Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Investir à la source

Une de mes méthodes de recherches de titres consiste à repérer une tendance lourde et de chercher l'entreprise qui est à la source de cette tendance: Qui en profitera peut importe la compétition au dessus d'elle.

Voici des exemples de réussite dans mon portefeuille:

Tout le monde achète des téléphones intelligents et des télévisions de plus en plus grandes j'ai donc acheté Corning (GLW) qui vend les écrans gorilla à tout les fabricants. 

Les gens voyages de plus en plus à l'aventure sans passer par des agences ils aiment fouiller eux même et bâtir leurs projets: Ils finissent tous par aller voir sur Tripadvisor.  (j'ai par contre vendu ce matin trop mal à l'aise avec l'évaluation)

À la source même de la pénétration du net dans toutes les sphères de nos vies: Google.

Nous sommes tous devenus des commerçants ou pouvons le devenir demain matin sans même investir un cent dans un local grâce à EBAY. 

L'outsourcing: pourquoi payer 10 fois le prix pour faire un travail de traitements que je peut faire exécuter par un travailleur Indien: Cognizant et Mastech Holding.

La fin des clubs vidéos et la tendance à tout regarder sur le web et avec de plus en plus de qualité donc de volume: LVLT 

Et je pourrais en énumérer d'autres.  Ce procédé est le vent qui me rassure dans l'achat de mon voilier ce qui ne m'évite en rien le travail pour trouver une embarcation fiable.

Procédez vous ainsi? Avez vous d'autres exemples?
 

Réponses

  • 12 Réponses trié par Votes Date
  • novembre 2013 modifié Vote Up0Vote Down
    Pour ma part, je suis davantage bottom up. Je m'intéresse plus souvent aux entreprises d'abord puis je regarde les grandes tendances ensuite (plutôt que l'inverse).
  • Marcky t'as peut être oublié Facebook et Twiter?

    S'ils réussissent à monétiser leur succès comme Google l'a fait ça promet.
  • AU début du XXème siècle il y avait plusieurs dizaines de fabricant auto aux US...et il en reste 3 aujourd'hui.

    Il faut reconnaître que, statistiquement, il y avait quand même plus de chance de récupérer un looser.
    Même réflexion pour l'aviation...et les sociétés internet au début des 2000s...

    Pour ma part, je suis totalement incapable de trouver un champion dans une tendance de fond.

  • Très très bon point Étienne, aussi il à des bonnes chances qu'une tendance de fond soit "gagné" par un gros joueur déjà en place (Disney/Apple/Google pour la consommation de produit en streaming par exemple et non un petit nouveau qui nous ferait faire un 100 bagger).


  • novembre 2013 modifié Vote Up0Vote Down

    @ Etienne: D'où l'idée de trouver la source. Quelle était la compagnie qui fournissait tous ces fabricants d'auto?

    Par exemple il y présentement un boom énergétique au USA (tendance). La fracturationtion permet de trouver de nouvelles sources de pétrole. Je ne choisirais pas une des multiples cie d'exploration ou d'exploitation. J'ai plutôt investit dans Carbo Ceramic qui est la seule à fournir pour tous les puits le propant de céramique de qualité supérieur pour le rendement et l'environnement.

    @ismile: Je ne les oublis pas et suis sans inquiétude qu'ils vont monétiser. Ils sont quand à moi des cie de télécomunication aussi indispensables dans le futur que le service téléphonique de base peut l'être  aujourd'hui. Ils sont encore en mode accrochage et pénétration et ramassent les peanuts de la pub en attendant. Mais combien sont ceux qui abandonneraient Facebook si ils facturaient 8$/mois comme Netflix alors qu'il en coûte encore 35$/mois pour un téléphone à la maison.

    Le problème ici est leurs trop grande popularité pour une vitesse de monétisation inconnue. Comme pour Google il y aura un découragement des impatients qui viendra. 

     

  • Peter Lynch disait aussi de ne pas acheter le fabriquant qui fait les meilleurs ordinateurs mais l'entreprise qui utilise ces ordis.
  • Honnêtement, la seule tendance que j'utilise, c'est les produits que je vois "consommés" autour de moi et les magasins ou vont les femmes (i-pod et i-machins, vêtements, retail ordinaire). Autrement, je reste à une analyse d'actifs type Lakes ou PSX et ça me va bien ! 
  • Selon moi tu seras souvent trop tot pour choisir la bonne entreprise, car les pionniers se font souvent depasser par d'autres concurrents arrivés après..

    eBay est rendu pas mal derrière Amazon, par exemple et il ne reste plus beaucoup d'usagé quasi juste du neuf.
    la vente en ligne de neuf se fait bien plus par des sites comme Shopify, Volution, BigCommerce, Magento (eBay) qui permet de créer les ecommerce.
    la vente en ligne d'usagé passe de plus en plus par kijiji (eBay), craigslist, forums, etc.

    il y a 5 ans on ne jurait que par lespac et aujourd'hui c'est moins bon à cause de kijiji (eBay)

    C'est sur que globalement le domaine va monter, mais trouver celui qui va monter plus que les autres est vraiment difficile.
  • J'imagine que dans le cas de la vente en ligne, investir à la source pour Marcky aurait été d'investir dans ceux qui font la livraison des colis, paypall ou les cartes de crédits, etc... ? Sans essayer de trouver celui qui gagnerait dans la vente en ligne directement (ebay, amazone, etc...)
  • un panier qui englobe une industrie peut aussi être intéressant.
    FedEx, UPS pour livraisons
    Paypal perd énormément de terrain face aux nouveaux joueurs qui sont Stripe et autres (car Paypal charge trop cher). Selon moi si tu veux aller encore plus à la source c'est directement Visaet Mastercard qu'il faut viser.
    La vente en ligne est encore peu développée au Québec, et pour être dans ce sujet en ce moment, je peux dire que les options sont peu adaptées côté linguistique et credit card processing pour le marché canadien/québécois!
  • Pour le commerce en ligne la source est encore pour moi Ebay qui avale tous les sites de petites annonces mais surtout grâce  à Paypal qui continue sa croissance de près de 20% trimestre après trimestre. Merci BeachBoy pour ton expertise qui a mis Stripe sur mon radar à surveiller au niveau d'une possible menace à venir.

    Pour ce qui est de Master et Visa, je les insèrent dans une autre très forte tendance: Les banques nous obligent carrément à les utiliser avec leur frais d'utilisation du cash démesuré. Puis comme si ce n'était pas assez ils nous donnent en plus des points où crédits de récompense sur nos cartes. Ce qui fait en sorte que payer l'épicerie à crédit est maintenant très logique.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.