Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Investir dans les banques

12345679»

Réponses

  • Ismile, ce pourrait être seulement une distraction pour toi, on parle de 8,5 à 40 MM$. Est-ce vraiment utile d'en parler ?
  • D'année en année, Bank of the Ozarks semble être un titre favori  de plusieurs utilisateurs du forum. Pour ma part c'est en lisant François Rochon que j'ai commencé à m'y intéresser. 

    La banque a publié ses résultats aujourd'hui et le titre a perdu perdu plus de 8 %. Je n'ai pas eu le temps de prendre connaissance des détails mais ci-dessous le communiqué : 

    https://seekingalpha.com/pr/17213737-bank-ozarks-announces-second-quarter-2018-earnings 

    Je serais curieux de lire ceux et celles qui suivent le titre ou qui sont actionnaires. Vous pensez quoi de ces résultats? 

     


  • J'ai parcouru la retranscription de l'appel conférence de OZK avec les analystes et j'ai été impressionné par la clarté et la franchise de George Gleason.

    En gros, il semble que les résultats étaient moins bons en raison d'une concurrence plus féroce. Un analyste a demandé si la banque avait de la marge de manoeuvre pour diminuer ses frais d'exploitation, notamment en ce qui a trait aux ventes. J'ai particulièrement aimé sa réponse, qui pourrai plaire aussi à certains d'entre vous : 

    I would say that is fairly minimal. We, of course, operate with probably an efficiency ratio already that's probably in the top 1% or 2% of the industry. So we don't have a lot of fat. And we pay our lenders to make loans, and we pay our lenders to not make loans. Our lenders are instructed to make every good quality, good yielding loan they can, consistent with safe, sound and prudent banking standards.

    We articulate eight rules for them, and we say that if you can't achieve all eight of those objectives on every loan, don't make a loan. So if we've got a lender who is operating in an environment, and he looks at 100 loans over the course of this year and makes zero because competitive dynamics have made it impossible for him to make loans that meet all of our standards, then we're going to reward that guy for his discipline and his hard work in creating 100 opportunities, and not punish him because he didn't produce any loans, if he worked hard and went out and pursued our standards. And you don't want to cut that person just because he didn't make any loans this year, if he is doing his job well and following our standards because next year or the year after he may be the guy that makes 30 of those loans.

    So we do take a very long-term view of this, and our lenders understand that volume is a tertiary consideration and quality is #1 and profitability is #2, you have to be consistent in the way you approach your lenders on that because they've got to understand that not hitting a certain volume metric is okay, as long as you're doing the work, you're working hard, you're producing opportunities, and you're not hitting the volume metric because you're adhering to our standards for quality and profitability. So that's just inherent in our culture. So there's not a lot of variable costs we're going to take out if our loan growth is 75% of last year's number or 125% of last year's number, it's going to be pretty much the same cost structure. 

    Lien vers la retranscription : https://ir.ozk.com/Cache/1500111832.PDF?O=PDF&T=&Y=&D=&FID=1500111832&iid=1005468 
  • Autre fait interessant, Bank OZK se transige présentement à 1.45x sa valeur comptable, la dernière fois qu'un ratio aussi bas a été vu c'était en novembre 2009 environ. De plus, même durant la crise de 2008, le ratio P/B le plus bas identifié c'était 1.28. 

    Une évaluation semblable à une des pires crises financières de l'histoire, pour un banque avec une telle historique de croissance, c'est définitivement intéressant, au moins à première vue.  
  • Merci Pas et Phil pour vos contributions. C'est clair que l'évaluation, combinée à la philosophie de la direction, rendent le titre alléchant. 


    Un article qui aborde l'omniprésence d'OZK en Floride dans le marché des copropriétés : https://therealdeal.com/miami/2018/05/18/a-little-arkansas-bank-is-funding-much-of-south-floridas-condo-boom-what-could-go-wrong/ 

     J'imagine qu'une partie de la thèse des vendeurs à découvert émane de là. Je comprends qu'ils se négocient toujours une place favorable dans la structure de financement des projets auxquels ils participent, mais c'est dur de ne pas considérer leur exposition au marché de la Floride comme trop forte.
  • 18 oct modifié Vote Up0Vote Down
    Le secteur financier américain en arrache depuis quelques semaines. Les banques régionales américaines ne font pas exception et ça semble s'accélérer avec la volatilité actuelle. 

    Bank OZK a baissé de 15 % après 16h, suite à la publication de résultats inférieurs à ce qui était attendu. Ce serait notamment dû à deux principaux facteurs. Une radiation de prêts liés à deux financements que la banque traînait dans ses livres depuis 2007. Ensuite, les coûts liés au changement de l'image de marque pour Bank OZK. 

    Les commentaires de la direction : https://mms.businesswire.com/media/20181018005855/en/685264/1/OZK_3Q18_Management_Comments_FINAL.pdf?download=1 

    On remarque que sa part de marché du financement pour les véhicules récréatifs et véhicules marins a pas mal augmenté. La banque semble miser là-dessus pour la croissance. 

    Pour ce qui est de son exposition au marché floridien, les nouvelles semblent bonnes suite aux réformes fiscales : https://www.mansionglobal.com/articles/luxury-house-prices-double-in-miami-beach-111787 



  • Glancy Prongay & Murray LLP announces an investigation on behalf of Bank OZK investors concerning the Company and its officers’ possible violations of federal securities laws.
  • iSmile a dit :
    Glancy Prongay & Murray LLP announces an investigation on behalf of Bank OZK investors concerning the Company and its officers’ possible violations of federal securities laws.
    Ca ne m étonne pas. Il y aura toujours des avocats opportunistes essayant de profiter de la baisse brutale d'un titre (presque 50% depuis le début de l'année)

    Le titre se vend à $25.52 à la fermeture du 19 octobre.
    C'est sous la valeur comptable affiché sur Yahoo: $28.10
  • 20 oct modifié Vote Up0Vote Down
    Ouin, dommage que le secteur bancaire ne soit pas dans mon cercle de compétence, car il s'agit peut être d'une belle opportunité. J'aimerais avoir le point de vue de ceux qui s'y connaissent. Je sais que Giverny Capital en détenait un "char pis une barge" comme on dit, lors de leur dernière divulgation.
  • 20 oct modifié Vote Up0Vote Down
    iSmile a dit :
    Ouin, dommage que le secteur bancaire ne soit pas dans mon cercle de compétence, car il s'agit peut être d'une belle opportunité. J'aimerais avoir le point de vue de ceux qui s'y connaissent. Je sais que Giverny Capital en détenait un "char pis une barge" comme on dit, lors de leur dernière divulgation.
    Voici les informations selon Whalewisdom: 

    https://whalewisdom.com/filer/giverny-capital-inc#tabholdings_tab_link

    En date du 2018-06-30: 
    3e plus grosse position de la partie US de leur portefeuille pour 7.51%, soit près de 58 millions US de valeur.
  • C'était sa position à la fin du Q2, donc au 30 juin.
  • iSmile a dit :
    C'était sa position à la fin du Q2, donc au 30 juin.
    Mon erreur, c'est corrigé.
  • ffournier a dit :
    iSmile a dit :
    Ouin, dommage que le secteur bancaire ne soit pas dans mon cercle de compétence, car il s'agit peut être d'une belle opportunité. J'aimerais avoir le point de vue de ceux qui s'y connaissent. Je sais que Giverny Capital en détenait un "char pis une barge" comme on dit, lors de leur dernière divulgation.
    Voici les informations selon Whalewisdom: 

    https://whalewisdom.com/filer/giverny-capital-inc#tabholdings_tab_link

    En date du 2018-06-30: 
    3e plus grosse position de la partie US de leur portefeuille pour 7.51%, soit près de 58 millions US de valeur.
    7.51% 
    C'est une position importante.
    Mais ca me semble loin du char pis de la barge ;-)
  • iSmile a dit :
    Ouin, dommage que le secteur bancaire ne soit pas dans mon cercle de compétence, car il s'agit peut être d'une belle opportunité. J'aimerais avoir le point de vue de ceux qui s'y connaissent. Je sais que Giverny Capital en détenait un "char pis une barge" comme on dit, lors de leur dernière divulgation.
    A mon humble avis:

    - Il y a dans les résultats une charge exceptionnelle de $11 millions, liée au rebranding. 
    Je vois mal qu'il en apparaisse d'autres dans les prochains résultats.

    - Il y a une radiation de $45 millions lié à 2 financements datant de 2007. La direction les avait déjà classé comme substandard (i.e de mauvaise qualité). Une erreur d'il y a 10 ans que la direction avait déjà identifié. Une erreur que la direction vient maintenant de reconnaitre dans ses écritures comptables.

    - A part ces 2 charges, les résultats sur 9 mois me semblent "corrects":

    For the nine months ended September 30, 2018, net income totaled $302.1 million, a 9.6% increase from the first nine months of 2017. Diluted earnings per common share for the first nine months of 2018 were $2.35, a 6.3% increase from the first nine months of 2017.

    Franchement, la réaction du marché me semble exagérée.


  • philrancourt a dit :
    Un excellent article qui explique bien OZK et les raisons de sa croissance: 
    https://www.bloomberg.com/news/features/2018-07-10/how-a-tiny-bank-from-the-ozarks-got-big-and-outpaced-wall-street
    Perso, l'article ci-dessus m'avait plus effrayé qu'autre chose... La croissance des dernières années provient vraiment d'une entrée très agressive dans différents marchés immobilier à la grandeur des USA.

    L'histoire me fait penser à Home Capital sur certains aspects : un historique de succès en bourse, un fondateur charismatique à la tête depuis les débuts, plein de gestionnaires chevronés qui aiment le titre, plein d'immobilier...
  • Moi aussi je trouvais des similitudes.
  • philrancourt a dit :
    philrancourt a dit :
    Un excellent article qui explique bien OZK et les raisons de sa croissance: 
    https://www.bloomberg.com/news/features/2018-07-10/how-a-tiny-bank-from-the-ozarks-got-big-and-outpaced-wall-street
    Perso, l'article ci-dessus m'avait plus effrayé qu'autre chose... La croissance des dernières années provient vraiment d'une entrée très agressive dans différents marchés immobilier à la grandeur des USA.

    L'histoire me fait penser à Home Capital sur certains aspects : un historique de succès en bourse, un fondateur charismatique à la tête depuis les débuts, plein de gestionnaires chevronés qui aiment le titre, plein d'immobilier...
    J'ajouterais ceci:

    Dans un mouvement de panique, le marché a donné à HCG une évaluation de $6 (avril 2017)
    Deux mois plus tard (juin 2017), le prix a remonté à environ $18. Il se maintient depuis dans une fourchette de $13 à $17.

    Le mouvement de panique autour de OZK me fait penser à celui de HCG et à plusieurs autres.
  • mistert a dit :
    philrancourt a dit :
    philrancourt a dit :
    Un excellent article qui explique bien OZK et les raisons de sa croissance: 
    https://www.bloomberg.com/news/features/2018-07-10/how-a-tiny-bank-from-the-ozarks-got-big-and-outpaced-wall-street
    Perso, l'article ci-dessus m'avait plus effrayé qu'autre chose... La croissance des dernières années provient vraiment d'une entrée très agressive dans différents marchés immobilier à la grandeur des USA.

    L'histoire me fait penser à Home Capital sur certains aspects : un historique de succès en bourse, un fondateur charismatique à la tête depuis les débuts, plein de gestionnaires chevronés qui aiment le titre, plein d'immobilier...
    J'ajouterais ceci:

    Dans un mouvement de panique, le marché a donné à HCG une évaluation de $6 (avril 2017)
    Deux mois plus tard (juin 2017), le prix a remonté à environ $18. Il se maintient depuis dans une fourchette de $13 à $17.

    Le mouvement de panique autour de OZK me fait penser à celui de HCG et à plusieurs autres.
    HCG Buffet les a financé
  • OZK, je regarde sérieusement prendre position la semaine prochaine si la tendance baissière vire de bord.

    Revenus: 929 (million)
    Croissance estimée du BPA: 17,8%
    Ratio P/B estimé: 6,43
    DPA: 0,795000 (3,1%)
    Ratio Cours/Valeur comptable: 0,88
    Année fiscale courante: 31/12/2018
  • Que pensez-vous d'y aller avec une stratégie d'option avec OZK ? Je trouve que les calls May 2019 sont pas cher et offrent un bon ratio risque/rendement.  J'en ai acheté quelques uns, mais c'est ma première expérience avec les options je suis pas un expert en la matière du tout. 
  • Pas_77 a dit :
    Que pensez-vous d'y aller avec une stratégie d'option avec OZK ? Je trouve que les calls May 2019 sont pas cher et offrent un bon ratio risque/rendement.  J'en ai acheté quelques uns, mais c'est ma première expérience avec les options je suis pas un expert en la matière du tout. 
    Je n'ai pas vraiment de commentaire directement sur OZK, mais si je peux me permettre, si j'y allais d'une stratégie d'option j'achèterais des call-spread. J'achèterais disons le call disons in-the-money à 25, et vendrais le call à 30 (ou peu importe le montant) disons. Ça permet simplement de venir baisser un peu ton coût d'option, parce que la probabilité que ça monte de je sais pas moi, 50%, 75% dans les prochains mois est quand même faible, et même si c'est le cas, bien t'auras quand même fait un bon rendement avec tes options. 

    Sur Questrade, j'ai regardé, mais j'ai pas de bon exemple pour OZK, je vais donc prendre Facebook.

    Si on prend par exemple seulement le long call, j'ai genre un ask à 7.60$ pour le strike à 140 pour le 28 décembre 2018.

    Si je fais un call spread, j'ai le même long call à 7.60, mais je viendrais vendre disons le call à 150$ (pourrait être autre chose, ceci n'est qu'un exemple) et lui le ask est à 2.97. Au lieu de te coûter 7.60, bien le coût de ta stratégie baisse autour de 4.75. C'est clair que tu viens un peu capper ton rendement, mais bon, tu perds moins si ça ne fonctionne pas. 

    Si je ne suis pas clair, voici une bonne explication de ce que je tente d'écrire! 

    https://www.moneyshow.com/articles/optionsidea-26301/
  • @Pas_77
    Je détiens de temps à autre des options (des call pour la plupart du temps)
    Bien que la portion option soit parmi mon 10% de mon portefeuille avec risques (cie ne faisant pas de profit, des options, etc) j’achète des options qui ont une date d’exercice de plus d’un an. (Idéalement 2 ans, par exemple il y a maintenant les options pour Jan2021) Certains ont déjà dit que le marché ou ta cie peut demeurer sous évaluée ou surévaluée beaucoup plus longtemps que tu aurais pu t’attendre...

    J’achete également des options d’entreprises que je détiens déjà en portefeuille et qui sont des mega cap, donc davantage d’options/volume. Ce sont des achats opportunistes.

    Une autre chose, je préfère acheter des options dans un compte hors régime car ça va arriver que tu vas perdre un gros pourcentage et tu veux pouvoir récupérer tes pertes.

    Dans ton cas de OZK, si tu veux un effet de levier (option, c’est ça) peut être que la marge serait à envisager à la place. A toi de voir.

    Pour terminer, lorsque j’achète des options, j’utilise le principe de demi vie du carbone 14.... à chaque fois que mes options doubles, j’en vends la moitié et ainsi de suite (Je mets des ordres à l’avance) 

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.