Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Disney (DIS)

Bonjour,

J'ai lu avec intérêt cet article sur le magical wristband:

http://www.wired.com/2015/03/disney-magicband/

Dans quelques années, aurais-je encore une carte de crédit, une carte de débit, une carte d'autobus,
une carte d'assurance-maladie, etc ?

Joyeuses Fêtes à tous et à toutes (tiens, Phil, une question pour toi, quel est la proportion de femmes dans ce forum ?)


Réponses

  • 15 Réponses trié par Votes Date
  • décembre 2015 modifié Vote Up1Vote Down

    Joyeuses Fêtes à tous et à toutes (tiens, Phil, une question pour toi, quel est la proportion de femmes dans ce forum ?)


    Ah...très élevée ! Il y a beaucoup de femmes qui nous lisent en secret. Elles sont seulement très discrètes. D'ailleurs, quand on va à L'amère à boire, ce sont ces lectrices qui occupent les tables autour de nous ;-)
  • Je ne comprends plus rien dans ce marché. Mais bon, c'est dans ces moments là qu'il y a de l'argent à faire, n'est-ce pas ! 

    Je vais donc venir un peu défendre mon TOP Pick pour l'année 2016 !

    Comparativement avec l'année passée : 

    Revenus en hausse de 14%
    Bénéfice net en hausse de 20% 
    EPS Dilué en hausse de 36%
    Free cash flow en hausse de 12%

    Essentiellement, un trimestre record pour la compagnie, son meilleur ever.

    Mais pourquoi donc le titre descend de 4% aujourd'hui. Essentiellement pour ça : 

    Cable Networks revenues for the quarter increased 9% to $4.5 billion and operating income decreased 5% to $1.2 billion due to a decrease at ESPN and lower equity income from A&E, partially offset by growth at the domestic Disney Channels.

    Essentiellement, encore ESPN, vous connaissez mon opinion sur le sujet, sinon je vous invite à aller voir le post sur les meilleures idées de 2016 pour comprendre mon point de vue sur ce point.


  • Voici mon compte rendu pour l'année pour 2016. 


    Si vous avez de la difficulté à ouvrir le lien, faîtes le moi savoir.
  • Présentation détaillée de la (possible, antitrust?) transaction annoncée ce matin : 

  • Plusieurs ont proposé Disney dans les titres 2018.  Je me demandais s'il y a eut des évolutions des idées pour que la compagnie se retrouve dans le top pick 2018?
  • Pour ma part, j'ai toujours perçu cette cie en ayant: un ''branding'' très fort, une entreprise qui soigne son image. Ca procure de la stabilité dans mon portefeuille... Je ne vois pas comment cette cie pourrait trébucher!
  • Plusieurs ont proposé Disney dans les titres 2018.  Je me demandais s'il y a eut des évolutions des idées pour que la compagnie se retrouve dans le top pick 2018?
    Fait longtemps qu'on l'attend, mais ça commence à prendre de plus en plus d'ampleur.


    • Disney created a new business unit that focuses on its direct-to-consumer streaming platforms.
    • The company also said its consumer products and interactive media segment will become part of its parks and resorts business.
    • CEO Bob Iger said the new structure better positions the company for the future.
  • Desjardins avait publié un rapport favorable sur Disney en décembre, au cas où vous ne l'auriez pas vu. Cela date d'avant la transaction avec FOX. https://www.disnat.com/forms/rapport-gps/disney_2017_12_fr.pdf 

    Que pensez-vous de leur analyse? L'entreprise a attiré mon attention car elle semble peu cher en ce moment. Je ne connais pas assez le secteur ni ai assez étudié l'entreprise pour être à l'aise pour prendre une position. 

    Est-ce que ce ne sont pas les chaînes sportives qui pourraient connaître les plus grands bouleversements au cours des prochaines années ? p.ex. MLB et NFL qui décident de vendre directement leurs matchs aux consommateurs, sans passer par un intermédiaire comme elles le font actuellement. 
  • Petite réflexion sur Disney, comment cela se fait-il que Berkshire ne soit pas actionnaire?

    Ça me semble le genre d'entreprise de Buffett, surtout en raison de la taille et de son univers de placement limité aujourd'hui. Ça représente de façon un peu caricatural les États-Unis et le capitalisme à outrance dans une conception à la Buffett. Une entreprise dominante dans son segment, avec des actifs d'une valeur pratiquement inestimables, soit son portefeuille de produits, et sachant les valoriser ad vitam eternam et se réinventer continuellement.


  • 9 mai modifié Vote Up1Vote Down
    jfmorissette a dit :
    Petite réflexion sur Disney, comment cela se fait-il que Berkshire ne soit pas actionnaire?

    Ça me semble le genre d'entreprise de Buffett, surtout en raison de la taille et de son univers de placement limité aujourd'hui. Ça représente de façon un peu caricatural les États-Unis et le capitalisme à outrance dans une conception à la Buffett. Une entreprise dominante dans son segment, avec des actifs d'une valeur pratiquement inestimables, soit son portefeuille de produits, et sachant les valoriser ad vitam eternam et se réinventer continuellement.


    Pour reprendre leur expression sur AMZN ou GOOGL

    "They were too dumb to hold it", puisqu'ils ont déjà été actionnaires!

    Mais blague à part, je ne sais pas pourquoi ils ont vendu à la base, mais même quand ils l'ont vendu, il disait qu'il continuait d'aimer la business.
  • jfmorissette a dit :
    Petite réflexion sur Disney, comment cela se fait-il que Berkshire ne soit pas actionnaire?

    Ça me semble le genre d'entreprise de Buffett, surtout en raison de la taille et de son univers de placement limité aujourd'hui. Ça représente de façon un peu caricatural les États-Unis et le capitalisme à outrance dans une conception à la Buffett. Une entreprise dominante dans son segment, avec des actifs d'une valeur pratiquement inestimables, soit son portefeuille de produits, et sachant les valoriser ad vitam eternam et se réinventer continuellement.


    l'ayant deja possédé, sans doute il attends un meilleur prix
  • Sur Disney et la gestion de son trop grand contenu cinématographique:

    https://redef.com/original/5aef1f891e5d473edfd9a3ff?curator=MediaREDEF

    Et cette série de tweet sur Solo: https://twitter.com/ballmatthew/status/1000889429672759297?s=21
  • 31 mai modifié Vote Up1Vote Down
    Merci jf pour l'article et le fil twitter, très intéressants. 
  • ffournier a dit :
    Présentation détaillée de la (possible, antitrust?) transaction annoncée ce matin : 

    François que penses-tu de la surenchère: https://www.cnbc.com/2018/06/20/disney-raises-bid-for-fox-assets-to-38-a-share.html?
  • jfmorissette a dit :
    ffournier a dit :
    Présentation détaillée de la (possible, antitrust?) transaction annoncée ce matin : 

    François que penses-tu de la surenchère: https://www.cnbc.com/2018/06/20/disney-raises-bid-for-fox-assets-to-38-a-share.html?
    Au niveau de la surenchère, je n'aime pas vraiment ça.

    Par contre, si je me fie à cet article : https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/disney-releve-les-encheres-sur-21st-century-fox/603432

    La dilution devrait être moins importante qu'à la première offre:
    "avec désormais environ la moitié du paiement en numéraire et la moitié en actions. "

    C'est évident que la transaction n'est vraiment pas évidente à évaluer, c'est juste trop gros.

    Si on prend les trois "grosses" de Iger:
    Pixar : 7.4 milliards
    Marvel : 4.24 milliards 
    Lucasfilm : 4.06 milliards

    C'est évident également que cette acquisition n'est pas simplement une question de films, mais bien l'achat d'un écosystème dans le domaine du divertissement... je pense qu'il faut le voir à far far long terme!

    Mais je ne suis pas en train de me dépêcher de me loader en Disney parce que c'est le deal du siècle...

    Je vous mets également un article d'une entrevue d'Iger et je vous mets ici la première question : 

    "HAASS: So let’s start actually with the 800-pound gorilla, which is the big thing, the acquisition of 21st Century Fox. Given what Blair said, given how stunningly well you’ve done, how well you’re doing, why would—what compels you to then take on a whole new challenge and then—and potentially, like all challenges, a whole new set of risks?

    IGER: Well, it starts with the fact that I’m paid to run the Walt Disney Company. And one of the primary responsibilities is to continue to deliver increasing value to shareholders. And to accomplish that, you have to focus pretty heavily on what’s going on in the environment, meaning the business but also the world. And we’ve undergone—our businesses have undergone, like many businesses, transformative change. And it’s happened very rapidly. And I thought, once Rupert signaled an interest in selling the assets of his company, that by combining the two it was a clear path—nothing is a sure thing—but would increase the odds of us continuing to grow the company in businesses in a world that didn’t look anything like the world we were operating in a short time ago. It’s kind of as simple as that."



Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.