Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Facebook (FB)

On dirait qu'il n'y avait pas de fil de discussions sur Facebook.

Bref, cette business me surprend, je ne pensais pas que ce serait aussi profitable. Avoir su, quand ça a baissé en bas de 20$, ce n'était pas si cher finalement!
«134

Réponses

  • 104 Réponses trié par Votes Date
  • Facebook peut facilement faire un MySpace de lui-même

    il faut être très prudent. Les jeunes partent de Facebook à vitesse grand V et même les plus vieux y vont de moins en moins.

    Oui ca grossit mais dans des nouveaux marchés...
  • Je sais bien BeachBoy et je ne suis pas interessé à Facebook à ce niveau, mais je suis surpris de la vitesse à laquelle Facebook a réussi à rendre sa business rentable et avec la croissance des profits (versus celle des utilisateurs), cela aurait été très réalistes d'acheter en bas de 20$. POur la suite, c'est clair que c'est incertain, mais ils suivent les traces de Google en étant en mesure de faire de l'argent avec le Web.
  • Ouf..retour à la bulle techno? Facebook achète whatsApp pour 19 milliards...dont la majorité en actions (surévaluées?)
  • J'ai trouvé cet article très intéressant sur un changement potentiellement majeur chez Facebook: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1077652/facebook-algorithme-zuckerberg-article-changement
  • En tant que value investor, la récente baisse du titre de Facebook causée par le scandale Cambridge Analytics m'a incité à l'analyser un peu plus.  Je suis en général friand de ce genre de baisse causée par la mauvaise presse si je suis capable de déterminer qu'il s'agit d'une conjoncture temporaire et que le business fondamental n'est pas entaché de façon permanente.

    Or à mon avis Facebook constitue l'exemple parfait d'une compagnie avec un moat pratiquement insurmontable.  Même Google avec toutes ses resources n'a jamais pu égratigner la forteresse Facebook avec son application circles. Le plus gros compétiteur du moment, SnapChat, vit des moments difficiles avec la mauvaise réception de sa dernière mise à jour.  De son côté FB a su utiliser ses réserves pour acquérir des compétiteurs avant qu'ils ne deviennent menaçants (Instagram, WhatsApp)

    Le prix actuel me semble une occasion rare de se procurer une compagnie exceptionnelle à un prix raisonnable pour le long terme.  Les indicateurs de croissance sont toujours au vert (>20% par année pour au moins les 5 prochaines années à mon avis).

    Et pour ceux qui comme moi veulent seulement profiter du scandale pour faire un coup d'argent à court/moyen terme, avec l'option de conserver si les résultats sont meilleures qu'anticipés, c'est l'occasion rêvée.

    Pour les analyses, je suggère quelques lectures :


    Quelqu'un d'autre est intéressé par le titre?

  • NUn post comme ça de ta part ça m’intrigue je vais y jeter un œil demain
  • Je regarde ça du coin de l'oeil.
  • J'ai décidé de prendre une petite position.  À 20X les profits avec le profil de croissance c'est intéressant.
  • J'ai aussi commencé à m'y intéresser pour les mêmes raisons. 

    Peut-être toutefois que le titre continuera de fluctuer au rythme des témoignages de Zuckerberg devant le congrès et des mesures qui seront prises par la suite. J'aurais donc plutôt tendance, pour l'instant, à attendre encore un peu, tout en suivant les prochains développements. 
  • J'ai eu la même réflexion qui m'a conduit a deux premiers achats depuis la correction du scandale. Superbe compagnie dont il reste énormément de jus à pomper au niveau de la profitabilité surtout au niveau de la hausse des prix de la pub ciblée!

  • Je m'intéresse au titre depuis un certain temps, mais le trouvant toujours trop cher (pas un bon point d'entré). Or , avec le recul d'environ 20% depuis son sommet, j'ai pris une position. 

    Je suis d'accord avec toi que la compagnie a su se créer un Moat avec ses acquisitions clés qui font en sorte que toutes les génération touchent de près ou de loin à Facebook. L'entreprise fait aussi plusieurs petites acquisitions dans le secteur de la technologie. 

    Les gens n'ont pas arrêté d'utiliser Facebook/Instagram ou leur autre App puisqu'il n'y a pas d'alternative. Si tu décides de fermer ton compte due au scandale, tu sort tout simplement des réseaux sociaux. Donc je vois mal les entreprises rentrer leur publicités ou leur entreprise du Facebook à court ou long terme parce que ça reste une des meilleures façons de cibler la clientèles. 

    Merci pour les deux articles 
  • Je côtoie quelques jeunes et ils utilisent presque exclusivement messenger puisque c’est fonctionnel sur wifi! Ils ont tous un compte fb pour faciliter leur vie.
    Moi-même avec des amis ont utilisé Facebook pour planifier des voyages, y ajouter nos photos et même gérer le chalet... quoi de plus simple !
  • 30 mar modifié Vote Up0Vote Down
    Il y en a t-il parmi vous qui n'utilisent pas Facebook ?

    Dans mon environnement c'est du neveu au secondaire jusqu'a des tantes de 75 ans qui l'utilisent. J'avoue que le moat est très large ! Suite à une discussion avec une spécialiste des réseaux sociaux, j'ai découvert qu'elle n'était même pas au courant du scandale Cambridge analytics. C'est simple elle s'intéresse pas à l'actualité et préfère passer son temps libre sur les réseaux sociaux et autres bidules du net. C'est clair que c'est l'équivalent de JP Morgan avec le scandale Londonien. Au final malgré son hésitation au départ Facebook fait tous et est irremplacable à cause du nombre d'abonnés qu'elle peut rejoindre ( de son père via messenger à ses amies ados). Elle a beau être inscrit sur tous les réseaux , Facebook elle n'a jamais cessé de l'utiliser. 

    @GroupePretoria Comment arrives-tu à 20 X les profits ?
  • Sans vouloir voler la vedette à GP, j'arrive à peu près au même chiffre.

    Market cap 460B
    Moins cash au bilan 460B - 40B = 420B
    Profits estimés 2018: 21B
    Forward P/E = 420/21 = 20

    Surtout le PEG ratio en bas de 1 pour une compagnie avec un moat aussi évident m'apparaît surréaliste.
  • C'est avec les profits estimés 2018 !

    Merci :)
  • 30 mar modifié Vote Up0Vote Down
    Yahoo finance lui donne un Forward P/E de 18. Et les analystes prévoient une croissance annuelle de 26% sur 5 ans.
  • Le problème que je vois c'est les ados qui déserte FB.
  • J'ai vérifié, la croissance annuelle est sur les revenus.

    Si je prends Morningstar, Facebook a fait 40.653 milliards de revenus l'an passée. Avec la croissance à 26% pendant 5 ans, ça donne un peu plus de 129 milliards de revenus dans 5 ans. 

    Juste pour mettre en perspective, je fais la même chose avec Google. Les deux compagnies vendent essentiellement de la publicité en ligne (et sont déjà les deux joueurs dominants du domaine). 

    Je continue avec Morningstar, Google a fait 110.855 milliards de revenus l'an passée, les analystes s'attendent à 24.57% de croissance annuelle des revenus, pour donc 332.5 milliards de revenus dans 5 ans. Dans le cas de Google, c'est 70% je pense qu'il vient de la publicité, donc disons 233 milliards

    Les deux ensembles, ça fait 362 milliards de pub en ligne pour deux entreprises. 

    Je suis relativement d'accord avec le moat de Facebook et le fait que oui, c'est vraiment utilisé, mais c'est le 26% de croissance que j'ai de la difficulté... je trouve que ça devient trop gros trop vite.
  • Le problème que je vois c'est les ados qui déserte FB.
    Pour aller sur Instagram...
  •  Google et Facebook attirent aujourd’hui à elles seules plus de la moitié de tous les revenus publicitaires en ligne dans le monde entier avec 61% de part de marché


    Ça va être difficile doubler le chiffre d'affaire...
  • Le problème que je vois c'est les ados qui déserte FB.
    Pour aller sur Instagram...
    Bon point.
  •  Google et Facebook attirent aujourd’hui à elles seules plus de la moitié de tous les revenus publicitaires en ligne dans le monde entier avec 61% de part de marché


    Ça va être difficile doubler le chiffre d'affaire...
    Il faudrait voir quelle sera la croissance du marché total de la publicité en ligne. Si la tarte grossie, les morceaux grossissent aussi.

  • Un risque que je vois avec Facebook est la réglementation. FB a pu faire ce qu'il voulait pendant des années mais le party est fini. Je m'attends à ce qu'il soit lourdement réglementé dans les années à venir. Je crois que c'est une très bonne chose pour la société, pour la démocratie et pour Facebook à long terme.

    Difficile de prévoir l'impact sur la rentabilité mais je serais d'avis qu'il va y en avoir un.
  • 5 avr modifié Vote Up0Vote Down
    Je suis d'accord avec toi pour les lois.

    Quand je télécharge une application, pourquoi l'application me demande mes informations personnelles.  À quoi ça sert à un jeu de savoir mon numéro de téléphone, ma localisation etc... 

    Si le monde flochait ça et n'installe pas des affaires de même.  Les apps arrêteraient de nous tanner.  Facebook et autres n'ont pas à avoir mon numéro de téléphone, où je travail et mes photos personnelles.  Avec qui je suis parents.

    C'est bien beau les lois, je crois plus que le monde ont besoin d'être sensibiliser à marquer les fausses affaires pour les application Facebook et autres.  Le monde qui me connaissent savent c'est quand ma fête, je n'ai pas besoin de l'indiquer dans mes paramètres.  

    Les sondages, les photos de toi quand tu va être vieux etc.  Regarder c'est quoi qu'ils demandent comme autorisation pour lire vos données personnelles.

    Vive le bon vieux temps des nicknames...

  • Le côté sombre de la pub sur Facebook :

    https://www.bloomberg.com/news/features/2018-03-27/ad-scammers-need-suckers-and-facebook-helps-find-them

    Encore de l'excellent journalisme de Bloomberg 

  • 18 avr modifié Vote Up0Vote Down
    Très intéressant cet article. Il reste maintenant à déterminer la portion des revenus de Facebook provenant de ces annonces douteuses.

    Je viens de faire le test sur ma page Facebook et je n’ai plus de pub de P.K. Subban qui vante un produit de performance ou de Céline Dion qui parle d’un produit pour rester mince. Que des annonces de voyage de expédia et air transat ainsi que pour des jeux en ligne. Il semble avoir barré Voluum, au moins pour ceux qui ont jamais rien acheté.

    D’autre personne pour confirmer le changement?
  • Facebook Q1 EPS +62% YoY.  De quoi faire oublier rapidement tout scandale et absorber tous les coûts reliés à une éventuelle réglementation...  Je n'en demandais pas tant!
  • @EmpCod  Ton post a permis à plusieurs du forum d'avoir eu le loisir de prendre position s'il jugeait pertinent l'évaluation. 

    À 175$ ajouterais-tu à ta position avec le superbe Q1 qui n'inclut pas la ''crisette'' qui s'est produit durant le Q2 ?

    Bien que s'est déjà oublié pour la plupart ça risque effectivement d'avoir été une panique exagérée.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.