Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

CELI et REER

Personnellement, à moins de faire partie de la tranche de revenue la plus fortement imposée, je ne suis pas d'accord de prendre des REER mais le blogue des investigateurs financiers (via la section des commentaires)  http://www.lesaffaires.com/blogues/les-investigateurs-financiers/quoi-faire-avec-un-titre-qui-ne-bouge-pas/538142/commentaire, m'a fait réaliser que ce serait peut-être bien de penser à mettre mes titres américains dans un REER afin d'être imposé moindrement sur les dividendes et sur les gains en capitals. En allant sur le site du ministère du revenu, cela semble se confirmer.

Le CELI est un véhicule que j'aime bien car il est impossible de perdre de l'argent (à moins de choisir de mauvais stocks) contrairement à un REER qui pourrait être désavantageux selon plusieurs scénarios possibles. http://www.lesaffaires.com/videos/chroniques/devez-vous-investir-les-actions-dans-le-reer-et-les-obligations-hors-du-reer-/521675

Ce que je ferais: mes titres canadiens à dividendes: dans le CELI et mes titres américains dans le REER.

 

Vous pensez quoi de ma stratégie?

Réponses

  • 16 Réponses trié par Votes Date
  • Oui fiscalement parlant, le REER est la meilleure place pour mettre des titres à dividende américains.

    Pour les titres à profil "croissance" je préfère le CELI et le non-enregistré.  L'impot sur les gains en capital dans le non-enregistré est repoussé au moment de la vente, ce qui procure une certaine forme de tax-free-compounding pour le buy-and-hold.

  • L'impot sur les gains en capital dans le non-enregistré est repoussé au moment de la vente, ce qui procure une certaine forme de tax-free-compounding pour le buy-and-hold.

    Sauf que l'impôt aussi joue un compounding Si, quand tu sors ton argent du REER, ton taux est plus élevé que lorsque tu l'as entré, tu seras perdant. Il n'y a pas d'avantage réel au REER à moins d'envisager des revenus de retraites plus faible que ce que tu as en ce moment. Le seul avantage que je vois est les titres à dividendes américains. Peut-on peut avoir que des actions américaines dans un REER canadien?
  • Je parlais de compte non-enregistré, pas de REER.  Le gain en capital est imposé à 100% dans le REER (à la sortie) alors que dans le non-enregistré il n'est imposé qu'à 50% au moment de la vente.

    Oui, tu peux avoir 100% de contenu étranger dans le REER.

  • Juste pour nuancer mon dernier post, le REER donne droit au retour d'impot immédiat, ce qui n'est pas le cas pour le non-enregistré.  Quelqu'un qui a la discipline d'investir son retour d'impot dans son REER sortira gagnant par rapport à un placement non-enregistré.

  •  

    Il n'y a pas d'avantage réel au REER à moins d'envisager des revenus de retraites plus faible




    L'avantage principal est le rendement à l'abris de l'impot.  Même si ton taux d'impot est le même à la sortie qu'à l'entrée, tu auras tout de même profité de l'abri fiscal pendant toute la durée de détention.

    J'ai fait un petit exemple dans Excel pour illustrer.  En assumant un taux marginal d'impot de 50%, un rendement (appréciation du capital) de 10% par année sur 10 ans.  Si tu investis 2000$ de ton revenu brut, tu obtiendras à la fin, net d'impot :

    • REER : 2594$
    • CELI : 2594$
    • Non-enregistré (buy & hold) : 2195$
    • Non-enregistré (roulement 100% par an) : 2061$
  • Impossible que le CELI et le REER donnent le même montant car tu payes aucun impôts ni à l'entrée, ni à la sortie dans ton CELI alors que pour le REER tu payes de l'impôts à la sortie. Regarde le vidéo de paul Dontigny: http://www.lesaffaires.com/videos/chroniques/devez-vous-investir-les-actions-dans-le-reer-et-les-obligations-hors-du-reer-/521675
  • novembre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Bon un p'tit résumé:

    Quand vous détenez des titres américains dans un...
    ...COMPTE CELI: Le seul impôt payé est la retenue à la source américaine de 15% sur les dividendes.
    ...COMPTE REER: Il n'y a pas d'impôt à payer tant que les sommes restent dans le compte. Quand vous retirez du compte, l'imposition est faite à 100% de votre taux marginal.
    ...COMPTE NON-ENREGISTRÉ: Retenue à la source de 15% du Fisc américain sur les dividendes. Impôt sur les gains en capital lors de la vente d'une position et impôt canadien sur les revenus de source étrangère avec déduction de ce qui a déjà été prélevé par le fisc américain (ça revient a peu près au même qu'un revenu d'intérêts au Canada).

  • novembre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    Sam,
    Quand tu cotises à ton CELI, tu cotises après avoir payé l'impôt.
    Quand tu cotises à ton REER, tu cotises avant d'avoir payé l'impôt.

    Ce qui fait que pour 5000$ à mettre dans le CELI, tu es en mesure de mettre 5000$ + ton taux marginal dans le REER. Si ton taux marginal est de disons 35%, ça veut dire que tu es en mesure de mettre 6750$ dans ton REER. Ce 1750$ supplémentaire compose à l'abri de l'impôt durant plusieurs années et tout dépendant du différenciel entre ton taux marginal actuel et celui lorsque que tu retireras de ton REER, ça peut être très avantageux!

    La démonstration a déjà été faite que pour les salaires de plus de 40K$ annuels, le REER est généralement plus avantageux que le CELI. Moi je prends pas de chance, je cotise au max dans les deux! ;-)
  • Les dividendes et gains en capital d'actions américaines sont tenus en compte dans un CELI ou dans un REER?

    Effectivement, tous les revenus de placement (dividende, GC) sont exemptés d'impot à l'intérieur du CELI et du REER.  Par contre le REER est imposé au moment du retrait.  Pour ce qui est du CELI, on ne peut pas empêcher la retenue à la source de 15% par le gouvernement sur les dividendes US, donc c'est peut-être ca qui a causé la confusion ?
  • Impossible que le CELI et le REER donnent le même montant



    Fait attention, mon hypothèse partait de 2000$ de revenu brut (donc avant impot).  Si tu investis dans le REER, tu investis le plein montant (2000$) tandis que si tu investis dans le CELI tu investis avec de l'Argent après impot (donc 1000$).  À la fin ca revient au même car le REER est imposé à la sortie et le CELI ne l'est pas.  Si les taux d'impot sont identiques à l'entrée et la sortie, le résutlat est identique.

    En pratique il y a d'autres éléments à prendre en compte dans la planification fiscale, comme la récupération de la pension de vieillesse, etc.

  • Il faut aussi tenir compte du fait que si l'on veut utiliser cette argent à plus court terme que la retraite, le CELI et aussi les comptes non-enregistrés s'y prêtent mieux que le REER où tu placeras de l'argent dont tu n'as absolument pas besoin avant la retraite.


    Concernant le REER, à mon avis, il est avantageux même s'il s'avère que son taux d'imposition est plus élevé à la retraite, quoiqu'en dise les fiscalistes, car de un, je crois qu'il vaut mieux avoir plus d'argent à sa disposition quand on est jeune (quoique l'on fasse du retour d'impôt dû au placement REER) et de deux, si mon taux marginal s'avère plus élevé finalement, ce sera seulement signe que je serai plus riches, avec des besoins généralement moindres, alors je m'en fous de p-e avoir perdu au change!
  • Bien d'accord avec toi jfmorissette, être trop riche c'est un problème avec lequel je serais capable de vivre :-)

  • C'est sur que vu de même, on rêverait tous d'avoir 1million de dollars d'impôt à payer dans une année! ;-)
  • Ma gang de capitalistes finis vous autres! :)
    Je me contenterait bien d'un revenu de 500k annuel moi... :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.