. J'arrivais à 11-12 B$ de valorisation dans mon scénario le plus optimiste. À 19B$ de market cap, tu n'as aucune «margin of safety». Mais effectivement, il s'agit d'une entreprise de grande qualité. Juste un peu trop chère à mon goût. Je fais peut-être fausse route... Les plus grandes erreurs viennent souvent de notre propension à ne pas vouloir payer trop cher..
  • Copart est effectivement un complément de Boyd.  C'est Boyd qui remorque ton véhicule quand tu as un accident et évalue les coûts de réparation.  Et si la voiture est perte totale, elle va chez Copart oÙ elle est vendue sur un encan en ligne.

    La force derrière la croissance de Copart est qu'il ne faut pas beaucoup de dommage pour "scrapper" une voiture.  Il suffit que les sacs gonflables se dégonflent pour que la voiture soit déclarer perte totale.  La demande ne peut qu'augmenter et Copart a le réseau global de cour d'entreposage pour servir les compagnies globales d'assurances.

    Le titre de Copart peut sembler cher, mais à 79,50$, il demeure bien en bas du sommet de février.  À 19B$ de market cap, je doute qu'on a potentiel de ten baggers ici, mais je crois raisonnable de penser qu'il est possible d'avoir un bon retour sur l'investissement à long terme tout en prenant un risque plus que raisonable

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.