Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Facebook (FB)

124»

Réponses

  • Messieurs, merci pour vos lumières.

    Dans ce cas, à LT, je ne vois rien qui invalide les visions de Barrage ou de Medici.
  • Disons que le CFO aurait pu s'exprimer de façon un peu plus claire...

    Des explications supplémentaires tirées de la transcription de l'appel-conférence :

    Ross Sandler - Barclays Capital, Inc.

    Okay. Sorry. Dave, I think you said that the quarter-on-quarter growth rates are going to be high-single digits lower than the prior-year quarter-on-quarter growth rates versus 3Q and 4Q. That would imply around a 20% year-on-year growth rate exiting fourth quarter. So just want to clarify, is that what you actually said? And if so, what's driving this fairly dramatic deceleration in revenue growth?

    David M. Wehner - Facebook, Inc.

    Ross, so, yes, so we grew at 42% in the current quarter and we would expect decel in the high-single digits for the next couple quarters. In terms of what is driving the deceleration, it's a combination of factors, and I think I outlined those in my commentary. First of all, there's the currency, which is going from being a tailwind to being a modest headwind, we expect.

    Secondly, we're going to be focusing on growing engaging new experiences like Stories and promoting those. And that's going to have a negative impact on revenue growth. And then, finally, we're giving people who use the services more choice around privacy, and that's coming both in terms of impacts that could be ongoing from things like GDPR as well as other product options that we're providing that could have an impact on revenue growth. So it's a combination of all those factors that is leading to the deceleration of revenue growth in the second half.






  • Vous avez rajouté à vos positions? Ou au contraire cela renforce l'incertitude sur la solidité du modèle d'affaire à long terme à votre avis?
  • Maintenu ma position pour l'instant. Ça demande analyse plus approfondie mais pour l'instant l'outlook me semble correct.
  • jfmorissette a dit :
    Vous avez rajouté à vos positions? Ou au contraire cela renforce l'incertitude sur la solidité du modèle d'affaire à long terme à votre avis?
    Considérant que l'achat initial à a été fait avec une hypothèse de croissance conservatrice de 20%, il semble en effet que la marge de sécurité s'est effritée au niveau du prix payé. L'avantage avec un titre de croissance, c'est que le temps travaille pour nous, la patience avantage l'investisseur.

    La décision d'acheter maintenant repose sur la confiance en la vision de la direction. Ce que j'en comprends c'est qu'ils sacrifient la croissance a court terme pour augmenter l'engagement des utilisateurs pour les 'stories'. Cela devrait rapporter a long terme. Ça demande un certain acte de foi, j'en conviens. On n'est plus sur le pilote automatique. 

    Ça demeure un business exceptionnel. Je préfère une direction qui gère pour le long terme plutôt que de satisfaire la gloutonnerie à court terme de Wall Street.
  • Au final on se retrouve au même prix que suivant la forte hausse des résultats du T1. Le titre hier avait terminé à son sommet depuis sa venue en bourse. On a une contraction du cours bénéfice pour s'ajuster à la nouvelle croissance prévisible des revenus.
  • Good job po langevin
  • 27 jui modifié Vote Up0Vote Down
    En effet good job de communication.
  • 27 jui modifié Vote Up0Vote Down
    Bonne présentation Pierre-Olivier 

    Au delà des résultats du trimestre, l'évolution des marges et de la structure de coût seront à surveiller. Les dépenses sont en hausse de 50 % avec notamment 47 % plus d'employés sur un an...et plusieurs investissements majeurs sont à venir

    Looking ahead, we will continue to invest heavily in security and privacy because we have a responsibility to keep people safe. But as I've said on past calls, we’re investing so much in security that it will significantly impact our profitability. We’re starting to see that this quarter. But in addition to this we also have a responsibility to keep building services that bring people closer together in new ways as well.

    ...We continue to expect that full-year 2018 total expenses will grow in the range of 50-60% compared to last year. In addition to increases in core product development and infrastructure, this growth is driven by increasing investments in areas like safety & security, AR/VR, marketing, and content acquisition. Looking beyond 2018, we anticipate that total expense growth will exceed revenue growth in 2019.





  • C'est passablement d'employés pour l'enjeu de la sécurité !

    It's included growing the security and content review teams to 20,000 people to be able to handle the volume of work that we need to do.
  • Facebook ajoute des fonctions à WhatsApp afin de la monétarisé en chargeant les compagnies. Je ne sais pas comment les commerçants vont réagir à cette nouvelle, mais j'aime bien la connexion qu'il va avoir avec la plateforme Facebook. Une belle opportunité d'augmenter les revenus et d'éponger l'augmentation des charges salariales.

    https://www.cnbc.com/2018/08/01/facebooks-whatsapp-expands-business-offerings-revenue-opportunities.html

  • Il semblerait que Giverny aussi ait pris une position dans Facebook

    https://www.holdingschannel.com/13f/giverny-capital-inc-top-holdings/
  • https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-08-31/president-donald-trump-interviewed-by-bloomberg-news-transcript

    BLOOMBERG: Would you -- could you -- would you want to break up Google or break up Bezos?

    TRUMP: I can’t -- I won’t -- I won’t comment on that. I can’t comment.

    BLOOMBERG: It almost makes me think you’re thinking about it.

    BLOOMBERG: Wait, why are you saying you can’t comment?

    TRUMP: Can’t comment.

    BLOOMBERG: Do you see it as a utility?

    BLOOMBERG: It’s something that’s crossed your mind?

    TRUMP: I just can’t comment. No, I don’t want to say that either. I just -- I won’t comment on the breaking up of -- whether it’s that or Amazon or -- or Facebook.

    BLOOMBERG: Do you think that’s…

    (Read more: Trump Says Google, Facebook, Amazon May Be ‘Antitrust Situation’)

    TRUMP: As you know, many people think it -- it is a very antitrust situation, the three of them. But I just -- I won’t comment on that.


  • Est-ce que je suis le seul ici à ajouter à moins de 157 $ ?
  • J’ai déjà beaucoup mais je vois pas comment Facebook pourrait faire moins d’argent dans 5ans que maintenant.  As-tu écouter le podcast de barrage là-dessus?
  • snowball a dit :
    Est-ce que je suis le seul ici à ajouter à moins de 157 $ ?
    Je n'ai pas de position, mais il est définitivement rendu dans ma zone de prise (baseball analogy).

    Si on se souvient bien, il y a quelques mois, je trouvais que les analystes, sondés par yahoo finance, voyaient 26% de croissance annuelle pour les 5 prochaines années et que je trouvais ça très exagéré. Aujourd'hui, le même site me donne 22.20% de croissance annuelle pour les mêmes 5 prochaines années. 

    Mes scénarios sont plus pessimistes que ce 22.20% de croissance et j'arrive à bien évaluer (mes scénarios les plus sévères) ou sous-évalués dans bien des cas. 

    Un autre aspect qui est intéressant à suivre, c'est la montée d'Amazon dans la vente de publicités en ligne, mais si j'avais à parier, pour l'instant je dirais que c'est plus un compétiteur de Google que de Facebook, puisqu'Amazon offre essentiellement un search engine pour trouver des produits.

    Il me reste possiblement quelques lectures à faire (fin de semaine de trois jours, yeah!), la semaine prochaine, il est possible que j'embarque.
  • Le gros avantage pour Facebook est son bassin d’utilisateur. 
    Les gens sont sur une des plateformes de FB. Ils ouvrent un nouveau service et hop ils ont déjà un bassin énorme. Par exemple, au qc, lespacs a été remplacé par Kijiji et maintenant ce dernier est de plus en plus remplacé par FB. Ils ont dernièrement ouvert un service de « dating », le même phénomène se produira très probablement. 

    l’épée de Damoclès est le gouvernement et ses règles qu’ils pourraient dicter.
  • Lors de l'épisode Cambridge Analytica, j'ai justement passé mon tour en raison du risque réglementaire. La propagation des fausses nouvelles, de vecteur de l'ingérence Russe et j'en passe est une enjeu (à raison) très émotif et j'estimais que les élus américains et les médias s'en donneraient à coeur joie. Toute cette attention ferait de Facebook un bon candidat pour un démantèlement ou une autre action type antitrust et ainsi servir d'exemple. 

    Je constate plutôt que l'attention ne semblait pas tant être sur la position de quasi monopole de Facebook que sur sa qualité de mauvais citoyen corporatif, si on veut. Arrivent les résultats du dernier trimestre et c'est la folie, étant donné l'hyper sensibilité liée au titre. 

    C'est là que je trouve très pertinente l'analyse selon laquelle Facebook en profite pour s'autoréglementer et établit par le fait même les critères d'entrée dans le secteur tout en restaurant sa réputation. Cela ne se fera pas en quelques mois, mais c'est une belle occasion d'utiliser à son avantage ce qui était inévitable. Par la même occasion, elle pourra ressortir tout ça lorsque les discussions sur son monopole referont surface. À moyen et long terme, c'est la meilleure chose à faire. 

    Le sentiment est très négatif à l'heure actuelle et l'entreprise est très médiatisée, ce qui n'aide pas. C'est devenu la tête de Turc des FAANG. Ce qui me préoccuperait davantage est le risque lié à la sécurité. Peut-être vais-je prendre une position au tour de 157 $.


  • 9 oct modifié Vote Up0Vote Down
    J’ai déjà beaucoup mais je vois pas comment Facebook pourrait faire moins d’argent dans 5ans que maintenant.  As-tu écouter le podcast de barrage là-dessus?
    Il y a plusieurs risques à considérer comme les changements plausibles de la réglementation et l'enjeu de la sécurité des données personnelles. Je me garde aussi une réserve au niveau de la volonté d'optimisation du capital par les dirigeants. 

    Non. Du nouveau contenu sur l'évaluation ?
  • Feu Google +
    historique de 2011 à 2018
    https://techcrunch.com/2018/10/08/looking-back-at-google/
    « Google announced today it’s sunsetting its consumer-facing social network due to lack of user and developer adoption, low usage and engagement. Oh, and a data leak. It even revealed how poorly the network is today performing, noting that 90% of Google+ user sessions are less than five seconds long. Yikes. »

  • snowball a dit :
    Il y a plusieurs risques à considérer comme les changements plausibles de la réglementation et l'enjeu de la sécurité des données personnelles. Je me garde aussi une réserve au niveau de la volonté d'optimisation du capital par les dirigeants. 

    Non. Du nouveau contenu sur l'évaluation ?
    Oui en partie, j’aime le fait que l’investissement actuel dans la sécurité, le contrôle des fake news, etc se fait AVANT des réglementations.  Facebook augmente sa barrière à l’entrée grâce à son ingestion massive de capital dans son contenu.  Aucun compétiteur ne pourra mettre autant d’argent pour gérer le contenu et des réglementations plus strictes pourraient même les aider à tuer toute compétition possible.
  • Aussi pour l’optimisation du capital j’aime bien le fait que zuckeberg a acheter Instagram pour 1milliard en 2012 et que Instagram est maintenant évalué à 100milliards.  Je trouve qu’il a bien investit le capital!
  • 13 oct modifié Vote Up0Vote Down
    Aussi pour l’optimisation du capital j’aime bien le fait que zuckeberg a acheter Instagram pour 1milliard en 2012 et que Instagram est maintenant évalué à 100milliards.  Je trouve qu’il a bien investit le capital!
    Bien d'accord avec toi GP ! Je suis actionnaire mais j'aime aussi prévoir les problèmes potentiels à venir. Nous pourrions utiliser quelques sophismes pour présenter le propos mais d'une façon générale je trouve que les dirigeants n'ont pas assez expliqué le plan pour l'énorme encaisse et ils devraient être plus transparents lors des appels conférences sur les investissements effectués.  Je me questionne aussi vraiment sur la gestion de la crise des données personnelles. Est-ce que le réseau s'expose à d'autres poursuites majeures ? des restrictions avec des nouvelles lois ?  

    "...Selon le réseau social, les jetons d'accès de 30 millions de personnes ont été volés. Pour 15 millions d'entre elles, les pirates ont eu accès à leur nom, leur courriel et leur numéro de téléphone. Pour 14 millions de personnes, les pirates ont pu consulter ces mêmes informations, en plus d'autres détails plus spécifiques sur leurs profils.

    Facebook affirme que cela peut comprendre le nom d'usager, le genre, le lieu où ils habitent et leur langue d'utilisation de Facebook, leur statut matrimonial, leur religion, le lieu et la date de leur naissance, ainsi que le type de dispositif qu'ils utilisent pour se connecter au site, leur cheminement scolaire, leur lieu de travail, les 10 derniers endroits où ils ont été géolocalisés, leur site web personnel, les pages Facebook qu'ils suivent et les 15 derniers termes de recherche sur le site.


    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1129404/faille-securite-facebook-30-millions-comptes-pirates-informatique
  • Je suis d’accord avec toi pour l’encaisse.  J’aimerais quils expliquent où nous en reverse une partie.

     par contre je vois mal des énormes pénalités qui feraient mal au point d’ébranler le modèle d’affaires. Au contraire je crois, un petit joueur aura beaucoup de misère à suivre le rythme des législations dans le cas de loi imposée.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.