Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Magic Software (MGIC)

Magic Software est une small-cap d'Israël coté au Nasdaq. Le titre se vend 4,15$. La société n'a aucune dette et possède 1,25$ par action de cash (47M).

Dans la première moitié de 2011, les revenus sont en hausse de 28% et le bénéfice net de 76%. MGIC pourrait faire entre 0,35$ et 0,40$ de profits par action en 2011. On a donc un titre de croissance avec un bilan impeccable à 10-11 fois les profits...



Qu'en pensez-vous ?

Réponses

  • 30 Réponses trié par Votes Date
  • J'ai regardé un peu le rapport annuel 2010, voici mes premières impressions:

    Points positifs : Le bilan semble solide, les propriétés semblent
    sous-évaluées.

    Points négatifs : ils sont éparpillés un peu partout dans le monde, je ne
    comprends pas très bien la structure de l'actionnariat.Dans le rapport ils disent qu'ils sont contrôlés par deux compagnies Formula Systems en Israël et Asseco en Pologne. Ils ne payent pas de taxes, s'ils les avaient payés, le revenu net serait moins intéressant. Il est difficile à prévoir la croissance pour les prochaines années.

  • C'est vrai que la fiscalité israëlienne semble assez favorable. Pour l'éparpillement, c'est normal pour une firme de logiciel qui aspire à une certaine croissance d'avoir des bureaux de ventes un peu partout dans le monde.  
  • J'ai utilisé le logiciel Magic.  C'est vraiment détestable.
  • Intéressant, peux-tu nous en dire plus ? Est-ce que tu as une expérience d'utilisateur ou de développeur ?
  • Développeur et le logiciel est vraiment difficile d'utilisation.  Il n'est pas dans la même classe que les C# ou .Net.  De plus, il requiert une base de donnée intégrée difficile de gestion.

    Je ne crois pas qu'il ait un avenir intéressant.

  • Est-ce que tu parles d'uniPaaS ou de iBolt ?
  • Ni un ni l'autre.  C'est l'outil de développement.  J'ai pas fait de nouvelles recherches sur les fonctionnalités de iBolt ou d'uniPaaS.  J'utilisais le Magic Developper.  C'était obligatoire dans un cours universitaire et j'ai jamais voulu retoucher à Magic.

    Peut-être que leur suite (iBolt) ou leur outil de gestion massive de données (uniPaaS) sont maintenant bon et qu'ils ont pris le dessus sur leur outil de développement.

    Bonne recherche.

  • novembre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Très bons résultats pour Magic Software, le titre est maintenant rendu à 5,40$

    Financial Highlights for the Third Quarter and Nine-Month Period Ended September 30, 2011


    • Third-quarter revenues increased 34% to $30 million compared to $22.4 million in the same period last year.
    • Operating income for the third quarter increased 60% to $4 million, compared to $2.5 million in the same period last year.
    • Net income for the third quarter increased 60% to $4 million compared to $2.5 million in the same period last year.


    • Revenues for the nine-month period ended September 30, 2011 increased 30% to $82.8 million compared to $63.6 million in the same period last year.
    • Operating income for the nine-month period ended September 30, 2011 increased 67% to $10.5 million compared to $6.3 million in the same period last year.
    • Net income for the nine-month period ended September 30, 2011 increased 70% to $10.7 million compared to $6.3 million in the same period last year.
    • Operating cash flow for the nine-month period ended September 30, 2011 totaled $9 million.
    • Total
      cash and cash equivalents, short-term bank deposits, and short-term
      investments in marketable securities as of September 30, 2011 amounted
      to $46.6 million.

  • Beaux résultats en effet !
  • Je comprends pas la business. Tu crois que ça vaut la peine de creuser? Le titre est toujours une aubaine?
  • novembre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Je crois que ça vaut la peine, surtout si tu possèdes des connaissances en ERP.

    Ce que je comprends, c'est qu'ils offrent une solution permettant de développer rapidement des applications web ou client-serveur avec un système ERP comme back-end.

    L'avantage des produits Magic, c'est que les organisations n'ont pas à former leurs programmeurs aux "nouvelles technologies" comme java, .net, c#  pour faire des applications web. C'est probablement moins flexible mais ça évite un training coûteux aux organisations. Je crois qu'ils vont sortir bientôt une solution mobile, donc, encore là, pas besoin d'apprendre iOS ou Android pour les programmeurs Magic.

    Le modèle d'affaire semble basé sur la vente du produit et de services de consultations. Un modèle semblable à SAP ou IBM en quelque sorte.

    Bref, c'est ma compréhension, je crois, GroupePretoria, que tu es le mieux placé pour comprendre tout ça...  
  • Je vais creuser un peu... Je t'en reparle!
  • J'ai commencé à regarder tranquillement mais le premier coup d'oeil me semble pas découvrir un MOS suffisant au prix actuel (5.5$). À 4$ il était très intéressant mais vois-tu quelque chose que j'ai manqué ? L'explosion des revenus va-t-elle continuer? Pourquoi?
  • Le modèle d'affaire semble basé sur la vente du produit et de services de consultations. Un modèle semblable à SAP ou IBM en quelque sorte.

    Bref, c'est ma compréhension, je crois, GroupePretoria, que tu es le mieux placé pour comprendre tout ça...  



    Le modèle d'affaires de Magic semble calqué sur le modèle SAP mais en fait il est dépendant de SAP et autre ERP de se monde pour le iBolt. L'outil semble servir de lien entre les différents logiciels d'une compagnie pour simplifier et standardiser les communications. Ainsi si une compagnie à SAP comme ERP et Kronos pour les feuilles de temps, iBolt sert de pont entre les deux.

    Pour unipaas, j'ai pas poussé plus à fond. iBolt semble populaire en Europe puisque plusieurs forum existent et son souvent alimenté par des discussions en France et ailleurs en Europe. La croissance serait possible aux états unis.
  • Magic est maintenant retombé aux alentours de 4,75$ après avoir touché 6,50$ plus tôt cette année... Un autre titre victime des craintes sur l'Europe...
  • Quelle proportion de son chiffre d'affaires provient de revenus récurrents (services de support, licenses)?
  • En 2011, sur 113 millions de revenus :

    23 millions venait de la vente de logiciels
    17 millions des contrats de supports
    73 millions des services de consultation
  • Et quand tu dis vente de logiciels, sais tu si c'est des licenses avec une expiration (paiement récurrent) ou c'est l'achat de la license à vie (paiement une seule fois au début)?
  • En général, dans ce type de système, on parle de paiement récurrent à moins que le client décide de changer de système...
  • Tu y crois toujours?

    SAP donne maintenant un logiciel gratuitement pour faire ça.

  • Tu parles de iBolt ? Encore faut-il être un client de SAP à la base...
  • Oui, mais il semblait que iBolt était surtout pour connecter SAP à autre chose non?
  • Magic vient d'instaurer un dividende annuel de 0,20$, soit plus de 4% à son prix actuel. Ça devrait soutenir le titre à son niveau actuel de 4,50$. 
  • Comment expliquer un aussi gros dividende en partant?
  • MGIC pourrait faire autour de 0,40$ de profits en 2012. Pas de dette et plus de 1$/action de liquidité.

    La croissance pourrait par contre s'essouffler s'il ne font pas d'autres acquisitions. 
  • Dividendes + liquidités, pas le temps de niaiser
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.