Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Coronavirus

1356789

Réponses

  • Quarantaine mondiale est un peu ce que différents pays tentent de mettre en place finalement.
    Pour ceux qui avaient apprécié cet article, la suite: https://medium.com/@tomaspueyo/coronavirus-the-hammer-and-the-dance-be9337092b56

    Plusieurs réflexions intéressantes sur la suite des choses.
  • Une fois n’est pas coutume de citer Stéphane Laporte dans le forum, son mot est bienvenue https://lp.ca/rHgXAO
  • 22 mar modifié Vote Up-2Vote Down

    Au Canada il se passera la même chose qu'en Europe avec 10 jours de retard

    Le lockdown d'abord fermeture des cafés, restaurants (sauf nourritures à emporter), salles de spectacles , cinéma, les écoles sont fermés. Seules peuvent être ouvert les commerces essentiels pour la population, alimentation, pharmacie, crèches, pompe à essence, banque seulement sur rendez-vous, consultation médicale par téléphone.

    Les seuls déplacements autorisés sont pour le travail, pour s'alimenter, pour aller à une pharmacie. Les gens doivent maintenir une distanciation sociale, 1,5 m) on ne peut se déplacer qu' à deux maximum ou plus si les personnes résident sous le même toit y compris en voiture, l'activité physique à l'extérieur reste autorisée maximum une demi-heure. Les gens ne peuvent plus se rendre dans leur résidence secondaire et s’ils y sont, ils sont priés de rentrer dans leur résidence principale. Les gens qui ne respectent pas ses consignes peuvent avoir des amandes.

    En Italie, le pays le plus touché dans les hôpitaux, pour ceux qui ont besoin d'un respirateur artificiel, il y a un tri entre ceux à qui ont laissent une chance de vivre et ceux qu'on laisse mourir, c'est probablement aussi le cas en Espagne, mais pas reconnu officiellement et l'on vient d'annoncé que ce sera aussi le cas dans les régions les plus touchées de France.

    À partir de lundi en Italie toutes les entreprises non essentielles seront fermées, c.-à-d. celle qui ne fait ni partie du secteur de l'alimentation ni des soins de santé.

    Voilà, ce qui vous attend, insouciant Québécois, j'espère que votre système de santé ressemble plus à celui du nord de l'Europe qu’à celui des  États-Unis.

  • Patrick, la plupart de ces mesures sont déjà en places, plusieurs ont été implantées en même temps qu'en Europe même si nous avions moins de cas. Aujourdhui on vient d'annoncer l'interdiction de tout rassemblement: théoriquement 2 personnes où plus ne vivant pas ensemble qui seraient à moins de 2m de distance. (sauf si c'est dans un commerce essentiel et que ce n'est pas possible de rester à plus de 2m). Nous sommes chanceux d'avoir vu ce qui se passait en Italie et que notre gouvernement provincial ait agit rapidement.
  • https://hbr.org/2020/03/how-chinese-companies-have-responded-to-coronavirus

    le point 4 m'impressionne vraiment 

    4. Reallocate labor flexibly to different activities.

    In hard-hit businesses, such as restaurants, employees were unable to carry on their regular activities. Rather than furloughs or layoffs, some creative Chinese enterprises actively reallocated employees to new and valuable activities, like recovery planning, or even loaned them to other companies.

    For example, in response to a severe decline in revenue, more than 40 restaurants, hotels, and cinema chains optimized their staffing to free up a large share of their workforces. They then shared those employees with Hema, a “new retail” supermarket chain owned by Alibaba, which was in urgent need of labor for delivery services due to the sudden increase in online purchases. O2O players, including Ele, Meituan, and JD’s 7Fresh followed this lead by also borrowing labor from restaurants.

  • Les grands groupes américains se mobilisent

    https://www.marketwatch.com/story/ford-partners-with-ge-3m-to-build-ventilators-covid-19-protective-equipment-2020-03-24?siteid=yhoof2&yptr=yahoo

    Le débat sur le rapatriement des moyens de productions de la Chine vers les USA sera un gros débat après la pandémie


  • Pour le yo yo des marchés.. dès l’ annonce de la découverte d’ un remède où vaccin ( déjà existant mais adapté à ce virus )
     attacher vos tuques.. les marchés seront en feu!!
  • Un article intéressant pour les conséquences à long terme

    En ayant beaucoup mieux géré la pandémie la Chine va accroître son influence géopolitique sur l’Europe au dépend des USA.

    https://www.marketwatch.com/story/china-will-emerge-from-the-coronavirus-crisis-stronger-than-the-us-experts-warn-2020-03-24?itm_source=parsely-api&mod=mw_more_headlines

  • Je surveille ce site depuis un bon moment, il rassemble les données mondiales. Fait par un jeune programmeur de 17 ans aux USA en décembre dernier. On voit +19% de cas pour les USA aujourd'hui et 130 nouveaux morts (+16%). Le site s'updatait chaque minute ou chaque seconde avant, mais maintenant c'est environ 1 fois par jour, donc ce sont peut-être les données d'hier.  
    https://ncov2019.live/

    Également, j'ai vu un article d'il y a 5 jours comme quoi le nombre de morts du Covid en Italie serait sous-estimé. Les maires des villes et les Services funéraires disent qu'il y a parfois 4 fois plus de morts que d'habitude dans les villages les plus touchés, mais ces morts ne sont pas toutes attribuées au Covid. 
    https://globalnews.ca/news/6706748/coronavirus-deaths-italy-bergamo/

    DrWeiss (épidémiologiste) à RDI soulignait (hier je crois) que le % de cas graves et de morts en Italie et Espagne était tellement différent que dans le reste de l'Europe, qu'il suspectait un facteur génétique.

    Je ne sais pas pour l'Espagne, mais l'Italie a la 2e plus vieille population au monde après le Japon, donc ça explique en partie le nombre de morts. 

    Bref, le nb de cas en Italie est potentiellement sous estimé, mais aussi les autres pays ont une longueur d'avance, une génétique différente et une population un peu plus jeune.

    Je ne sais que trop penser des hausses de la bourse aujourd'hui et hier. À cause du plan de soutien américain pour son économie et d'une date de reprise des activités annoncée par Trump. Pourtant à ma connaissance il n'a pas fourni de soins gratuits ou davantage d'assurances pour sa population. Même s'il dit de retourner travailler rendu au 13 avril, si la situation ne le permet pas ça n'arrivera pas. Puis pour le soutien aux entreprises c'est bien, mais on sait tous qu'en temps de dépression économique ni la politique monétaire, ni la politique fiscale ou budgétaire ne sont magiques. Et en terme de politique monétaire les taux sont déjà au plus bas donc pas trop de marge de manoeuvre. 

    On fait face dans plusieurs pays à minimum 1 mois (8%) de perte de salaire pour bien des gens, des changements d'habitudes durables et aussi des modifications aux dépenses des gens pour au moins toute l'année pour rattraper les montants perdus. En plus les américains devront assumer des coûts supplémentaires en frais médicaux.

    Après la machine économique va être longue à repartir, il y aura aussi des fournisseurs et des employés à remplacer. Les secteurs d'activité en demande ne seront pas nécessairement les mêmes qu'avant.

    Est-ce que tout ça était déjà escompté par le marché?  Le nb de morts et le nb d'hospitalisé au peak des courbes, c'est une fonction exponentielle, et l'humain est pas ben bon là dedans (on va le croire juste quand on va le voir?).
  • Pour ceux qui s'intéresse au suivi des données sur le Covid-19, voici les sites de statistiques que je consulte:

    https://www.worldometers.info/coronavirus/

    https://ourworldindata.org/coronavirus

    https://www.ft.com/coronavirus-latest
  • C'est aussi mon avis. Je me demande qui sont les optimistes qui achètent. Nous sommes revenus au niveau de décembre 2018. Qui pense que les perspectives économiques sont aussi bonne présentement qu'au début de 2019?

    Pendant ce temps au Brésil nous avons la preuve que ceux qui n'ont pas à se faire élire peuvent prendre des mesures plus facilement 

    https://www.theguardian.com/world/2020/mar/25/brazil-rio-gangs-coronavirus


  • La directrice d'un hôpital de New York.

    https://www.nytimes.com/video/nyregion/100000007052136/coronavirus-elmhurst-hospital-queens.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur&fbclid=IwAR17nh2pwePfc9hEWBwvb8PIvPnv4vsLPJkIak29itO2R-PnVqvd1Jx8IRo

    Ça ressemble à des vidéos fait par des médecins chinois en janvier. Les marchés semblent préférer croire Trump
  • Les marchés sont toujours pro actifs.. la Chine re démarre lentement et les stimulis des gouvernements apaisent les craintes.. donc.. à suivre...
  • Bon je l'ai fait. J'ai vendu environ 20% de mes titres. Comme je n'ai jamais pu décider quoi vendre les autres fois j'ai vendu un peu de tout en épargnant les cas qui aurait déclencher un gain en capital important.

    En 33 ans d'investissement je crois que c'est seulement la deuxième fois que je réagi à un événement macro. L'autre fois c'est lors du référendum Parizeau. J'avais acheté fortement sur marge des compagnies qui avaient krashées par crainte de la séparation. Ça avait fonctionné mais de très peu.

    En 2000 et 2008 toutes mes actions étaient basées sur des décisions compagnies par compagnies

    Quand j'ai vu le vidéo de l'hôpital de New York ça m'a convaincu que dans 3 mois l'économie ne sera pas reparti et quand ça va repartir les gens vont être tellement endettés et craintifs que les dépenses ne reprendront pas au moment où ils retrouveront leurs emplois.

    J'ai quand même gardé 80% de mes titres. Si je me trompe et que tout repart rapidement je serai quand même en sécurité financière avec ce qui reste. Si j'ai raison et que les marchés replongent j'ai deux options : rachetés des actions ou si c'est vraiment long (plus de 12 mois) je n'aurai pas besoin de vendre plus bas et je vais utiliser cet encaisse pour mes dépenses de 2021. En janvier j'avais déjà vendu pour mes dépenses de 2020.

    Voilà mettre ça par écrit va m'aider à reste le moins émotif possible. Cet approche est très personnelle, chaque cas est différent. Je suis content d'avoir ce groupe de discussion pour pouvoir savoir ce que d'autres pensent et ainsi prendre du recul.
  • Très courageux MarioP! Le plus difficile c'est prendre la décision, ensuite ça s'exécute bien. Moi qui était inquiète d'avoir manqué le creux, tu me rassures. 
  • MarioP a dit :
    C'est aussi mon avis. Je me demande qui sont les optimistes qui achètent. Nous sommes revenus au niveau de décembre 2018. Qui pense que les perspectives économiques sont aussi bonne présentement qu'au début de 2019?
    Penses-tu que le fait que 70% des transactions sur les actions américaines soient faites par des algorithmes a quelque chose à voir avec ça?  J'ai lu ça dans les livres CFA l'an passé, il me semble que c'est 70%.
  • Moi aussi, je m'inquiète d'avoir manqué le creux mais les derniers jours haussiers sur les marchés me semblent irréalistes vu le contexte mondial. Les USA vont surement devenir le prochain épicentre de la pandémie et je ne vois pas comment les activités normales vont reprendre mi-avril quand cela a pris 3 mois à la Chine avec des mesures draconiennes pour redémarrer (à petit pas). J'ai aussi gardé une bonne partie de mes actions et acheté quelques titres dans le creux mais très faiblement, par peur que la chute des marchés se poursuive. Et maintenant, j'hésite à vendre mes récents achats car je ne crois pas que cela soit possible que la reprise soit là. En fin de compte, je ne sais pas quoi faire car tout me semble trop incertain mais d'un autre côté, on ne sait jamais quand sera la reprise donc je ne veux pas passer à côté au cas où. Mon avis cependant: j'ai l'impression que plus on s'approchera de la mi-avril et que tout le monde verra (sauf Trump) que la reprise est impossible, le plongeon reprendra. Je ne suis pas devin et j'espère me tromper. On s'en reparle dans quelques semaines....
  • Moi aussi je ne crois pas que ça ait fini de descendre mais je fais quelques petits achats tout de même pour être sur de ne pas complèetement manquer le bateau si jamais je me trompe. J'achète des petites positions dans certaines compagnie qui m'intéressaient déjà. Disney, Microsoft, Berkshire, Banque Nouvelle Écosse... 
  • Floc c’est ce que je pense (le pire à la mi-avril)

    je viens de voir le gouverneur de la Louisianne à RDI. Il dit que la région de la Nouvelle-Orléans est maintenant la région où le nombre d’hospitalisation à la plus forte croissances de cas sur la planète. Le système hospitalier sera bientôt débordé. Il y a un mois c’était le mardi gras où des milliers de personnes étaient réunies. Pas de restrictions il n’y avait pas de virus là-bas.

    Deux semaines plus tard c’était le Spring Break en Floride. Donc dans deux semaines ça devrait être l’éclosion en Floride. Et là aussi le gouverneur dira qu’il est pris au dépourvu par l’augmentation exponentielle des cas.

    Vive Legault et Harruda qui ont eu le courage d’agir avant que les cadavres s’empilent.

  • Sophie a dit :
    MarioP a dit :
    C'est aussi mon avis. Je me demande qui sont les optimistes qui achètent. Nous sommes revenus au niveau de décembre 2018. Qui pense que les perspectives économiques sont aussi bonne présentement qu'au début de 2019?
    Penses-tu que le fait que 70% des transactions sur les actions américaines soient faites par des algorithmes a quelque chose à voir avec ça?  J'ai lu ça dans les livres CFA l'an passé, il me semble que c'est 70%.
    Je ne sais pas. Il est possible que certains programmeurs n’est pas prévus des situations aussi extrème. Mais j’ai tendance à croire que ce sont des gestionnaires qui gèrent l’argent des autres.
  • Coco a dit :
    Moi aussi je ne crois pas que ça ait fini de descendre mais je fais quelques petits achats tout de même pour être sur de ne pas complèetement manquer le bateau si jamais je me trompe. J'achète des petites positions dans certaines compagnie qui m'intéressaient déjà. Disney, Microsoft, Berkshire, Banque Nouvelle Écosse... 
    C'est aussi mon approche. J'ajoute à des positions que j'ai déjà en portefeuille. Donc, des titres que je connais très bien. J'y vais par petite tranche. Je gère ma marge en fonction d'une baisse potentielle de 50% (s&p à 1700).

  • Sophie a dit :
    Très courageux MarioP! Le plus difficile c'est prendre la décision, ensuite ça s'exécute bien. Moi qui était inquiète d'avoir manqué le creux, tu me rassures. 
    Je ne sais pas si tu as raison d’être rassuré. Je ne sais pas comment réagira le marché.

    La seule chose dont je suis à peu près certain c’est que la crise sanitaire aux USA ira en s’empirant parce que le virus est implanté et qu’ils n’ont pas pris de mesure pour restreindre la circulation des gens. La maladie est présente les conséquences sont maintenant inévitables. Et j’ai pris, au début de la crise, la décision de ne pas investir tant que le pire de la crise sanitaire n’est pas passé. Je suis conscient que le marché pourrait atteindre son creux avant mais je ne suis pas capable de prédire le marché.

    Je ne m’inquiète pas de manquer le creux du marché car je sais que je n’achèterai pas dans le creux. J’ai planifié mes transactions pour ne pas être dans le troubles peu importe la direction du marché. Après ces transactions je suis en position de ne pas avoir à vendre des actions avant 2022. 

    Si la bourse ne fait que monter d’ici là je vais avoir perdu du rendement mais ça ne me dérange pas. Mon but n’est pas de faire le maximum de rendement mais de protéger ma sécurité financière.
  • Le problème de la haute volatilité du marché, c'est que tous les scénarios peuvent être possibles. Certains scénarios catastrophiques peuvent être possibles, genre une dépression comme dans les années 30, mais je pense qu'ils sont peu probables. Le problème c'est que si les scénarios catastrophiques se matérialisent, certaines personnes près de la retraite (ou jeunes retraités) pourraient voir leur niveau de vie diminué pour le reste de leur vie.

    Dans le passé, un investisseur pouvait détenir des obligations pratiquement sans risque et obtenir un rendement acceptable, mais cela ne semble plus vraiment possible; quoique Medici utilise les débentures convertibles et ça peut sembler possible pour ceux qui y souhaitent faire les recherches nécessaires. Aujourd'hui, il semble que dans bien des cas, pour obtenir de bons rendements dans bien des cas il faut détenir des actions. Ça marche bien la plupart des années quand le niveau de volatilité et d'incertitude reste tolérable, mais la situation actuelle est vraiment exceptionnelle.


    Dans mon cas, ça m'est égal de voir la valeur de mon portefeuille continuer de diminuer, ça ne va pas avoir d'impact sur ma qualité de vie. J'aime mieux ça que de prendre le risque de rater une hausse que je ne pourrais probablement jamais revoir. Par contre, je comprends très bien la stratégie des investisseurs plus âgés de vouloir rester un peu sur les lignes de côté afin de ne pas prendre la chance de faire des pertes importantes. 

    Si ça continue d'aller mal, les marchés vont possiblement baisser encore plus, mais à quel point peut-on faire des relations de proportions entre l'aggravation de la situation et le niveau auquel les marchés devraient être ? Les meilleurs hedge funds global-macro ou quantitatifs on possiblement de la difficulté à le faire actuellement. 

  • MarioP a dit :

    Sophie a dit :
    Très courageux MarioP! Le plus difficile c'est prendre la décision, ensuite ça s'exécute bien. Moi qui était inquiète d'avoir manqué le creux, tu me rassures. 
    Je ne sais pas si tu as raison d’être rassuré. Je ne sais pas comment réagira le marché.

    La seule chose dont je suis à peu près certain c’est que la crise sanitaire aux USA ira en s’empirant parce que le virus est implanté et qu’ils n’ont pas pris de mesure pour restreindre la circulation des gens. La maladie est présente les conséquences sont maintenant inévitables. Et j’ai pris, au début de la crise, la décision de ne pas investir tant que le pire de la crise sanitaire n’est pas passé. Je suis conscient que le marché pourrait atteindre son creux avant mais je ne suis pas capable de prédire le marché.

    Je ne m’inquiète pas de manquer le creux du marché car je sais que je n’achèterai pas dans le creux. J’ai planifié mes transactions pour ne pas être dans le troubles peu importe la direction du marché. Après ces transactions je suis en position de ne pas avoir à vendre des actions avant 2022. 

    Si la bourse ne fait que monter d’ici là je vais avoir perdu du rendement mais ça ne me dérange pas. Mon but n’est pas de faire le maximum de rendement mais de protéger ma sécurité financière.
    Moi non plus je ne sais pas, je ne disais pas que tu avais raison pour le creux, mais ça me rassure de voir quelqu'un qui a la même opinion que moi : que c'est trop beau pour être vrai.  J'ai lu ce matin que les bourses d'Asie et Europe avaient chuté aujourd'hui, voyant que la situation de l'épidémie aux USA empirait.

    J'admire la stratégie de Coco et de PhilRancourt, mais moi c'est un peu différent car pas de salaire qui entre. J'ai beaucoup de liquidités, dont certaines à investir en bourse, mais aucune idée de quand j'aurai des revenus. Mon capital est limité donc je le déploie avec parcimonie, ce qui fait que je vais peut-être manquer le creux. À date j'ai juste acheté un peu de Berkshire Hattaway à 180$, me disant qu'il avait tellement d'encaisse qu'il allait surement bien déployer ça. Outre ça, j'ai juste fait une transaction de change pour avoir davantage de USD et ajouté un peu de CAD aussi. 

    Je trouve que l'épidémie qui empire aux USA ce n'est pas la même chose que lorsque l'épidémie empire ailleurs. Les inégalités économiques étaient croissantes depuis des années et déjà à un niveau très élevé avant la pandémie. Beaucoup de gens ne se feront pas soigner. Ceux qui le feront seront encore plus endettés. Combien essaieront d'aller travailler quand même quand ils sont malades?  Ça aggrave la pandémie et ça diminue la demande pour toute dépense discrétionnaire pour le reste de l'année, davantage que dans les autres pays.

    Si jamais je manque cette occasion, je me dit qu'il y en aura d'autres et que de toute façon c'est le temps qui nous rend riche. Sur les 40 prochaines années, je devrais faire beaucoup de rendement, peu importe ce qui se passe. Au moins je n'ai rien vendu en panique et fait un petit achat, c'est un bon début. 

    BrunoGenereux a dit :

    Si ça continue d'aller mal, les marchés vont possiblement baisser encore plus, mais à quel point peut-on faire des relations de proportions entre l'aggravation de la situation et le niveau auquel les marchés devraient être ? Les meilleurs hedge funds global-macro ou quantitatifs on possiblement de la difficulté à le faire actuellement. 

    Très vrai. Je n'essaie pas de savoir pour le marché total par contre. Les impacts sont différents pour chaque compagnie. Je regarde pour acheter Disney et avec le nombre d'hotels, resorts, croisières qu'ils ont, l'impact est différent selon la longueur de la pandémie. 

    Il reste que si la moitié de la planète perd 1 ou 2 ou 3 mois de salaire, normalement le revenu disponible pour dépenser baisse, la confiance aussi. Rien ne se perd, rien ne se crée, c'est sûr que dans ce cas-ci les banques centrales créent un peu d'argent pour compenser... à suivre.
  • Ce qui rassure les marchés à court terme, ce sont les liquidités injectés dans le système.  Ça va créer une pression inflationniste qui est bon pour la bourse.

    Ce qui me surprends, c'est de ne pas voir l'or monter dans les 2000$+

    Si les mesures qui sont prises actuellement sont continués pendant plusieurs mois, la bourse va en pâtir.  Mais peut-être qu'à un certain point, on va réduire ces mesures si on voit que des traitements (chloroquine, hydroxychloroquine, etc.) sont efficace.

    Y a beaucoup de peut-être et c'est pas évident de prédire ce qui va se passer.

  • Depuis plus de 40 ans que j’ investi en bourse. J’ ai toujours vu fructifier mes actifs, malgré les récessions, les guerres et le terrorisme ... ce sera encore le cas, je n’ en doute pas du tout..
    rester objectif . Plus de 20,000 morts actuellement et possiblement 2 millions plus tard. C’ est peu
    dans un contexte mondial . J’ ai pris une bonne position dernièrement avec BRK.B, je l’ ai vu planter de 10% en une semaine!! mais c’ est déjà du passé... focuser sur le moyen et long terme. Vous en sortirez gagnant je vous l’ assure. En passant, j’ ai discuter avec un gestionnaire de portefeuilles. Cette correction est positive... l’ avenir en bourse était plus hasardeuse, avant cette crise. Maintenant les marchés vont donner un rendement supérieur d’ au moins 2% sur les anciennes prévisions,  pour les prochaines années..
    faites vos devoirs et prenez les bonnes décisions objectivement, vous en sortirai enrichis...
Cette discussion a été fermée.