Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Investir dans les énergies renouvelables

Je démarre un fil sur le sujet car c'est quand même un secteur d'avenir. Je n'y connais pas grand chose personnellement mais il y a sûrement moyen d'investir dans ce secteur sans y aller avec des titres trop spéculatifs. 

Une idée pourrait être Brookfield Renewable Corp (BEPC à Toronto). Ça combine le côté "investisseur valeur prudent" et excellence opérationnelle de l'empire Brookfield tout en étant résolument tourné vers l'avenir. Est-ce que les experts de Brookfield sur ce forum l'ont étudié ?

Sinon, d'autres idées pour investir dans les énergies renouvelables ? 

Réponses

  • 21 Réponses trié par Votes Date
  • @philrancourt par curiosité, de quelle façon définis-tu énergie renouvelables.

    L'expression a été galvaudée pendant la pandémie afin d'encourager une relance verte, mais toutes sortes d'entreprises se collent à cette étiquette pour bien paraître.

    Notamment, toute la filière des véhicules électriquement.. fabricants de voitures, fabricants de batteries, minières de certains matériaux rares utilisés pour les batteries, etc. Ou encore des compagnies du secteur de l'énergie pétrolière qui opèrent une transition vers l'énergie éolienne et solaire telle que British Petrolium qui était à la base du plus gros deversement de pétrole dans le golf du mexique (deepwater horizon).


  • En général, on parle d’énergie hydraulique, éolienne, solaire, biomasse, géothermique… J’ai en tête les producteurs et les compagnies qui développent des technologies liées à la production.

    Pour les autos électriques, on a déjà un autre fil sur le sujet.
  •  Les stocks dans les énergies renouvelables sont chers… pleinement appréciés, à mon avis. Ça a été un secteur chouchou, avec les technologies et les cryptos… difficile de trouver des titres pas encore pleinement évalués et qui se transigent à des ratios intéressants. Sait-on jamais, on découvrira peut-être des titres prometteurs, je suis curieux…  

    Même si ce n’est pas à proprement parlé une entreprise dans les énergies renouvelables, j’ai pris une petite position dans une entreprise d’ici, 5N Plus (VNP.to), fabricant de métaux rares. Ses produit spécialisés sont utilisés dans différents secteurs de pointe, notamment les énergies renouvelables, la sécurité, la filière spatiale, l’industrie pharmaceutique.

    5N Plus fournit une grande quantité de composés semi-conducteurs (tellurure de cadmium (CdTe) aux principaux fabricants de panneaux solaires à couches minces.

    https://news.utoledo.edu/index.php/04_26_2021/new-consortium-seeks-to-boost-us-clean-energy-leadership-investment-in-next-generation-cadmium-telluride-photovoltaics

    Une petite position pour débuter, on va suivre l’histoire…

     






  • Du côté de certains producteurs, il y a quand même eu un certain dégonflement depuis le début de l'année


  • Innergex et Boralex sont deux producteurs que j’avais en tête.  Beaucoup de CAPEX pour démarrer des projets, de long délais dus aux processus d’évaluation environnementale auxquels ces compagnies doivent passer au travers avant même de pouvoir faire la première pelletée de terre et bien sûr le risque de voir le projet bloqué par le gouvernement faute d’avoir  l’acceptabilité sociale.

    Aussi, les producteurs sont à la merci du propriétaire du réseau de distribution d’électricité qui est la plupart du temps sous le contrôle de l’état.  Peu de pouvoir de négociation pour vendre leur produit.

    Quant aux producteurs de lithium et autres minéraux exotiques comme les terres rares, les projets plantent sont souvent un échec.   Ces gisements sont souvent facile à miner mais la métallurgie demeure complexe.  La compagnie qui aura trouver un procédé économique avec bonne récupération sera un grand gagnant.
  • Boralex, oui c'est long d'amener un projet à terme et ca doit passer par un réseau existant.
    Il sera intéressent de suivre  les nouvelles voies de croissance que la cie défini dans son plan 2025. Soit: Croissance par acquisitions, croissance par stockage d 'énergie et Approvisionnement direct aux industries. 

    Ces derniers devraient  être plus rapide a se développer.
  • pool a dit :
    Boralex, oui c'est long d'amener un projet à terme et ca doit passer par un réseau existant.
    Il sera intéressent de suivre  les nouvelles voies de croissance que la cie défini dans son plan 2025. Soit: Croissance par acquisitions, croissance par stockage d 'énergie et Approvisionnement direct aux industries. 

    Ces derniers devraient  être plus rapide a se développer.
    D'accord avec toi. Ça semble aussi le modèle de Brookfield. Je trouve intéressant leur technique qui vise à acheter des actifs existants qui ont plusieurs années de service pour ensuite les améliorer (un repowering dans leur jargon).

    Beaucoup d'entreprises vont vouloir adhérer aux normes ESG dans les prochaines années. Plusieurs vont vouloir se dire "carboneutre". Une façon d'atteindre ça est d'acheter l'énergie renouvelable et relativement propre produite par un Brookfield ou un Boralex. Je me demande si ça ne va pas leur donner un vent de dos très favorable et une capacité à vendre plus cher le kilowatt ?  

    Un exemple : 

    https://www.heraldscotland.com/business_hq/18936361.amazon-buy-renewable-energy-produced-lanarkshire-windfarm/
  • Dans le cas de BEP.un il y a eu un split et des créations d'actions dont il faut tenir compte au niveau du prix si on le compare avec les autres , pas evident je trouve de le voir dans les graphiques..  Etant actionnaire je vais présenter mon cas..

    30 aout 2019 achat 200 actions a 50.37$
    Le 4 aout 2020 pour chaque 4 actions il me donne 1 action BEPC , j'ai donc 50 actions BEPC gratuite  (200/4)
    16 decembre 2020 , split 3 pour 2 de BEP.un , je me retrouve avec 300 actions BEP
    16 decembre 2020 , on me donne 25 actions BEPC gratuite

    C est sur mon FERR  donc pas de calcul de prix pour les impots , sur mon compte curieusement meme si je n ai jamais payé les BEPC qui m'ont eté données par BEP.un  leur cout moyen inscrit est 40.47$
    Dans le cas de BEP. un c'est plus compliqué car j'en ai racheté par la suite a differents prix ..., j'aime bien brookfield , j'ai aussi du BAM.a et du BIP


  • Bon, enfin un peu de temps pour me lancer dans la discussion. Bon sujet!

    Je n'ai jamais pris le temps d'étudier en profondeur Brookfield Renewable, c'est une bonne idée de creuser. Je suis actionnaire de la maison mère parce qu'ils sont de super-opérateurs et je préférais ne pas choisir un créneau. Mais je devrais creuser plus en détails.

    Essentiellement, il y a plusieurs volets aux énergies renouvelables. D'une part il y a ceux qui développent les technologies et qui fabriquent. En même en amont de cela, il y a des fournisseurs spécialisés, que ce soit en matériau (pensons à 5N Plus pour les panneaux solaires) ou en composantes du genre électronique de puissance etc. Il y a également les exploitants électriques, tels que ceux mentionnés (Brookfield, Innergex, Boralex, Algonquin,etc.) qui sont quasiment de pure player. Il ne faut pas oublier non plus que d'une certain façon, il y a aussi tous les autres exploitants (utilities), qui partent avec une business «legacy», mais qui n'auront d'autres choix que de passer aux renouvelables. Certains sont pro-actifs, d'autres dans le déni encore (un peu à l'image du marché de la voiture électrique en fait). Parmi ceux-ci d'ailleurs un certain Berkshire Hathaway est un gros joueur dans le domaine de l'énergie, avec du bon et du moins bon.

    De façon un peu simpliste, je dirais que même si indéniablement l'avènement des renouvelables est bénéfiques, ce n'est pas toujours si évident de dire comment en faire un bon investissement.

    Du côté de ceux qui produisent la technologie par exemple, les immenses avancés (dues aux politiques publiques, à la recherche et développement, à l'industrialisation, à l'interaction entre tout ceci) ont permis de faire baisser les coûts d'une façon incroyable, mais justement c'est souvent refilé aux consommateurs. Un bon article sur les progrès fulgurants: https://ourworldindata.org/cheap-renewables-growth

    De manière générale, des données intéressantes aussi sur le même site: https://ourworldindata.org/renewable-energy

    Bref, le progrès de l'énergie renouvelable va changer dramatiquement le monde de l'électricité et de l'énergie au sens large. Cela va changer la dynamique des entreprises historiques oeuvrant dans le domaine, ça amène de nouveaux joueurs, de nouveaux usages, de nouveaux comportements. Le consommateur  deviendra partie prenante aussi avec le stockage, les panneaux, les voitures électriques, les thermostats intelligents, etc. 

    Il reste que les pure players ont une expertise intéressante, ils peuvent faire de beaux consolidateurs parce qu'il est certain que quand tu gères des parcs d'actifs comme cela, ça prend une masse critique, des connaissances, de l'expertise, des capitaux. Et ils connaissent les enjeux de pas dans ma cour, de représentation politique, etc. Mais ce ne sont pas des industries faciles non plus parce que ça change vite et lentement à la fois, ça requiert beaucoup de capital, et ce sont des domaines régulés et politisés. Buffett avait déjà dit sur ses utilities que ce n'était pas une façon de se rendre riche, mais de le rester. En même temps l'industrie changeait très peu depuis longtemps. Ce temps est révolu. Il y a aura une croissance incroyable pour tout électrifier et ça passera par les renouvelables.

    Comme le dit Phil, plusieurs entreprises s'assurent de décarboner leurs sources d'énergie et signent des ententes avec des compagnies qui offrent de l'électricité propre. C'est une tendance lourde qui pourraient effectivement donner de la valeur. En même temps, cela deviendra aussi bientôt purement économique d'acheter du renouvelable parce que ce sera vraiment l'énergie la moins chère. 

    Il faudrait aussi voir qui bénéficera de tout cela côté logiciel, parce que vous savez: software is eating the world, et il y peut-être de belles opportunités de ce côté également. Il faudra ajouter beaucoup d'intelligence, de gestions de données pour le nouveau système énergétique, la gestion des renouvelables, du stockage, de la gestion de puissance, des transactions entre consommateurs et entreprises bi-directionnels, etc. Y aura-t-il des joueurs clés?


  • Merci pour le topo @jfmorissette
    Parlons de Algonquin Power AQN.TO que tu classes comme pure player, son portefeuille est reparti de la Production à la Distribution, je ne pense pas que ce soit le cas des autres

    un joueur dans la production non mentionné: Transalta Renewable RNW.TO, issu de Transalta et ayant des parcs au Canada, USA et Australie

    L’industriel ABB offre une large exposition à l’électrification 
  • Il y a Azure Power, une compagnie qui produit de l’électricité avec le solaire aux Indes.

    https://www.azurepower.com/

    J’ai été attiré par cette compagnie parce que la Caisse de dépôt et de placement en est l’actionnaire majoritaire 

    https://www.cdpq.com/fr/actualites/communiques/la-caisse-accroit-sa-participation-dans-azure-power

    Je n’y ai pas investi mais je la suis. 
  • CycliK a dit :
    Merci pour le topo @jfmorissette
    Parlons de Algonquin Power AQN.TO que tu classes comme pure player, son portefeuille est reparti de la Production à la Distribution, je ne pense pas que ce soit le cas des autres

    un joueur dans la production non mentionné: Transalta Renewable RNW.TO, issu de Transalta et ayant des parcs au Canada, USA et Australie

    L’industriel ABB offre une large exposition à l’électrification 
    Ah tiens merci je n'avais jamais étudié Algonquin vraiment, je pensais qu'ils étaient juste dans le renouvelable. Effectivement pas la même chose, mais un bon cas de joueur qui est présent même si pas juste dans le renouvelable, mais qui va compétitionner sur le marché des renouvelables de plus en plus.

    Effectivement, des gros joueurs comme ABB, Hitachi, GE, Alstom, Siemens, etc...ces gros conglomérats industriels sont toujours présents partout. Mais ABB est spécialement impliqué, quoique ils ont vendu une grosse portion à Hitachi aussi.

    Les fabricants d'éoliennes: https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_wind_turbine_manufacturers

    et de panneaux solaires: https://www.solarpowerworldonline.com/solar-panel-manufacturing-locations/

  • Une conférence un peu sur le sujet le 4 novembre sur l’heure du midi


    Décarboner, en réinventant la société

    Jeudi 4 novembre 2021 à 12 h 00 (HAE)

    Imaginez un pays dont le système économique et social permette de répondre aux besoins fondamentaux de l’ensemble de ses citoyens, un pays où chacun peut espérer une vie longue, saine et enrichissante. Imaginez maintenant que cette société y parvienne, malgré un bilan carbone neutre et tout en utilisant des ressources naturelles à un niveau qui serait durable. Imaginez, finalement, que cette réalité s’applique à l’ensemble de la planète.

    Ce rêve est-il une possibilité ou un fantasme? 
    Notre bonheur augmente-t-il avec notre consommation d’énergie? 
    Si on centre cette réflexion à l’échelle du Québec, à quoi peut ressembler une transition juste qui nous amènerait vers une telle société?


    https://www.icastpro.ca/events/ecole-polytechnique/zbx6sm/2021/11/04/decarboner-en-reinventant-la-societe
  • J'ai pris le temps de revoir Brookfield Renewable hier. En partant, maudit Brookfield et leur structure complexe, ils ont pris le temps d'ajouter une classe d'actions cette année, ce qui embête toujours un non-érudit comme moi...pas évident de comprendre ça sert à quoi d'avoir BEP.UN et BEPC. Est-ce que je si regarde les états financiers de BEP simplement, je vois le portrait global?

    Sinon, au niveau de la business, ils ont eu une croissance raisonnable historiquement, mais là ils ont un portefeuille de projet assez impressionnant avec l'accélération de la demande pour les renouvelables et la baisse des prix. Ils sont sans doute bien placé pour profiter de cette manne, étant déjà bien présents dans le secteur depuis longtemps, avec une exposition à différents marchés et un portefeuille super complets. Grosso modo 1 milliards de flux de trésorerie, et un actif qui est difficile à remplacer. Vous en pensez quoi de tout cela?
  • jfmorissette a dit :
    J'ai pris le temps de revoir Brookfield Renewable hier. En partant, maudit Brookfield et leur structure complexe, ils ont pris le temps d'ajouter une classe d'actions cette année, ce qui embête toujours un non-érudit comme moi...pas évident de comprendre ça sert à quoi d'avoir BEP.UN et BEPC. Est-ce que je si regarde les états financiers de BEP simplement, je vois le portrait global?

    Ça fonctionne comme un REIT, d'où le BEP.UN Pour BEPC, ils l'ont ajouté récemment pour les investisseurs qui veulent avoir une action standard et non une unité de fiducie. Peut-être que certains fonds ont des restrictions sur les fiducies. Je suis moi même frileux là-dessus depuis la conversion de Boyd...

    La maison mère (BAM) possède 60% des actions de BEPC. Si tu aimes les autres activités de Brookfield, c'est peut-être plus simple et logique de simplement détenir BAM.
  • Je comprends que c'était une fiducie historiquement et qu'ils ont voulu simplifier la vie en offrant une portion qui n'est pas une fiducie.

    Mais concrètement, quand on veut évaluer Brookfield Renewable, faut-il combiner les états financiers des 2 entités? Ou l'une est comprise dans l'autre? Je l'ai dit que je ne suis pas le pro de la comptabilité et de la créativité en ingénierie financière  ;)
  • jfmorissette a dit :
    Je comprends que c'était une fiducie historiquement et qu'ils ont voulu simplifier la vie en offrant une portion qui n'est pas une fiducie.

    Mais concrètement, quand on veut évaluer Brookfield Renewable, faut-il combiner les états financiers des 2 entités? Ou l'une est comprise dans l'autre? Je l'ai dit que je ne suis pas le pro de la comptabilité et de la créativité en ingénierie financière  ;)
    Un peu compliqué en effet mais en gros, oui, c'est la même chose. 

    Tiré des premières lignes du prospectus de BEPC:

    Chaque action échangeable de BEPC sera structurée dans l’intention de fournir un
    rendement économique équivalent à celui d’une part de BEP (sous réserve d’un rajustement pour tenir compte de certaines éventualités relatives au capital). Chaque action échangeable de BEPC pourra être échangée au gré du porteur contre une part de BEP (sous réserve d’un rajustement pour tenir compte de certaines éventualités relatives au capital) ou son équivalent en espèces (le mode
    de paiement sera établi au choix de BEPC).
  • Ok donc l’équivalence des titres implique tout cela, merci. J’aurais dû y penser.

    Je vais poursuivre mes réflexions, mais je suis impressionné par leur plan de match des prochaines années.

    Cela dit je suis déjà actionnaire via Brookfield mais ça faisait un moment que je n’avais pas révisé cette filiale.
  • Grosso modo 25x les FFO pour une business qui pense pouvoir croître à 12-15% par an. Peut-être un peu cher tout de même. C'est certain que nous ne sommes pas dans le logiciel ici. Quelqu'un est actionnaire?

    D'autres réflexions sur une façon de profiter de la manne des renouvelables?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.