Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Costco (COST)

Y a-t-il des actionnaires de Costco ici?

Deux réflexions m'amènent à poser cette question:

D'abord, en faisant de l'observation de terrain, et non en analysant des états financiers. En fait, je constate que dans un monde où de plus en plus de commerce se fait en ligne, qu'il y a des changements majeurs dans l'industrie, au moins deux noms me viennent spontanément en tête pour lesquels je constate un enthousiasme qui ne dérougit pas: Ikea et Costco. Ikea étant privé, parlons de Costco. Je remarque qu'autour de moi, plusieurs personnes ne jurent que par Costco, y ont un abonnement, y vont très régulièrement, c'est leur premier réflexe pour une bonne proportion de ce qu'ils consomment. En fait, je trouve même que plusieurs ont une relation quasi-maladive envers ce magasin, pour moi qui déteste magasiner, c'est un peu incompréhensible! Mais ça semble rejoindre tellement de gens, et j'entends toujours de nouvelles personnes qui s'abonnent (incluant ma blonde qui vient de nous abonner!). La tendance semble lourde, c'est avec Amazon on dirait un des "must' du commerce au détail pour une grande partie de la population.


Deuxième réflexion, je constate avec le temps que je ne suis pas doué pour le "deep value", ou à tout le moins que je manque de temps pour y parvenir de façon régulière. Je m'intéresse de plus en plus à miser sur des entreprises exceptionnelles qui année après année démontre une performance qui semble défier toutes les prédictions. Des entreprises qui se vendent potentiellement toujours trop chères (25-30x les profits), mais qui dans les faits connaissent une croissance, une résilience, un pouvoir d'attraction hors du commun. Bref, des entreprises qui te permettront de faire selon les cas du 10-15-20% de rendement annualisé sur de longues périodes. Pourquoi chercher ailleurs, pourquoi toujours attendre de les attraper à 8x les profits?! Et je n'ai pas du tout regardé les états financiers de Costco, mais ça me semble faire partie de ces grandes entreprises exceptionnels, qui à long terme récompense les actionnaires et qui savent rester pertinentes.


Qu'en dites-vous?
«134

Réponses

  • 120 Réponses trié par Votes Date
  • août 2020 modifié Vote Up3Vote Down
    Je me demande ce qui est le moins éthique entre avoir des bons acheteurs et faire profiter à ses clients des bons prix ou créer une rareté artificielle des produits (un monopole en fait) et faire payer le gros prix à ses clients. 

    Eh oui, vous l'avez deviné, je suis client chez Costco.
  • janvier 2018 modifié Vote Up2Vote Down
    On a un running-gag au bureau là-dessus parce qu'à chaque midi quelqu'un dans l'équipe mentionne le mot Costco. Que ce soit un repas préparé, un bout de viande, un nouveau morceau de linge, etc. On dirait que c'est une fierté de dire que ça vient du Costco et c'est toujours le deal du siècle!! Je ne suis pas membre, mais devant ce phénomène, j'ai demandé à un membre de m'amener parce que je voulais voir de quoi ça avait l'air. 

    Petit anectode, ils ont refusé de me vendre un paquet de muffins parce qu'il fallait que j'en prenne deux! Mais deux, pour un gars seul, c'est vraiment trop! Mais faut quand même être solide pour refuser de vendre!!

    Sinon, bien je pense que c'est le seul magasin où je vois le monde sortir content d'avoir dépensé 400$ pour 10 articles (bon, j'exagère, mais pas tant!)

    Pour le deuxième point, je vais prendre une quote de Munger (qui aime bien Costco)

    Over the long term, it's hard for a stock to earn a much better return than the business which underlies it earns. If the business earns 6% on capital over 40 years and you hold it for that 40 years, you're not going to make much different than a 6% return – even if you originally buy it at a huge discount. Conversely, if a business earns 18% on capital over 20 or 30 years, even if you pay an expensive-looking price, you'll end up with a fine result.

    Voilà pourquoi mon premier critère de filtre n'est pas le PE et qu'au lieu de complètement ignorer une compagnie qui a un fort PE, j'essaie de comprendre pourquoi.
  • J'ai acheté quelques actions en Juillet quand le titre a planté en raison de l'achat de Whole Foods par Amazon. Le titre était quand même encore cher, autour de 150$, à environ 25x les profits. Cette semaine c'était autour de 190-199$ et le dividende est de 2$ par an + dividende spécial aux 2 ans.

    Quelques points que j'ai relevés : 

    -Je trouvais que la concurrence de Aldi était plus menaçante que Amazon-Whole Foods. Aldi est un épicier à escompte allemand présent entre autres en Europe et aux USA. Leurs prix sont ridiculement bas (bien mieux que Costco) et ils ont l'avantage d'avoir de petits formats. Plus pratique en Europe/Autres pays/Grandes villes où l'espace est plus réduit dans la cuisine et aussi pour les gens seuls (personnes seules, environ 30% au Canada). Par contre, ils ont surtout des marques maison et ont inclus quelques grandes marques vu la demande des consommateurs. Pour Costco c'est le contraire, surtout des grandes marques (on l'aime notre ketchup Heinz!), par contre Costco essaie de pousser sa marque maison Kirkland car la marge est meilleure. Aldi a le même concept d'étalages sans fioritures, sur palette ou dans des caisses, mais la taille des magasins est minuscule comparé à Costco. Un avantage pour Aldi dans les grandes villes car c'est un commerce qui est davantage ''de proximité'' et c'est possiblement un avantage au niveau du prix du building ou frais d'entretien du building.

    -J'ai toujours lu aussi que Costco s'adressait à des gens plus fortunés, qui veulent payer un bon prix pour leurs produits de luxe. Par contre, Costco est très mentionné sur les blogues de frugalité. (Aldi encore plus!)

    -La marge de profit sur les produits est vraiment très basse, à peine quelques pourcents. Le net income est presque égal aux frais de membership récoltés. Donc Costco ne fait pas vraiment de profit sur les produits vendus, c'est pour ça que beaucoup de produits apparaissent comme ''un deal''. Costco ne cherche pas non plus à augmenter ses marges, ils préfèrent refiler la majorité des économies aux clients. Ils vendent donc presque exclusivement des produits d'excellente qualité à bon prix. Ça m'apparaît un avantage de taille par rapport à Amazon et aux autres détaillants plus classiques. Amazon vend de tout à tous les prix, je n'ai peut-être pas besoin de me rendre en magasin, mais je dois ''magasiner'' mes produits et mes prix. Tandis que chez Costco je dois me rendre, mais je sais que si j'achète quelque chose là sans ''magasiner mes prix'' ce ne sera peut être pas le meilleur prix à tout coups, mais il y a de fortes chances que ce soit un produit de bonne qualité à bon prix. En payant mon membership, je paie donc pour la ''pré-sélection'' des produits et l'assurance d'une marge basse.

    - Les jeunes familles sont super pressées, mais je ne pense pas que de magasiner en ligne soit la solution adoptée par tous pour palier à cela. Chez Costco en une seule sortie tu peux faire ton épicerie et te procurer plusieurs articles pour la maison, vêtements, cadeaux (livres, jeux), lunettes, médicaments etc. La ''sélection'' dont je parlais plus tôt permet une économie de temps au niveau des recherches. En plus tu vois les produits et tu peux essayer certains vêtements sur place, difficile de bien voir les couleurs en ligne et de juger de la qualité des matériaux. Là tu peux tout faire ça en même temps que tu fais ton épicerie. En plus tu tombes sur des nouveaux arrivages de trucs qui sont là temporairement, c'est attirant aller faire des commissions chez Costco juste pour voir ce qui est arrivé. Et tu finis par acheter quelque chose. En plus leur resto est vraiment pas cher, pratique.

    -''Ethics is good business.'' Je crois qu'à long terme les entreprises éthiques ont plus de succès. Costco traite vraiment bien ses employés et ses clients. 

    Désavantages :

    - Ils ont des sites de commerce en ligne dans plusieurs pays où ils opèrent, mais pas dans tous. Costco ne vend pas la même chose sur internet qu'en magasin. Il est également impossible de voir en ligne les prix des choses qui sont en magasin ou même la sélection de produits disponibles en magasin. Par contre, ça peut peut-être pousser les chasseurs de trésors à aller plus souvent en magasin, surtout qu'il arrive des ''batchs'' de produits qui ne reviennent pas une fois la marchandise écoulée, surtout dans le vêtement. Vu qu'ils font déjà du commerce en ligne (très petite part de leur vente, mais en croissance), ils pourraient être bien positionnés pour concurrencer Amazon. Par contre, Costco n'a pas l'air d'y mettre assez d'effort et de réflexion à mon goût. Ils ont peut-être une infrastructure présente, mais c'est de poser les gestes requis qui compte. On l'a bien vu avec Sears : il y a des décennies, s'il y a un commerce qui aurait dû être bien placé pour vendre en ligne c'est bien Sears, ils faisaient déjà énormément de vente par catalogue, qui est ni plus ni moins que l'ancêtre direct du commerce en ligne. Pourtant ils viennent de fermer au Canada et ont des difficultés aux USA. 

    - Il me semble que leur board n'est pas tellement diversifié. Des monsieurs dans la soixantaine. Est-ce qu'il vont avoir une bonne vision avec tous les changements qui sont en cours dans le commerce de détail et les nouvelles préférences des consommateurs? Mais bon, je n'ai pas porté attention aux boards des autres entreprises. C'est sûrement la majorité des entreprises qui sont dirigées par des monsieurs, malheureusement! Par contre Charlie Munger est sur le board de Costco, ça j'aime bien.

    - Je me questionne sur le niveau de dividendes, ça semble élevé avec les dividendes spéciaux.

    ****
    Après mon achat j'ai été contente de constater que leurs nouveaux magasins en France et en Islande ont eu du succès. Le succès en France a été plus grand qu'anticipé. Ça m'a étonnée, vu la préférence habituelle des européens pour les commerces de proximité. Il semblerait que l'accès à aux produits ''américains'' a exercé un attrait. 

    Whole Foods a beaucoup de problèmes d'approvisionnement présentement. Les tablettes sont vides dans plusieurs succursales et ils traitent moins bien leurs employés qu'avant. Tout ça à cause d'un systeme de commandes ''juste-à-temps'' que Whole Foods a implanté avant l'acquisition par Amazon. Et en plus Whole Foods était un des épiciers les plus chers aux USA, si ce n'est le plus cher. Je ne pense pas que Amazon n'ait commencé à tourner le bateau, ni en terme de prix, ni en terme d'approvisionnement. 

    Bref, ça faisait longtemps que je m'intéressait à Costco et je trouvais que la thèse ''concurrence accrue d'Amazon suite à l'acquisition de Whole Foods'' ne tenait pas. C'est pour ça que j'ai pris une petite position. Est-ce que j'ai payé trop cher, c'est la question qui reste en suspend. 
  • Sur une note plus personnelle, je suis assez minimaliste et n'aime pas magasiner, mais j'allais quand même souvent chez Costco quand j'habitait en ville. Et si je regarde dans mon appart, il y a vraiment beaucoup de choses qui viennent de chez Costco. C'est surtout ça et le côté ''détaillant éthique'' de Costco qui m'a attirée en premier. C'est aussi un modèle d'affaire très différent des autres détaillants : l'enjeu pour les autres est de conserver ou d'augmenter les marges et/ou les volumes, alors que l'enjeu principal pour Costco est plutôt de conserver ou d'augmenter son membership.
  • Costco a aussi des produits/ententes assez surprenants dans des domaines autres que l'alimentation et le commerce de détail. 

    Comme le mentionnait Groupe Pretoria avec son exemple de rabais sur une voiture, ça peut pousser les gens à prendre un abonnement pour 1 an juste pour un item. Dans ces cas, c'est mission accomplie pour Costco, car ils font justement la majorité de leur profit sur le frais de membership.

    Je n'ai pas fait de recherche à ce sujet, mais j'ai vu des pubs pour des Voyages à l'étranger. Quelqu'un m'a aussi parlé récemment de la location de voitures via Costco, je n'ai pas compris comment ça fonctionne, si Costco ne fait que trouver le meilleur prix pour toi, mais la personne a pu louer une voiture à l'aéroport de Montréal pour 20$ par jour. J'ai pris ma première carte costco pour réaliser l'achat d'un set de pneus d'hiver, vu qu'ils étaient à bon prix.
  • Je suis en accord avec toi.  C'est une entreprise qui attire les foules.  Le stationnement est toujours plein et avec leurs stations d'essences performantes qui ont toujours des files d'attente, je vois qu'ils peuvent ajouter à leur offre dans le futur en plus.
    J'ai même utilisé leur carte pour obtenir un rabais de 1000$ à l'achat de mon Ford Explorer l'an passé.  Je prévois conserver ma carte même si j'y vais une fois au 2-3 mois pour les produits sur place.

    Je n'ai pas regardé les états financiers non plus mais je vais m'y mettre.
  • Bel article trouvé par un autre membre et posté sur le fil de Kraft Heinz. https://www.businessinsider.com/warren-buffett-costco-kirkland-brand-thrives-2019-2

    ''Kraft Heinz has spent billions of dollars on advertising over the past century, the company's sales totaled $26.3 billion last year. Sales of Costco's Kirkland brand, as Buffett pointed out, grew to $39 billion in 2018.''

    "And now, Kirkland, a private-label brand, comes along and with only 750 or so outlets, does 50% more business than all the Kraft Heinz brands."

    ''Costco's Kirkland Signature private-label brand grew by $4 billion in 2018 from 2017, the company reported in December. Last year, Kirkland accounted for nearly one-third of all of Costco's sales.''
  • Mon gendre cherche toujours les meilleurs prix sur tout. C’est un gros clients de Costco et il ne comprend pas pourquoi Amazon domine le commerce en ligne. Il dit toujours trouver ce que vend Amazon moins chère sur au moins trois sites.
  • Sophie a dit :
    Merci pour l'info MarioP. Je ne suis pas fan d'Amazon, ils traitent très mal leurs employés, pas le genre de compagnie où je veux investir. Ça va finir par leur retomber sur le nez. La seule chose que j'achète régulièrement chez Amazon ce sont des livres d'investissement. Je n'en trouve pas beaucoup en librairie ni dans les bibliothèques (même la bibliothèque de l'Université Laval!). J'ai des amis qui vivent à Washington et ils disent qu'il n'y a pas beaucoup de magasin aux alentours et que les gens achètent sur Amazon. J'imagine qu'Amazon est plus populaire aux États-Unis, je ne sais pas s'il y a tant d'endroits que ça qui sont mal désservis par les autres commerces.
    concernant les bibliothèques essaie le service de prêt entre bibliothèque cela te permet de commander un livre dans n'importe quelle bibliothèque en Amérique du nord et ceci t'es livré dans ta bibliothèque d'attache et çà coûte zéro je suis certain que tu trouveras ton compte!
  • Le concept Business Centre de Costco pour le marché entreprises arrive au Québec https://lp.ca/7bbpLt
  • Merci Sophie pour tes généreuses analyses. Je vais y porter davantage attention et je ferai le saut éventuellement.
  • Je me suis décidé d'acheter un peu de COST que je suit depuis longtemps, car j'ai l'impression que le prix ne sera jamais à mon goût.
  • Patofthepig a dit :
    Je me demande ce qui est le moins éthique entre avoir des bons acheteurs et faire profiter à ses clients des bons prix ou créer une rareté artificielle des produits (un monopole en fait) et faire payer le gros prix à ses clients. 

    Eh oui, vous l'avez deviné, je suis client chez Costco.
    Tu as bien raison, s'il veulent contrôler qui vend au détail, ils n'ont qu'à les vendre eux-même au détail.

    Euh, moi aussi client Costco, hihi.
  • J'aime bien cette vision "Robin des Bois" de Costco. C'est pas fou. 
  • Je me souviens lorsque j’allais au Club Price dans les années 90, il me semble que le concept du départ était justement pour les entreprises car les particuliers ne pouvaient pas obtenir de carte de membre. Je ne me souviens pas des formats par contre :)
  • La situation de complaisance sur les marchés à l'heure actuelle est très inquiétante à mon avis. Les sommes massives injectées par les banques centrales se retrouvent bien souvent dans les poches de personnes qui n'en ont pas vraiment besoin. Les mesures ne sont pas assez ciblées... Ces individus pour qui l'épargne n'a jamais été aussi facile constatent qu'il coûte très cher de ne pas être investis sur les marchés boursiers (ou tous autres actifs volatils) , que ce soit par la force des médias ou par l'oncle boursicoteur qui a fait 15x son investissement en achetant du Tesla en 2014. Classic feedback loop. 

    Buffet: «Be fearful when others are greedy and greedy when others are fearful». Je crois que ce dicton de l'Oracle n'aura jamais été si pertinent dans ma jeune carrière d'investisseur.

    Call me old fashioned, mais ce que je vois actuellement me fait peur pour les nouveaux boursicoteurs du dimanche. 

    J'ai été vraiment surpris de voir que plusieurs membres du forum, même très expérimentés, ne sont pas retenus une seule seconde pour sélectionner des entreprises en vogue et très déficitaires ou des entreprises avec des évaluations stratosphériques dans la composition de leur portefeuille 2021. C'est vraiment quelque chose qui m'a frappé énormément durant les dernières semaines. 

    Plusieurs ont Pat Dorsey en très haute estime je crois bien hehe..

    Btw, je l'aime bien aussi Pat Dorsey mais à un certain moment donné, il va falloir qu'il y ait une certaine épuration technologique (ça devient de plus en plus difficile de séparer le bon grain de l'ivraie). 

  • @Sophie, alors tu évalues Shopify comment au juste? J'ai énormément de difficulté à investir dans une compagnie lorsque je ne suis même pas en mesure de faire un DCF sommaire pour me faire une tête sur la valeur de l'entreprise. C'est simplement des facteurs qualitatifs qui vous font investir dans ces entreprises?

    Mes principes d'investissement sont rudement mis à l'épreuve avec toutes ces entreprises technologiques en vogue qui ne cesse de s'apprécier. Très difficile de ne pas avoir l'impression de manquer le bateau...

    Le fait que plusieurs bons investisseurs ici n'hésite pas à investir dans des entreprises déficitaires mais avec de très bonnes perspectives de croissance change ma perception des choses. Peut-être que les théories passées ne sont plus aussi pertinentes aujourd'hui ou pour l'avenir. 

    Perso, je n'ai jamais investi dans des entreprises qui ne généraient pas de profits. Sauf au tout début de mon parcours d'investisseur... Et j'ai perdu passablement de capital.

    Bref, je ne critique pas du tout les méthodes d'analyse de certains membres du forum.. Au contraire, ça ouvre mes perspectives :) 



  • Je ne sais pas quelle âge tu as Louis mais si tu étais dans le marché en 1999 tu dois te rappeler que ça ressemblais beaucoup à ce qu'on voit aujourd'hui. Suite dans le nouveau fil sur Être différent de la majorité pour ne pas encombrer la discussion sur Costco.
  • louis1000er a dit :
    @Sophie, alors tu évalues Shopify comment au juste? J'ai énormément de difficulté à investir dans une compagnie lorsque je ne suis même pas en mesure de faire un DCF sommaire pour me faire une tête sur la valeur de l'entreprise. C'est simplement des facteurs qualitatifs qui vous font investir dans ces entreprises?

    Mes principes d'investissement sont rudement mis à l'épreuve avec toutes ces entreprises technologiques en vogue qui ne cesse de s'apprécier. Très difficile de ne pas avoir l'impression de manquer le bateau...

    Le fait que plusieurs bons investisseurs ici n'hésite pas à investir dans des entreprises déficitaires mais avec de très bonnes perspectives de croissance change ma perception des choses. Peut-être que les théories passées ne sont plus aussi pertinentes aujourd'hui ou pour l'avenir. 

    Perso, je n'ai jamais investi dans des entreprises qui ne généraient pas de profits. Sauf au tout début de mon parcours d'investisseur... Et j'ai perdu passablement de capital.

    Bref, je ne critique pas du tout les méthodes d'analyse de certains membres du forum.. Au contraire, ça ouvre mes perspectives :) 



    Salut @louis1000er Tu réfères à des textes de John Huber sur un autre post, qui me semble apporte des réponses à tes questions. Il y a évidemment des évaluations stratosphériques en ce moment, mais il y a aussi des entreprises qui présentent des avantages exceptionnels et bien différentes de ce qu'on a vu auparavant dans l'histoire. Il faut tenter de distinguer à travers cela. Je pense qu'une partie de la réponse repose aussi sur la gestion du risque et la construction du portefeuille. Des entreprises plus matures sont plus faciles à évaluer précisément, mais de jeunes entreprises en croissance le sont évidemment moins. On peut toutefois tenter d'estimer le marché potentiel, les perspectives de croissance et des futurs possibles dans tout cela. Et prendre une position en fonction de cela. Mais il ne faut pas s'illusionner qu'on aura un chiffre précis. Mais en comprenant les modèles d'affaires et les avantages compétitifs, on peut essayer d'identifier des entreprises dominantes. Je pense qu'on ne parle quand même pas de capital de risque non plus. Il y a une marge entre spéculer sur des entreprises techno et investir dans des entreprises matures profitables et prévisibles. Il faut trouver l'endroit où on est à l'aise. Et identifier les cas où le marché n'anticipe pas un peu trop les profits des 20 prochaines années disons :) 

    Nous sommes ici dans une discussion sur Costco. Une entreprise extraordinaire qui se négocie souvent à prix identifié comme élevé. La qualité se paie aussi. Dans ce contexte, il faut voir si attraper un Costco à prix d'aubaine (ou ne pas l'attraper) et le payer un prix cher, mais pas exorbitant font vraiment une si grande différence sur le très long terme. À moins de changement dramatique dans l'évaluation, posséder un Costco ou un Microsoft ne te rendra probablement pas pauvre. Et ici on parle d'entreprises profitables, mais pour lequel il faut quand même payer un prix élevé. Quand la profitabilité n'y est pas encore, c'est évidemment bien plus difficile. Mais il faut alors te concentrer à d'abord décider si une entreprise est vraiment dominante. Après tu peux passer à l'évaluation. Et le marché s'emballe certes, mais dans bien des cas, c'est aussi parce que le potentiel est immense, et plusieurs l'ont constaté. Je n'ai pas la recette toutefois. Je ne me berce seulement pas de l'illusion de savoir dire qu'une compagnie vaut tant. Mais je tente de voir si elle vaut juste un peu plus, ou énormément plus qu'à l'heure actuelle.

  • 11 jan modifié Vote Up1Vote Down
    Les mathématiques ont leurs limites. Même le taux d'actualisation que tu choisi aura une influence énorme sur le résultat. À mes débuts il y a quelques années, un peu avant d'acheter Costco, j'ai eu l'aide d'un autre investisseur, quelqu'un qui calcule plus que moi. Il estimait le rendement futur des actions Costco à seulement 9%. J'en ai acheté quand même l'année suivante, pour 50% de rendement la première année. Je fais environ 30% par année avec mes actions Costco depuis ce temps. Et en ce mois de janvier, je ''recule le truck'', et ce n'est pas à cause d'un calcul. Les calculs découlent des chiffres passés + tes hypothèses. Je lit toujours les états financiers, mais mes hypothèses sont moins sous forme de calculs que pour la majorité des investisseurs. Je ne vous dit pas de ne pas calculer, mais ça a ses limites.

    Pour répondre à la question Shopify : l'entreprise fait exprès de ne pas faire de profits, elle réinvesti tout en salaires et autres investissements pour sa croissance, ce faisant, elle ne paie pas d'impôt ou génère des pertes accumulées. C'est très différent d'une société non-rentable. C'est pour ça que je dit que le P/E n'est pas pertinent. J'évalue donc davantage les ventes et marges brutes. Mais avec un grain de sel, ce ne sont pas les ventes passées qui m'intéressent. J'ai également considéré le fait que la compagnie est dans 3 domaines que je définit comme ''scalables'' :  software, paiements, ERP software / data.
  • Très bonne citation François. Après ça ce qu'il faut c'est avoir la patience de garder une compagnie 40 ans! Berkshire le fait. Je vais bientôt faire un sujet sur le turnover dans mon portefeuille.
  • Concept intéressant je sais pas s'il y a qqchose de similaire au canada?
  • janvier 2018 modifié Vote Up0Vote Down
    Costco comme les autres n'est pas à l'abri du changement dans le commerce au détail: https://www.washingtonpost.com/business/economy/will-millennials-kill-costco/2018/01/19/d0de5dec-fb9e-11e7-a46b-a3614530bd87_story.html?utm_term=.e5bd42168a07
    Excellent article @jfmorissette ! Les derniers paragraphes méritent une citation :

    But, at the same time, competition is stiff. Warehouse clubs tend to target middle- and high-income households, which means there is significant overlap between membership at Sam’s Club and Costco (where annual fees are $55 and $65, respectively) and Amazon Prime, which charges $99 per year and stocks a growing supply of essentials in bulk.

    Nearly two-thirds of American households have Prime, according to data from Consumer Intelligence Research Partners. As a result, analysts say, more families may be inclined to rethink paying for additional memberships at wholesale clubs.

    “There’s a lot of overlap, and people are shopping on Amazon for other reasons as well,” said Mulpuru of Forrester. “Retail is a zero-sum game: As consumers shop more at one company, they’ll shop less at another.”
  • Merci énormément Sophie pour le partage de tes réflexions, c'est vraiment très intéressant.

    J'avais en tête que Costco faisait essentiellement son profit sur l'abonnement. Ça me fait penser à une chose: l'augmentation des profits passe donc essentiellement par l'augmentation de la base d'abonnée? Une réduction des coûts d'opération aussi, évidemment, mais j'imagine que le nerf de la guerre, ce sont les abonnés donc.
  • Ils font aussi de l’argent avec leur fond de roulement. Il ont trente jours pour payer leur marchandises et ils les vendent en 10 à 15 jours. Ils pourraient donc être des bénéficiaires de la hausse des taux d’intérêt
  • Et merci Sophie pour cette belle analyse.
  • - Merci Mario, je me posais justement la question pour les délais de vente vs délais de paiement des fournisseurs. J'en avais entendu parler, mais ce n'est pas exprimé si clairement dans les états financiers. Ils parlent de leur ''rapid inventory turnover'' en disant que c'est une des raisons pourquoi ils ont des coûts plus bas que les autres détaillants. On voit quelques millions en revenu d'intérêt aussi dans les É/F.

    - JF, à mon avis oui, l'augmentation des profits passerait surtout par une augmentation du nombre de membres. Costco a aussi haussé le prix des cartes de membre en juin, après plusieurs années sans hausse. Comme les renouvellements des membres existants s'étalent sur toute l'année, l'impact positif de la hausse commence tout juste à se faire ressentir dans les États Financiers. (Fin d'année financière à la fin août ou début septembre, donc 2-3 mois seulement dans l'É/F annuel). 

    Ils parlent aussi beaucoup de hausse de volumes de vente et de contrôle de coûts dans les États Financiers. 

    Une des stratégies est d'augmenter le nombre de membres qui ont la carte qui est plus chère et qui comporte une ristourne de 2% sur les produits, puisque ces clients ont tendance à acheter davantage. (Si tu n'achètes pas assez pour que ta ristourne soit égale ou plus grande à la différence de prix entre les deux cartes, ils te remboursent la différence entre les deux cartes, ça démontre encore une fois le côté éthique de Costco) Or, comme à l'oeil la marge de profit me semblait d'à peu près 2%, j'avais l'impression qu'ils ne faisaient vraiment pas de profits avec les ventes à ces membres, puisqu'ils leurs redonnent 2%. Il y a peut être un peu plus de profitabilité dans les ventes que ce que j'ai vu à première vue, il va falloir que je fasse quelques calculs. J'ai vu dans les notes comptables qu'ils comptabilisent ces ristournes de 2% par une réduction des ventes, ça explique peut-être pourquoi regarder les E/F rapidement donne l'impression qu'il n'y a pas de marge sur les ventes. À moins que le profit associé aux membres exécutifs soit surtout lié au timing des paiements? Le membre paie 60$ de plus en début d'année, alors qu'il recevra sa ristourne l'année suivante.
  • (Si tu n'achètes pas assez pour que ta ristourne soit égale ou plus grande à la différence de prix entre les deux cartes, ils te remboursent la différence entre les deux cartes, ça démontre encore une fois le côté éthique de Costco) 

    Ça c'est tellement du Charlie Munger!


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.