Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Sears Holdings - SHLD

2456711

Réponses

  • Martin, ton avis en vaut bien un autre, et à tout le moins il peut t'aider à rassembler un peu tes idées! Et dans l'idéal on en profitera aussi!


    Sergio, merci pour ces explications! Concernant SHO, je n'ai pas vraiment compris l'intérêt pour Sears Holding de se débarrasser de ce business et de lui vendre des trucs au cost aujourd'hui. Est-ce que la quantité d'argent que ça a libéré pour eux valait vraiment plus cher que de conserver cette business, possiblement bien meilleur que le reste de l'entreprise?
  • mai 2013 modifié Vote Up1Vote Down

    Je pense que ce business est libre de poursuivre sa croissance et de se développer bien plus vite qu'avec la holding. Les actionnaires sont toujours les mêmes, donc, au pire ça change rien, au mieux, ça croit plus vite.

    Martin, pour moi, le PE doit être calculé de manière normalisée par rapport à ce qu'il serait sans croissance : là, on est plus près de 11 que de 20, mais ce n'est que mon avis perso. la suggestion était simplement dans le sens où ça vaut parfois le coup de regarder des choses simples et compréhensibles par tous, pour pouvoir faire du rendement astronomique sans prendre aucun risque de se brûler (plus de fois 3 en moins d'un an, qui dit mieux ?!). Evidemment, Berkowitz peut pas acheter du SHOS en quantité importante : il a beaucoup trop de sous. Mais toi, tu peux (ou pouvais, peu importe) ! N'oublie pas de profiter de ta "petite taille" avant de gérer comme un mastodonte ! Et je suis 100% sûr que si tu avais pris un rapport de SHOS (tu peux le faire pour le fun), tu aurais tout compris : c'est ça la magie de l'investissement, on peut s'arrêter à ce qu'on comprend, même si c'est pas grand chose. Perso, je ne comprends pas plus de 80% des business que je regarde, et alors ?

    A vrai dire, si j'étais un génie, je ne ferais pas de l'investissement et je changerais de voie : mais je connais mes limites :-). C'est pour ça que je me suis arrêté à une activité où il suffit de savoir lire, additionner, soustraire, parfois multiplier et diviser, et le plus souvent ne rien faire... On peut difficilement faire plus simple non ?

  • mai 2013 modifié Vote Up0Vote Down
    Bon commentaire Sergio. Je n'aime pas les affaires compliquées et je n'aime pas être obligé de calculer pour voir qu'une cie est un bon investissement. Cela ne m'a pas empêcher de faire des rendements satisfaisants. Un détaillant pour moi c'est facile à comprendre alors j'ai tendance à les privilégier, c'est mon cercle de compétence (ou plutôt de compréhension).

    Et ce que j'aime dans les détaillant c'est que tu peux les cloner facilement en ouvrant des points de ventes.
  • Je pense que c'est une très bonne analyse. C'est vrai qu'on est passé du deep value au GARP, mais comme disait Lynch : "Je veux bien avoir un business avec un PE de 20 s'il croît à 25% par an".
    Ou comme disait Buffett : "Growth and value investing are joined at the hip".
  • J'aurais tellement aimé être au courant de ce spinoff avant. Sur ma watchlist pour l'instant.
  • J'ai pris la liberté de faire connaitre le forum ainsi que Sergio à Bernard ;)
  • J'ai pris la liberté de faire connaitre le forum ainsi que Sergio à Bernard ;)
    haha, ceci explique cela!
  • Nous venons de perdre notre virginité. :-))
  • Ah ok, ce n'est pas par ta faute qu'il a parlé de Sears, c'est après que tu as pointé vers le forum.
  • Ah ok, ce n'est pas par ta faute qu'il a parlé de Sears, c'est après que tu as pointé vers le forum.
    Oui! Oui!

  • Deux opportunités de revalorisation de l'immobilier que je trouve intéressante du côté de Sears:


    Dans le premier cas, l'idée est d'utiliser ces grands magasins de type entrpôt pour les convertir en "data centers". Je crois que ça peut bien se prêter à quelques endroits, et pourquoi rebâtir depuis zéro quand des locaux immenses sont déjà disponibles?

    Dans le deuxième cas, j'aime encore mieux le concept, j'espère que Lampert va être plus agressif de ce côté. Il s'agit d'utiliser notamment les grands magasins et les grands terrains qu'ils possèdent, incluant des espaces de stationnement gigantesques, pour y faire du développement immobilier à beaucoup plus haute densité, avec de la mixité. Ça permet de beaucoup mieux utiliser le territoire et de revaloriser parfois un magasin au coeur d'un nouveau développement, comme c'est le projet à Vancouver : http://www.burnabynewsleader.com/news/209521191.html.

    Je ne sais pas si ça procurera un bon retour sur investissement pour Sears, si ça lèvera, mais d'un point de vue personnel, je suis grandement en faveur de ce genre de développement pour densifier les villes, mettre fin à l'étalement urbain, repenser la ville et la banlieue pour en faire de véritables milieus de vie à échelle plus humaine. 

    Je continue à suivre le dossier, qui a à tout le moins l'intérêt d'être une belle fenêtre sur les transformations que l'on vit en ce 21e siècle en Amérique du Nord!
  • Pour les intéressés, Sears Hometown and Outlet chute de 10% suite à l'annonce des ses résultats.
  • Bonjour,
    Ca continue pour SHOS et Orchard supply aussi a bien chute hier...


  • UN article intéressant sur l'attitude de Lampert dans la vente au détail et la compétition "malsaine" qu'il introduit entre les départements :


    Sears ne redeviendra jamais un glorieux détaillant, même s'il y a de la valeur dans la compagnie.
  • juillet 2013 modifié Vote Up0Vote Down
    Et Krugman qui en rajoute suite à l'article de BusinessWeek:

    http://krugman.blogs.nytimes.com/2013/07/16/john-galt-and-the-theory-of-the-firm/
  • Je suis entré dans un "Sears meubles et décor" l'autre jour. Pas grand monde là-dedans.
  • Beaucoup de mouvement dernièrement...d'un côté SHOS qui annoncent des résultats en baisse, mais il est difficile de suivre, parce qu'ils réduisent la vente d'appareils électroniques notamment, pour se concentrer sur leur core business, donc la capacité bénéficiaire me semble encore difficile à évaluer, et les ouvertures de magasins se poursuivent. Le titre a mangé la claque, retournant sous les 32$. Il va falloir réévaluer cette boîte.

    Du côté de SHLD, le titre a baissé jusqu'à 39$ suite à des résultats encore décevants, mais le pessimisme est vraiment grand face à ce titre, il y avait beaucoup de short et sans nouvelles, on dirait qu'on assiste à un short squeeze, car en quelques jours on est remonté jusqu'à 53$ aujourd'hui! Ah sacré marché! J'ai pris une micro-position à 41$.
  • septembre 2013 modifié Vote Up0Vote Down
    Wow en effet, seulement 6.5% de float effectif contre 15% de short c'est assez parlant !

    Je voudrais pas être dans les shorts des shorteux en ce moment :p
  • En effet l'analyse de bakerstreet est impressionnante. (Je n'ai lu qu'une vingtaine de pages pour l'instant)
    Je trouve que la réduction de la surface des magasins Sears est un excellent point.
    Leur analyse montre que ça libère de la surface pour louer à d'autres enseignes, ça recentre la ligne de produit du Sears sur ce qui marche le mieux et réduit la taille des stocks.

  • Wow en effet, seulement 6.5% de float effectif contre 15% de short c'est assez parlant !

    Je voudrais pas être dans les shorts des shorteux en ce moment :p
    Ce ne sont clairement pas des investisseurs value qui shortent...s'il y a une chose ici, c'est bien la marge de sécurité due aux actifs, qui offrent une grande protection à la baisse. L'inconn, à mon avis c'est l'upside, mais shorter un titre avec une bonne sécurité vers le bas, un essimisme à son maximum et un float très réduit, c'est effectivement dangereux!
  • Est-ce que Sears Canada va finalement réaliser sa liquidation avant Sears? Ils tentent à tout le moins de monétiser les actifs assez rapidement. Le marché apprécie semble-t-il, le titre est passé de 9 à 16$ récemment.

    http://www.newswire.ca/en/story/1250327/sears-canada-announces-transactions-on-five-stores-for-400-million

    http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/sears-canada-sells-stake-in-8-properties-for-315-million/article15372709/
  • On parle d'un très petit nombre de propriétés... Tu m'étonnes que le marché apprécie : en 3 années, SCC a vendu plus que sa market cap en baux, alors qu'on parle d'un tout petit nombre de propriétés
  • Oui je sais qu'on parle d'un très petit nombre de propriétés, toutefois il y a quelques fleurons dans celles-là..il faut faire attention d'extrapoler sur la valeur totale. Il reste que pour réussir une liquidation, je crois que Sears devra éventuellement vendre en bloc un plus grand nombre de propriétés, et peut-être que ce sera plus facile à réaliser au Canada finalement, où certains détaillants américains ne sont pas encore présents sur le marché.
  • Je précise n'ai rien extrapolé du tout : je n'ai parlé qu'au passé ;-)

    L'extrapolation ? laissons-là aux devins !

  • Je sais bien Sergio, je faisais un commentaire général.

    reste que de voir le potentiel de Sears Canada, ça continue à être intriguant du côté US.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.