Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Tendances et statistiques

Comme je publie souvent des statistiques plutôt générales dans les fils de disucussion de plusieurs compagnies, j'ai décidé de les regrouper ici. Phil, si jamais il y avait déjà un fil de discussion existant pour celà, svp déplace la discussion.

J'ai déjà parlé de la tendance à la hausse concernant le nombre de foyer composés d'une personne seule dans la majorité des pays industrialisés, voici un article avec des statistiques canadiennes :
https://ca.finance.yahoo.com/news/living-alone-new-normal-canada-193532703.html

Réponses

  • 18 Réponses trié par Votes Date
  • Menus végétariens le lundi dans les cafétéria d'école de plusieurs villes américaines. New York vient d'adopter le lundi sans viande suite à un test concluant l'an passé. J'imagine que le nombre de jours avec menu végétarien augmentera graduellement.

  • Unilever, Nestlé, McDo, Danone, .. de plus en plus visible dans le créneau vegan

    https://www.bloomberg.com/amp/news/articles/2018-12-28/nestle-plans-vegan-push-with-no-meat-burger-purple-walnut-milk

    Un mot revient dans les papiers qui traitent de la tendance vegan: les milleniaux. Cette génération semble être un puissant vecteur de croissance tant en Amérique qu’en Europe 

    https://www.forbes.com/sites/michaelpellmanrowland/2018/03/23/millennials-move-away-from-meat/amp/

  • Je suis tombée sur de ''vieux'' articles (2016, puisqu'un livre a été écrit sur le sujet) traitant de la hausse du nombre de femmes non mariées (aux USA ou Amérique) par rapport au nombre de femmes mariées. Aussi, les femmes se marient à un âge plus avancé.

    Cette indépendance accrue des femmes, en terme de choix et de pouvoir économique entre autres, change la société et les choix de consommation. Le ''consommateur moyen'' sera donc différent par rapport aux générations précédentes, pour cette raison parmi d'autres.

  • Le peak car, une tendance (théorie?) a considérer avant d'investir dans un fabricant d'autos:

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-08-17/-peak-car-and-the-end-of-an-industry

  • Très intéressant cet article. Qu’est-ce que cette tendance va changer? Si on intègre ça avec le développement du commerce en ligne ça augure mal pour les power centers de banlieue. On achète en ligne les gros morceaux et on a besoins de commerces de proximité pour les menus articles.

    Les couches tard vont se débarrasser de leurs pompes à essences. Ceux situés à une sortie d’autoroute utiliseront l’espace libérée pour des stations de recharge combinées à de la restauration. Ceux dans les quartiers résidentiels pourront utiliser l’espace libérée pour agrandir.

    Un type entreprise qui sera certainement perdante sera les exploitants de stationnements publiques.

    les propriétaires de centres commerciaux qui construisent des condos adjacent aux commerce pourraient être avantagés.
  • Ces autos partagées et autres solutions de transport sans posséder de véhicule, ça convient plutôt aux villes qu'aux campagnes et petites villes, par contre l'urbanisation continue dans le monde entier, incluant l'Afrique. En région je vois plutôt le retour au ''1 voiture par famille'' que la disparition complète de l'auto individuelle, et encore, ça reste limitant de partager une voiture.
  • D’accord avec toi Sophie. Les impacts dont je parle sont dans les zones urbaines.
  • Même en zone urbaine, je ne me verrais pas sans auto. Un étudiant seul habitant à Montréal pourrait ne pas avoir d'auto, mais ça m'apparait improbable qu'un couple avec enfants fasse le choix de n'avoir aucune voiture.

    Peut-être que j'ai une mentalité de région, mais j'ai l'impression que je perdrais trop de temps pour aller chercher mes enfants au service de garde ou à la garderie pour ensuite aller au costco en métro. Sans compter que ce serait difficile d'aller voir mes amis et ma famille en région sans voiture. Le fait de devoir payer 150$ pour louer un véhicule chaque fin de semaine ferait en sorte que j'y penserait à 2 fois avant de sortir voir mes amis. Cela aurait pour effet de m'isoler.
  • Pour ma part, ma compréhension comme investisseur de la théorie "Peak Car", ce n'est pas que les autos vont disparaître soudainement demain matin (les pompes de Couche-Tard peuvent dormir tranquilles...)

    C'est plutôt que les ventes annuelles d'autos risquent de diminuer graduellement dans la prochaine décennie. Ce ne sera peut-être pas drastique (quelques % seulement par année). A terme, la taille du parc automobile va finir par diminuer en raison du non-remplacement de certains véhicules mais l'impact est beaucoup plus loin dans le temps.

    À moyen terme (5-10 prochaines années), c'est plus ce qui touche à la production d'autos neuves qui va être impacté. J'y vois un danger de "value trap" pour les investisseurs.

    C'est sûr que ça reste une théorie comme son cousin le "peak oil". Je ne sais pas si ça va véritablement se produire mais je trouve que ça fait du sens.

  • C’est certain que c’est pas pour demain. Cependant je connais des jeunes près de la trentaine qui ne veulent pas d’autos ce qui n’existait pas dans ma génération. Évidemment ce sont des citoyens de Montréal et Québec qui n’ont pas d’enfants. Et c’est loin d’être  la majorité 
  • Je suis plutôt d'accord avec Phil. Ces tendances sont intéressantes à surveiller. Il est bien difficile de prédire quand est-ce que le peak Car ou le peak oil surviendra, mais il est difficile d'envisager que ça ne finira pas par arriver. Déjà dans l'auto certains parlent de peak ICE (internal combustion engine) puisque le cycle est à la baisse, et qu'un % grandissant est remplacé par des voitures électriques. Au net, il ne se fabriquera peut-être plus jamais autant de voitures à essence.

    Les industries comme l'automobile ou le pétrole compte toujours sur des revenus plus élevés, et ce sera un changement de paradigme simplement si les cycles mènent tranquillement vers des pics qui ne sont pas aussi élevés d'une fois à l'autre. Et c'est plutôt comme cela que ça pourrait se produire.

    Les tendances à l'urbanisation sont fortes partout dans le monde, et la croissance de la population ralentit. En fait simplement d'un point de vue démographique, plusieurs industries vont voir des vents de face, ou à tout le moins perde un bon vent de dos dans les prochaines décennies du fait que la démographique ne procurera plus une composante de croissance facile. Ce sera fascinant à suivre en tout cas.

    Pour reprendre le sujet de Sophie, il faudra voir aussi quand est-ce que l'humanité atteindra un sommet de viandes rouges par exemple. Oui les pays en développements continuent à en manger plus, mais les pays occidentaux changent. Donc tôt ou tard, on aura peut-être une diminution également. Encore là, la démographie sera en jeu, tout comme les questions de santé publique, d'environnement, etc. 

    Je sais qu'on dit souvent de ne pas investir selon le macro, mais il ne faut pas se mettre la tête dans le sable non plus par rapport à certaines tendances. Cela dit, plusieurs y voient bien ce qu'ils veulent y voir, ou investissent comme si l'impact était notable dès maintenant...
  • jfmorissette a dit :

    Je sais qu'on dit souvent de ne pas investir selon le macro, mais il ne faut pas se mettre la tête dans le sable non plus par rapport à certaines tendances. Cela dit, plusieurs y voient bien ce qu'ils veulent y voir, ou investissent comme si l'impact était notable dès maintenant...
    L'humain a la fâcheuse tendance de vouloir s'expliquer le monde trop simplement.  

    Mon exemple préféré de  corrélation négative entre une tendance   claire et un bon investissement  est celui du peak de la cigarette dans les années 70 au USA et du rendement d'Altria de 20%/ans sur les 50 années suivantes.
  • Écart salarial pour les femmes au Canada : 26%, selon cette nouvelle étude :

    Aux États-Unis, c'est 30%. Cependant, l'écart est plus prononcé quand il s'agit de femmes noires ou latino. L'écart est également plus grand que 30% pour les postes haut placé.

    Et ce qui donne froid dans le dos c'est qu'on a (tous) un biais qui fait qu'on donne une promotion à un homme sur la base de son potentiel et a une femme sur la base de son expérience. Les statistiques d'écart salarial ne tiennent pas toutes comptes du fait que les femmes, à compétence égale ou même supérieure, n'auront pas les mêmes postes que les hommes donc pas la même rémunération. La statistique Canadienne, à 26%, semble en tenir compte puisqu'ils ont comparé la rémunération totale de toutes les femmes vs tous les hommes.
  • L'institut des actuaires propose des modifications à l'âge de la retraite au Canada et Québec (pour les pensions du gouvernement) 
    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/ariane-krol/201904/25/01-5223550-retraite-arretons-de-nous-mentir-sur-notre-age.php
  • Statistiques sur le retail et la Génération Z (adolescents et jeunes adultes).

    Ils retournent vers les centres commerciaux, un bon point pour MTY.

    Il y a aussi une statistique intéressante sur ce qui est le plus acheté en magasin physique, par catégorie de produits : les breuvages et nourriture arrivent en tête. Ça fait plusieurs années que je me dit que c'est la principale catégorie de produits qui pousse les gens à sortir de chez eux et que ce n'est pas pour rien que plusieurs détaillants ont ajouté de la nourriture à leur offre de produits. (Wal-Mart, Tigre Géant, etc.) C'est toujours une bonne nouvelle pour Costco, pionnier dans ce domaine.

    Autres conclusions de cet article, les jeunes sont beaucoup en ligne sur leur téléphone au centre d'achat et aussi ils recherchent la personnalisation des produits.

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-04-25/are-u-s-malls-dead-not-if-gen-z-keeps-shopping-the-way-they-do?srnd=premium-canada
  • Stats du UK : il y aurait vraiment un écart de salaire selon le niveau d'études postsecondiare. Malheureusement, grand écart de salaire entre hommes et femmes et aussi entre blancs et noirs ou asiatiques. Le salaire des hommes avec un bacc dépasse même celui des femmes avec une maîtrise.

    https://ca.finance.yahoo.com/news/degree-worth-apos-much-extra-132200343.html
  • Selon un analyste qui couvre Amazon, la compagnie s'en va de plus en plus (et rapidement) vers les magasins ayant pignon sur rue. 

    ''Amazon has 34 total physical stores across America: 18 Amazon Bookstores, 12 Amazon Go stores, and three Amazon 4-Star stores. If you add Whole Foods, that’s another 499 Amazon-owned stores.''

    ''Only a few months ago, Amazon had 87 pop-up kiosks in shopping malls across the country. In March, it abruptly announced it would close all of them. It was a sign that Amazon is quickly applying lessons from its various store concepts and shutting down inefficiencies''

    ''Amazon reportedly wants to have 3,000 Go stores open by 2021.''

    https://ca.finance.yahoo.com/news/how-amazon-scourge-of-physical-retailers-is-doubling-down-on-physical-retail-123610127.html
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.