Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Knight Therapeutics ( TSX : GUD )

1789101113»

Réponses

  • Pour continuer sur la lancé de l'analyse de P-O (dont les interventions sur le forum nous manquent :(), il y avait un excellent article dans le Globe sur la nouvelle CEO de Knight, Samira Sakhia :

    https://www.theglobeandmail.com/business/article-for-knight-therapeutics-founder-and-ceo-jonathan-goodman-handing-the/#:~:text=Samira Sakhia is the incoming,current CEO of Knight Therapeutics.&text=It's not often a business,who's virtually their polar opposite.

    L'article cerne bien le défi d'être une dirigeante femme immigrante et musulmane. Elle doit faire face à certains préjugés, il arrive parfois que les gens de Westmount la prenne pour la promeneuse de service lorsqu'elle balade ses chiens (sauvés de l'abandon de surcroit). Goodman indique qu'il va passer plus de temps dans la philanthropie mais demeure à la direction stratégique afin de se concentrer sur la vue d'ensemble de la compagnie. On y apprends que Samira siège sur le conseil de Dollarama.
    Comme il est possible que le site du Globe bloque la lecture de l'article, j'ai ajouté à la fin certain extraits en lien avec le futur de Knight. Rien de nouveau mais Samira est consciente qu'ils vont devoir muscler un peu plus les annonces (beef up its disclosure).

    Voici un bref résumé:

    - Les revenus sont impactés par moins de prescriptions produites par les médecins à cause du Covid;
    - Le changement législatif au Canada change beaucoup les opportunités pour notre marché;
    - Biotoscana n'était pas un modèle d'efficience et d'intégration, fonctionnant avec 4 systèmes distincts;
    - Les représentants des ventes commencent à peine à revenir sur le terrain.

    Juste un petit commentaire en terminant, l'article n'en fait pas mention mais Samira doit se féliciter d'avoir reçu l'appel de Goodman il y a 5 ans lorsqu'elle était encore avec Endo (Paladin). L'avoir sorti d'Endo à ce moment est probablement ce qui pouvait lui arriver de mieux quand on connaît la suite. Endo est sur la bord de la faillite à cause des poursuites liées aux opioïdes. Ils sont endettés à l'os et il serait surprenant qu'ils s'en sortent. Je souhaite du succès à Samira et de s'épanouir dans son nouveau rôle.

    Une partie de l'article (prière de vous abonner au Globe and Mail pour la lire au complet):

     Knight faces several significant challenges in the near term as it tries to deliver for its shareholders. Chief among them: reorganizing and ramping up Biotoscana, which operates in a fast-growing region that has nevertheless been badly hurt by COVID-19. Six of the 10 countries with the highest deaths per population since the start of the pandemic are Latin American countries where Biotoscana sells drugs, including Argentina, Brazil and Mexico, according to a daily analysis published by National Bank of Canada.

     

    COVID-19 has affected the health and safety of Knight's staff in Latin America, impacting their ability to do their jobs. And it has hit sales, which remain lumpy. Doctors are seeing fewer patients as they shy away from the health care system, which also means they're writing fewer prescriptions for medications. And physicians have scaled back meetings with drug suppliers, snarling the company's new product launches.

     

    Still, Ms. Sakhia is showing she has a good grip on the obstacles and opportunities as Knight scales up its business. The company this past Friday reported an 87-per-cent increase in net income for the second quarter compared with the same period last year, generating a profit of $29-million, or 23 cents a share, on record revenue of $65.8-million.

     

    Knight saw an increase in demand for its product to treat invasive fungal infections associated with COVD-19, as well as sales growth in several other recently launched products. The company has a market capitalization of about $700-million.

     

    Ms. Sakhia and Mr. Goodman are betting the long-term prospects of Latin America will more than offset the challenging dynamics Knight sees in its home market. After several delays, new Canadian regulations on drug pricing are set to take effect in January, seeking to lower the price of drugs by allowing the federal regulator to adjust which countries it uses to set benchmark prices and to take into account a drug's cost-effectiveness for patients.

     

    Pharmaceutical companies and advocates for sufferers of rare diseases say the changes will further discourage research and development spending in Canada and lead to fewer new drug launches. Supporters of the reforms counter that the industry just wants to protect its fat profit margins.

     

    For Knight, which makes money by buying and licensing largely proven products, the uncertainty in Canada on pricing has made it difficult to plot its strategy. So, it is switching much of its focus to Latin America, a region Mr. Goodman says is much like Canada was 10 years ago. "We know how to make money in that kind of market."

     

    Ms. Sakhia helmed the Biotoscana acquisition and she's the one tasked with integrating its 700-some people in 10 countries, a challenge complicated by the pandemic and by the fact that Biotoscana wasn't optimally organized in its own right. The newly acquired company was in fact four separate companies, each with its own IT systems, accounting and even inventory. For something as simple as a marketing plan for a product, there were seven plans. "It was crazy," Ms. Sakhia says.

     

    Ms. Sakhia is methodical in her approach to what needs to be done. Unlike Mr. Goodman, who let his subordinates work with little supervision, she is heavily involved in each step of the company's operations and development and demands constant monitoring and accountability from her staff.

     

    "As Ms. Sakhia has been effectively running Knight's operations for some time, we do not expect any disruptions and view her assumption of the CEO role positively," National Bank of Canada analyst Endri Leno said, echoing the sentiment of other analysts.

     

    The incoming CEO is optimistic Knight can grow its profits despite obstacles. Drugs such as Exelon, a dementia fighter whose rights Knight recently purchased for Canada and Latin America, have staying power, she says. And as Knight works through the Biotoscana acquisition, she says the company will beef up its disclosure - something that should get investors more comfortable about its prospects.

     

    "I know that there's a lot of fear of the next levels of COVID, but we are going to come out of it," Ms. Sakhia says. "We're already talking about return to office. We're talking about return for the [sales] reps. The world is going to wake up again. And we want to be ready."



  • Les résultats d'aujourd'hui sont vraiment intéressants considérant le prix du titre. La compagnie à des actifs financiers pour environ 2,90$ par action et l'entreprise devrait faire selon mes prévisions au moins 300M$ de revenus en 2022 et dégager autour de 0,45$ de BPA.

    La croissance sans considérer les acquisitions est très intéressante depuis le début de l'année et avec tous les nouveaux produits qu'ils sont en phase de lancement et qu'ils vont lancer l'an prochain la croissance devrait se poursuivre à moyen terme.

    La marge brute est quelque peu surélevé dû à l'acquisition des droits sur Exelon et le fait qu'ils reçoivent actuellement seulement les profits et non les ventes plus les dépenses. 

    L'entreprise a encore racheté plus de 1M d'actions après la fin du trimestre. On est autour de 4M d'actions racheté en 4 mois.

    Personnellement c'est un des rares titres que je suis qui a le potentiel de doubler sur 4 ans.
  • @Lav391 Belle initiative de Goodman, mais un peu paradoxal comme point de vue. Prôner que les particuliers fortunés soient plus imposés et en même temps faire de l'optimisation fiscale dans son entreprise (Knight utilise les paradis fiscaux comme mentionné dans l'article). Je l'encourage à poursuivre sa réflexion  :)  
  • J’ai eu un peu la même réflexion au départ. Ensuite, j’ai trouvé une certaine ressemblance avec Warren B. a ce niveau. Ils prônent pour une certaine justice sociale des ultras riches pour payer plus d’impôt mais sont des capitalistes a l’état pur au niveau de leurs entreprises. Ce sont deux choses distinctes; la première est sociétaire; une façon de s’assurer l’équilibre ou l’équité d’une société. Tous réalise que cette équilibre s’effrite. Un peu comme le problème climatique. La deuxième est entrepreneuriale, maximiser la fiscalité pour réinvestir les revenus dans l’entreprise et créer des emplois et richesse aux actionnaires. Les paradis fiscaux doivent être réglementés par les gouvernements. L’inaction du gouvernement est le problème puisqu’il n’y a rien d’illégal bien que peu éthique. J’aime son positionnement surtout quand tu regardes les PDG qui maximise les paradis fiscaux et ont un salaires astronomiques. Son salaire est résonnable (1.1M).
  • Buffett a déjà répondu à la question. Si deux ou trois riches décident d’en donner plus au gouvernement ça ne changera rien. Tout le monde doit suivre les mêmes règles et s’il ne les suit pas il pénalise les actionnaires de BRK sans changer grand chose.

    Et j’ajoute que de toute façon il donne son argent à des cause philanthropique. Il ne cherche pas à éviter l’impôt pour s’enrichir personnellement. Il a déjà donné la moitié de sa fortune
  • cynetos a dit :

    "Jamais deux sans trois". J'avais vendu GUD l'an dernier en me disant que ca prendra du temps a passer a travers la covid et integrer Biotascana. En lisant cette excellente entrevue, j'ai revise les etats financiers et ca c'est nettoye plus vite que je pensais. Le Cash Flow OP end 9-mois de +$40M, le rachat d'actions continue, on est a $122M en date de Novembre. Le cash est investi il n'est plus a $600M+ de Cash, ils ont que $92M donc c'est pas surcapitalise maintenant. J'ai rachete et j'espere que ce sera la bonne!


    Q Avant l’acquisition de Biotascana, quelles étaient vos sources de revenus ? R: De 2014 à 2016, l’entreprise a réalisé cinq émissions d’actions et a levé 685 millions.  Emission a $10 pour racheter les actions a $5 c'est pas friendly pour ceux qui ont achete les emissions d'actions mais finalement Goodman a surcapitalise l'entreprise pour acheter Biotoscana + Exelon + deux ans de NCIB de Knight. On ne peut pas se plaindre qu'ils ont $600 qui dort maintenant, c'est du passe.  Le cash est maintenant a $92M ce que j'imagine va rester assez stable. L'entreprise genere +$40M de Cash Flow OP en 2021 alors la compagnie a vraiment tournee le coin puisque en 2020 le Cash Flow OP etait (-$16.5M) 


    Q En 2019, avant votre acquisition, vous avez dû composer avec un actionnaire militant. Ç’a été une dure épreuve?  R. Absolument (...) Sa plainte n’a pas été retenue par les actionnaires lors d’une assemblée extraordinaire, mais cela use.  Belle reponse honnete! J'avais copie plus haut l'entente finale avec Meir (je vais relire). Il y aura peut-etre un block d'actions en vente a l'expiration.


    Q La transaction avec Biotoscana s’est conclue en novembre 2019, tout juste avant l’éclatement de la COVID-19  R L’année 2020 a été une année très difficile. Biotascana était la propriété de deux fonds d’investissement. C’était en fait quatre entreprises qui avaient été regroupées en une seule. Il a fallu changer la culture du court terme pour l’adapter à la nôtre, qui est de construire sur un plus large horizon.   Encore une fois, quelle reponse honete ici! Je n'aimais pas les communications de Knight en 2020 qui disaient que le covid n'avaient pas d'impacts materials, c'etait illogique! Voici une bonne reponse.


    Q Est-ce que la valeur de l’action de Thérapeutique Knight est un enjeu pour vous ?
    R. Oui, absolument, c’est une pression importante, surtout depuis plus d’un an alors que la valeur de l’action se maintient autour des 5 $. Il y a trois ans, alors qu’on n’avait que de l’argent et très peu de revenus, l’action s’échangeait à plus de 10 $ (...) on vient d’acquérir pour 220 millions le médicament Exelon de Novartis, qui atténue les symptômes de la démence et de l’alzheimer, mais le marché n’en tient pas compteLe cash est a un niveau stable et le NCIB continuera tant que le prix de l'action sera bas. Mais le gros du cash est maintenant investis. Voyons l'impact de Exelon dans les prochains trimestres.


    Q Vous êtes une femme d’origine pakistanaise qui avez atteint le sommet. Quelle est la valeur de l’inclusivité pour vous ? R: Je crois à la diversité bien au-delà de celle des genres. Il faut que toutes les minorités aient leur voix, leur place, elles nous enrichissent comme entreprise et comme société.  Excellente decision de Goodman de passer le flambeau a Samira. Il n'avait plus la sante pour mener une entreprise dans le day-to-day. Comme Alan Bouchard ou Stanley Ma, Goodman a bien choisit son dauphin avec quelqu'un de confiance. Bonus que Samira est une femme immigrante, bravo pour elle et Knight semble vraiment sur la bonne voix maintenant!
  • Samira Sakhia est aussi sur le Conseil d'administration de Dollarama. J'ai vu son nom quand elle s'est fait verse des stock grants, et j'ai confirme sur le site de Dollarama.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.