Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Opportunités du moment?

Ça ne derougit pas en bourse, surtout parmi les titres dit technologiques.

Est-ce que vous voyez des opportunités qui se démarquent?

Personnellement je vais peut-être revisiter Square, Twilio, Adyen, Okta, Elastic.

Pour ceux qui s’intéresse à Shopify ça peut être bien.

Il y a aussi Twitter, Pinterest, Etsy .

comment se passe votre magasinage? Et la gestion de vos émotions?
«1

Réponses

  • 58 Réponses trié par Votes Date
  • Knight Therapeutics est vraiment à un prix d'aubaine...lol.
    Il vaut mieux aller prendre une marche en forêt, sans internet de préférence.
  • Je ne suis pas encore acheteur sur rien. Un scenario de 3-4 hausses de taux cette année est plausible. Des titres à ratio de bénef élevés on encore de la place à la baisse  pour devenir de vrai bon deal. Cela dit je reste investis avec de bons titres mais je ne suis pas encore au niveau de prendre mes liquidités (20%) 
  • Knight Therapeutics est vraiment à un prix d'aubaine...lol.
    Il vaut mieux aller prendre une marche en forêt, sans internet de préférence.
    C’est ce qui est bien avec ce titre…il est bien découplé des humeurs du marché haha! 
  • jfmorissette a dit :
    Ça ne derougit pas en bourse, surtout parmi les titres dit technologiques.

    Est-ce que vous voyez des opportunités qui se démarquent?

    Personnellement je vais peut-être revisiter Square, Twilio, Adyen, Okta, Elastic.

    Pour ceux qui s’intéresse à Shopify ça peut être bien.

    Il y a aussi Twitter, Pinterest, Etsy .

    comment se passe votre magasinage? Et la gestion de vos émotions?
    C'est l'occasion de faire le tour de son portefeuille et se demander si on rachèterait le titre à son cours actuel. Si la réponse est non, il faut peut-être en vendre une partie pour acheter autre chose à rabais.

    Pour ma part, j'ai vendu du Berkshire ce matin pour racheter Carmax, Google et Shopify
  • 10 jan modifié Vote Up0Vote Down
    Mon seul titre techno en portefeuille est Facebook donc je ne suis pas beaucoup exposé aux technologies. Mon titre qui a le plus baissé est MTY mais j’aimerai ça continue car je détesterai pas en rajouter. Je crois même que autour de 50$ Éric Lefebvre va en racheter. Mes actions de Berkshires continuent leur belle lancée de 2001.

    Sans être une techno il y a Five Below qui corrige fortement aussi. À première vu je pense que la plupart ont des fortes évaluations et ce ne sont toujours pas des aubaines.
  • C'est "drôle" à quel point le début 2022 est le miroir inverse de 2021...

    En 2020, ce sont les titres technos qui avaient bien performé. Résultats: tout le monde s'arrachait ces titres dans les premières semaines de 2021 et boudait les blue-chip non techno...

    En 2021, les blue chip ont bien performé et l'année fut difficile pour les titres technos. Résultats: massacre des titres techno début 2022...

    Bref, on pousse "la trade" qui a fonctionné l'année d'avant au maximum jusqu'à ce qu'elle ne fonctionne plus... J'ai hâte de voir si ça va être le cas encore cette année.

  • philrancourt a dit :
    C'est "drôle" à quel point le début 2022 est le miroir inverse de 2021...

    En 2020, ce sont les titres technos qui avaient bien performé. Résultats: tout le monde s'arrachait ces titres dans les premières semaines de 2021 et boudait les blue-chip non techno...

    En 2021, les blue chip ont bien performé et l'année fut difficile pour les titres technos. Résultats: massacre des titres techno début 2022...

    Bref, on pousse "la trade" qui a fonctionné l'année d'avant au maximum jusqu'à ce qu'elle ne fonctionne plus... J'ai hâte de voir si ça va être le cas encore cette année.

     Cette trade risque de s’estomper lors de la prochaine ronde de résultats financiers qui sera disponible bientôt sur nos écrans.

    Parmi les titres que je suis, il y a seulement Facebook et Google (ce matin)  que je peux qualifier d’attrayant
  • À l'heure actuelle, certains titres bien en vue suscitent mon attention: Shopify, Adobe, Etsy, Lululemon. Pour le moment, aucun de ces titres a atteint un cours cible assez bas pour justifier une prise de position... d'après mon humble évaluation de chaque titre. Mais on s'approche. 

    Voici les cours cibles qui susciteraient mon intérêt pour chacun des titres mentionnés ci-haut:

    Adbe = Autour de 475$, idéalement plus dans les environs de 425$. 
    Esty = Autour de 150$  
    Shopify = Autour de 940$ (US)
    Lululemon = Autour de 290$

    Si ces titres atteignent les niveaux mentionnés ci-haut, je pousserai davantage l'analyse. Pour le moment, je reste sur les lignes de côté. 


    Carmax est également un titre que je suis de près. Un titre que j'ai déjà possédé et qui semble faire l'unanimité auprès de plusieurs investisseurs de renom : Giverny, Akre capital, Ruane Cunniff & Goldfarb (Sequoia).. Pour ne nommer que ceux-là. L'évaluation actuelle semble intéressante à première vue...

  • Il y a Boyd dont le prix de l’action a baissé de près de 50% depuis son sommet de l’an dernier
  • Je vais partager très simplement mon plan de match pour l'utilisation de mes20% de  liquidités advenant une réel correction dans l'années ou 2 à venir.
     
    Principe simple, plus le marché baisse , plus l'injection sera importante.

    Le marché baisse de 12.5%, j'investis 10% de mes liquidités. Le marché baisse de 25% j'investis un autre 20% si baisse de  37.5% j'investis 30% de mes liquidités et la baisse continu (très peu probable) de 50% j'investis le 40% restant.

    Tout sera investis dans le xus, pour faire très simple. Donc achat  à 30 part à (pour fin d' example)  66$, 70 actions à 57$, 126 actions  a 47.5, et 210 actions  a 38$. 

    Les critères sont simple , de cette façon le bruit (média journaux, télé) pourrais devenir omniprésent et intense , tous faire pour nous éloigner de nos base logique, mais le plan de match est établis et sera suivi.

    Cette formule, a une virgule près a été suivi en mars 2020 et a très bien fonctionné, alors, pourquoi faire compliqué.


  • pool a dit :
    Je vais partager très simplement mon plan de match pour l'utilisation de mes20% de  liquidités advenant une réel correction dans l'années ou 2 à venir.
     
    Principe simple, plus le marché baisse , plus l'injection sera importante.

    Le marché baisse de 12.5%, j'investis 10% de mes liquidités. Le marché baisse de 25% j'investis un autre 20% si baisse de  37.5% j'investis 30% de mes liquidités et la baisse continu (très peu probable) de 50% j'investis le 40% restant.

    Tout sera investis dans le xus, pour faire très simple. Donc achat  à 30 part à (pour fin d' example)  66$, 70 actions à 57$, 126 actions  a 47.5, et 210 actions  a 38$. 

    Les critères sont simple , de cette façon le bruit (média journaux, télé) pourrais devenir omniprésent et intense , tous faire pour nous éloigner de nos base logique, mais le plan de match est établis et sera suivi.

    Cette formule, a une virgule près a été suivi en mars 2020 et a très bien fonctionné, alors, pourquoi faire compliqué.

    Et s'il n'y pas de "réelle correction", il y aura 20% de ton portefeuille qui va te rapporter moins de 1% pendant 12 à 24 mois.

    Essayer de prévoir les mouvements de marché peut s'avérer un exercice futile et coûteux. 

    Certains préfèrent rester pleinement investis, et transiger lorsque le titre X est devenu plus attrayant que le titre Y. Je suis un de ceux-là.
  • Je suis tout a fait d'accord avec ton point de vu. Je ne dit absolument pas que c'est la chose à faire la plus idéale , la plus performante.  Je crois que ca a à voir un peu avec ma tolérance au risque, je dort mieux ce plan de match.
     Je sais aussi ma difficulté a transiger un titre x pour un y car oui parfois c'est  évident, mais trop souvent tellement difficile.
     Je serai vraiment en paix avec ma décision si 80% de mon ptf va bien.

     
  • pool a dit :
    Je suis tout a fait d'accord avec ton point de vu. Je ne dit absolument pas que c'est la chose à faire la plus idéale , la plus performante.  Je crois que ca a à voir un peu avec ma tolérance au risque, je dort mieux ce plan de match.
     Je sais aussi ma difficulté a transiger un titre x pour un y car oui parfois c'est  évident, mais trop souvent tellement difficile.
     Je serai vraiment en paix avec ma décision si 80% de mon ptf va bien.

     
    Mon questionnement avec ce type de stratégie est admettons que tu te rends à être investi à 100% (après une baisse de 50% comme tu mentionnes), après 1-2 ans, comment reviens tu à 20 % de liquidité? 
    Tu vends une partie de ton portefeuille au fur et à mesure que tes titres remontent?
  • Le 20% n'est pas un objectif a atteindre et surement pas dans un marché attractif.

    Dans la situation présente, la liquidité c'est accumulé en vendant la plupart du temps, partiellement, des titres qui avait très bien fait mais dont la hausse de l'évaluation  devançait (a mon point de vue)  sa croissance attendu.  il y avait aussi une grande difficulté a trouver des titres à des évaluations raisonnables.

     Il y a certainement des titres avec des évaluations raisonnable mais ils sont la plupart du temps dans des secteurs déjà bien présent dans mon ptf. 

  • La question des liquidités à garder est intéressante. Et pose la question de la gestion de nos émotions (capacité à bien dormir) face à la volatilité de la bourse.

    Est-ce que garder 20% de ses actifs en liquidités permet de bien dormir ? Pas certain. Quand la bourse baisse de 20%, nos actifs baissent de 16%. Et une baisse de 40% implique une baisse de nos actifs de 32%. Insomnie probable ? 

    Autre argument : profiter des baisses du marché. Un leurre? Prenons l’indice SP500 . Admettons que j’ai eu 20% de liquidités au moment de la baisse de marché de février 2020. Et que je réinvestis durant la baisse. La question de Olorrain  est intéressante. Quand-est-ce que je me replace en liquidités ? Admettons en août 2020, quand le marché s’est replacé au niveau de février 2020. Résultat : j’ai perdu plus de 20% de rendement sur mes liquidités depuis ce temps.

    Une règle d’or pour les liquidités : pour être capable de bien dormir avec la volatilité de la bourse, il faut que je n’ai pas besoin de ces liquidités durant une période de 2 à 5 ans. De manière à ne pas avoir à décaisser des actifs qui sont en baisse. Donc, soit en gardant une liquidité suffisante pour mes besoins, ou encore via une marge de crédit hypothécaire (faible taux d’intérêt).

    Et si, malgré ces liquidités, je ne suis pas encore capable de dormir ? les courtiers à escompte ne sont peut-être pas pour moi. Je devrais plutôt me trouver un bon gestionnaire de portefeuille qui aura comme travail de m’aider à gérer mes émotions. Et si encore du mal à dormir ? Je pense qu’il faudrait alors se tourner vers un produit comme les obligations d’épargne boursière (Placements Québec, terme de 10 ans), basé sur l’indice Québec 30 (sans les dividendes). Un produit qui garantit que vous ne perdrez aucun capital (car investit pendant 10 ans, il y a peu de risque pour EPQ), et EPQ finance ce produit en gardant pour eux les dividendes.

    Personnellement je garde un suivi serré de ma performance globale (il est normal que certains titres chutent davantage) vs le SP500 et le TSX. Si mon portefeuille chute beaucoup plus fortement que les indices, cela peut signifier que ma répartition est trop agressive. C'est peut-être encore le temps de réagir (les indices sont encore très près de leur sommet) et de vérifier la qualité de certaines compagnies que je possède, et leur valorisation. Et, peut-être, en remplacer certaines. Je dis "peut-être" car, pour certaines compagnies, il peut être préférable de les laisser aller. Cela devient du cas par cas.

    On s’en va peut-être (qui sait?) vers un marché baissier. Anyway, tôt ou tard, on va revivre un marché baissier. Et c’est là qu’on va entendre, de plus en plus : « la bourse, ce n’est pas pour moi; plus jamais… ». C’est là que la bourse va devenir encore plus intéressante. Et que les stratégies de chacun passeront le test de réalité.


  • C'est vrai que la baisse des marchés peut provoquer un certain malaise chez certain.

    Je trouve que généralement, les marchés ont profités pleinement d'un environnement très positif (ormis covid) depuis plusieurs années. Je crois que cet environnement risque de changer. L'inflation est un -game changer-, cela dit que le marché en décide autrement, que l'inflation se calme rapidement et qu'on maintienne ses ratio d'évaluation a des niveau élevé est bien possible. Comme son contraire.

      Je crois aussi que le marché va continuer a croitre, mais juste qu'il a pris un peu d'avance.  Que le marché baisse ne m'empêchera  pas de dormir, mais de ne pas avoir d'argent frais en main pour profiter d'un moment privilégier possible advenant un relâchement de l'élastique, ca j'aime moins.

    Le point de vu de vendre un titre x pour un y  reste toujours vrai peut importe la situation. Dans un contexte de correction , exemple, tu as 8 très bon titres et le marché baisse (peu importe) de 40%, Tes titres vont suivre la marée, bien des chance que tu n'en vendent aucun car ils seront tous encore meilleur à ce nouveau prix, bref pas d'argent frais devant cette nouvelle offre alléchante.

    Le marché est souvent contre intuitif, mon intuition me dit que l'inflation peut nous amener à des évaluation beaucoup plus intéressante, je reste quand même investis a 80%.
  • pool a dit :

    Le point de vu de vendre un titre x pour un y  reste toujours vrai peut importe la situation. Dans un contexte de correction , exemple, tu as 8 très bon titres et le marché baisse (peu importe) de 40%, Tes titres vont suivre la marée, bien des chance que tu n'en vendent aucun car ils seront tous encore meilleur à ce nouveau prix, bref pas d'argent frais devant cette nouvelle offre alléchante.
    Ça peut être l'occasion de vendre un peu des titres A,B,C pour initier une nouvelle position dans le titre D que tu as depuis longtemps sur ton radar, mais que tu as toujours trouvé trop cher. 
  • philrancourt a dit :
    C'est "drôle" à quel point le début 2022 est le miroir inverse de 2021...

    En 2020, ce sont les titres technos qui avaient bien performé. Résultats: tout le monde s'arrachait ces titres dans les premières semaines de 2021 et boudait les blue-chip non techno...

    En 2021, les blue chip ont bien performé et l'année fut difficile pour les titres technos. Résultats: massacre des titres techno début 2022...

    Bref, on pousse "la trade" qui a fonctionné l'année d'avant au maximum jusqu'à ce qu'elle ne fonctionne plus... J'ai hâte de voir si ça va être le cas encore cette année.

    Tu as bien raison, Phil. Moi je trouvais que janvier 2022 était un repeat de janvier 2021, vague de covid, baisse en bourse. Mais c'est vrai qu'en janvier-février 2021 j'ai ajouté  dvantage de Costco et Couche-Tard, tandis qu'en 2022 je viens d'ajouter d'autre Shopify.
  • Rien que depuis hier:

    - Des chiffres meilleurs que prévu sur la croissance du PIB américain
    - Microsoft a publié d'excellents résultats (et le titre est en hausse)
    - ServiceNow a publié d'excellents résultats (et le titre est en hausse)
    - Ce soir, Apple et Atlassian viennent de publier d'excellents résultats (titres en hausse en after hours)

    Je crois que c'est ce genre de nouvelles qui vont nous sortir progressivement du marasme boursier.

    On a vécu une phase ou presque n'importe quoi qui ressemblait à un titre techno montait. On est présentement dans une phase où n'importe quoi ressemblant à un titre techno doit être vendu... On va peut-être entrer dans une phase plus mature où les titres de grande qualité vont remonter sur la base de résultats solides et ceux de basse qualité vont rester au fond du trou...  
  • Steve Belisle mentionne certains points comme toi @philrancourt.

    https://www.lesaffaires.com/blogues/denis-lalonde/bourse-le-recul-du-nasdaq-genere-des-occasions-d-achat/630492

    Microsoft et Adobe sont de belles compagnies en logiciels qui se trouvent à des niveaux de prix intéressants par rapport à leur qualité de revenus. 

    Il mentionne aussi Danaher, je suis allé rapidement voir l’entreprise médicale et pour me rendre compte que le titre a fait le même rendement que Microsoft depuis leur IPO respectives (ipo a 2-3 ans d’écart) 
    je ne connaissais pas cette cie. Tout un succès. 
    Danaher a une croissance des profits et des revenus soutenue depuis plusieurs années 

     
  • Dommage! Je n'ai pas de liquidités en ce moment. J'en profiterai pour investir davantage dans ETSY, Enghouse et peut-être MTY. 

    Je vais essayer de trouver des liquidités, mais ça risque d'être compliqué comme je suis pleinement investi.
  • GoEasy de plus en plus intéressant. Je ne vois pas grand risque à moyen/long terme pour ce titre. Très bonne croissance et le bilan semble ok. C'est un titre qui s'est bien sortie de 2008

    J'ai vendu Shopify pour acheter encore plus d'action de Google qui semble aussi très bon marché. 
    J'aime toujours Shopify, mais je crois que j'ai été victime ici du "FOMO". Je crains avoir payé un peu trop chère pour le titre (1400$cad). Je vais laisser la tempête se calmer et réévaluer un retour dans le titre plus tard. 
  • J'ai profité des dernières semaines pour réduire fortement ma position historique dans Berkshire Hathaway. Le titre avait bien monté récemment et sans liquidité, j'ai choisi de faire cette arbitrage face à différentes entreprises qui se vendent à des prix intéressants et ont des perspectives de croissance plus grandes. J'ai donc acheté un panier de titres (renforci certains et acheté de nouvelles positions). J'estime que ce sera profitable sur 10 ans, même si je ferais sans doute des erreurs et que d'autres opportunités émergeront peut-être encore. On ne peut pas jouer à prédire le creux du marché.
  • 10 mar modifié Vote Up0Vote Down
    Selon moi y a plusieurs opportunités ce moment, je penses à Facebook, Paypal, Netflix qui semblent être à très bon prix.  Google et Microsoft sont intéressant aussi. Je regarde aussi au niveau des compagnies de service pétrolier, certaines sont au même prix que l'an passé, même avec le rebond du pétrole.
  • Je penses qu'une opportunité vient de se présenter.  Après le massacre des actions chinoises de près de 75%, le gouvernement chinois dit qu'il va faire de la stabilité économique une priorité pour 2022 et qu'il va supporter les actions listés à l'étranger.

    Comme réponse à ça, les actions chinoises ont fait un bond important aujourd'hui, certaines compagnies montent de 20 à 40% (JD, PDD, BABA), mais malgré ça restent tout de même en forte baisse par rapport à il y a 1 an.
  • J'ai commencé cette semaine à me tremper les pieds dans la croissance, FB, LRCX et SHOP, mais comme disait l'autre, je ne suis pas sorti avec ma washtub.
  • Plusieurs voit une potentiel récession après que les bond 2 ans on surpasser les 10 ans. (technique) 
    On dit que quand la construction va tout va, et bien a voir l'indice des bâtisseurs de maison, déjà en baisse de 30% depuis janvier (ishare itb), rien ne va .
    ,
    Une récession dans 6 a 12 mois, fort probable. (ca reste des probabilités).

    Reste que pour améliorer la pénurie de personnel, les problèmes de logistique, de transport (port), la chaine d'approvisionnement en général, l'inflation galopante. une petite récession ferait la grosse parti du travail.
  • Il manque un élément important pour produire une récession. Le taux de chômage est trop bas. Peu de chômeurs = beaucoup de consommateurs = économie en santé. Par contre ce qui m'inquiète est la destruction de dizaines de milliers de bâtiments en Ukraine. Ces dommages ne sont pas couverts par les assureurs. La majorité des emprunteurs ne seront pas capables de rembourser leur hypothèque, ce qui va entraîner la faillite d'institutions financières. Est-ce que cette crise va se répandre au niveau mondial par effet domino, je ne sais pas. Si oui, ça risque d'être pire qu'en 2008-2009.
  • Si je comprend ce graph de chômage, je dirait qu'un haut chômage serait plus la marque d'une sorti de récession.


    file:///C:/Users/marie/Documents/Downloads/%C3%89tats-Unis%20-%20Ch%C3%B4mage%20(%25%20de%20la%20main-d'oeuvre%20totale)%20_%20Statistiques.html

     
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.