Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Shopify (SHOP)

1235711

Réponses

  • Driveshoe a dit :
    1.6 milliards de revenu en 2019, capitalisation boursière de 80 millards.  Tout un phénomène en effet 
    Shopify publie ses résultats en US. Il faut faire attention de ne pas comparer des revenus US avec une capitalisation CAN. La capitalisation en US est de 63 milliards.

    Ça demeure une évaluation élevée, j'en conviens... Je compte faire l'exercice de comparer les chiffres avec ceux d'Amazon lorsqu'elle valait 60 milliards. 
  • On parle de 2.3 milliards de revenus prévu en 2020. Et on a 2.5 milliards de $ dans les coffres.

    Haha, je sais, ça ne change pas grand chose. L'évaluation est élevée, et je pensais aussi aller voir avec Amazon pour avoir un comparable. L'exercice sera intéressant.

    La question d'une évaluation déraisonnable est complexe sur ce genre d'entreprise qui semble exceptionnelle. À vrai dire, tout est au vert quand on lit sur l'entreprise, quand on regarde les chiffres, la croissance, le potentiel, la culture d'entreprise, etc.

    Maintenant, quelle valeur donner à tout ceci aujourd'hui? Dans 5 ans, dans 15 ans? 
  • Shopify vient combler un manque dans l’association Libra
    https://techcrunch.com/2020/02/21/shopify-libra/
    https://news.shopify.com/shopify-joins-libra-association
    « Our mission is to make commerce better for everyone and to do that, we spend a lot of our time thinking about how to make commerce better in parts of the world where money and banking could be far better . . . »
  • Un moyen d'investir dans Shopify et constellation software est d'acheter le fond indiciel XIT.to (https://www.blackrock.com/ca/individual/fr/products/239841/ishares-sptsx-capped-information-technology-index-etf

    Shopify: 31% du portefeuille
    CSU: 23%
    CGI: 19%
    Open text: 13% 
    et 14 autres plus petites participations

    Donc vous investissez dans ces grands joueurs canadiens tout en ayant aussi une exposition dans 16 titres techno (au total) canadiens.
  • Comment Shopify aide les pme en temps de crise:

    https://www.shopify.com/covid19

    Ils offrent entre autre la fonctionnalité de carte-cadeau gratuitement sur tous les plans.

    Acheter une carte-cadeau en ligne est vraiment une façon simple et sécuritaire de supporter un petit commerce qu'on aime bien.

    Le "free-trial" de 15 jours est étendu à 90 jours.

    Shopify (mais aussi des sociétés comme Square et Paypal) veut aussi utiliser sa division de prêts aux petites entreprises comme canal de distribution des programmes gouvernementaux de prêts au pme.  


  • jfmorissette a dit :
    En gros le Q1 est conforme aux prévisions (janvier et février compense pour mars). Shopify retire par contre ses prévisions pour l'année et le marché n'a pas beaucoup aimé hier... Dans la situation actuelle, je ne crois pas qu'il y a beaucoup de compagnies qui ont des certitudes sur leurs chiffres totaux pour 2020...

    Un passage intéressant

    Early signs indicate brick-and-mortar businesses, impacted by the dropoff of foot traffic resulting from stay-at-home policies, are pivoting to online as consumer demand shifts


  • Je me souviens d’une entrevue avec Tobi qu’il disait qu’en 2008-2009 ils avaient presqu’accepté une ronde financement mais que finalement les investisseurs avaient couper court. 
    Il s’attendait au pire mais finalement, la crise a fait en sorte que plusieurs personnes au chômage avait essayer leur plateforme. 

    D’un autre ordre d’idée, les entreprises s’adaptent, je vois ici qu’un grossiste qui avait les restaurants comme clients que maintenant il se tourne vers les particuliers avec une plateforme de vente en ligne (Shopify dans ce cas)
    https://shop.hectorlarivee.com/
  • philrancourt a dit :
    jfmorissette a dit :
    Je suis en train d'écouter ceci, entrevue avec Lütke à l'émission How I build this: https://www.npr.org/2019/08/02/747660923/shopify-tobias-l-tke
    Pour ceux qui veulent un résumé rapide:

    http://www.montrealintechnology.com/15-interesting-things-you-didnt-know-about-shopify-ceo-tobias-lutke

    le point #12 est particulièrement intéressant.
    L’entrevue à laquelle tu fais référence. Shopify est encore mieux positionné pour cette crise car en plus des gens qui ont perdu leur emploi, ils vont avoir beaucoup de clientèle de la part des commerces physiques qui ne peuvent plus opérer.
  •  philrancourt a dit :
    philrancourt a dit :
    jfmorissette a dit :
    Je suis en train d'écouter ceci, entrevue avec Lütke à l'émission How I build this: https://www.npr.org/2019/08/02/747660923/shopify-tobias-l-tke
    Pour ceux qui veulent un résumé rapide:

    http://www.montrealintechnology.com/15-interesting-things-you-didnt-know-about-shopify-ceo-tobias-lutke

    le point #12 est particulièrement intéressant.
    L’entrevue à laquelle tu fais référence. Shopify est encore mieux positionné pour cette crise car en plus des gens qui ont perdu leur emploi, ils vont avoir beaucoup de clientèle de la part des commerces physiques qui ne peuvent plus opérer.
    Ah oui, ça venait de ton partage :)
    Je suis tout à faire d’accord, les entreprises se doivent de fournir une façon de vendre en ligne et doivent se tourner de bord rapidement.
  • avril 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    Le covid a eu raison de m'inscrire sur le forum après 2 ans... Moi, j'ai vendu ma position la semaine passée et je l'avais acheté à 118... Je vois mal comment ils vont réussir à livrer 40 % de croissance sans minimum un trimestre... La grosse majorité de leurs boutique est dans le fashion et qui ne  sera pas la priorité dans les prochains mois pour les acheteurs avec un revenu réduit... De plus, c'est une compagnie qui innovait sans cesse grâce à leurs employés... depuis 1 mois, ils sont en télé travail au ralenti... 
  • En tout cas, ils font toujours des embauches: https://www.shopify.com/careers
  • Je mentionnais le cas d’Hector Larivée qui avait maintenant une plateforme Shopify pour les particuliers, voici un article aujourd’hui dans les Affaires.
     « Après le dévoilement de ces nouvelles consignes gouvernementales, le grossiste, armé d’une plateforme transactionnelle sur Shopify et d’un 100 $ en publicité, a annoncé sur son mur Facebook qu’il vendait des paniers de fruits et légumes variés. L’intérêt des consommateurs d’un peu partout dans la région a surpris son équipe. »


    https://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/commerce-de-detail/un-grossiste-mise-sur-la-livraison-d-epicerie-a-domicile/616963
  • avril 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    Mejuri n'est pas client shopify mais le modèle d'affaire semble pareille... Énorme instagram, boutique en ligne et les ventes tombent...
     https://betakit.com/mejuri-lays-off-15-percent-of-staff-as-its-forced-to-close-all-retail-stores-due-to-pandemic/
  • La hausse du titre est complètement folle, on termine à 830$ canadien.

    L'explication :

    https://finance.yahoo.com/news/shopify-surges-cto-touts-black-154239189.html

    La hausse du trafic sur le site est tellement fulgurante que le CTO parle de l'équivalent d'un Black Friday à chaque jour !!!!!!!!

  • avril 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    Est-ce qu’ils ont qq gros clients ou si ce sont seulement des PME? S’il y a tant de trafic sur leur site c’est que certains vendent beaucoup.

    J’ai remarqué que tous les sites où je commande de l’èpicerie change pratiquement toute les semaines. Ça doit chauffer dans les boîtes de TI


  • philrancourt a dit :
    La hausse du titre est complètement folle, on termine à 830$ canadien.

    L'explication :

    https://finance.yahoo.com/news/shopify-surges-cto-touts-black-154239189.html

    La hausse du trafic sur le site est tellement fulgurante que le CTO parle de l'équivalent d'un Black Friday à chaque jour !!!!!!!!

    image

    MarioP a dit :
    Est-ce qu’ils ont qq gros clients ou si ce sont seulement des PME? S’il y a tant de trafic sur leur site c’est que certains vendent beaucoup.

    J’ai remarqué que tous les sites où je commande de l’èpicerie change pratiquement toute les semaines. Ça doit chauffer dans les boîtes de TI

    Des exemples récents: 


  • ok donc la hausse du trafic provient en partie de nouveaux clients qui sont parfois des multi-nationales

  • Shopify avait déjà de grandes cies comme Procter and Gamble, mais Tobi a déjà mentionné en entrevue que le gros de son volume provenait de compagnies qui avaient débuté avec Shopify.
    Peut être qu’avec la crise, davantage de grandes cies se tournent vers Shopify pour couper les intermédiaires.
  • avril 2020 modifié Vote Up0Vote Down
    Stripe, processeur des paiements sur Shopify, vient de lever 600M$ qui valorise la cie à 36MM$. 
    Quelques passages pertinents: "The San Francisco-based payment company’s revenue is largely tied to growth in online shopping. Stripe highlighted the recent Covid-19 outbreak that is “pushing the economy online” and said “several years of offline-to-online migration are being compressed into several weeks.”

    “People who never dreamt of using the internet to see the doctor or buy groceries are now doing so out of necessity. And businesses that deferred moving online or had no reason to operate online have made the leap practically overnight,” John Collison, co-founder"

    https://www.cnbc.com/2020/04/16/stripe-raises-600-million-funding-round-at-36-billion-valuation.html

    Évidemment, Stripe a plusieurs clients, pas uniquement Shopify.
  • Oh là là! Je conçois bien qu’il y a un futur où Shopify est une boîte avec une capitalisation boursière supérieure à 100 milliards, mais il semble que le marché voit un peu loin en avant
  • MarioP a dit :
    Pour faire 15% de profit sur l’investissement la compagnie devra valoir 160 milliards dans 5 ans. Donnons lui un généreux 30x les profits. Ça prend 5,33 milliards de profits dans 5 ans à partir de sa base de revenus de 1,6 milliards... s’il n’y a pas d’autres émissions d’actions d’ici là
    petite mise à jour

    la capitalisation boursière est maintenant à 200 milliards. Profits requis environ 7 milliards dans 5 ans pour justifier ce prix. Je comprends que là croissances est forte mais je n’arrive pas à justifier ce prix autrement qu’en pensant que quelqu’un d’autre paieras plus chère sur la base de l’histoire.
  • MarioP a dit :
    petite mise à jour

    la capitalisation boursière est maintenant à 200 milliards. 
    euh... je pense que c'est plutôt 100 milliards cad. 

    200 milliards, c'est probablement pour dans 2 semaines...  :o
  • Ca sent la bulle spéculative à plein nez cette histoire, comme le niveau de P/E de pas mal de sociétés vu le contexte sanitaire et economique actuel. Ca pourrait etre le bon moment pour vendre... Il ne faut pas oublier l'action temporaire des banques centrales qui maintiennent le marché à un niveau artificiel pour que tout ne s'effondre pas. Je ne sais pas si l'intéret des investisseurs possédant des sociétés avec des P/E élevés sera sauvé par les banques centrales à la fin de la crise sanitaire.
  • oups il manquait quelques mots dans ma phrase.

    La capitalisation boursière requise pour faire 15% par année est maintenant à 200 milliards dans 5 ans.

  • C'est quand même toute une hausse spectaculaire. J'ai y laissé toute une beurrée sur la table. Je le joue en trading à l'occasion. Le 2 avril j'en ai acheté une barge à 503$ pour les revendre à un peu plus de 600$. Je pensais qu'il avait assez monté lol. Une chance que je l'ai pas shorté en plus...

    En tous cas il y a pas mal de monde qui semble y croire. La cie est devenu un vrai leader. 

     
  • En tout cas quand les gens parlent des rendements théoriques d'un Amazon ou d'un Netflix sur une longue période, en disant qu'ils auraient fait beaucoup beaucoup d'argent...pas évident de dire que bien du monde aurait conservé tout le long. C'est beau la théorie, mais en pratique, tu ne sais jamais comment tu te comportes.
  • jfmorissette a dit :
    En tout cas quand les gens parlent des rendements théoriques d'un Amazon ou d'un Netflix sur une longue période, en disant qu'ils auraient fait beaucoup beaucoup d'argent...pas évident de dire que bien du monde aurait conservé tout le long. C'est beau la théorie, mais en pratique, tu ne sais jamais comment tu te comportes.
    Très bien dit JF ! Ces statistiques n'existent pas mais je suis convaincu qu'une infime minorité conserve tout au long du chemin. Tu te fais constamment dire que la compagnie est surévaluée (ou que c'est carrément une joke, une bulle, etc..) Il y a aussi les fortes fluctuations à la baisse de temps à autre... Bref, le grand défi avec ce genre d'histoire est beaucoup plus de la conserver sur une longue période que de l'acheter.

    J'ai hâte de voir si Shopify va faire de nouvelles prévisions pour 2020 lors de leurs résultats le 6 mai.

    https://www.cbc.ca/news/business/kala-and-lime-without-co-shopify-1.5534449

    The company could not provide statistics for Canada, but around the world, online store creations jumped by 75 per cent when comparing the second week of April to the first week in March, likely due to brick-and-mortar businesses moving online, according to the company.
  • Ce que je trouve horrible dans cette crise, c'est le transfert de l'economie réelle encourageant les contacts humains vers une économie virtuelle individualiste et méfiante vis-a-vis de l'autre. Une économie de Nerd. Cela se reflète dans la sélection des titres des gestionnaires, dans ce scénario hypothétique de rebond et de non solution de traitement de cette crise sanitaire.
  • Faut pas juste le conserver. Il faut le trouver avant que ce soit évident que c'est une business exceptionnel et que le prix s'en vole. Et il faut que l’avantage compétitif demeure. Je me souvient que vers 1996 Netscape avait vaincu Microsoft dans la course au Web. Quelqu'un d'autre se souvient de Netscape?



    Et à cette époque Amazon n’était qu’une librairie en ligne. 

    Je ne crois pas que c'est ce qui arrivera à Shopify mais tant qu'une compagnie ne fait pas de profit c'est difficile d'établir sa valeur.


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.