Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





millionaire

13»

Réponses

  • philrancourt a dit :
    Il devrait demander une transaction pour changer d'air et se refaire, genre au Knights de Las Vegas...(j'ai failli écrire Knight Therapeutics).
  • C'est quand même incroyable le nombre de personnes autant irresponsable financièrement avec des revenus à faire rêver !! 
  • philrancourt a dit :
    Il devrait demander une transaction pour changer d'air et se refaire, genre au Knights de Las Vegas...(j'ai failli écrire Knight Therapeutics).
    Lol, en tk, il va devoir mettre de l'ordre dans sa gestion budgétaire s'il veut pouvoir enrichir ses petits enfants autant que Monsieur Therapeutics... Il devrait engager PY McSween comme agent, ce serait fini les folies !
  • Il serait déprimé. Je suis en train de livre le dernier livre de PY McSween, Liberté 45, et même moi je trouve ça déprimant. Il faudrait être parfait, gagner un gros salaire dans la vingtaine, épargner en masse et investir à 5%. Si seulement j'avais été Plombière (ou joueuse de hockey) ET Analyste Financier ;)
  • Sophie a dit :
    Il serait déprimé. Je suis en train de livre le dernier livre de PY McSween, Liberté 45, et même moi je trouve ça déprimant. Il faudrait être parfait, gagner un gros salaire dans la vingtaine, épargner en masse et investir à 5%. Si seulement j'avais été Plombière (ou joueuse de hockey) ET Analyste Financier ;)
    Moi je trouve plutôt ce livre inspirant. C'est bien beau faire du ménage dans ses dépenses; ce n'est pas en gagnant 35 000$ par année qu'il est réaliste d'atteindre l'autonomie financière jeune à moins d'être un vrai gratte-cenne. Au contraire, c'est en cultivant sa valeur sur le marché économique que l'on peut réellement s'enrichir. Il est vrai qu'il est possible de faire une belle économie en se privant de la 2e voiture, mais ce n'est rien du point de vue de l'enrichissement comparativement à se lancer en affaire et doubler son revenu disponible ou encore aller chercher un 2e ou un 3e titre professionnel pour avoir une expertise unique dont les leaders du secteur s'arracheront. 

    Pour ce qui est d'Evender Kane, je n'ai aucune idée comment il a pu faire pour dilapider pareille fortune, à moins de s'être fait frauder. Comment faire pour dépenser (dépenser veut dire acheter des objets sans valeur et non de l'immobilier ou des biens de collections) plus de 6M par année (en 10 ans, il a fait 53M avant impôts et déductions diverses, plus une faillite de 25M)? A-t-il acheter des Ferrari à 5M sans assurance et les a crashés dans un mur?
  • Il semble y avoir une liste, non exhaustive, d’athlètes qui ont déclaré faillite: https://moneyinc.com/20-high-paid-athletes-went-completely-broke/

    Effectivement, ils devraient suivre les conseils de PY Mcsween ou de Warren ;)
  • Il a beau être inspirant McSween, mais il y a des limites à ce que quelqu'un peut faire. Il y a un peu de hasard dans les opportunités. Au moins il demande aux gens dans les exemples ''quelle aide avez-vous eu?''.

    L'article sur le joueur de hockey dit qu'il a un problème de jeu.
  • SamSam
    13 jan modifié Vote Up4Vote Down
    Sophie a dit :
    L'article sur le joueur de hockey dit qu'il a un problème de jeu.
    Pour Evender Kane, même s'il a un problème de jeu, ce qui est triste, je me demande quand même comment un être humain peut s'endetter de la sorte. Je ne crois pas qu'un casino au monde fasse crédit. Et si oui, je ne crois pas que la limite soit de 25M. Je ne crois pas non plus qu'une banque puisse autoriser une marge de crédit ou des cartes de crédit de plus de 10M sans garantie immobilière. Même chose pour les prêteurs qui financent l'achat de biens de luxes, ils demandent que le bien soit assuré. À moins d'avoir investi sur marge dans les bitcoins en 2019 ou dans un très mauvais placement, c'est difficile de se retrouver avec une pareille équité négative, même en ayant un salaire important. 
    Sophie a dit :
    Il a beau être inspirant McSween, mais il y a des limites à ce que quelqu'un peut faire. Il y a un peu de hasard dans les opportunités. Au moins il demande aux gens dans les exemples ''quelle aide avez-vous eu?''.
    C'est vrai qu'il y a de la chance et des opportunités dans la vie. Je ne le nie pas aucunement. Mais il faut également savoir créer sa chance, mettre toutes les chances de son côté et saisir les opportunités. Se battre, prendre des risques, sortir de sa zone de confort, bien se connaître et s'autoévaluer, lire la situation pour s'avoir quand s'en aller d'une situation sans issue, se créer un réseau, se trouver les alliés et les partenaires nécessaires à l'atteinte de nos buts, exploiter les forces des autres, travailler sur ses propres faiblesses... Pleins de points qui, en en combinant quelques uns, permettent de saisir les opportunités. 

    Par exemple, un avocat a plusieurs façon d'aller chercher un revenu de 300 000$ par année. Il peut soit avoir de très bonnes notes à l'école pour être recruter par un gros cabinet qui va lui demander de travailler 85 heures semaines, il peut travailler dans un plus petit cabinet et devenir associé, il peut retourner sur les bancs d'école à temps partiel pour aller se chercher un titre de fiscaliste et une maîtrise en juricomptabilité et être payé très cher pour déceler les fraudes. Si on compare ces 3 profils à un avocat qui ne s'est pas démarqué dans ses études et ne cherche pas à se démarquer à aucun point de vue et qui n'a pas eu le choix de travailler pour l'aide juridique, le salaire moyen des trois premiers candidats est 10 fois supérieur au quatrième candidat. 

    C'est vrai que les hautes études ne sont pas faites pour tout le monde, mais il est possible de faire un très bon salaire avec des études moindres mais énormément de coeur au ventre. Se sortir 100 000$ en construction ou en tant qu'infirmière c'est possible pour celui qui est prêt à faire le sacrifice de travailler 60 heures par semaines (du moins je crois). Les mineurs qui s'éloignent de leur famille 2 semaines sur 3 gagnent également plus de 100 000$. Il est possible de se développer une expertise comme tatoueur qui fera en sorte que l'on sera prêt à nous payer des centaines de $ par heure travaillée. 

    C'est ce qu'il explique dans son livre. Quelles sont les sacrifices qu'un être humain moyen n'est pas prêt à faire que toi tu es prêt à faire? Qu'est ce qui te démarque par rapport aux autres?

    Par la suite, il est possible de gagner un side line en étant habile de ses mains en flippant des maisons ou en rénovant soi-même ses blocs appartement, en bûchant du bois, en faisant des ménages ou des courses pour Doordash ou Uber. Un tempéramment vendeur pourrait permettre à quelqu'un de faire beaucoup d'argent en vendant des produits Tuperware ou des jouets érotiques. Il est possible de créer des applications ou des jeux vidéo durant ses temps libre. Même si le projet ne lève pas, il y des apprentissages importants pour un ingénieur qui pourrait lui permettre d'appliquer sur un poste que son compatriote qui passe ses temps libres à jouer à des jeux vidéo ne pourrait pas obtenir. Peut-être changer la vocation de son duplex pour le louer sur la plateforme AirBNB pourrait doubler la rentabilité attendue et payée au moment de l'achat. Il faut savoir trouver les opportunités et les exploiter. 

    Malgré tout ça, je ne nie pas qu'il y a des gens qui l'ont plus facile que d'autre. C'est sans doute plus facile de devenir président d'un géant en télécommunication quand ton père possédait plus de 50% des actions avant de te les léguer que lorsque tes parents t'on fait dans le but d'augmenter la pension mensuelle d'aide sociale qu'ils recevaient. La vie est ainsi faite et il faut s'y faire plutôt que de s'appitoyer sur son sort.  

    Déjà en passant tes temps libres à analyser des titres boursiers, tu rentabilises ton temps et ta passion bien plus que la majorité des gens. 
  • L'autre jour à la radio j'écoutais l'interview d'un type qui travaille dans un syndic. Il disait que, contrairement à la croyance populaire, les clients des syndics sont majoritairement des gens à revenu très élevés. Ils mènent un gros train de vie, ne font pas de budget, et finissent écraser sous leurs dettes.
  • SamSam
    13 jan modifié Vote Up0Vote Down
    L'autre jour à la radio j'écoutais l'interview d'un type qui travaille dans un syndic. Il disait que, contrairement à la croyance populaire, les clients des syndics sont majoritairement des gens à revenu très élevés. Ils mènent un gros train de vie, ne font pas de budget, et finissent écraser sous leurs dettes.
    Je ne suis pas surpris. Par contre, je serais surpris que la faillite moyenne soit de plus de 4 fois les revenus bruts (6 à 7,5 fois les revenus nets) comme c'est le cas pour Evender Kane. À un moment donné, ce n'est plus possible d'obtenir du crédit non garanti à cause des ratios d'endettement. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.