Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Hammond manufacturing Hmm.a

Stockpointer.ca indique que ce titre vaut 4 $. La valeur comptable est de plus de 2.60 $ sans tenir en compte que la valeur marchande de ses actifs immobiliers qui doit être de plus de 10 M$ de plus que la valeur aux livres. Le titre se transige entre 1 $ et 1,2 $ ces temps-ci. Voyez-vous des titres qui se vendent moins chers ?

Réponses

  • 28 Réponses trié par Votes Date
  • Intéressant. Très beau bilan, peu de dette, peu d'actif intangible, le BNR est impressionnant.

    Semble y avoir un beau redressement depuis la baisse des ventes en 2009.

    Ça va nécessité un peu de recherche! Mais un des obstacles est le fait que c'est un micro cap très peu liquide...
  • C'est un titre que j'avais déjà surveillé. Merci de nous le rappeler.
  • J'ai déjà été actionnaire mais l'action me semble un peu un value-trap. Comme GENC.

    Que pourrait être un catalyseur?
  • J'ai déjà été actionnaire mais l'action me semble un peu un value-trap. Comme GENC.

    Que pourrait être un catalyseur?
    Pourquoi recherches-tu un catalyseur ?
  • La très faible rentabilité de l'entreprise ne vous préoccupe pas?
  • La très faible rentabilité de l'entreprise ne vous préoccupe pas?
    Pas vraiment. 
    Un test pour savoir si un titre nous préoccupe pourrait être de faire le test de l'achat du commerce voisin. Supposons que le proprio du dépanneur voisin de chez toi est aussi propriétaire de la bâtisse ou il opère son dépanneur. Tu vas prendre une marche un soir et lui demande : "M. le propriétaire du dépanneur, seriez-vous vendeur de votre dépanneur et de votre immeuble pour l'équivalent de moins de 1/3 de la valeur comptable " ? 
    Si la réponse est positive (!) l'investisseur pourrait ensuite risquer : À ce prix, est-ce que votre commerce est assuré de me générer une rentabilité supérieure ? 
  • Donc si je comprends bien, tu crois qu'un moment donné, quelqu'un voudra acheter cette business peu rentable et réussira à disons doubler la rentabilité?

    Hammond évolue dans un industrie où la seule vraie différenciation possible vient du prix. Pour améliorer la rentabilité, ils doivent aller chercher du scale. Pas convaincu que tu peux faire ça quand tes concurrents sont asiatiques et travaillent pour la moitié du prix non?
  • PO, je n'essai pas de prevoir le futur. Le depanneur et le batiment sont a vendre aujourd'hui a un prix qui me convient alors j'achete. Pour ce qui est de la concurrence, he bien oui ils ont des concurrents et ils sont probablement redoutables ! Les effets de la mondialisation touchent la majorite des entreprises.
  • Si on garde l'exemple du dépanneur. Si tu peux pas rien faire d'autre avec la batisse qu'un dépanneur (immeuble à vocation unique) et qu'il a plein d'autres dépanneurs dans ton coin, que ce sont des familles de chinois qui les opèrent sans conter leur heures et que toi tu engage du monde pour faire le travail...En bien tu ne sera pas rentable, quand pourra tu le devenir? Jamais peut être. 

    Une business qui ne fera jamais d'argent, ca vaut rien. Et oui, peut être que tu pourra revendre ton dépanneur à un autre gars qui n'aura pas fait le calcul...C'est comme la chaise musical, un jour ou l'autre, y'a quelqu'un (le proprio du dépanneur en question) qui va se rammasser sur le cul...sans chaise.  

  • C'est investissement typique net-net à la Graham, il faut pas chercher plus loin
  • Ce n'est peut-être pas un business rentable, mais un bel investissement. Depuis le jour où j'ai analysé cette valeur, c'est-à-dire il y a six mois, le titre a gagné 40%. A vous de voir qui se ramasse sur le cul...
    C'est typiquement le genre d'entreprises dans lesquelles j'investis. Et je n'en suis pas malheureux.
    Bonne soirée.
  • Ce n'est peut-être pas un business rentable, mais un bel investissement. Depuis le jour où j'ai analysé cette valeur, c'est-à-dire il y a six mois, le titre a gagné 40%. A vous de voir qui se ramasse sur le cul...
    C'est typiquement le genre d'entreprises dans lesquelles j'investis. Et je n'en suis pas malheureux.
    Bonne soirée.
    Je comprends ton investissement il y a 6 mois à 40% moins cher, mais pas pourquoi tu le gardes à ce prix.  En racheterais-tu?
  • Salut,
    en fait, par manque de trésorerie à l'époque, je n'en ai pas acheté :-(.

    Et si j'en avais acheté, je garderais tant que le cours n'aurait pas atteint la valeur intrinsèque (que j'estime à 2,57 CAD). A moins qu'une nouvelle information affectât directement cette valeur intrinsèque, bien entendu.
    Au prix actuel, je ne suis pas preneur car le potentiel n'est "que" de 133% (d'après moi).

    Une entreprise dans laquelle j'ai également failli investir, et avec un profil financier assez similaire à Hammond (très sous-cotée par rapport à ses actifs tangibles nets et bénéficiaire mais peu rentable) est Thomson Creek Metals. Dommage, j'aurais fait 80% en trois mois... Et là encore, je n'en achète pas, car le potentiel n'est "que" de 146%. Mais je crois que je fais le difficile.

    Bref, finalement, cette stratégie peut payer, non ?
    Bonne soirée.
  • Si on garde l'exemple du dépanneur. Si tu peux pas rien faire d'autre avec la batisse qu'un dépanneur (immeuble à vocation unique) et qu'il a plein d'autres dépanneurs dans ton coin, que ce sont des familles de chinois qui les opèrent sans conter leur heures et que toi tu engage du monde pour faire le travail...En bien tu ne sera pas rentable, quand pourra tu le devenir? Jamais peut être. 

    Une business qui ne fera jamais d'argent, ca vaut rien. Et oui, peut être que tu pourra revendre ton dépanneur à un autre gars qui n'aura pas fait le calcul...C'est comme la chaise musical, un jour ou l'autre, y'a quelqu'un (le proprio du dépanneur en question) qui va se rammasser sur le cul...sans chaise.  

    Ton défi est de trouver une compagnie qui se vend tellement peu cher qui si tu dois fermer ton dépanneur et tout liquider, le prix ($$) que tu obtiendras est plus élevé que le prix de départ que tu as payé. Est-ce que tu connais des compagnies cotées en bourse qui sont dans cette situation ?
  • Si on garde l'exemple du dépanneur. Si tu peux pas rien faire d'autre avec la batisse qu'un dépanneur (immeuble à vocation unique) et qu'il a plein d'autres dépanneurs dans ton coin, que ce sont des familles de chinois qui les opèrent sans conter leur heures et que toi tu engage du monde pour faire le travail...En bien tu ne sera pas rentable, quand pourra tu le devenir? Jamais peut être. 

    Une business qui ne fera jamais d'argent, ca vaut rien. Et oui, peut être que tu pourra revendre ton dépanneur à un autre gars qui n'aura pas fait le calcul...C'est comme la chaise musical, un jour ou l'autre, y'a quelqu'un (le proprio du dépanneur en question) qui va se rammasser sur le cul...sans chaise.  

    Ton défi est de trouver une compagnie qui se vend tellement peu cher qui si tu dois fermer ton dépanneur et tout liquider, le prix ($$) que tu obtiendras est plus élevé que le prix de départ que tu as payé. Est-ce que tu connais des compagnies cotées en bourse qui sont dans cette situation ?



    Je conviens que c'est une très bonne méthode pour ne pas perdre de l'argent mais qu'en est-il de faire de l'argent? D'où la question des catalyseurs...
  • Si cette approche t'intéresse, je t'invite à lire ou relire L'investisseur intelligent et Security A. Je ne crois pas que tu peux appliquer toutes les méthodes à la fois dans le choix d'un titre. C'est comme rechercher toutes les qualités chez la même femme !
  • Pourtant les commentaires des autres intervenants dans le fil de discussion sur les value trap démontrent qu'il y a moyen d'investir dans des valeurs fortement décotées en plus d'avoir certains catalyseurs. Je vais accepter ta suggestion de relire Benjamin Graham, il doit bien avoir quelque chose que je ne comprends pas!
  • C'est comme rechercher toutes les qualités chez la même femme !
    Je l'ai depuis longtemps mais elle a tellement toutes les qualités que je ne me suis jamais décidé à la vendre!
    :X
  • Pourtant les commentaires des autres intervenants dans le fil de discussion sur les value trap démontrent qu'il y a moyen d'investir dans des valeurs fortement décotées en plus d'avoir certains catalyseurs. Je vais accepter ta suggestion de relire Benjamin Graham, il doit bien avoir quelque chose que je ne comprends pas!
    Revenir à la source est toujours la meilleure chose à faire.
    Tu auras également beaucoup d'informations sur le sujet ici :http://blog.daubasses.com/2013/02/10/question-des-lecteurs-quel-meli-melo/
  • Puisqu' il y aura certainement plusieurs participants de ce forum à l'AGA !! (3 mai, Guelph, On), ce serait intéressant de savoir les derniers plans de l'entreprise, notamment le plan de relève. M. Hammond est CEO depuis 1978 et possède 17 % des actions. Peut-être qu'une offre d'achat aiderait à valoriser le titre.
  • Si on garde l'exemple du dépanneur. Si tu peux pas rien faire d'autre avec la batisse qu'un dépanneur (immeuble à vocation unique) et qu'il a plein d'autres dépanneurs dans ton coin, que ce sont des familles de chinois qui les opèrent sans conter leur heures et que toi tu engage du monde pour faire le travail...En bien tu ne sera pas rentable, quand pourra tu le devenir? Jamais peut être. 

    Une business qui ne fera jamais d'argent, ca vaut rien. Et oui, peut être que tu pourra revendre ton dépanneur à un autre gars qui n'aura pas fait le calcul...C'est comme la chaise musical, un jour ou l'autre, y'a quelqu'un (le proprio du dépanneur en question) qui va se rammasser sur le cul...sans chaise.  

    Ton défi est de trouver une compagnie qui se vend tellement peu cher qui si tu dois fermer ton dépanneur et tout liquider, le prix ($$) que tu obtiendras est plus élevé que le prix de départ que tu as payé. Est-ce que tu connais des compagnies cotées en bourse qui sont dans cette situation ?



    Je conviens que c'est une très bonne méthode pour ne pas perdre de l'argent mais qu'en est-il de faire de l'argent? D'où la question des catalyseurs...
    Avec cette méthode, il faut avoir du temps pour suivre 100 sociétés en portefeuille
  • Si Hmm refait un profit de 1,6 M$ cette année / 12,5 M$ de capitalisation = 12,8 %
    Pour les trois premiers mois se terminant fin mars, le profit fut de 500 k$
  • juillet 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Bons resultats avec EPS de 0.10 $ au dernier trimestre, le titre cote maintenant a 1.80 $

    https://www.hammfg.com/files/news/2014/2014-07-24-second-quarter-2014.pdf

  • septembre 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Bonjour,
    je lance un appel aux canadiens sur cette valeur. Il y a déjà quelque temps j'avais écrit sur Hammond (http://leprojetlynch.com/2014/07/hammond/) et acheté à 0,92 $.  Maintenant qu'il est à 2,12 $ je vois la vente approcher et j'ai bien du mal à donner une valeur à ce titre. La book value tangible est de l'ordre 3,2 $. Le BNPA moyen des dernières années est de 0,2 $, si j'assigne un PER de 10 cela me donne une valeur 2 $. Par contre le denier semestre a vu un BNPA de 0,17 ; à ce rythme je pourrais la valoriser à 3,4 $. Les rapports sont vraiment trop succincts pour en tirer une info qui me permette par exemple de savoir si le bénéfice du dernier semestre est exceptionnel ou si l'entreprise est dans un bonne dynamique.
    Bref, connaissez-vous l'entreprise ? Qu'en pensez-vous ?
    JL
  • Salut JL, c'est un Français qui te répond :-).
    Pour moi, la réponse se trouve dans le bouquin de Greenwald, "Investir dans la valeur". Si tes actifs sont utilisés dans un business très rentable, tu peux les valoriser avec un facteur bien supérieur à 1, car il y a certainement une franchise.
    Dans le cas d'Hammond, je ne vois pas de franchise, et le business n'est pas le meilleur que j'aie vu. La VANT me semble donc un excellent objectif de cours.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.