Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Sears Holdings - SHLD

1246711

Réponses

  • Ok, je comprends. 

    Ce que j'aime dans la détention de SHOS et SHLD en parallèle, c'est que je vois une synergie intéressante en ce sens qu'à chaque fois que Sears ferme des magasins non-rentables de trop grandes surfaces, SHOS, peut aller capter une partie des ventes en devenant le point de chute régional pour tout KCD, avec une structure beaucoup plus asset-light, c'est donc gagnant-gagnant.
  • Tout à fait vrai, mais il y a plus encore : Shop Your Way bénéficie aussi des ventes de SHOS sans avoir les murs à se coltiner. Je dirais donc que c'est gagnant-gagnant-gagnant !
  • A priori, d'horribles résultats pour SHOS:


    Ils blâment évidemment la température...
  • Vous trouvez pas que la température a le dos large de c'temps là, là là?
  • Pour ceux qui suivent ce dossier, du côté de Land's End, les résultats sont bons: http://www.marketwatch.com/story/lands-end-profit-boosted-by-higher-sales-margins-2014-06-12?reflink=MW_news_stmp

    Petite info intéressante, à ma grande surprise, les ventes comparables pour les magasins situés dans des Sears ont augmenté de 3,4%!
  • Vous m'avez eux à l'usure, j'ai pris une petite position hier.
  • Pour LE, je suis tout sauf surpris car la croissance bottom line étant très prévisible (allez, un peu à l'upside quand même, je ne pensais pas voir autant de croissance dès le T1). C'est en tout cas ce que nous avions osé modéliser dans notre analyse (une croissance conservatrice nous donnait un upside de +50% au cours de 30 $). Ce biz est pour moi supérieur en termes de qualité à ses comparables et devrait coter avec un premium sur son secteur à mon sens. Ce n'est pas le cas.

    Pour SHLD et les ventes comparables d'objets LE, je ne suis pas surpris non plus : en Floride, j'ai vu des magasins magnifiques où on était très serré... Le fait que LE ait rationalisé son empreinte retail au moment du spin-off l'a laissé avec les meilleurs emplacements. Du coup, cela laisse aussi l'opportunité à SHLD d'améliorer la disposition de ses marchandises sur le chemin de LE - si c'est bien fait, cela peut être très positif. En plus, SHLD va évidemment percevoir des baux et des royalties sur SYW grâce à LE. Plus ils vendent, mieux c'est. Cela peut même attirer d'autres marques qui voudraient profiter de la "magnifique" distribution Sears dans ses ruines et sa plateforme, paraît-il, obsolète :-).
  • juin 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    C'est gentil Serge de nous avoir permis de lire cet aparté. Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu sembles "amoureux" de SHLD. Toute une déclaration d'amour que ce texte. ;-)

    Tout en étant pas mal moins amoureux que toi, j'en arrive à une valeur éventuelle de 10 à 20B$. La valeur finale étant dépendante des pertes qui continuerons de s'accumuler aux cours des prochaines années et du nombres d'années nécessaires à réaliser la pleine valeur de SHLD.

    Je suis pas mal sceptique quand à la valeur de SYW. Mais bon, ton scénario laisse une grande marge quand à l'évaluation. Même chose pour les marques de commerce de KCD. Est-ce qu'un consommateur va faire un détour pour acheter la marque Kenmore? J'en suis pas convaincu, mais bon reste que ça vaut quand même quelques chose.

    Quand à l'immobilier, il y a beaucoup d'immeubles qui ne valent pratiquement rien. Ça doit ressembler à la règle du 80/20, soit 80% de la valeur se retrouve dans 20% des immeubles. Reste que ces immeubles sont occupé par Sears. Le jour où ils délestent la vente au détail, ils ont intérêt à vendre où à réutiliser les immeubles rapidement car les pertes dû à un paquet d'immeubles vident seront énormes.

    Bref, j'en arrive à la même conclusion que toi quand au risque de pertes qui semble très limité. Je demeure par contre sceptique quand au gain potentiel et au coût d'opportunité dû à la durée de la réalisation du plan de Lampert.

    En ce qui concerne SHOS, où as tu vu que Lampert avait 50% des actions et que maintenant il en aurait 70%?

  • Pat, tu as acheté SHLD ou SHOS?
  • juin 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Ce que j'ai regardé pour SHOS, c'est qu'il en a eu environ 65% en sortie de spin-off avec les droits et qu'il a racheté. S'il y a eu des ventes entre temps, ça m'a échappé.

    Pour l'aparté, c'est juste un résumé de ma thèse sur le Club, qui est un peu plus complexe. 
    Il manque par exemple le scénario de liquidation où j'arrive à une valeur autour de 86 $ par action avant spin-off de LE. Je ne pense pas être particulièrement amoureux : je suis le dossier depuis 2005 et je suis rentré uniquement dans les 40 $ pré-spin de SHOS. Si j'avais été amoureux, je serais rentré avant. Au cours actuel, je suis clairement amoureux en revanche, je te l'accorde volontiers. 

    Je suis aussi très amoureux d'un SHLD français avec une thèse très similaire et qui avait 50% de FCF yield au moment de mon achat. Mais là, on pourra pas partager publiquement de si tôt parce que la liquidité est vraiment réduite.
  • juin 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Quelques points additionnels concernant SHLD.

    Je croyais, à tort, que Berkowitz avait une position statique depuis 2007 et je le voyais comme étant "pogné" avec sa position. Or, il achète des actions et augmente sa position depuis 2007. Il en a racheté pas mal au premier trimestre 2014 (plus de 3M de +). Ce ne serait pas surprenant qu'il en achète présentement.

    Le prochain coup d'éclat pourrait déclencher un "short squeeze", plus de 60% du float étant shorté présentement. Comme Sergio le mentionnait dans son aparté, Lampert est perçu présentement comme un imbécile. Or il est loin de l'être et n'apprécie surement pas cette image. Etre à sa place, je voudrais rétablir les faits et prouver à tous qu'ils ont tort. Et ceux qui pense le plus qu'il est dans l'erreur, ce sont les shorts...

    Depuis le début 2014, Lampert a vendu pour plus de 200M$ d'actions d'AutoNation, et je n'ai pas vu d'achat qui semble avoir été fait avec cet argent. Il peut faire n'importe quoi avec son argent. Par contre, s'il veut augmenter encore sa position dans SHLD, il y a de la poudre dans le canon.

    J'ai pris une moyenne position (<39$) dans SHLD ce matin.

  • Lampert a racheté personnellement un peu d'actions de SHOS récemment. Mais effectivement, il réduit principalement sa participation dans Autonation et Gap pour son fond depuis plusieurs trimestres. 

  • J'ai essayé SYW et j'ai détesté l'interface et les prix sont pas très bons. Trop de choses et options mélangées et tu n'as pas tous les produits. Je n'ai donc pas donné de valeur à SYW. SHOS semble avoir de la difficulté à faire sa place et dépendre en partie des commandes sears et SYW qui sont de flop pour moi alors je donne pas une grosse valeur à ça non plus. J'arrive donc à une évaluation semblable à celle de @eddyc

    J'ai mis 5% du portefeuille et je vais augmenter sur décote
  • Même chose pour moi. Je me suis inscrit sur Shop your way et dès que je commence à chercher pour un item je me retrouve à plutôt quitter le site pour aller voir sur Amazon. Peut être que c'est seulement que je n'y suis pas habitué mais j'ai de la difficulté à comprendre le concept.
  • Je trouve pour ma part le concept très bien, mais la plateforme perfectible. On verra ce que cela va donner dans le temps.
  • août 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Pour ceux qui l'on manque, il y a une tres bonne discussion sur Sears par nos amis de l'Investisseur Francais ici:

    http://club.berichcorp.com/wp-content/uploads/2014/05/Aparté-de-lIF-Juin-2014.pdf
  • Les résultats du trimestre: http://searsholdings.mediaroom.com/index.php?s=16310&item=137306




    Rapidement, encore des pertes, ventes comparables en hausse chez Sears, pas chez Kmart, réduction de l'inventaire et de la dette, et toujours pas de nouveaux du côté de Sears Canada ou Sears Auto. Les ventes en lignes et via Shopyourway continue à augmenter, mais ils continuent à gaspiller beaucoup d'argent en faisant de la promo standard en parallèle. Les frais d'administration augmentent encore et la marge brute diminue, mais les frais de location diminuent bien avec la réduction du nombre de magasin. Bref, un mélange de positif et négatif à mon avis, mais j'aimerais qu'ils accélèrent un peu le rythme ou limitent le cashburn. Pas sorti du bois à mon avis. 
  • @Sergio et aux autres aussi.

    J'aime bien toute la thèse sur Sears, mais je continue à douter de Shop your way. Je comprends l'idée, elle me semble même assez bonne pour tenter de retourner le détaillant plutôt que de ne miser que sur une lente liquidation. Mais je trouve qu'on ne peut pas tout à fait séparer Shop your way de la qualité des détaillants que sont Sears et Kmart pour le moment. Le modèle dépend de la grande clientèle qui consomme encore chez ces commerçants, mais en persistant à ne mettre que le minimum dans Sears et Kmart, Lampert les a pas mal laissé décrépir et ça finit par se faire sentir partout. Ça diminue la valeur de KCD, ça diminue l'impact que Shop your way peut avoir, ça diminue la marque Sears, donc par ricochet SHOS, Sears Auto, Sears Canada, Home Services, etc. 

    J'ai l'impression que les 35-40 milliards de revenus de Sears viennent tout de même d'une clientèle soit assez pauvre, soit assez âgée, les générations précédentes à la nôtre. Et ces gens vont dans les magasins physiques, et là, comme dans tous les détaillants du monde, on insiste pour leur vendre une carte de fidélité, la carte de crédit maison, la carte de points, la carte-rabais, etc. Pour eux, c'est du pareil au même, ils finissent par dire oui. C'est ça Shop your way pour moi, plusieurs personnes, d'une génération pas trop techno, qui a dit oui une fois à s'abonner, qui est donc membre, mais pas nécessairement actif sur la portion réseau social de l'affaire, pas nécessairement à la chasse extrême au point. Je serai curieux de voir combien de clients sont actifs? Évidemment, ce n'est pas vrai pour tous, et il y a des ventes multi-channels qui sont intéressantes, mais je doute que Shop your way soit aussi fort qu'on tente de nous le faire croire. 

    Et pour attirer une nouvelle clientèle, il faut encore possiblement passer par des magasins physiques attractifs, ou à tout le moins une image de marque forte, ce dont je doute. L'image de marque Sears est terni, et ça se ressent, les marges ne s'améliorent pas, la présence physique diminue, mais est-ce que ce sera suffisamment compensé en ligne. J'aurais aimé que les marques fortes de Sears soient disponibles chez plus de commerçant pour que KCD conserve un pouvoir attractif, pour que le service à la clientèle demeure une référence, etc.

    Lampert a mis vraiment beaucoup d'argent pour transformer en quelque chose de plus moderne, mais ça m'apparaît un peu normal de suivre la tendance technologique aujourd'hui. Ne pas le faire aurait été du suicide, mais le faire en fait-il vraiment un leader, ou c'est plutôt juste se garder à niveau, avec une marque en déclin de surcroît? Tout l'argent levé dans les 2-3 dernières années payent de la dette, des investissements dans SYW, mais éponge aussi les pertes opérationnelles qui restent présentes. Garder ce cashburn trop longtemps fera qu'ils devront lever des capitaux avec l'immobilier, donc la belle marge de sécurité qu'il procure risque de fondre si le retournement se fait trop lentement. J'ai peur qu'en n'ayant pas entretenu la maison trop fort, on doive la vendre pour payer les factures d'épicerie, et que tout ce que je viens de dire ait entraîné que même l'immobilier (sauf évidemment les meilleurs emplacements) n'a plus une aussi grande valeur que prévu, et qu'on doive le vendre à rabais pour rembourser le cashburn. Bref, un danger de spirale vers le bas, car la holding présente encore des liens très forts entre ses différents morceaux, et ça m'apparait dangereux de les valoriser tous indépendamment. J'aurais bien aimé un peu de diversification dans des business rentables à certains moments pour amener une rentrée d'argent qui aurait permis de financer SYW sans craindre de devoir dilapider une partie de l'immobilier pour le faire.

    Bref, je tente de me faire l'avocat du diable, car je vois encore bien des difficultés pour Lampert.
  • entièrement d'accord avec toi jfmorissette. C'est pas demain que je vois l'écart entre le prix et la valeur se refermer.
  • Exactement le genre de développement que j'aimerais voir Sears poursuivre à plus grande échelle:


    Reconversion d'un Sears Auto en plusieurs commerces via Seritage. À suivre.
  • Très mauvais résultats pour SHOS: http://www.shos.com/Files/SHO_2014_Q2_Earnings_Release.pdf

    SSS en baisse de 6.3%...l'action dégringole encore plus.

    Je me demande si l'enseigne Sears n'est pas trop entachée, et ça commence à nuire à SHOS et aux produits KCD? SHOS se devait être le détaillant léger, avec de petits magasins qui ouvriraient partout pour vendre du KCD, hors les ventes diminuent sans cesse, on compte à peine 23 ouvertures de magasins en 2014.
  • Alors que SHOS a eu des résultats très ordinaires, LE a eu des résultats bien au-delà des attentes, du coup le titre s'est envolé! il faudra réévaluer quand est-ce que ce sera exagéré, et si cette amélioration de performance de Land's End est durable.
  • OK, je ne sais pas trop comment interpréter cela, mais Lampert fait un prêt de 400M$ à Sears...En plus d'être actionnaire principal, il sera aussi un important créancier...


    A priori, un manque de liquidité à court terme, est-ce que le taux de 5% est meilleur que ce qu'ils auraient obtenu sur le marché? 

    Pas de nouvelles des ventes de Sears Canada et Auto, donc ils doivent lever des liquidités autrement..il me semble qu'il faudrait cesser le cash-burn.
    Bref, je trouve la situation particulière, est-ce que des gens plus expérimentés auraient un point de vue sur ce genre de prêt?
  • septembre 2014 modifié Vote Up0Vote Down
    Lampert fait des prêts CT régulièrement à Sears depuis des années. En début d'année, certains paniquaient que Lampert ne prête plus à court terme à Sears et maintenant c'est le contraire...
    Je pense que le prêt revient mois cher à la compagnie dont les credit ratings sont mauvais. Sur du CT, les taux sont souvent démentiels. Ils vont ainsi financer leur BFR pour le T4.

    En plus, à titre d'info, LE vaut déjà quasiment 2 milliards en VE, la moitié du prix de SHLD + LE en début d'année... Autre fait amusant : le marché considéré que LE + Canada + SHOS. Je trouve la situation un peu cocasse.
  • Le marché n'aime pas en tka.
  • Merci Serge.


    Ouin, SHLD largue un autre 6%, à ce rythme, Land'End vaudra bientôt plus que Sears...
    :-?
  • Je commençais à me dire la même chose :-)... Mais bon, et alors ? Le cours bouge beaucoup, la valeur intrinsèque sûrement pas.
  • Je trouve simplement la situation intéressante.

    Reste que la baisse de profitabilité de SHOS récemment me fait inquiéter sur la valeur du nom Sears et de KCD, comme je l'ai mentionné à quelques reprises. Pas certain que la valeur intrinsèque ne s'érode pas légèrement dans le temps.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.