Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Partage d'analyses

Fortress Paper (FTP)

1356733

Réponses

  • octobre 2011 modifié Vote Up0Vote Down

    Effectivement, une bonne campagne de promotion aide avant d'aller chercher des capitaux. Par contre, je ne crois pas qu'une emission d'actions soit necessairement obligatoirement pour que projet de LSQ aboutisse. La cie avait $37.8 millions de cash à la fin juin. 

    Le projet de LSQ semblait devoir aboutir en juin, si une emission était necessaire pour LSQ, je crois que la "campagne de promotion" aurait debuté en mai ou juin.

    Pour un autre projet (après LSQ), oui je crois qu'une emission serait logique à ce moment. Disons que le timing actuel est assez exceptionnel pour promouvoir la cie. Au cours des prochaines semaines on va pas mal entendre parler de FTP. Début de Thurso, annonce de l'achat de LSQ, annonce du volume du contrat en Suisse (avec l'inde?), split de l'action (si ca monte assez), etc...Une fois que tout ca aura été annoncé, on pourra emettre 1 millions d'actions (à 75$, pourquoi pas?) et annoncer par la suite un autre projet (un 3ième Thurso?) Le momemtum est incoyable et il semble que Chad veut effectivement en profiter.

     

    Eddy

     

     

  •  Par contre, je ne crois pas qu'une emission d'actions soit necessairement obligatoirement pour que projet de LSQ aboutisse. La cie avait $37.8 millions de cash à la fin juin. 

    N'oublie pas que la centrale de cogéneration de Thurso commence à peine à être construite et que ça va nécessiter quelques dizaines de millions
  • Admettons que Fortress achète l'usine de Lebel-Sur-Quévillon, qu'est-ce qui permet de croire qu'elle peut convertir l'usine suffisamment rapidement pour compenser l'offre excédentaire prévue pour fin 2012? N'oubliez pas que les Chinois aussi convertissent leurs usines et souvent avec des capacités beaucoup plus élevées que celle de Thurso:

    -Shandong Chenming, China: 600M de tonnes annuelles prévu en millieu 2012
    -Sun Paper, China: 300M de tonnes annuelles prévu fin 2012
    -Yueyang Paper, China, 300M de tonnes, mise en opération imminente...

    La demande de Disolving Pulp était à 4,5 millions de tonnes en 2010.
    Selon les estimés de Fortress Paper, cette demande croît de 7% dans le monde.

    Donc, la demande serait à:
    2011: 4.82M
    2012: 5.15M
    2013: 5.51M

    En fin 2010, l'offre était de 3.35M de tonnes.
    Avec tous les projets de conversion annoncés dans le monde, l'offre passerait à:
    ... 4.54M en fin 2011
    ... 6.33M en fin 2012
    ... 7.09M en fin 2013.

    Vous êtes enthousiastes sur le titre et avec raison, car le projet de Thurso est sur le point de se concrétiser et il y a toujours une demande excédentaire dû au niveau relativement élevé des prix du coton. Cependant, ce n'est certainement pas un titre que je vais toujours avoir dans mon portefeuille dans 2 ans et j'ai franchement de la misère à comprendre pourquoi vous voyez avec autant d'enthousiasme le fait que les dirigeants cherchent à convertir d'autres usines. Ça prendra du temps réussir cette conversion et la concurrence aura possiblement réussit à s'organiser d'ici là.

    Maintenant, la seule chose qui peut vraiment me faire mentir est si vous me dites que Fortress est en mesure de négocier des ententes d'approvisionnement à long terme immédiatement pour les nouvelles usines qu'ils ouvrent et que ces ententes sont fixées avec les prix du marché actuel. C'est possiblement quelque chose que je vais devoir valider dans les prochains jours.
  • C'est loin d'être garantie que tout les projets annoncés vont se réaliser. Dans le cas du monstre de 700M de tonnes Shandong Chemmning, le projet pourrait être mis sur la glace :


    Le prix de la pâte serait présentement autour de 1650$/tonne... et Thurso va être opérationnel dans moins d'un mois... ça donne des profits faramineux.

    Pour le bénéfice de tout les membres du forum, voici l'analyse de la TD d'où Pierre-Olivier prend ses chiffres :

  • Quelques points intéressants et/ou questions:

    1) Thurso n'atteindra son rythme de croisière normal qu'en début 2012.Donc il ne faut pas forcément désespérer si les premiers chiffres qui sortent après la conversion ne sont pas encore à la hauteur des attentes. L'usine aura besoin de quelques mois pour fonctionner à plein régime.

    2) La viabilité du projet potentiel de LSQ dépend principalement de la capacité à FTP de négocier des contrats de distribution avec des fabricants chinois à prix avantageux. Avec le prix du coton qui a atteint un sommet en début de 2011 suivi d'une chute de 50%, c'est moins certain que les nouveaux paramètres seront aussi avantageux.
    À titre de référence, voici un ETF qui copie les prix du coton, notez que cet ETF est pas mal corrélé avec le cours de Fortress Paper:
    http://www.google.ca//finance?chdnp=1&chdd=1&chds=1&chdv=1&chvs=maximized&chdeh=0&chfdeh=0&chdet=1318779590687&chddm=328831&chls=IntervalBasedLine&q=NYSE:BAL&ntsp=0

    Vous pouvez voir aussi l'évolution des prix du coton sur Index Mundi:
    http://www.indexmundi.com/commodities/?commodity=cotton&months=60

    3) Je n'ai pas d'informations détaillées concernant les ententes que FTP a avec ses acheteurs pour la DP de Thurso. Qu'arrive-t-il si le prix tombe sous les 1200$/tonne. Y'a-t-il des clauses de sorties possibles pour les 2 manufacturiers de rayonne avec qui l'entreprise fait affaire? Tout ce que je sais c'est que ces ententes sont de 5 années à un prix variant entre 1200$ et 1600$/tonne de DP et que cela occupera 42% de la production de FTP. TD semble émettre des doutes quant à la capacité de FTP de faire respecter ces ententes en cas de baisse des prix.

    4) Il semble y avoir une dépendance sur seulement quelques acheteurs pour les contrats de distribution de Thurso alors la prudence s'impose...
  • octobre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    TD, ce n'est qu'un analyste parmi d'autres...

    En fait, c'est 78 % de la production qui est vendu aux Chinois :

    Fortress Paper Ltd. ("Fortress Paper" or the 
    "Company") (TSX:FTP) is pleased to announce that it has, through a wholly-owned subsidiary, entered 
    into dissolving pulp supply agreements with two producers of viscose fibre (rayon) products located in 
    China, for the delivery of an aggregate of approximately 84,000 air dried metric tonnes ("ADMT") of 
    dissolving pulp per annum at a purchase price based on prevailing market prices in China, subject to a 
    minimum price of US$1,200 per ADMT and a maximum price of US$1,600 per ADMT. The pulp supply 
    agreements are each for a term of five years, with Fortress commencing the supply of dissolving pulp in 
    the third quarter of 2011. 

    et

    Fortress Paper, through a wholly-owned subsidiary, entered into a dissolving pulp supply agreement with 
    an additional producer of viscose fibre (rayon) products located in China, for the delivery of 
    approximately 72,000 ADMT of dissolving pulp per annum at a purchase price based on a formula that 
    factors in the prevailing market price of viscose staple fibre in China, subject to minimum pricing terms 
    and no maximum purchase price. The pulp supply agreement is for a term of ten years, with Fortress 
    commencing the supply of dissolving pulp in the third quarter of 2011.




  • le 84 000 tonnes semble solide mais l'autre de 72 000 tonnes va fluctuer pas mal et on ne connait pas le prix plancher. J'ose espérer que le prix plancher sera de 900$ par tonne mais c'est de la spéculation, je n'ai pas ces informations...

    Effectivement, TD est un analyste parmi tant d'autre mais encore... mais si on est pas en mesure d'en déconstruire les propos, les risques sont élevés qu'il y ait un peu de vrai là dedans non?
  • Merci pour vos commentaires sur le sujet.  Plus on a d'information, plus on prend les meilleures décisions.  Je crois qu'il y a des risques dans tous les placements que nous faisons car on ne contrôle pas le "macro".  Ce que je sais est que Fortress Paper en bas de $30 était fortement sous-évalué par rapport à ses perspectives et le management en place.  Maintenant à $41 avec un gain de quasiment 70% depuis le creux de $24, il faut être prudent et je suis d'accord avec polangevin qu'il ne faut pas se fermer les yeux sur les risques des prix du marché du cotton et de la DP.  Ce sera un dossier à suivre de proche et je crois qu'il faut faire confiance au management en place pour créer de la valeur aux actionnaires.  M. Wasilenkoff a tout intérêt à créer de la valeur car il en sera fortement récompensé et nous devons nour fier à son parcours d'entrepreneur.  Si le cours monte à $70 au milieu 2012 comme je pense, il faudra encore plus prendre en considération les interrogations de polangevin sur les capacité de production mondiale.

     

  • octobre 2011 modifié Vote Up0Vote Down
    C'est sûr qu'il faut suivre de près ce qui se passe dans le marché de la DP mais il faut aussi remettre ça en perspective. C'est facile pour une entreprise d'annoncer un projet, c'est une autre paire de manches de le réaliser. Les chiffres de la TD pour la production de DP en 2012 et 2013 sont aussi de la pure spéculation car on a aucune idée si les projets prévus vont véritablement se réaliser.

    Je crois aussi qu'il faut avoir une vision plus large des choses. Wasilenkoff est un investisseur contrarian avec un historique de succès spectaculaire. Il va probablement se servir des énormes cash flow de Thurso, Dresden et Landqart pour faire d'autres investissements contrarian qui pourraient être très payants. Mon horizon avec FTP est de plusieurs années. Je n'irai sûrement pas le vendre simplement parce qu'il est un peu sur-évalué dans six mois... 


  • Phil, qu'est-ce qui te laisse vraiment croire que Wasilenkoff est aussi exceptionnel qu'il le laisse paraître? Ne sera-t-il pas payé 13M$ en bonis alors qu'on a même pas encore vu l'argent généré par la conversion?

    Les meilleurs CEO ne passent pas leur temps à promouvoir leur entreprise, ils se limitent à travailler sur ses opérations et les résultats parlent d'eux même (ex: Desgroseillers)... Enfin, je suis conscient qu'il y a des probabilités que le CEO fasse des sorties publiques parce qu'ils vont prochainement émettre du capital-actions mais la dernière fois que j'ai vu un CEO promouvoir autant son entreprise c'était Cash Store Financial et je dois te dire franchement que je suis bien content de ne pas y avoir investit malgré une évaluation favorable.

    Le plan est intéressant mais j'ai toujours des doutes dans ma tête quant au CEO. J'aimerais bien que tu m'aides à voir ce que toi tu vois dans Wasilenkoff que je ne vois pas...
  • Voici ce que j'écrivais en janvier 2010 sur mon blogue (donc, avant l'annonce de Thurso) :
  • Je suis dans FTP depuis 2ans maintenant et j'adore le style de Chad meme si j'ai pas trop aimé le gros boni.
    J'en ai acheté a 11, 42, et 27$
  • octobre 2011 modifié Vote Up0Vote Down

    @ polangevin

    L'histoire du bonus m'a aussi laissé perplexe. Ce qu'il faut comprendre de Wasilenkoff, c'est que ce qu'il aime dans la vie c'est de faire des deals payants. Clairement, il aime l'argent. Ce n'est pas un défaut en ce qui me concerne mais quand vient le temps de négocier un salaire avec un gars comme ça il faut s'attendre à payer un peu plus que ce qu'on devrait s'attendre de payer.

    J'aurais aimé que le type adore tellement son travail et que ca ne le dérange de travailler pour des peanuts, mais ce n'est pas le cas. Faut-il lui en vouloir, je crois pas. En autant qu'il livre la marchandise, je n'ai pas de problème avec son salaire.

    De l'autre côté, en tant que plus gros actionnaire de la cie, il a beaucoup plus a perdre que nous si ca ne fonctionne pas.

    La comparaison avec Desgroseillers est boiteuse. Desgroseillers travaille dans la meme business (meuble) depuis 30 ans peut être, et est un expert en gestion du capital. Il a développer une entreprise très efficace.

    Je ne crois pas non plus qu'on peut dire que Wasilenkoff est un Buffett junior. En gros, le modèle de Buffett est basé sur l'assurance groupé a une brochette d'entreprise de qualité qu'il conserve indéfiniment ou presque. 

    Wasilenkoff est un "deal maker". Il l'a déjà mentionné, s'il a un bon prix tout pourrait être à vendre. Faut pas investir dans FTP parcequ'on crois au potentiel de la fibre dissolvante, car dans 2 ans cette division pourrait ne plus faire parti de FTP. Faut investir dans FTP si on crois qu'on a un dirigeant qui va fait les meilleurs deals (vente et achat) possible pour les actionnaires de FTP (ce qui inclus lui-même).

    De toute façon, moi tant que l'action continue à monter de 1$ ou 2$ par jour, j'en ai pas de problème.  ;-)

  • Eddy, quand je parle d'un Buffett junior, je parle de l'attitude du gars qui, à sa jeunesse déjà cherchait des moyens pour faire de l'argent...

    Je comprends ton raisonnement pour le 13M$ mais franchement, le conseil d'administration aurait pu attendre de voir les résultats sur le papier avant d'y aller d'aussi gros bonis.
  • Un lien vers 3 petits videos avec Chad Wasilenkoff:

    http://www.stockhouse.com/Bullboards/MessageDetail.aspx?p=0&m=30296775&l=0&r=0&s=FTP&t=LIST

    Remarquez son sourire à la fin du 2e vidéo...

  • As part of their coverage on Small Business Week, The Globe and Mail launched a three-part video series entitled Talking To Entrepreneurs focused on Fortress Paper Ltd.
    In the series the Globe and Mail’s Small Business Editor Katherine Scarrow sits down with Fortress Paper CEO Chad Wasilenkoff to discuss various aspects of his company.
    Speaking about his nature as a self-proclaimed “contrarian investor,” Wasilenkoff presents a snapshot of
    Fortress Paper’s inception in a time of unprecedented decline in the forestry sector.
    “In troubling times like that, there’s always going to be some interesting mill, some interesting product, and somebody has to have something unique, so you just have to pick out those hidden gems,” he says in the interview.
    Watch the entire Part 1 video HERE.
    Part 2 : Printing and protecting money big business for Fortress Paper.  Watch the Part 2 video HERE.
    Part 3: Entrepreneurial paper chief explains contrarian investing strategy.  Watch the Part 3 video HERE.
     
  • Heu! c'est pas un lien vers ces trois  videos là que j'ai mis juste en haut de ton message ???
  • Il semble bien que les moyens de pression sur les chantiers de construction ont un impact sur le titre de FTP.  Espérons que ça ne retardera pas trop la date de mise en production du 7 novembre.  Je ne vois rien de changé dans les fondamentaux.  Peut-être la dernière occasion d'achat à ce coût.

     


    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2011/10/21/003-chantiers-construction-debrayage.shtml

  • Dure journée... Bon, ça pourrait être pire, on pourrait être actionnaire de Netflix.... :-S

    Le plus ridicule, c'est que le fond de la FTQ à peut-être encore des actions de FTP provenant de sa conversion de débentures de l'an passé.
  • Le pire c'est que ça change rien pour le long terme. J'ai augmenté ma position à 39
  • Management has guided to a relatively fast ramp-up to full capacity at Thurso. Based on our discussions,
    management has suggested that the projected build to full capacity should take three to four months,
    characterized by a fairly steep start-up curve (85%+ operating rate by the third month). Excluding any benefit
    realized from the cogeneration plant, management had initially targeted delivered cash costs of approximately
    US$675 per tonne. In light of the stronger Canadian dollar and input cost pressure, we assume a precogeneration cash cost of about US$725 per tonne at full capacity. Of this amount, approximately one-third
    are fixed costs (i.e., this portion is subject to higher per-unit figures at lower operating rates). Accordingly, we
    expect that Thurso’s DP delivered cash costs will start at US$975 per tonne, dropping gradually to US$725 per
    tonne as the mill reaches full capacity. Incremental cost savings tied to the cogeneration plant are ~US$100
    per tonne starting in 2013. (source: TD Securities, 24 oct 2011)
  • C'est vous qui me l'avez fait connaître alors je vous le dois bien...!
  • J'avais figuré des fixes costs à 15% dans mes estimés. J'avais oublié le 'ramp up'.
  • Dans le Globe and Mail:: 

    The company, Fortress Paper Inc., has only a few weeks in which to convert the mill, and the strike has blown a big hole in that tight schedule.

    Mr. Wasilenkoff figures the lost time adds up to between $500,000 and $600,000 per day in foregone profits, based on today’s commodity prices.

    http://m.theglobeandmail.com/news/politics/wildcat-construction-strikes-in-quebec-continue-for-second-day/article2213729/?service=mobile

     

    Interessant car à 500 000 à 600 000$ par jour, je suppose que ca va travailler 7 jours semaines, je sais pas combien de temps par années l'usine sera en maintenance, disont 1 mois au pif?, ca fait entre 167 et 200 millions par année au prix actuel du marché.

  • Bon, tout le monde est de retour au travail. Si la FTQ peut se tenir tranquille pour les deux prochaines semaines, on devrait être correct !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.