Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !

Crash dans le oil&gas

2

Réponses

  • Très bon article en effet.  La dernière phrase m'a fait sourire, elle s'applique aussi à merveille à la bourse:

    “There is a huge amount of uncertainty,” says Nehring. “The problem is,
    people say, 'Just give me a number'. Single numbers, even if they're
    wrong, are a lot more comforting.”
  • En tout cas la dernière semaine m'aura coûté plusieurs milliers à cause de ce fameux crash!
  • En tout cas la dernière semaine m'aura coûté plusieurs milliers à cause de ce fameux crash!

    Moi aussi mes actions pétrolières ont plantés mais je short le titre HOU et ça ne parait pas. Lorsque le pétrole baisse, HOU baisse x2, lorsque le pétrole monte, HOU monte x2 tout comme mes titres pétroliers. Les titres à levier tendent vers 0 sur le long terme. Dans une année normale où le pétrole clôture au même montant qu'au début d'année, le HOU perd 15-25% alors que les titres pétroliers font 10-25% pour un rendement de 25-50%. 
  • December 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Ce n'est pas seulement que le secteur de l'énergie qui plante, c'est tout le TSX ainsi que le dollar canadien. Notre économie est perçue comme étant très liée aux ressources, notamment aux hydrocarbures. Les investisseurs étrangers vendent nos actions sans égard aux fondamentaux. Ils font de même avec le dollar. C'est pas un moment facile pour les investisseurs canadiens.
  • Personnellement, je pense qu'il sera intéressant de trouver les compagnies qui voient leur évaluation fondre alors qu'elles sont pourtant bien dé-corrélées du prix des hydrocarbures. Les hydrocarbures sont un secteur difficile, j'en reste loin. Tant mieux pour vous si vous savez y naviguer et saisissez des opportunités qui existent ou existeront sûrement dans ce secteur.
  • marcfortier a dit :

    Les investisseurs étrangers vendent nos actions sans égard aux fondamentaux. Ils font de même avec le dollar. 


    :) :) :)
  • Malgre que plusieurs compagnies, celles qui ne sont pas lier a l'exploration, passent bien la tempete. Je crois que ca sera interessant pour plusieurs d'entre-nous de regarder les compagnies que le marche donne a rabais. Quelles sont les compagnies qui selon vous sont les plus interessantes en ce moment?
  • Ça dépend de tes perspectives sur le secteur. Certains croient que les prix de l'énergie vont demeurer à ces niveaux pour 5 ans afin d'éliminer plusieurs producteurs nord-américains du marché. Dans ce cas, il faudrait privilégier les compagnies qui ont un coûts d'exploitation très faible comme Suncor ou Exxon. 

    Si tu crois que c'est temporaire, tu feras beaucoup plus d'argent en achetant une compagnie avec un prix d'exploitation élevé car elle devrait avoir chutée plus que les autres. 
  • Voilà le problème avec les ressources, dans ce cas il faut se faire une tête sur le prix du pétrole et du gaz. Si à long terme, ces prix vont forcément être plus élevés que les coûts d'exploration et d'exploitation, à court terme, on ne peut prédire. Vous faites quoi pour vous prémunir de cela?
  • J'achète des compagnies qui faisait des profit en 2009 malgré un prix du baril d'environ 40$. 
  • Pas bête, mais il reste que les nouveaux gisements coûtent toujours de plus en plus chers à exploiter. À moyen terme, leur rentabilité historique ne sera plus tout à fait significative. 
  • Croyez-vous qu'il pourrait être profitable d'acheter des cies du type Valener ? C'est-à-dire les entreprises qui sont concentrées dans la distribution et non dans l'exploration ?  Bon dividende et peu affectée par la fluctuation du prix des énergies...
  • Il y a aussi les cies de service qui sont intéressantes. Par exemple, Pason systems. $22 alors qu'il s'est rendu jusqu'à $35 il y a 3 mois.
  • Cette baisse est une belle opportunité pour acheter des titres autre que oil & gaz.
  • Moi je ne veux rien savoir de ce secteur.

    Il y a récemment eu une chute importante des prix de l'or et des actions des profiteurs aurifères et j'en ai profité même si j'étais déjà bien pondéré dans ce secteur. Je me suis concentré sur ça.

    La baisse du prix du pétrole fait diminuer les coûts de productions des producteurs aurifères, c'est donc ma façon d'en profiter.

    C'est assez étrange que plusieurs participants parle d'occasions dans le pétrole, alors que personne ne parlait d'occasions dans l'or le mois dernier. Ça renforce ma thèse de placement dans les producteurs aurifères...

  • Moi je ne veux rien savoir de ce secteur.

    Il y a récemment eu une chute importante des prix de l'or et des actions des profiteurs aurifères et j'en ai profité même si j'étais déjà bien pondéré dans ce secteur. Je me suis concentré sur ça.

    La baisse du prix du pétrole fait diminuer les coûts de productions des producteurs aurifères, c'est donc ma façon d'en profiter.

    C'est assez étrange que plusieurs participants parle d'occasions dans le pétrole, alors que personne ne parlait d'occasions dans l'or le mois dernier. Ça renforce ma thèse de placement dans les producteurs aurifères...

    La différence entre le pétrole et l'or est que le pétrole à une réelle utilité. 
  • Pour ma part je me casse pas le bicycle en évitant les 2 secteurs :D
    Je suis pas assez intelligent pour prévoir les fluctuations d'une commodité.
    J'ai assez à essayer de vendre du mais au meilleur prix la tonne possible!


  • December 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    @Sam

    Si selon toi, les bijoux sont totalement inutiles et que tout comme John Maynard Keynes, tu conçois que l'or comme actif monétaire est un concept barbare, il reste que l'or a plusieurs autres utilités. Envions 10% de la demande d'or mondiale est pour l'industrie (électronique, équipement médicale, dentisterie et autres). Le site geology.com qui n'est pas un site de gold bugs affirme que l'or est le minerais le plus utile au monde.


    Avant la Première Guerre Mondiale, tous les pays occidentaux étaient sous le régime monétaire de l'étalon-or, mais quand on a vu qu'il fallait financer cette guerre, pratiquement tous les pays ont mis fin à l'étalon-or. Si l'or est inutile, alors pourquoi plusieurs banques centrales possèdent des énormes réserves d'or? Ne devraient-ils pas vendre pour détenir des réserves en monnaie papier?

    Un des plus grands banquier de l'histoire, J.P. Morgan a déjà affirmé: 
    "Gold is money. Everything else is credit."

  • Ce que je veux dire c'est que s'il n'y avait plus de pétrole demain, la terre arrêterait de tourner. Le PIB mondial fonderait d'environ 90%. Peut-on en dire autant de l'or? 
  • Merci pour le lien. C'est très bien fait.
  • Wow ce sont de bonnes nouvelles pour la planète. Je ne savais pas que le virage vert aux USA était si intense. On ne peut que se réjouir. 

    Ceci dit, la baisse drastique du prix du pétrole (moins de 3$/gallon) risque de faire changer la tendance à court terme. 

    Un prix du pétrole aussi bas n'est pas bon ni pour l'environnement, ni pour les générations futures, ni pour les gouvernements. Par ricochet, ce n'est pas bon pour l'économie au complet car on a tendance à plus en utiliser. Les ventes de skis doo, de VUS, de gros cylindrés, de pick up vont malheureusement redémarer.

    François Lambert (dragon) explique très bien cette réalité à partir de la 96e à la 112e minutes de l'émission de Caroline Proulx. 
    "La baisse du prix du pétrole individuellement est une bonne nouvelle, collectivement c'est une catastrophe."
    "Il faut voir plus loin que le bout de son nez"
    "On est les premiers à faire rouler notre auto un petit peu plus longtemps, on a l'impression qu'on a un rabais en ce moment"

  • Disons que les règlementations du CARB ont forcé les manufacturiers à améliorer l'efficacité des voitures aux États-Unis. Alors que la consommation avait stagné et même augmenté pendant près de 30 ans, depuis 10-15 ans elle diminue d'année en année sur le parc moyen, malgré la popularité des VUS et des pick-up. Et la nouvelle génération possède moins de voiture et parcourt moins de distance que les précédentes. Cela a pour effet de diminuer la consommation. 

    En réalité, j'avais déjà vu des graphiques qui montrent que généralement, la consommation énergétique, probablement dans un sens plus large que seulement le pétrole, a pas mal stagné dans les pays occidentaux, car la croissance démographique est faible et il y a constamment des gains d'efficacité. C'est vraiment la croissance des pays en développement qui contribue à l'augmentation de la consommation d'énergie, dont le pétrole évidemment.

    Bien qu'en ce moment ce soit plus un débalancement de l'offre que l'on voit, il reste qu'il y a à long terme dans plusieurs marchés une légère diminution de la demande.
  • jfmorissette a dit :

     Et la nouvelle génération possède moins de voiture et parcourt moins de distance que les précédentes. Cela a pour effet de diminuer la consommation. 

    Je n'ai pourtant jamais vu une génération de moins de 30 ans voyager autant en avion que maintenant. Un voyage en avion consomme presqu'autant de carburant que toute une année en auto. 

    S'ils font moins de longues distances en auto c'est peut-être car cette génération est plus pauvre que les baby boomers l'étaient à leur âge. Je ne crois pas que ce ne soit que grâce à face time. S'ils prennent autant le transport en commun, je doute que ce soit parce qu'ils sont plus sensible à la planète. C'est parce qu'ils sont cassés. 

    jfmorissette a dit :

    Bien qu'en ce moment ce soit plus un débalancement de l'offre que l'on voit, il reste qu'il y a à long terme dans plusieurs marchés une légère diminution de la demande.
    Si les prix restent sous les 70$, je ne crois pas que la demande va diminuer à long terme. Des prix bas ne favorisent pas le développement de nouvelles technologies. 
  • Sam a dit :

    jfmorissette a dit :

     Et la nouvelle génération possède moins de voiture et parcourt moins de distance que les précédentes. Cela a pour effet de diminuer la consommation. 

    Je n'ai pourtant jamais vu une génération de moins de 30 ans voyager autant en avion que maintenant. Un voyage en avion consomme presqu'autant de carburant que toute une année en auto. 

    S'ils font moins de longues distances en auto c'est peut-être car cette génération est plus pauvre que les baby boomers l'étaient à leur âge. Je ne crois pas que ce ne soit que grâce à face time. S'ils prennent autant le transport en commun, je doute que ce soit parce qu'ils sont plus sensible à la planète. C'est parce qu'ils sont cassés. 

    jfmorissette a dit :

    Bien qu'en ce moment ce soit plus un débalancement de l'offre que l'on voit, il reste qu'il y a à long terme dans plusieurs marchés une légère diminution de la demande.
    Si les prix restent sous les 70$, je ne crois pas que la demande va diminuer à long terme. Des prix bas ne favorisent pas le développement de nouvelles technologies. Je n'ai pas dit que les raisons étaient environnementales ou quoi que ce soit. Je dis juste que c'est le cas!
    Je n'ai jamais dit que c'étaient pour des raisons environnementales. Je ne fais que constater, quelle que soit la raison!

  • Comment se porte le secteur du oil and gas? Ça fait un moment qu'on en entend moins parler?

    Comme c'est un secteur très dépendant du politique jusqu'à un certain point, bien hâte de voir les conséquences de l'élection albertaine d'aujourd'hui sur ce secteur au Canada. 
  • Comme tu sais, le NPD en Alberta et au fédéral, ne sont pas ''anti-pétrole'', ils souhaitent seulement changer certaines pratiques. Je ne crois pas qu'il y aura d'énormes changements dans ce secteur avec le NPD. La croissance de la production dans les sables bitumineux a été sensiblement la même durant les années Harper et les années Chrétien. 

    Je sais que ce n'est pas un forum pour faire de la politique, mais si le NPD gagne en Alberta, ce sera la deuxième province de l'ouest à être dirigé par un gouvernement du NPD; l'autre étant le Manitoba. L'argument souverainiste comme quoi le Canada a des valeurs complètement à l'opposé des Québécois ne sera plus vraiment pertinent.
  • jfmorissette a dit :

    Comment se porte le secteur du oil and gas? Ça fait un moment qu'on en entend moins parler?


    Bon timing pour remonter le fil, le WTI vient de repasser la barre du 60$ après un creux de 42$ plus tôt cette année. Les indicateurs pointent de plus en plus vers une forte remontée selon moi... mais tu vas trouver autant d'opinions pessimistes et que d'opinions optimistes...
  • May 2015 modifié Vote Up0Vote Down
    Bonjour,

    Techniquement, il est logique que le cours du baril du pétrole remonte après une longue glissade. Cependant, de là à dire que c'est le commencement d'un nouveau cycle haussier, je dirai non. Historiquement, on met du temps à se remettre d'un krach.

    Au-delà des théories du complot qu'on n'arrête pas de bassiner à droite et à gauche, la chute brutale du prix du pétrole montre d'un point de vue macroéconomique que l'économie mondiale ne va pas aussi bien que l'on pense. En France, je ne vois pas de bénéfices sur mon pouvoir d'achat au quotidien car la baisse de l'euro vs dollar et les taxes sur les carburants atténuent l'effet magique de la baisse du prix du pétrole.

    Au niveau sectoriel, on voit que tout le monde en bavent. Concernant le secteur du schiste, je n'ai pas un regard précis des choses du fait que je suis des titres européens comme Total, BP, Technip, CGG et Royal Dutch Shell. D'après des sources de la presse internationale, la plupart des acteurs du schiste se sont énormément endettées pour sortir cette source miracle en prenant des couvertures fixées à 80 $ le baril qui prennent au second trimestre 2015.

    Il se peut qu'on pourrait voir des fusions-acquisitions à l'image de Baker Hughes / Halliburton ou Royal Dutch Shell / BG Group. Enfin, ma dernière incertitude concerne l'avenir des majors. En plus d'avoir réduit les CAPEX, elles ont dû mal à faire des nouvelles découvertes et leur production mondiale décline. De plus, la plupart de leurs projets sont rentables à plus de 100 $ en rapport avec leurs dernières dépenses d'exploitation.

    Cordialement,

    Sovanna SEK
    Fondateur du blog Investir En Actions
    http://www.investir-en-actions.com
  • C'est normal que ça remonte à court terme. Les vacances d'été s'en viennent. Les pétrolières veulent profiter au maximum du budget vacances comme chque année. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.