Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Costco (COST)

124»

Réponses

  • Le concept Business Centre de Costco pour le marché entreprises arrive au Québec https://lp.ca/7bbpLt
  • Premier Costco sur un territoire des Premières Nations au Canada. Les familles de certaines communautés des Premières Nations étant plus grandes, ça devrait être populaire. Il y a déjà 5 Costco dans le coin par contre.
    https://ca.finance.yahoo.com/news/tsuutina-first-nation-getting-costco-225539137.html

  • Chez Costco, on ajoute des sites de commerce en ligne pour certains pays sans l'annoncer clairement. Je l'ai vu en comparant les listes de commerces par pays dans mes notes sur le rapport annuel vs le nombre de commerces dans les Q1 et Q2 et dans les 8K depuis le Q2. Ils ont maintenant du commerce en ligne au Japon (depuis Q1 ou Q2) et en Australie (apres Q2 je crois).

    Le dividende passera de 65c à 70c en mai.

    Comme le Q2 s'est terminé avant la pandémie, ils ont émit un "paragraphe de risques" à propos du Coronavirus dans un communiqué ultérieur. Il y a des coûts supplémentaires
     (prime pour les employés, etc). Suivant les directives gouvernementales, certains magasins ont été fermés, pour d'autres on a dû fermer certaines sections. Il y a des baisses de ventes dans certaines catégories. 

    Contrairement à l'habitude, Costco n'avait fait aucune ouverture de magasin dans le dernier trimestre. Ça donnera une chance côté liquidité et profitabilité à court terme.

    Ça a l'air de très bien aller chez Costco.

    Ça fait des années que je parle de retour de balancier en ce qui a trait à l'emballage des produits alimentaires. Je disait que les magasins de vrac étaient une réaction extrême et une solution pas si efficace puisque les produits arrivent nécessairement emballés à l'épicerie de vrac. D'après moi, acheter des ingrédients de base en gros format était beaucoup plus efficace d'un point de vue environnemental. Et bien avec la pandémie j'imagine que la clientèle zéro déchet (et autres gens conscientisés) penchera un peu plus vers les gros formats, Costco style. Pas très pratique le Costco en ville pour les gens sans voiture et vivant dans petit.. mais la migration vers les grandes villes devrait bien ralentir avec le télétravail.
  • Sophie, tu me donnes envie d'aller chez Costco et d'acheter son action. À quel prix considères tu que ce serait un bon point d'entré ou a quel moment (ex : attebdre prochains résultats)?
  • Le_viking, merci de ton intérêt pour mes réflexions sur Costco. J'essaie de ne pas faire de recommandations d'achat ou de vente, encore moins donner de point d'entrée futur.

    Je peux te donner quelques-uns de mes points de réflexion et tu te feras ton idée : 

    - J'ai acheté mes premières actions Costco en 2017 lors de la grande peur suscitée par l'achat de Whole Foods par Amazon. Le P/E etait à 25. Il me semble qu'historiquement le P/E etait plutot autour de 30. Dans la dernière année, c'était plutôt 35. Le PE est encore à 35 aujourdhui, mais basé sur les chiffres d'avant la pandémie. C'est baissé vers 30 quelques fois durant la pandémie.

    -J'aime bien le modèle d'affaire et les valeurs de la compagnie pour plusieurs raisons, ça parait dans mes commentaires. Je pense que le modèle tient toujours dans le contexte actuel et les possibles prochains mois de distanciation. Même dans un futur "transformé à long terme" s'il y a lieu.

    -On n'a pas encore beaucoup d'indications sur l'impact financier Covid, outre les coûts de quelques centaines de millions déjà publiés dans un communiqué. Je m'attends à un shift des ventes, davantage pour certains items, moins pour d'autres. Les abonnements sont aussi très importants pour Costco. On a des indications sur une hausse plus marquée qu'avant des ventes par internet vu la pandémie, voir cet article: https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/202005/06/01-5272485-baisse-des-ventes-dans-les-costco-en-avril.php

    Les ventes internet progressaient déjà beaucoup avant. C'est un faible % du chiffre d'affaire et ça ne requiert pas de paiement d'abonnement. (sauf pour certains articles) Je m'attend à un possible ralentissement des ouvertures de magasin par contre.

    Bon j'ai d'autres points et des conclusions, mais je garde ça pour mon Associée. ;) 

    Bon succes! Choisir des bonnes compagnies viables c'est déjà un grand pas dans la bonne direction, peu importe le point d'entrée.
  • Merci Sophie pour tes généreuses analyses. Je vais y porter davantage attention et je ferai le saut éventuellement.
  • "Done is better than perfect" pour les calculs et analyses sur les excellentes compagnies qui ont de l'avenir. Casses-toi pas trop la tête.
  • Je me suis décidé d'acheter un peu de COST que je suit depuis longtemps, car j'ai l'impression que le prix ne sera jamais à mon goût.
  • Souvent ''Buy now, sell never'' est une bonne décision concernant les excellentes compagnies ''un peu chères''. Moi aussi j'ai racheté un peu durant la pandémie, c'était au même prix qu'il y a 6 mois malgré les possibilités de croissance et le fait que Costco soit très bien positionné pendant la pandémie, pour un confinement étiré ou pour un monde différent après.
  • Les résultats Q3 (terminé le 10 mai) sont bons. Sales 36.5B +7.3%. Net sales pour les 3 Quarters (36weeks) : 110B +7.8%. Comp sales excluding gas and Forein exchange : Q3 +7.8%, 36weeks +6.9%. Net income similaire à l'an passé car les coûts liés au Covid le diminuent (si on exclut également le non-recurring tax item de l'an passé qui augmentait le net income de l'an passé).
    Net income for the first 36 weeks was $2.61 billion, or $5.89 per diluted share, compared to $2.56 billion, or $5.79 per diluted share, last year. (+2%)

    Mes notes, Q3 Earnings call : 
    - 283M costs Covid Q3, expect over 100M in Q4 but lower than the 283M in Q3
    - Covid decreased traffic -4.1% world -2% US, but +9.3% Ticket (plus grosse facture)
    - E-commerce +64% comp sales (+90% in last 4 weeks of quarter)
    - -20% gaz Volume
    - 2 store openings in Quarter, approx 13 this year (De mémoire d'habitude c'est 20 par année environ, là il y a également des ralentissement dans les constructions)
    - renewal rate dropped to 89%US, 88% world (stable?), nb of members still increased in Q3 (De mémoire habituellement c'est environ 91% USA)
    - 2.7-2.9B capex expected fiscal 2020
    - China factories of suppliers are open
    - Clients started to reserve trips again (Costco Voyages)
    - May 4th : went back to regular opening hours (USA?)
    - Question on membership : there is a shift from in person sign-up to online sign ups, you are required to have auto-renewal when signing up online so it is positive for renewals.
    -Ils ont parlé du Québec dans les dernières 2 minutes!!! Ils disent qu'on est plus stricts ou qu'on écoute plus donc il y a moins de consommateurs, pourtant dans un pays où ils sont les seuls clubs-entrepôts. 
  • Faut croire que les bas prix sont parfois trop beaux pour être vrais. Pas de contrefaçon heureusement, mais quand même des pratiques non éthiques d'approvisionnement et vente. Une tache au dossier ESG de Costco. https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2020-08-17/costco-affaires-d-or-sur-le-marche-gris.php
  • Il me semble qu'il y aurait moyen d'identifier "secrètement" les produits destinés à un client, afin de retracer ceux-ci chez Costco.
  • août 2020 modifié Vote Up3Vote Down
    Je me demande ce qui est le moins éthique entre avoir des bons acheteurs et faire profiter à ses clients des bons prix ou créer une rareté artificielle des produits (un monopole en fait) et faire payer le gros prix à ses clients. 

    Eh oui, vous l'avez deviné, je suis client chez Costco.
  • Patofthepig a dit :
    Je me demande ce qui est le moins éthique entre avoir des bons acheteurs et faire profiter à ses clients des bons prix ou créer une rareté artificielle des produits (un monopole en fait) et faire payer le gros prix à ses clients. 

    Eh oui, vous l'avez deviné, je suis client chez Costco.
    Tu as bien raison, s'il veulent contrôler qui vend au détail, ils n'ont qu'à les vendre eux-même au détail.

    Euh, moi aussi client Costco, hihi.
  • J'aime bien cette vision "Robin des Bois" de Costco. C'est pas fou. 
  • Je me souviens lorsque j’allais au Club Price dans les années 90, il me semble que le concept du départ était justement pour les entreprises car les particuliers ne pouvaient pas obtenir de carte de membre. Je ne me souviens pas des formats par contre :)
  • À venir : fin du partenariat de cartes de crédits avec Capital One. La transition de Amex à Mastercard (avec Capital One) avait été rentable pour Costco. 
    https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2020-10-30/fin-des-ententes-avec-costco-et-la-baie-d-hudson/capital-one-supprime-250-emplois-a-montreal.php
  • Bien hâte de savoir quelle nouvelle association Costco aura avec une nouvelle compagnie de carte de crédit. Un peu triste que je vais devoir passer des heures en attentes pour canceller ma Capital One au mois de septembre 2021.
  • +16% en moyenne pour les comparables sales sept oct. +90% pour le commerce en ligne. 4 succursales de plus qu'au début octobre pour un total de 800. 
    https://investor.costco.com/news-releases/news-release-details/costco-wholesale-corporation-reports-october-sales-results-18

    Annonce le 16 nov d'un dividende spécial de 10$ payable le 11 décembre pour les actionnaires au 2 décembre. Total 4.4B $. C'est le 4e special dividend en 8 ans. Rendu à 802 succursales, donc 2 ouvertes en novembre.
    https://investor.costco.com/news-releases/news-release-details/costco-wholesale-corporation-declares-special-cash-dividend-10

    Berkshire Hattaway a vendu toutes ses actions de Costco. 
    https://www.google.com/amp/s/finance.yahoo.com/amphtml/news/warren-buffett-buys-6-stocks-233935835.html
  • St-Antonin (un village!) rêve en couleurs et re-demande à Costco de s'établir chez eux. Ils sont en compétition avec Rimouski (50 à 60 000 habitants). C'est en banlieue de Rivière-du-Loup (15 000 habitants environ), c'est vrai par contre que les gens du Nouveau-Brunswick magasinent/passent là. Bref, c'est une anecdote, mais quand c'est rendu que les maires déposent et redéposent des dossiers de candidature pour avoir une succursale d'un détaillant étranger, ça en dit long sur la marque. La plus petite ville que j'ai trouvé avec un Costco avait 50 000 habitants (Fredericton, NB). Donc Costco a une liste d'attente de futurs employés et possiblement une liste d'attente de villes à conquérir! Par contre je sais qu'il y a déjà des gens à Rivière-du-Loup qui ont leur carte pour aller à celui de Lévis (200km), donc toujours un peu de cannibalisation lorsqu'on atteint une nouvelle ville, même si elle a l'air loin.  
    http://www.ciel103.com/nouvelle/2758-saint-antonin-aimerait-accueillir-un-costco?fbclid=IwAR315l2_M3xkosItGd17fZ1BJW0b6cFCzp_fmdNWLjFbNJ0Albzjgk5J5DY
  • Ventes de Novembre : +15.1% (13.6B last year)
    Ventes Q1 (terminé 22 Nov) : 42.3B (+16.9% vs last year)
    E-commerce Q1 : +86%  (montant non matériel habituellement)
    Comparable sales Q1 (excluding FX and gas) : 17.1% 
    Net income Q1 : 2.62$ per dil share vs 1.90$ LY (+38%)
    Covid wage premium of 212M pre-tax = 0.35$ per share
    803 Warehouses
    https://investor.costco.com/news-releases/news-release-details/costco-wholesale-corporation-reports-first-quarter-fiscal-11
  • Les actions de Costco sont en baisse parce que les Same store sales sont ''seulement'' de +10.9% depuis quelques semaines (période des fêtes, avec hausses de cas et restrictions). 

    C'est ridicule. Pendant ce temps, je reçois des questions sur les bitcoins, les actions de Tesla et le daytrading sans frais de courtage, de la part de gens qui n'investissent pas habituellement.

    https://www.investors.com/news/costco-stock-eyes-new-buy-point-amid-softer-sales-trend/?src=A00220
  • La situation de complaisance sur les marchés à l'heure actuelle est très inquiétante à mon avis. Les sommes massives injectées par les banques centrales se retrouvent bien souvent dans les poches de personnes qui n'en ont pas vraiment besoin. Les mesures ne sont pas assez ciblées... Ces individus pour qui l'épargne n'a jamais été aussi facile constatent qu'il coûte très cher de ne pas être investis sur les marchés boursiers (ou tous autres actifs volatils) , que ce soit par la force des médias ou par l'oncle boursicoteur qui a fait 15x son investissement en achetant du Tesla en 2014. Classic feedback loop. 

    Buffet: «Be fearful when others are greedy and greedy when others are fearful». Je crois que ce dicton de l'Oracle n'aura jamais été si pertinent dans ma jeune carrière d'investisseur.

    Call me old fashioned, mais ce que je vois actuellement me fait peur pour les nouveaux boursicoteurs du dimanche. 

    J'ai été vraiment surpris de voir que plusieurs membres du forum, même très expérimentés, ne sont pas retenus une seule seconde pour sélectionner des entreprises en vogue et très déficitaires ou des entreprises avec des évaluations stratosphériques dans la composition de leur portefeuille 2021. C'est vraiment quelque chose qui m'a frappé énormément durant les dernières semaines. 

    Plusieurs ont Pat Dorsey en très haute estime je crois bien hehe..

    Btw, je l'aime bien aussi Pat Dorsey mais à un certain moment donné, il va falloir qu'il y ait une certaine épuration technologique (ça devient de plus en plus difficile de séparer le bon grain de l'ivraie). 

  • Il y a quelques distortions sur les marchés en effet. On ajoute aussi les app de trading, style Robinhood, qui s'adressent à des Néophytes et présentent des stocks d'une manière qui fait que l'attention des gens est concentrée sur certaines compagnies. 

    Je n'ai rien contre les évaluations stratosphériques quand le modèle d'affaire le justifie. Prend par exemple Shopify qui a supposément un multiple P/E exorbitant..mais le modèle d'affaire actuel indique qu'il ne faut justement pas évaluer cette compagnie avec le P/E! Je ne connais pas assez Tesla pour dire s'il faudrait y investir maintenant, c'est plutôt le fait que des non-investisseurs veulent investir dans quelque chose juste parce que le prix bouge qui m'énerve.
  • @Sophie, alors tu évalues Shopify comment au juste? J'ai énormément de difficulté à investir dans une compagnie lorsque je ne suis même pas en mesure de faire un DCF sommaire pour me faire une tête sur la valeur de l'entreprise. C'est simplement des facteurs qualitatifs qui vous font investir dans ces entreprises?

    Mes principes d'investissement sont rudement mis à l'épreuve avec toutes ces entreprises technologiques en vogue qui ne cesse de s'apprécier. Très difficile de ne pas avoir l'impression de manquer le bateau...

    Le fait que plusieurs bons investisseurs ici n'hésite pas à investir dans des entreprises déficitaires mais avec de très bonnes perspectives de croissance change ma perception des choses. Peut-être que les théories passées ne sont plus aussi pertinentes aujourd'hui ou pour l'avenir. 

    Perso, je n'ai jamais investi dans des entreprises qui ne généraient pas de profits. Sauf au tout début de mon parcours d'investisseur... Et j'ai perdu passablement de capital.

    Bref, je ne critique pas du tout les méthodes d'analyse de certains membres du forum.. Au contraire, ça ouvre mes perspectives :) 



  • Je ne sais pas quelle âge tu as Louis mais si tu étais dans le marché en 1999 tu dois te rappeler que ça ressemblais beaucoup à ce qu'on voit aujourd'hui. Suite dans le nouveau fil sur Être différent de la majorité pour ne pas encombrer la discussion sur Costco.
  • louis1000er a dit :
    @Sophie, alors tu évalues Shopify comment au juste? J'ai énormément de difficulté à investir dans une compagnie lorsque je ne suis même pas en mesure de faire un DCF sommaire pour me faire une tête sur la valeur de l'entreprise. C'est simplement des facteurs qualitatifs qui vous font investir dans ces entreprises?

    Mes principes d'investissement sont rudement mis à l'épreuve avec toutes ces entreprises technologiques en vogue qui ne cesse de s'apprécier. Très difficile de ne pas avoir l'impression de manquer le bateau...

    Le fait que plusieurs bons investisseurs ici n'hésite pas à investir dans des entreprises déficitaires mais avec de très bonnes perspectives de croissance change ma perception des choses. Peut-être que les théories passées ne sont plus aussi pertinentes aujourd'hui ou pour l'avenir. 

    Perso, je n'ai jamais investi dans des entreprises qui ne généraient pas de profits. Sauf au tout début de mon parcours d'investisseur... Et j'ai perdu passablement de capital.

    Bref, je ne critique pas du tout les méthodes d'analyse de certains membres du forum.. Au contraire, ça ouvre mes perspectives :) 



    Salut @louis1000er Tu réfères à des textes de John Huber sur un autre post, qui me semble apporte des réponses à tes questions. Il y a évidemment des évaluations stratosphériques en ce moment, mais il y a aussi des entreprises qui présentent des avantages exceptionnels et bien différentes de ce qu'on a vu auparavant dans l'histoire. Il faut tenter de distinguer à travers cela. Je pense qu'une partie de la réponse repose aussi sur la gestion du risque et la construction du portefeuille. Des entreprises plus matures sont plus faciles à évaluer précisément, mais de jeunes entreprises en croissance le sont évidemment moins. On peut toutefois tenter d'estimer le marché potentiel, les perspectives de croissance et des futurs possibles dans tout cela. Et prendre une position en fonction de cela. Mais il ne faut pas s'illusionner qu'on aura un chiffre précis. Mais en comprenant les modèles d'affaires et les avantages compétitifs, on peut essayer d'identifier des entreprises dominantes. Je pense qu'on ne parle quand même pas de capital de risque non plus. Il y a une marge entre spéculer sur des entreprises techno et investir dans des entreprises matures profitables et prévisibles. Il faut trouver l'endroit où on est à l'aise. Et identifier les cas où le marché n'anticipe pas un peu trop les profits des 20 prochaines années disons :) 

    Nous sommes ici dans une discussion sur Costco. Une entreprise extraordinaire qui se négocie souvent à prix identifié comme élevé. La qualité se paie aussi. Dans ce contexte, il faut voir si attraper un Costco à prix d'aubaine (ou ne pas l'attraper) et le payer un prix cher, mais pas exorbitant font vraiment une si grande différence sur le très long terme. À moins de changement dramatique dans l'évaluation, posséder un Costco ou un Microsoft ne te rendra probablement pas pauvre. Et ici on parle d'entreprises profitables, mais pour lequel il faut quand même payer un prix élevé. Quand la profitabilité n'y est pas encore, c'est évidemment bien plus difficile. Mais il faut alors te concentrer à d'abord décider si une entreprise est vraiment dominante. Après tu peux passer à l'évaluation. Et le marché s'emballe certes, mais dans bien des cas, c'est aussi parce que le potentiel est immense, et plusieurs l'ont constaté. Je n'ai pas la recette toutefois. Je ne me berce seulement pas de l'illusion de savoir dire qu'une compagnie vaut tant. Mais je tente de voir si elle vaut juste un peu plus, ou énormément plus qu'à l'heure actuelle.

  • 11 jan modifié Vote Up1Vote Down
    Les mathématiques ont leurs limites. Même le taux d'actualisation que tu choisi aura une influence énorme sur le résultat. À mes débuts il y a quelques années, un peu avant d'acheter Costco, j'ai eu l'aide d'un autre investisseur, quelqu'un qui calcule plus que moi. Il estimait le rendement futur des actions Costco à seulement 9%. J'en ai acheté quand même l'année suivante, pour 50% de rendement la première année. Je fais environ 30% par année avec mes actions Costco depuis ce temps. Et en ce mois de janvier, je ''recule le truck'', et ce n'est pas à cause d'un calcul. Les calculs découlent des chiffres passés + tes hypothèses. Je lit toujours les états financiers, mais mes hypothèses sont moins sous forme de calculs que pour la majorité des investisseurs. Je ne vous dit pas de ne pas calculer, mais ça a ses limites.

    Pour répondre à la question Shopify : l'entreprise fait exprès de ne pas faire de profits, elle réinvesti tout en salaires et autres investissements pour sa croissance, ce faisant, elle ne paie pas d'impôt ou génère des pertes accumulées. C'est très différent d'une société non-rentable. C'est pour ça que je dit que le P/E n'est pas pertinent. J'évalue donc davantage les ventes et marges brutes. Mais avec un grain de sel, ce ne sont pas les ventes passées qui m'intéressent. J'ai également considéré le fait que la compagnie est dans 3 domaines que je définit comme ''scalables'' :  software, paiements, ERP software / data.
  • Sophie a dit :
     [Shopify] est dans 3 domaines que je définit comme ''scalables'' :  software, paiements, ERP software / data.
    Ok, non, 4 domaines : prêt commercial basé sur les données (scalable avec très peu d'employés à mon avis)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.