Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Le pétrole

Les ressources sont fondamentalement une mauvaise industrie pour investir. Quand tu dois investir énormément en immobilisation et que t'as aucun contrôle sur le prix de vente, t'as aucun avantage compétitif.  ¨L'Alberta a pas fini de souffrir. Je me rappelle pas d'avoir déjà vu cela des prix négatifs, incroyable:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1695501/prix-petrole-alberta-monde-capacite-stockage


Réponses

  • 25 Réponses trié par Votes Date
  • J'espère juste que le fédéral ne dépensera pas notre argent là-dedans. À date ils ont annoncé de l'argent pour financer la décontamination des anciens puits, pas si mal. Si le fédéral veut aider davantage j'espère qu'ils vont plutôt aider les Albertains à transitionner vers des énergies vertes. 
  • Je ne sais pas sur quelle planète vit le gouvernement fédéral et surtout, le gouvernement albertain. Nous avons eu énormément de temps de venir voir le train (baisse mondiale de la demande pour les énergies fossiles). Notre gouvernement fédéral commence à peine à parler de plans de transition pour l'économie de l'Alberta et du Canada. Come on guys, c'est pas comme si nous n'avions pas eu le temps de venir voir la vague... Le plan aurait dû être prêt il y a 10 ans et on devrait être passablement avancé dans son implémentation.

    Je sais que pour la plupart des gens, il est difficile de se projeter dans l'avenir et de planifier les étapes de sa vie... Tout simplement parce qu'on est trop dans le «living the moment», trop dans nos petites tâches quotidiennes; métro boulot dodo bref. Ça peut très bien se comprendre. 

    Mais il me semble qu'il y aussi un sévère déficit de planification chez nos décideurs politiques. Un trop grand focus sur les petits enjeux du moment, pas de vision à long terme. C'est épeurant sérieusement. Rendu en 2020, il me semble qu'on devrait avoir un plan de transition détaillé entre les mains. Il est grand temps de séparer la politique et l'environnement. Politique et environnement, ça ne fait pas bon ménage. Tu réfléchis à cela deux secondes et tu comprends toute suite....

    Il est grand temps que le Canada transitionne vers l'économie de demain. Pas besoin d'être économiste pour comprendre que l'ère du pétrole et des énergies fossiles est révolu. C'est juste du gros bon sens. Pas besoin d'être économiste non plus pour comprendre que l'économie du Canada va subir de graves conséquences de ce manque de planification et de vision. Je n'ai pas une boule de cristal mais tsé...
  • Bid et ask à -4,60$ et -4,71$, des prix négatifs à NY.  Est-ce qu'on va revoir ça de notre vivant?
  • Ceci est honnêtement surréaliste.

    Mais c'est un peu trompeur parce qu'on parle de la dernière journée pour négocier des barils pour mai...donc il y a une composante temporelle bizarre. Le prix est faible mais un peu moindre pour les contrats de juin. Pas certain d'avoir tout bien compris.

    Mais essentiellement, ça reste hallucinant que le prix soit si faible pour une ressource essentielle comme le pétrole. Ce que je trouve étrange est que ça fait plusieurs années que des producteurs à coût trop élevés continuent d'opérer sans que cela se soit rationnalisé plus que cela. Il y a encore une abondance d'offre de pétrole à bas prix et des gens investissent des milliards pour en produire à coûts élevés. Et une fois les milliards engloutis, plus personne ne veut arrêter de produire, alors cela provoque ceci. Mais je comprends mal pourquoi cela en vient aussi extrême sans que la situation ne se normalise sur une échelle de temps un peu plus standard.

    Quant à l'Alberta, jamais compris pourquoi ils font depuis des lustres un "all in" sur une ressource. Environnement ou pas, c'est une stratégie tellement risquée et ça leur tombe en pleine face depuis quelques années sans qu'il tente de diversifier leur économie et réduire le risque d'exposition. Étrange.
  • Je viens de me commander quelques barrils, à -25$, c'est un bon deal !

    Il me reste juste à trouver un endroit dans mon logement pour les entreposer... :-)
  • Complètement surréel, c'est le pire que j'ai vu aujourd'hui, -40.32$.  Pour la postérité:


     
  • Je ne serais pas surpris si un jour le PIB par habitant du Québec serait plus élevé que le PIB par habitant de l'Alberta et ce même si le Québec a une population relativement âgé ce qui la désavantage dans ce type de statistique.
  • SamSam
    20 avr modifié Vote Up0Vote Down
    J'ai de la difficulté à comprendre. Si je veux acheter des barils de pétrole, on va réellement me payer?

    Selon ma compréhension, la situation est irrationnelle et absurde.
  • Sam a dit :
    J'ai de la difficulté à comprendre. Si je veux acheter des barils de pétrole, on va réellement me payer? 

    Oui mais tu va devoir prendre livraison de ton pétrole! Et le mettre dans le salon de Phil si il accepte de te louer à prix raisonnable :)

    philrancourt a dit :
    Je viens de me commander quelques barrils, à -25$, c'est un bon deal !

    Il me reste juste à trouver un endroit dans mon logement pour les entreposer... :-)

  • Je ne comprends pas toujours cette histoire de contrat de mai versus juin. Ça me semble un truc un peu anachronique. Ton pétrole que tu vends pas pour mai est disponible pour juin, non?
  • jfmorissette a dit :
    Je ne comprends pas toujours cette histoire de contrat de mai versus juin. Ça me semble un truc un peu anachronique. Ton pétrole que tu vends pas pour mai est disponible pour juin, non?
    Oui, mais la personne qui te vends 1 baril pour livraison en mai, va pas le stocker gratuitement pour toi.  Si c'est le producteur, il va te le livrer. Si c'est un trader de commodité alors lui il est mal pris parce que il veut surtout pas recevoir livraison du produit.  C'est la différence entre un baril de pétrole "papier" (le contrat) et le baril de pétrole physique (179 litres) qui prends de la place, qui coûte de l'assurance, des frais de stockage, de transport, etc.  

    C'est pas des actions, mais des contrats à terme.  Donc il y a un terme alors lorsque le contrat est à terme il y a livraison de la commodité, ici en mai.

    Pour livraison en juin, il y a d'autre contrat, et ainsi de suite pour d'autre période de temps.
  • Je viens de lire un article qui explique aussi le phénomène sur Barron. Le prix spot pour demain est à 20$ le baril ce qui est quand même exceptionnel. Il mentionne que la consommation mondiale est au niveau de 1960.
  • Je n'aurais jamais pensé ça possible, un prix négatif, mais on y est !

    Et ironiquement, ce qui s'en vient, c'est un choc pétrolier... Et quand la demande remontera, mais que l'offre ne pourra plus y répondre (sous-investissement, projets annulés, etc.) alors vous pouvez imaginer ce qui va suivre...

    En 2007-2008, je sais pas si vous vous souvenez que le baril a monté à plus de 140$ et que plusieurs le voyaient venir à 200$.  La raison est que le pétrole conventionnel est en déclin depuis 2007-2008, mais ils n'avaient pas vu venir le pétrole de schiste à ce moment là.  Le pétrole de schiste a plus que compensé la baisse du pétrole traditionnel, mais maintenant le secteur entier est en train de faire faillite...

    Nous ne sommes pas encore indépendant du pétrole.  Même en ces temps exceptionnels, la demande reste à ~75 millions de barils par jour dans le monde.

    Une vidéo qui explique très bien le futur choc pétrolier :
  • Les explications de Patofthepig sont bonnes. J'ajouterais que c'est une conséquence du fait qu'il y ait beaucoup de spéculation sur les commodités, alors qu'à la base les Futures sont fait pour hedger un achat ou une vente. Quoi que c'est plus dans les Forwards que les Futurs qu'il y a une véritable livraison physique à ma connaissance. (tu inverses ta position de Futur et ton gain ou perte compense pour une partie de la variation de prix du produit de ton fournisseur habituel) Et possiblement que même les raffineurs ne voulaient pas de livraison pour mai car leurs stocks de matière premières doivent être trop élevés.

    J'ai pas l'impression que le prix va monter si vite que ça. Les économies vont ouvrir graduellement et les habitudes des gens en matière de télétravail et de consommation ont changées. D'un autre côté l'auto individuellle (et le vélo) sera perçue comme plus sécuritaire que l'avion et le transport en commun pour un bon bout!
  • 21 avr modifié Vote Up0Vote Down
    Ça faisait un moment qu'on avait pas eu de grosse baisse de marché comme aujourd'hui. Le pétrole serait il le premier de plusieurs dominos qui vont tomber et en faire tomber d'autres avec eux?  Tout ça causé par un débalancement extrême de l'offre et la demande.
  • Sophie a dit :
    Ça faisait un moment qu'on avait pas eu de grosse baisse de marché comme aujourd'hui. Le pétrole serait il le premier de plusieurs dominos qui vont tomber et en faire tomber d'autres avec eux?  Tout ça causé par un débalancement extrême de l'offre et la demande.
    Le marché est pas en si grande chute en comparaison a il y a quelques semaines ou l'on perdait/gagnait 10% par jour.
  • Je vois mal comment la baisse du pétrole ne pourrait ne pas être que temporaire , dans quelque temps tout va reprendre peut être moins que normalement on verra en temps et lieu ,
     Du pétrole il va s'en utiliser encore beaucoup , des gros comme suncor font de l'extraction, du raffinage et de la vente , donc ont des secteurs ou faire de l'argent.et les producteurs vont bien reussir a le remonter. , le temps d'y investir ?  j'y pense tres serieusement..

    Petite explication sur les futures  (elle n'est pas de moi mais je la trouve simple a comprendre)

     Comment on arrive a un baril négatif.

    Je vais prendre des carottes,

    J’achète 50 kilos de carottes par jour pour nourrir mes lapins.
    Le mois dernier c’était 2$ le kilo. Mais la ils en ont planté beaucoup, et il a fait beau faque les prix ont un peu chuté.
    C’est 1$ le kilo au marché maintenant et je les achète au magasin.
    Je vais au magasin 1 fois par jour acheter mes 50 kilos

    Donc prix SPOT actuellement = 50$/50k
    Je trouve que c’est un bon prix.
    J’en achète plein et je remplie tous les endroits que je peux de carottes a 1$/kilo.

    On crée un marché a terme pour m’aider a mieux gérer les fluctuations
    Un contrat pour mars
    Un contrat pour avril
    Un contrat pour mai
    Un contrat pour juin.... etc
    Chaque contrat est pour 1000 kilos

    Je trouve qu’a 1$/kilo c’est bon pour moi
    Le fermier trouve ça un peu bas mais il a peur que ça plante encore plus.

    Faque j’achète 1 contrat pour mars, 1 contrat pour avril, 1 pour mai, 1 pour juin.
    1000 kilos par mois.
    J’en ai besoin de 1500k par mois (30 jours x 50 kilos), la balance je vais l’acheter au prix du jour.
    Au moins j’aurais réduit la spéculation un peu

    Tous les jours je retourne en acheter 50 kilos en faisant une rotation dans mon inventaire.
    Et a la fin du mois (la veille de l’expiration du contrat) je ferme le contrat car je veux pas me faire livrer 1000 kilos de carottes. J’ai pas de place pour ça.
    Le fermier il avait vendu le contrat et à la fin du mois (la veille de l’expiration du contrat) il ferme le contrat et il va livrer 1000 kilos de carotte au marché.

    Tout le monde est content

    La semaine passée, mes estis de lapins sont morts d’une bizarre de maladie. Tous les lapins de la planète.
    J’ai des carottes partout dans mon sous sol, mon grenier, mes frigidaires. Pis plus aucun lapin.

    Le prix de la carotte est tombé 20$/50 kilos.
    Et le contrat d’avril arrive a échéance demain.
    Et au marché ils veulent plus les carottes du fermier. Ils en vendent plus.
    Le fermier veut me les livrer directement chez moi et il veut 50$ pour 50 kilos comme sur le contrat. C'est moi qui est de l 'autre bord du contrat, il le sait.

    Faque je lui dis, garde tes carottes, pis voila 70$ pour ne pas que tu viennes chez moi. (X 1000)
    50$ - 70$ = (20$)

    Le contrat vaut -20$
  • tout ca pour dire que dans le petrole tu as beau detenir une belle entreprise
    avec une equipe extra , tu seras exposé a toute sortes de variantes hors de controle
    de cette entreprise comparativement a d autres secteurs ou  certains dirigeants
    peuvent d avantage faire la différence , je m amuse dans le pétrole , j investi ailleurs
    PS  le 9 mars me suis pas amusé tant que ca

  • Lorsque le pétrole est revenu a un bas niveau après 2005, il me semble avoir entendu que les gros cylindrés (Hummer, pick up et cie) n'avaient jamais été aussi populaire, l'essence étant redevenue abordable.

    On entend que l'Arabie Saoudite garde les prix a un bas niveau pour éliminer la concurence. Je crois qu'elle a aussi trouvé un moyen de retardé la transition énergitique qui est son principal ennemi.

    Les voitures électrique ayant encore un coût plus élevé, les consommateurs risquent de se tourner vers ce qu'ils connaissent et qui coûte moins cher à faire rouler que les dernières années. En vendant moins de véhicules électriques, la démocratisation de celles-ci est retardée, car les fabriquants prennent plus de temps à récupérer leurs investissements et conservent des prix plus élevés.

    À mon avis, il reste encore de nombreuses années au pétrole. Cependant, j'aime bien la philosophie de 10baggers, s'amuser dans le pétrole et investir ailleurs.
  • 6 mai modifié Vote Up1Vote Down
    Plus le prix du pétrole reste bas longtemps, moins il restera d'entreprises dans ce secteur. Il est donc possible que ce creux extrême entraîne un pic extrême à moyen terme.

    Paradoxal, mais à première vue seulement : le pétrole toujours moins cher, et qui par moments vaut littéralement moins que rien sur le marché, ne devrait pas remettre en cause l’essor des énergies renouvelables, estiment les experts.  
    L'expert cité dans cet article travaille pour Greenpeace:
    Pour un investisseur institutionnel, une banque, aujourd’hui les nouveaux projets pétroliers sont super risqués.
    À l’inverse, «investir à long terme, sur des projets à 30 ou 40 ans d’énergies renouvelables c’est plus un placement sécurisé.
    Les contrats de long terme pour fournir de l’électricité d’origine renouvelable apparaissent «comme un facteur de stabilisation.
    https://www.journaldemontreal.com/2020/04/28/le-petrole-bon-marche-ne-devrait-pas-avoir-la-peau-des-renouvelables


  • Le_viking a dit :
    Lorsque le pétrole est revenu a un bas niveau après 2005, il me semble avoir entendu que les gros cylindrés (Hummer, pick up et cie) n'avaient jamais été aussi populaire, l'essence étant redevenue abordable.

    On entend que l'Arabie Saoudite garde les prix a un bas niveau pour éliminer la concurence. Je crois qu'elle a aussi trouvé un moyen de retardé la transition énergitique qui est son principal ennemi.

    Les voitures électrique ayant encore un coût plus élevé, les consommateurs risquent de se tourner vers ce qu'ils connaissent et qui coûte moins cher à faire rouler que les dernières années. En vendant moins de véhicules électriques, la démocratisation de celles-ci est retardée, car les fabriquants prennent plus de temps à récupérer leurs investissements et conservent des prix plus élevés.

    À mon avis, il reste encore de nombreuses années au pétrole. Cependant, j'aime bien la philosophie de 10baggers, s'amuser dans le pétrole et investir ailleurs.
    Par contre plusieurs pays ont légiféré pour interdire la vente de véhicule à essence d'ici quelques années alors je pense que les constructeurs vont continuer de designer et produire de plus en plus de véhicules électriques. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.