Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Goldcorp (G)

Il est actuellement difficile de trouver des aubaines dans le marché. Les entreprises de qualité sont en général assez bien évaluées. La plupart des membres de ce forum se tiennent généralement loin des entreprises qui produisent des commodités non-différentiés comme l'énergie et les matériaux. À part le contrôle des coûts, la principale composante du rendement à court terme vient de la valeur au marché de la commodité qui est difficile et prévoir. Cependant à plus long terme, plusieurs producteurs seniors dans l'énergie et les matériaux ont enrichis leurs actionnaires de façon remarquable depuis plusieurs années (Potash Corp, BHP Biliton, ExxonMobil, etc.). À long terme, les profits spectaculaires réalisés dans les hauts de cycles viennent annuler les moins bonnes années.

Certains observateurs sont d'avis que l'or ne sert à rien et que c'est une perte de ressources économiques que de vouloir produire un métaux pour par la suite l'enfouir dans une voûte pour l'éternité. L'or sert à la fois de garde valeur et il peut aussi être utilisé dans l'industrie et la joaillerie. Je suis d'avis qu'on ne peut évaluer la valeur intrinsèque de l'or, car l'or est une commodité qui contrairement à un action ou une obligation ne peut pas générer de flux de trésorerie. J'aimerais mieux posséder 9 ExxonMobil et toutes les terres agricoles des États-Unis que tout l'or au monde. À long terme, il y a bien sûr la croissance de la demande en provenance des pays en développement qui utilisent l'or pour la joaillerie qui pourrait avoir un effet positif sur le prix de l'or, mais ce n'est pas vraiment quantifiable. 

Je suis d'avis qu'à long terme, la valeur réelle (en dollars constants) de l'or ne peut pas augmenter; si le prix de l'once d'or augmente, c'est parce que la valeur réelle des devises par rapport à l'or diminue en raison de l'inflation. L'utilité de l'or est donc de conserver des richesses. En raison de leur niveau d'endettement élevé accompagné du vieillissement de la population, plusieurs états occidentaux pourraient monétiser leur dette dans le futur. Les politiques monétaires expansionnistes de la FED, la BCE et la BOJ ne peuvent pas faire autrement que de diminuer le pouvoir d'achat de leur devise. Pour les banques centrales, avoir des réserves en or pour maintenir la valeur de leur monnaie est donc relativement plus intéressant que détenir des titres de dette souverain et des devises de pays étrangers. 

L'action de Goldcorp se transige présentement à 1,25 fois sa valeur comptable et le rendement de son dividende est supérieur à 2%. Goldcorp est en bonne santé financière, l'entreprise possède un actif de 30 milliards $ financé par une dette de 3 milliards $. Leur ratio cours-bénéfices est présentement négatif, car ils ont radié pour 2,6 milliards d'actifs en 2013 en raison de la chute du prix de l'or. En 2013, ils ont produit 2,7 millions d'once d'or à un coût de 1 031$/l'once et ils prévoient être en mesure d'en produire un million de plus par année pour les prochaines années. Ils possèdent des réserves d'or prouvées de 20,20 millions d'onces et des réserves prouvées et probables de 54,36 millions d'onces. En estimant qu'ils ont des réserves de 35 millions d'onces et qu'ils sont en mesure de produire 3,5 millions d'onces par année à 950$ l'onces (la moyenne des trois dernières années étant 858$ et comprend les capex de maintenance et l'amortissement) et de vendre ces onces à 1 300$ l'once pour ainsi de générer des liquidités de 1,2 milliards par année durant 10 ans, on obtient un rendement de 10% par année en tenant compte du fait que la capitalisation boursière est actuellement de 24,8 milliards $. 

Ce rendement ne tient pas compte du fait que Goldcorp produit également d'autres métaux que l'or; que le prix de l'or pourrait augmenter et que l'entreprise pourrait faire de nouveaux investissements pour augmenter sa production. Au cours des prochaines années, l'entreprise aura donc les moyens d'augmenter son dividende à un rythme beaucoup plus rapide que la croissance économique tout en faisant de nouveaux investissements pour assurer la croissance. Elle a aussi la capacité financière de faire de nouvelles acquisitions et elle se montre très prudente sur ce marché; elle a récemment refusé de faire une surenchère pour racheter Osisko. Ce rendement ne tient pas compte du fait que Goldcorp produit d'autres métaux que l'or, que le prix de l'or pourrait augmenter et que l'entreprise pourrait faire de nouveaux investissements pour augmenter sa production.

Goldcorp a investi 1,9 milliards $ dans le projet Éléonore au Québec, ce projet produira environs 600 000 onces d'or par année pendant 15 ans à un coût de reviens de 937$ l'once. Au prix actuel de l'or, ce projet a un taux de rendement interne acceptable sans plus. Je suis d'avis que durant les 15 années d'exploitation la plus part des devises des pays occidentaux devraient perdre de la valeur par rapport à l'or, si c'est le cas, le projet d'Éléonore sera extrèmement rentable, car comme tous les projets nécessitant beaucoup de capital son levier opérationnelle est très élevé. Selon leurs estimés, une augmentation du prix de l'or de 100$ amène une augmentation de leur flux de trésorerie par action de 0,28$.

Tout comme le projet Éléonore, l'action de Goldcorp est au cours actuel un placement intéressant à long terme si le prix de l'or reste stable, mais selon-moi, le cours actuel n'escompte pas la possibilité qu'éventuellement, le prix de l'or soit plus élevé. Selon-moi, en achetant l'action de Goldcorp, on obtient gratuitement une option d'achat ''deep out-of-the-money'' à long terme sur l'or, ce n'était pas le cas lorsque l'action se transigeait vers les 50$ il y a deux ans.

Bien sûr le plus grand risque d'investir dans Goldcorp à long terme c'est que le prix de l'or chute et se maintienne à un niveau inférieur à son niveau actuel pendant quelques années ce qui viendrait diminuer énormément la rentabilité de Goldcorp et forcerait l'entreprise à radier la valeur de certains de leurs actifs. Il y a une probabilité que cela se produise, mais il y a aussi une probabilité que le prix de l'or soit beaucoup plus élevé qui ne l'est actuellement soit près de2 000$ l'once, j'imagine que sur une période de 10 ans, c'est quelques choses qui est plus probable que de voir l'or en dessous de 1 000$ l'once.

Depuis quelques mois, j'achète des actions de Goldcorp et c'est maintenant la position la plus importante de mon portefeuille, soit près de 20% de mes actifs. Comme tous mes placements, c'est un placement à long terme.

«1

Réponses

  • 45 Réponses trié par Votes Date
  • Personnellement, je n'investis plus en direct dans les minières (je sais que je suis mauvais et que je ne me suis pas amélioré sur ce sujet), par contre, je me suis demandé en début d'année s'il serait pertinent de mettre quelques sous aux côtés de la famille Goodman dans Dundee Precious Metals. Je ne l'ai pas fait finalement, mais il me semblait que l'entreprise décotait beaucoup sur sa NAV à l'époque. Il est peut-être intelligent d'y jeter un coup d'oeil pour ceux qui sont dans l'esprit métaux précieux (je n'ai pas regardé depuis janvier donc je ne suis pas vraiment à jour sur ce dossier), et, en prime, il y a de bons allocateurs de capitaux à la tête du business.
  • Sans vouloir tomber dans le narcissisme et les guerres de clochers je trouve ça assez ironique qu'une discussion sur Sears, un détaillant américain déficitaire en restructuration, dont l'avoir des actionnaires a chuté de 80% depuis quatre ans, dont les ventes sont en déclin perpétuels depuis des années surtout en raison du déclin de la classe moyenne américaine et qui fait face à de féroces compétiteurs comme Amazon, Costco et Walmart réussi à avoir cent commentaires alors que pratiquement personne n'a de commentaires à faire sur un producteur aurifère de classe mondial, bien capitalisé et qui est en croissance.

    Une des facteur les plus importants dans la rentabilité à cours terme d'un producteur aurifère est le prix de l'or dont on ne peut prédire à court et moyen terme; par contre sur de longues périodes, on a 2 000 ans d'historique pour prouver qu'il suit l'inflation. Qui peut prédire à quoi ressemblera le marché du commerce détail américain dans 10 ans? Comment un gestionnaire de fonds de couverture peut-il diriger un détaillant en décroute qui fait face à des consommateurs en perte de pouvoir d'achat et à Amazon? 

  • Bon matin Bruno, je ne pourrai malheureusement contribuer a ce sujet que tu presentes bien. Je n'ai pas encore decouvert comment je pourrais m'enrichir en investissant a long terme dans les compagnies minieres "capital intensive" dont la rentabilite est liee aux prix des ressources.
  • Moi je connais rien là-dedans mais tue sembles certain de ton choix même si j'ai pas tout compris :)
  • Je ne connais pas grand chose dans l'industrie minière.

    La seule remarque que je ferai sur les compagnies minières est qu'elles n'arrivent jamais à dégager des FCF positifs. Même lorsque l'or était à son plus haut.

  • SamSam
    juillet 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Barick gold

    Cash from Operating Activities4,239.005,983.005,315.004,585.00





    Cash from Investing Activities-5,237.00-7,065.00-12,827.00-4,630.00




    Goldcorp

    Cash from Operating Activities906.001,960.002,366.001,780.00





    Cash from Investing Activities-2,197.00-2,266.00-1,566.00-2,088.00





























  • @Snowball @Sam ;

    Ils investissent des milliards à chaque année pour
    faire de l'exploration et aménager de nouvelles mines. Leur avoir des
    actionnaires est passé de 158 millions $ en 2000 à 20 milliards $ en 2013, soit
    une croissance composé de 45%. Bien sûr que sur cette période ils ont émis de
    nouvelles actions, mais c'était pour moins de 1 milliard $; dont la majeur
    partie a été fait en 2006 avec une émission de 500 millions $.

    L'actif de Goldcorp est de 30 milliards $, dont 23
    milliards $ en immobilisations et 2 milliards $ en investissements dans des
    entreprises associés, en 2000 ils possédaient pour 118 millions
    d'immobilisations; nune croissance composé de 50% par année. 

    On n’évalue pas un producteur aurifère comme on
    évalue une entreprise de services. On l’évalue projet par projet, les flux de
    trésoreries libres générés par une mine en exploration servent à financer les
    investissements d'une nouvelle mine. C'est pour ça que l'actif de l'entreprise
    a explosé sur 15 ans et en même temps le cours de l'action est passé de 4,65$ à
    la fin 2000 à 30$ aujourd'hui. Pendant cette période, les dividendes
    versés aux actionnaires ont aussi bondi passant de 127 millions $ en 2007 à 486
    millions $ en 2013.

    Les entreprises qui possèdent
    une proportion importante de leur actif en immobilisations vont
    généralement avoir des rendement sur le capital investi plus bas que les
    entreprises moins intensives en capital et vont être évalué par le marché à des
    ratio cours-valeur comptable plus bas. Par exemple, la marge opérationnel de
    Goldcorp varie de 30% à 50% dépendent du cycle alors que le rendement
    de l'avoir se maintien sous les 10%, mais on peut souvent acheter l'action à sa
    valeur comptable. 

    Plusieurs entreprises ont été mesure d'augmenter
    leurs bénéfices par action durant les dernières années en empruntant à des
    taux artificiellement bas et en utilisant leurs flux de trésoreries
    d’opérations pour racheter leurs actions. Ça peut être rentable à cours terme,
    mais lorsque les taux seront plus élevés et que le spread entre le rendement
    des bénéfices et le coût d'emprunt va se rétrécir, ce le sera beaucoup
    moins. Goldcorp utilise les liquidités qu'elle génère et emprunte pour faire
    des dépenses en capital et augmenter ses immobilisations année après année.
    Quand le carry trade actuel de rachat d'action deviendra moins rentable,
    Goldcorp va continuer de croître. Est-ce que ce sera la même chose avec IBM
    dans 10 ans, lorsque les taux d'intérêts seront beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui? Ce qui serait
    d’ailleurs souhaitable.


     

     














  • Les états financiers et les opérations des producteurs aurifères sont
    plus difficiles à comprendre que celles de Dollarama. Mais, je crois qu'il est
    beaucoup plus simple de comprendre Goldcorp que de comprendre IBM, Bank of
    America et AIG. Comment peut-on vraiment comprendre ce qui compose l'actif de
    Bank of America? Comment bien comprendre tous les produits qu'IBM offre, tous
    ses compétiteurs et comprendre où sera l'entreprise dans 10 ans?

     

    De plus d’où provient cette aversion envers les entreprises qui sont
    intensive en capital? Plusieurs secteurs intensif en capital ont généré de très
    bon rendement dans le passé : énergie, transport ferroviaire, services aux
    collectivités, mines, manufacturier etc.

     

    Les secteurs intensifs en capital créent les emplois les plus payants.
    D’ailleurs avec le projet Éléonore, Goldcorp a investi 1,9 milliards $ et va
    créer 300 emplois à un salaire moyen de 84 000$ par année, les mineurs peuvent
    gagner jusqu’à 150 000$ par année. Je ne connais pas beaucoup d’entreprises privées
    qui peuvent se vanter d’avoir créé autant d’emplois aussi payant au Québec, sans
    aucune subvention et en plus ils vont verser des millions en redevances au
    gouvernement. 

  • Le 30 novembre prochain il va se tenir un référendum en Suisse dans lequel les citoyens devront se prononcer sur trois initiatives visant solidifier leurs réserves d'or. Les trois initiatives sont les suivantes: rapatrier tout l'or que la Banque nationale suisse détient à l'étranger, cessez les ventes d'or et forcer la banque à détiennir 20% de son actif en or d'ici cinq ans. Le franc suisse a toujours été une des monnaies les plus fortes, jusqu'en 2000, l'or devait y être ancrer à 40%. C'est à suivre.
  • J'ai acheté mes premières actions à l'âge de 16 ans, c'était en décembre 2005 et jusqu'à la fin de 2013, je n'ai jamais eu le moindre intérêt pour tout ce touchait l'or. À l'époque, pour moi l'or était une relique barbare sans intérêt et tout comme Warren Buffett, je me disais que des martiens qui nous regarderais nous trouverait fous de dépenser des ressources pour explorer, produire et entreposer de l'or qui ne sert absolument à rien. Je me suis toutes fois mis à étudier l'histoire des politiques monétaires et je comprend maintenant pourquoi certaines banques centrales veulent acheter de l'or et en garder. Aujourd'hui, j'ai investi une part considérable de mon actif dans Goldcorp et je suis fasciné par ce genre de nouvelle sur la Russie qui achète de l'or. Je dois descendre dans votre estime... Quand on investi dans un producteur aurifère, on se trouve un peu à endosser une certaine idéologie économique favorable à l'or, et on dévore ce genre de nouvelle.

    http://seekingalpha.com/article/2589745-russians-make-largest-gold-purchase-in-15-years-what-does-it-mean-for-gold-investors

    Bref en lisant ce texte, je suis devenu très nostalgique, car j'ai eu un grand-père qui est malheureusement décédé en 2012 dont je n'avais pas côtoyé pendant 13 ans, avant de le revoir à trois occasions en 2011 avant sa mort. À l'époque je travaillais en finance et j'ai seulement eu une conversation de nature financière avec lui. Il m'a dit : "J'ai vu que le prix de l'or à beaucoup augmenté dernièrement (à l'époque c'était le sommet), je lui ai répondu, que l'or ne servait absolument à rien selon moi et il m'a répondu que l'or c'était la richesse des nations". L'or n'est pas la richesse nations, ce sont plutôt ses industries. Il reste que dans l'ère actuel du crédit facile et de l'endettement illimité à tous les niveaux, les personnes de jadis comprenaient bien que la vrai richesse provenait de biens tangibles et que de l'argent gratuit et des déficit gouvernementaux à n'en plus finir comme c'est le cas aujourd'hui, ça ne peut pas durer éternellement...
  • @polangevin
    Moi j'y vois le dollar qui perd de la valeur et l'or qui garde son pouvoir d'achat. Une once d'or ne peut pas produire de richesses. Une once d'or est un gardien de valeur.

    L'or n'est pas comparable aux actions et aux obligations. Je préfère une comparaison avec de la monnaie papier. La valeur de l'or est fixe, lorsque le prix de l'or augmente, c'est le dollar américain qui perd de la valeur.
  • octobre 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    @polangevin
    Moi j'y vois le dollar qui perd de la valeur et l'or qui garde son pouvoir d'achat. Une once d'or ne peut pas produire de richesses. Une once d'or est un gardien de valeur.

    L'or n'est pas comparable aux actions et aux obligations. Je préfère une comparaison avec de la monnaie papier. La valeur de l'or est fixe, lorsque le prix de l'or augmente, c'est le dollar américain qui perd de la valeur.
    Si le but est la conservation de la valeur, alors oui, je crois que sur une très longue période de temps l'or peux jouer ce rôle. 

    Si le but est de créer de la richesse, de faire des profits, alors là on n'est mieux de regarder ailleurs. Tu sais, y'a pas grand monde qui a eu raison face à Warren Buffett. Il a peut être raison.
  • @eddyc Je suis d'accord que l'or n'est pas un actif productif et qu'il ne rendra jamais quelqu'un riche. Je crois ne crois pas que l'or soit inutile à la société.
  • SamSam
    octobre 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Pourquoi ne pas acheter un vrai pépite d'or qui gardera sa valeur peu importe ce qui se passera dans l'économie? Si le marché financier plante, le prix de l'or aura beau valoir 10 000$ l'once, si personne ne veut détenir de titres boursier, ton investissement dans goldcorp ne vaudra plus rien. 

    Il y en a justement un beau de 6 livres qui est mis aux enchère que j'ai vu ce matin en ouvrant mon ordi http://www.msn.com/en-ca/money/topstories/gold-rush-6-pound-nugget-found-in-california-expected-to-fetch-up-to-dollar350000-at-sale/ar-BBaDoe9

    Si l'argent n'a plus de valeur, tu pourras échanger ce pépite contre un bâteau ou une maison. Si l'argent n'a plus de valeur, on ne te donnera même pas une banane en échange de tes certificats d'action de goldcorp.
  • @Sam
    C'est très hypothétique comme question, dans un monde où plus personne ne voudrait de dollars, il y aurait une demande pour l'or qui serait existante. La demande mondiale d'or annuel est d'environs 4 000 à 4 500 tonnes d'or et la production annuelle d'or est d'un peu moins de 2 500 tonnes ( une once = 32 000 tonnes) et Goldcorp devrait produire environs 5% de tout l'or qui sera produit dans le monde au cours des prochaines années, donc il y a toujours de la demande pour l'or fraîchement produite. Si plus personnes ne veut des dollars, Goldcorp va continuer de produire de l'or qui elle sera en demande alors les mines d'or de Goldcorp auront toujours une certaine valeur marchande. Dans un monde hypothétique ou plus personne ne voudrait de dollars, les actions de Goldcorp pourraient s'échanger dans une autre monnaie qui serait plus forte que le dollar, voir même en or, il y aura toujours un marché pour des actifs productifs, peu importe que la monnaie d'échange soit des dollars, des dents de requin ou de l'or.

    Je souhaite détenir des actions pour réaliser un rendement réel positif à long terme, avec de l'or physique il est impossible de réaliser cela.
  • Le lobby minier de l'Ontario nous démontre les impacts positifs d'une mine d'or sur l'économie:

  • Le lobby minier de l'Ontario nous démontre les impacts positifs d'une mine d'or sur l'économie:

    «If I wanted to, I could hire 10,000 people to do nothing but paint my picture every day for the rest of my life. And the GDP would go up. But the utility of the product would be zilch, and I would be keeping those 10,000 people from doing AIDS research, or teaching, or nursing.» -Warren Buffett
  • @polangevin

    Personne n'est obligé d'acheter de l'or, si on en produit, c'est parce qu'il y a une demande qui est légitime, car l'or a une utilité fondamentale pour l'homme. En plus se sont des exportations sur lesquels le gouvernement retire des redevances et des impôts et le gouvernement n'a pas à verser aucune subvention (il y a toutesfois des subventions indirecte pour l'exploration).


  • octobre 2014 modifié Vote Up1Vote Down
    l'or a une utilité fondamentale pour l'homme.


    Wow, ca c'est toute une affirmation. Je n'en ai pas eu besoin dans les 40 dernières années. J'imagine que je vais découvrir ce besoin dans les 40 prochaines années...
  • Le lobby minier de l'Ontario nous démontre les impacts positifs d'une mine d'or sur l'économie:


    Bruno, tu sembles perdre un peu ton sens critique face à l'or. Le lobby minier nous fait aussi miroiter de sacrés richesses dans le nord québécois, du pétrole de schiste à Anticosti (ah non, ça c'est un autre lobby), mais peu importe.

    Mon point, qui rejoint PO, c'est qu'on peut bien employer autant de personnes, investir ces sommes d'argent, dans des projets autrement plus bénéfiques, que ce soit construire des métros, des trains, de la production d'énergie, de la rénovation de maisons et bâtiments, etc. L'or est bien un des derniers endroits où je voudrais utiliser de la main-d'oeuvre, peut-être des prisonniers, et encore, ils pourraient être plus utiles ailleurs aussi. Désolé, mais je ne comprends pas que parce que l'or a déjà servi d'étalon historiquement, cela doive encore être pertinent aujourd'hui. 
  • @jfmorissette

    Le gouvernement du Québec est propriétaire de tout l'or qui se trouve sur son territoire et il reçoit plus de 100 millions $ par année en redevances minières, dont une bonne partie provient des mines d'or. Avec ces millions, il peut faire plusieurs choses comme construire des stations de métro, soigner des malades, entretenir des routes, le dépenser en éducation, ce sont des millions qui ne serait pas à sa disposition si on refusait d'exploiter nos gisements aurifères. D'ailleurs, contrairement à d'autres ressources, il y n'y a aucun danger dans le transport de l'or et il n'émet pas de gaz à effet de serre lorsqu'on le consomme, en fait on ne le consomme jamais.

    Vraiement vouloir utiliser des prisionniers pour travailler dans des mines, c'est une insulte pour tous les mineurs et géologues qui y travaillent. C'est un métier hautement spécialisé dont le libre-marché leur permet d'être parmis les travailleurs les mieux rémunérer ce qui par ailleurs apporte beaucoup de recettes fiscales au gouvernement.

    Contrairement aux autres monnaies on ne peut pas imprimer de l'or, de là sa pertinence.


  • Pas de GES mais : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mine_d'or#Extraction_de_l.27or_et_environnement

    Les redevances minières, si jamais tu trouves le chiffre, je serais curieux, et je serais curieux de voir la part de l'or, merci!

    Mais je n'insulte pas les gens qui travaillent dans l'industrie minière, seulement ceux qui travaillent dans l'or, hors du besoin pour l'électronique. Je n'ai rien contre l'exploitation responsable des ressources naturelles, mais je déplore que plus de 700 sites miniers abandonnés n'ont pas été restaurés au Québec, ce qui génère un passif énorme pour le Québec, alors, l'avantage économique, pas toujours si claire. Quand on cessera de repousser les externalités au public, on en reparlera.
  • Méchante debarque de goldcorp aujourd'hui content d avoir vendu en juillet!!!!!
  • @jfmorissette
    Moi, je ne joue pas à l'autruche, j'ai regardé le documentaire ''Pour que le Québec ait meilleur mine'' de Richard Desjardins, mais avec la nouvelle Loi sur les mines, les exploitant doivent verser le montant total pour la réhabilitation du site au gouvernement du Québec dans les trois ans suivant le début de l'exploitation de la mine. Donc, bien que ce soit triste pour ce qui c'est passé autrefois, à l'avenir les mines seront réhabilités une fois leur production terminée.


    Je ne comprend pas pourquoi seule l'utilisation industrielle de l'or devrait être vu comme étant utile? C'est assez réducteur comme vision des choses, plusieurs pays regrettent d'avoir vendu la totalité ou une partie de leur or, comme le Royaume-Uni et la Suisse.

    Je te conseiller de consulter la page D19 (ou 347 du PDF) du Plan Budgétaire du ministère des finances pour 2014-2015. De 2012-2013 à 2016-2017 les redevances minières réalisées ou prévues s'échelonnent de 38 millions $ à 191 millions $ et elles sont en bas de 100 millions $ seulement une année sur cinq. Il est également intéressant de constater qu'à B97, on voit que l'impôt minier payé est en fonction de la marge bénéficiaire de l'exploitant, ainsi plus les prix des métaux sont élevés, plus le taux d'imposition sera élevé.


    Pour ce qui est de la part des redevances provenant de l'or, comme seul le montant total des redevances récolté par le gouvernement est rendu public il est impossible de savoir exactement la proportion provenant de l'or. Si tu consulte le document ''Le Québec et ses mines'' de l'Institut du Nouveau Monde, tu y verra qu'une bonne partie des mines au Québec produisent de l'or, bien que ce ne soit pas suffisant pour se faire une idée exacte.

  • @eddyc

    Comme la demande annuelle est de 4 000 tonnes par années, soit plus de 150 milliards $ USD, il y a des gens qui ont des besoins différents des tiens. 
  • @Liberty

    Assez ironique de voir un blogue avec une photo avec de l'or dans lequel l'auteur met toutes les commodités le même panier et dans le même indice pour dire que les ressources sont une mauvaise protection contre l'inflation. L'or n'est pas comparable aux autres ressources, car c'est un actif monétaire et il a très bien conservé son pouvoir d'achat depuis au moins deux mille ans, incluant les cent dernières années.

    Cela dit j'admire énormément Bernard Mooney.
  • @dustystreetz

    Tant mieux pour toi, tu as aujourd'hui plus de fonds pour en acheter aujourd'hui à un prix plus intéressant que cet été.
  • Je ne crois pas qu il est temps de revenir encore bien que les données de gold corp soient très bon les facteur macro sont très importants dans l or et ne sont pas favorables pour l or en ce moment de plus je ne crois pas qu investir dans l or à long terme soit payant selon moi mais pour trader donne des bons profits à court terme quand la peur monte.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.