Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Est-ce que l'investissement boursier a une influence sur vous en-dehors de la bourse?

Je vous lance une question/réflexion: est-ce que le fait que vous investissiez en bourse, en prenant le temps d'analyser des entreprises, des modèles d'affaire, etc ont une influence sur votre attitude en dehors de la bourse?

Je m'explique, est-ce qu'il y a des notions que vous avez apprises que vous transposez dans vos interactions dans le monde du travail par exemple, ou dans votre façon de travailler, analyser des situations, traiter des problèmes? Est-ce que ça fait de vous une personne avec une meilleure perspective sur les gestes que vous posez? J'essaie de voir en quoi je peux en bénéficier dans mon travail, comment ça me change comme personne et comment en tirer profit.

Et en dehors du milieu de travail, cela influence-t-il aussi votre comportement? Et je ne parle pas ici de regarder pour des possibilités d'investissements, mais plutôt sur votre attitude et votre approche envers certaines situations qui bénéficieraient de l'approche que vous avez développé en étant des investisseurs?

Réponses

  • 6 Réponses trié par Votes Date
  • 28 sep modifié Vote Up2Vote Down
    Le fait d'être investisseur nous expose, entre autres, à des lectures qu'on n'aurait pas fait autrement. Et certains livres peuvent contenir des enseignements qui s'appliquent bien au delà de l'investissement. Je pense aux livres sur la psychologie  (comme : Thinking fast and slow) qui oui aide manifestement à reconnaitre certains de nos propres biais dans l'investissement, mais apporte aussi et beaucoup un éclairage sur le comportement, les réactions et la prise de décision au quotidien.  
  • Anecdote : ça m'est arrivé de parler à une connaissance (Travailleuse sociale) d'un choix que j'avais à faire en matière de logement et ville pour le travail et de lui citer Charlie Munger: "reverse, always reverse". Je lui disait que je gardais l'option actuelle, mais que je ne choisirais pas ça si je ne l'avait pas déjà. Je trouvais que ça s'appliquait autant au travail social qu'à l'investissement.
  • Vaste sujet @jfmorissette ...

    D'abord, je dirais que ça ma donné une bonne compréhension des rouages de l'économie et de la finance, et par conséquent, d'une grande partie de la société qui m'entoure. Je suis toujours fasciné quand j'entend une opinion très critique de la société et du système capitaliste fait par quelqu'un totalement dépourvu de notions de base en matière d'économie... Il y a certainement plein de critiques à faire sur le capitalisme mais encore faut-il d'abord en comprendre le fonctionnement... 

    Mais surtout, l'investissement en bourse m'a aidé à développer ce que j'appellerais une "flexibilité mentale". La capacité de remettre en question ses propres opinions et de parfois changer complètement d'idée sur la valeur d'un investissement. 

    Des investissements comme Home Capital Group et Fortress Paper m'ont "aidé" à développer cette aptitude. On peut croire en un titre pendant un temps mais à un certain moment, il faut être capable de ravaler son orgueil et admettre qu'on s'est trompé... et être capable de le faire avant que le titre soit à zéro (Fortress) ou qu'il végète pendant cinq ans au même niveau (Home Capital). Bref, si tu ne développe pas une certaine flexibilité mentale, tu vas perdre plus d'argent que nécessaire dans certaines situations et tes rendements vont en souffrir...

    La flexibilité mentale est aussi une grande qualité à posséder dans les autres sphères de notre vie. C'est juste que les conséquences du manque de flexibilité sont plus claire en Bourse... si tu t'entête avec des titres qui ne vont nulle part et que tu nies la réalité, tu vas juste perdre de l'argent et faire moins de rendement... il y a une sanction financière claire et implacable.

    Dans le reste de l'existence, les choses ne sont pas toujours aussi limpides. On peut se cramponner aux mêmes opinions toute sa vie et ne pas en voir les conséquences. Pourtant, il y en a... Mais bon, j'arrête là, ça devient un peu trop philosophique mon affaire...           
  • Je pense que j'abonde dans le même sens que vous sur l'aspect psychologie. Je ne me serais pas autant intéressé à comprendre les émotions, les comportements, les différents biais de la nature humaine sans m'intéresser à l'investissement. Et je constate désormais en tant que scientifique que ces biais sont importants à maîtriser aussi. Et la prise de décision et la perception des autres ont sans doute été influencées également.

    Parlant de Thinking Fast and Slow notamment, on y comprend bien que l'étude des biais comportementale a d'abord justement été développé dans un contexte économique. Comme le dit Philippe, la rétroaction par l'argent est bien plus simple à comprendre, mais au final tout cela s'applique à bien plus que l'aspect financier.

    Je pense que l'aspect d'analyser les modèles d'affaire est quelque chose que je devrais plus tenter de valoriser dans mon travail, pour comprendre comment mieux structurer des projets, les promouvoir, les rendre pérennes, les vulgariser, etc.
  • Pour moi, apprendre à lire des états financiers m'a appris à me faire une bonne idée de la santé financière de mes clients.  J'ai souvent affaire à des compagnies en démarrage.  Mes connaissances acquises m'ont permis de bien cerner les compagnies qui ont les moyens de leurs ambitions pour développer leurs projets.

  • philrancourt a dit :
    Vaste sujet @jfmorissette ...... Mais bon, j'arrête là, ça devient un peu trop philosophique mon affaire...           
    Alors je vais reprendre là: Pour moi l'investissement est devenu le meilleur véhicule que j'ai pris pour mieux me connaître et comprendre le monde, donc pour philosopher!

    J'ai embarqué dans celui des voyages, de la pratique des arts martiaux et de la maîtrise de soi que ça demande, de l'étude et la tentative d'exceller dans mon travail. Ce sont tous des moyens de motivation pour atteindre le but ultime "caché" de la sagesse.

    Mais aucun ne m'as permis d'atteindre autant de profondeur, d'avenue de recherche et de polyvalence que l'investissement. Et la cerise sur le sundae, c'est mesurable. On peut suivre le score ($) et le transformer en toujours plus de possibilité et d'options pour atteindre "the Goal"
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.