Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Producteurs d'électricité

Les producteurs d'électricité, considérés comme des refuges en cas de baisse des marchés, ont baissé beaucoup au cours des derniers jours. Peut-être que certains sont tentés ou en ont déjà en portefeuille. 

Quelques interrogations tirés d'une autre discussion : 

Question? On parle peu des producteurs d'électricités?  Pourtant cest un modèle d'affaire simple. Demande en hausse constante et facile prévoir.

 Ces titres ont été passablement affecté (comme tout le reste). Y a t'il une raison de baisse que je ne vois pas ? Baisse de tarif à prévoir?  Mes deux titres canadiens sur ma watchlist PIF (j'en ai pas mal) et AQN. Y a t'il un site qui publie les tarifs comme pour les commodités?  Si vous avez des infos ça serait apprécié. Merci 
Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'ils baissent autant! Quelques pistes :

-baisse temporaire des tarifs imposée par les gouvernements, comme en Ontario aujourd'hui. 

- fermeture temporaire de gros consommateurs comme les PME, les usines, etc. 

- mesures d'allégement pour les paiements des factures. 

- avant la chute, l'évaluation des titres devait ne pas être loin du sommet des dernières années, comme bien d'autres secteurs. Ils n'ont donc pas été épargnés. 

Réponses

  • 5 Réponses trié par Votes Date
  • À titre d'exemple pour ceux qui s'interrogeaient, on apprend que la consommation d'électricité a baissé de 3% uniquement au Québec par rapport à la consommation attendue.
  • décembre 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    Comme tous les autres titres cette année, les producteurs d'électricité ont connu une belle remontée et sont tous pas mal dans leur "all time high". 

    Quelques titres sur évalués surtout dans l'éolien mais le secteur semble encore avoir la cote pour un bout. Je sors d'une belle ride cet automne avec Polaris Infra (PIF) et capital power (CPX) mais je cherche à me diversifier. Pas facile si on regarde les ratios actuels.

    Ma watchlist est surtout du côté d'Atlas (ATCO) une compagnie  mixte de transport maritime et électrique (ancien Seaspan), Atco (ACO.X) et NRG energy (NRG). Tous des titres une bonne santé financière pour des investisseurs de type valeur et comportant de bons dividendes 

    Atlas : je prendrai position lors de la prochaine droppe sous les 10$ ... manqué de peu cette semaine. 


    Atco (ACO.X) est un producteur américain tout comme CPX. Il a indiqué qu'il augmenterait pas ses tarifs pour aider l'économie albertaine. Ca peut devenir une opportunité. Le redressement liée à la covid/pétrole n'a pas été total ce qui donne une marge de sécurité.

    Dans le cas NRG, il avait acquis un des titres que je detenais dans l'énergie solaire il y a quelques années mais je l'avais oublié. J'avoue qu'il me tente pas mal si on regarde ses ratios. Le plus préoccupant est sa book value mais la croissance attendu est de 12% l'an prochain. Est ce que je manque quelque chose ? Ça m'intrigue de voir ce titre si bas ? 

    Ce domaine est tellement facile à comprendre, très prédictifs, boring comme industrie, sans surprise ... j'adore! 

  • Je dirais de faire attention, ce domaine n'est vraiment pas si simple à comprendre actuellement. Il y a une transition énorme avec la baisse des coûts du solaire et de l'éolien et des batteries. Il y a toute l'incertitude liée aux prix des ressources naturelles qui influencent le marché, il y a un tas d'aspects réglementaires. Il faut choisir avec soin parce que beaucoup de chambardements se produisent et ce n'est pas évident que toutes les entreprises qui étaient habituées à un environnement régulier et ennuyant sont bien organisées pour faire face à ces menaces et opportunités potentielles. Bref, je n'ai pas étudié ces entreprises précisément, mais je ferais attention de sur-simplifier.

    Il y a également l'aspect évaluation. Dans un contexte où une grande partie du secteur de l'énergie est régulée selon les juridictions, des rendements fixes sont attendus. Devant la soif des investisseurs, les évaluations peuvent devenir un peu indécente. 
  • Je comprends ton point de vue mais lorsqu'on a un seul produit à gérer, la façon de le produire est assez standard dans l'industrie et que  demande est quasi linéaire, c'est déjà pas mal. Dans bien des cas le tarif est réglementé par la région et limportance de investissement initiaux eloigne la competition. Devient des revenus assez facile à prévoir. On est loin des risques d'innovation, goût de la clientèle et j'en passe qu'on voit dans bien des industries. 

    Je suis d'accord qu'ici c'est pour de l'investissement valeur. Cad entreprise avec un bon  historique, ratio P/E raisonnable (cad 15 et moins selon moi). Si on regarde du côté de GRN, BLX, RNW etc qui se transige beaucoup trop haut, j'évite ça. Si on cherche la vraie stabilité: EMA et FTS tu dors bien et un div intéressant qui rentre steady. 
  • Justement, la production solaire et les batteries derrière le compteur peuvent venir perturber certains marchés historiquement des chasse-gardé. À avoir en tête.
    Et il y a sûrement des anomalies et des opportunités d'investissement.

    Je retiens Buffett qui investit dans ces entreprises en disant que ça ne rend pas rend riche, mais que ça permet de rester riche en réinvestissant d'énormes capitaux à des rendements satisfaisants.

    Et il y a des besoins énormes en investissement dans les infrastructures et peut-être que certaines entreprises réussiront effectivement à procurer d'intéressants rendements dans ce marché. On peut aussi jouer cela via un Brookfield Asset Management par exemple.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.