Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Berkshire Hathaway

123457

Réponses

  • Est-ce que je vois bien? Se financer à 0%.   
  • c'est ce que je vois aussi, mais c'est offert à escompte donc ca semble être la façon dont ils font un petit rendement à l'échéance.
  • Citation d’un autre fil :

    philrancourt a dit :

    Je trouve que c'est un mythe de dire que la clé en Bourse est d'acheter dans les crises. C'est pas trop différent des gens qui cherchent à acheter au bas absolu d'un titre. Ça peut sembler logique mais c'est difficile à faire en pratique. 

    Pour déployer du capital de façon significative dans une crise, il faut avoir beaucoup de liquidités... Ce qui implique avoir fait du market timing... Ce qui implique avoir eu ces liquidités sur les lignes de côté pendant un certain temps (à moins d'être vraiment chanceux) et avoir manqué une partie de la hausse des cours... 

     

    Déployer du capital dans un moment de crise et réussir à faire de bon rendement entre temps est ce qui rend Buffett si exceptionnel. Les gens étudient comment Buffett choisi ses investissement en bourse mais ce n’est pas la principale raison de son succès. Ce qu’il est le seul à pouvoir faire c’est d’avoir constamment beaucoup d’encaisse sans vendre de titres.

    Apple représente aujourd’hui 28% de son portefeuille et il a acquis ces actions sans rien vendre. Au coût d’achat ça signifie qu’il a ajouter 14% de la valeur de son portefeuille. Habituellement seul les gens au début de leur carrière d’investisseurs peuvent faire ça. C’est une partie de la magie de Buffett. Son succès n’est pas seulement bans la sélection des compagnies car ils a plusieurs compagnies pas terribles dans son portefeuilles et il réussit à avoir de bon rendement malgré elles.

    Il réussi cela grâce à deux sources de capital : le « float » généré par ses compagnies d’assurances et les dividendes de compagnies qu’il a acheté à des prix relativement bas parce qu’elles n’ont pas de croissances. Le meilleur exemple pour moi est Dairy Queen. Sans ces sources de capitaux on ne peut reproduire les rendements de Buffett même si on achète les mêmes compagnies en bourses.

    Les investisseurs assez vieux se rappelleront l’époque des trust autre que les RÉITÉRÉS où des compagnies industrielles allaient en bourse et distribuaient presque tous leurs bénéfices. (Boyd a été le plus grand succès de cette vague). J’y ai vu la possibilité de reproduire ce que fait Buffett en ayant des investissements qui rapportent 8 ou 9% en dividende et accumuler mes cash flow pour réinvestir dans une crise. Ce fut un échec monumental car les compagnies que j’ai acheté était de médiocre qualité et ont toutes finis par baisser leurs distributions avant de retourner au statut de compagnies privées à un prix beaucoup plus bas que celui où je les avaient acheté.
  • J'ai comme l'impression que le téléphone de Buffet va commencer à sonner si la volatilité continue sur les marchés. Je me demande bien qui pourrait l'appeler en premier? 
  • pmp a dit :
    J'ai comme l'impression que le téléphone de Buffet va commencer à sonner si la volatilité continue sur les marchés. Je me demande bien qui pourrait l'appeler en premier? 
    Boeing ?
    Delta?
  • Honnêtement je ne te toucherais pas à Boeing. Une entreprise qui aurait possiblement fait faillite dans un vrai univers capitaliste disons. Ça ressemble tellement à Bombardier, mais avec un poids politique énorme dû à l'importance stratégique pour les Américains, et une composante militaire qui sert justement le politique...
  • Il va probablement y aller avec les secteurs et entreprises qu'il connait bien soit les financières. 
  • Olorrain a dit :
    pmp a dit :
    J'ai comme l'impression que le téléphone de Buffet va commencer à sonner si la volatilité continue sur les marchés. Je me demande bien qui pourrait l'appeler en premier? 
    Boeing ?
    Delta?
    Moi je verrais bien Disney dans le giron de Berkshire. Mais c'est un trop gros morceau.
  • 13 mar modifié Vote Up0Vote Down
    C'est pas compliqué toutes les entreprises sont à rabais le jour que le Covid-19 sera un souvenir ! À moins qu'il préfère racheter du Berkshire.

    Un côté positif c'est que ses successeurs ont ''la chance'' de vivre cette crise de près avec Buffet à leur coté. La prochaine crise ils seront p-t seul et se souviendront de 2020.


  • 13 mar modifié Vote Up0Vote Down
    Buffett viens d’annoncer que tous les événements entourant l’assemblée annuelle de Berkshire sont annulés. La réunion comme se tiendra en ligne. Seuls des employés de Berkshire seront présents dans la salle.

    Dans le même article on lit que BYD, le fabricant d’automobile électrique chinois est maintenant le plus gros fabricant mondial de masque médical un mois après avoir débuté la production. Ils produisent 5M de masques par jour et 300 000 bouteilles de désinfectant 

    https://www.investors.com/news/warren-buffett-shareholder-event-goes-online-byd-making-face-masks/?src=A00220&yptr=yahoo
  • @MarioP

    Lorsque tu mentionnes : «Il réussi cela grâce à deux sources de capital : le « float » généré par ses compagnies d’assurances et les dividendes de compagnies qu’il a acheté à des prix relativement bas parce qu’elles n’ont pas de croissances. Le meilleur exemple pour moi est Dairy Queen. Sans ces sources de capitaux on ne peut reproduire les rendements de Buffett même si on achète les mêmes compagnies en bourses.»

    Je me souviens avoir déjà un document de Barrage Capital datant d'avant la fondation de leur hedge fund dans lequel je crois qu'ils disaient que durant la crise financière, ils vendaient des puts couverts sur certains titres et investissaient les primes obtenues qu'ils appelaient leur «float». Cette stratégie nécessite toutefois d'être sur marge, ou du moins d'avoir un compte sur marge et dès qu'on utilise cette stratégie, si on veut utiliser 100% de notre encaisse pour acheter des actions, on se retrouve avec un levier supérieur à 1 en raison de la marge nécessaire pour les puts couverts. Dans ce cas, pourquoi tout simplement ne pas acheter des actions sur marge.

    Des chercheurs ont découvert que le rendement exceptionnel de l'action de Berkshire s'expliquait par entre autres les placements dans des entreprises de qualité et aussi l'utilisation du levier. Le levier de Berkshire provient de la dette des entreprises ayant des opérations réelles et donc des actifs en garanti qui peuvent verser des dividendes à leur maison-mère (Berkshire) ou encore de la float (comme toute société d'assurance). Le levier de Berkshire est donc plus intéressant que le levier traditionnel que peut obtenir un investisseur avec un compte sur marge, car Berkshire n'a pas à mettre de titres en garantie.

    https://www.tandfonline.com/doi/full/10.2469/faj.v74.n4.3

    https://www.youtube.com/watch?v=JzoTdkfues4

    On peut voir la gestion de portefeuille comme un exercice d'optimisation. Bien que je n'applique pas directement la théorie moderne de portefeuille (TMP) pour la gestion de mon portefeuille, je crois qu'en me basant sur l'idée derrière celle-ci, je peux développer une stratégie semblable à ton idée que tu avais eue d'investir dans les fiducies de revenus. La TMP cherche a composer le portefeuille ayant le meilleur rendement espéré par rapport au risque en prenant en compte que le risque est la volatilité du portefeuille (optimiser le rendement vs risque). Sans calculer d'écarts-types, je pense qu'une stratégie intéressante pour un investisseur qui souhaite utiliser le levier tout en réduisant certains des aspects négatifs (ce qui peut-être comparé à la volatilité désignée dans la TMP), soit variation importante de son avoir net, le manque de liquidités à investir en cas de baisse importante des marchés et la possibilité d'une perte importante de capital permanente serait d'avoir un portefeuille composé à la fois d'actions côtés en bourses et d'immeubles à appartements. Il peut ainsi possiblement obtenir une gestion plus optimal de la gestion de son portefeuille.

    Je crois qu'à long terme le rendement des actions d'entreprises de qualité devrait être supérieur au rendement des immeubles à appartements. J'estime aussi qu'il est possible que je ne sois pas nécessairement en mesure d'identifier toutes ces entreprises. Certains observateurs qui ne sont pas des «perma-bears» on fait des prévisions de rendements relativement mauvais pour les actions pour le futur. D'un côté, je trouve que certaines entreprises avec des modèles d'affaires «asset light» sont susceptibles de procurer des rendements intéressants à long terme (plus de 12%) en raison de leur domination, mais de l'autre côté rien ne peut être certain. Il y aura peut-être une divergence relativement importante entre les rendements de certaines entreprises de grande qualité et d'autres comme ce fut le cas par le passé. J'ignore quel rendement je pourrais obtenir avec un portefeuille sans levier géré activement au cours des 10-15 prochaines années. Si le S&P 500 fait 5-7%, un portefeuille d'entreprises exceptionnelles pourra possiblement faire 9-12%.

    https://www.schwab.com/resource-center/insights/content/why-market-returns-may-be-lower-in-the-future

    https://www.cnbc.com/2019/03/07/this-bull-market-will-not-end-with-a-massive-pullback-grantham-says.html

    J'ai fait des analyses d'immeubles. Je calcule le taux de rendement interne (TRI) en utilisant des estimations de dépenses d'opérations et de réserve pour rénovations conservatrices. J'estime une augmentation de la valeur de l'immeuble égal à l'inflation. Je calcul le TRI sur 10 ans et à la dixième année au lieu prendre en compte une vente (et les impacts fiscaux que cela amène), je prends en compte la différence entre la valeur de l'immeuble et solde de l'hypothèque comme cashflows finaux. Bref, selon mes estimés, certains immeubles peuvent obtenir des TRI de 9-10% (en prenant en compte l'impact de la fiscalité). La majeure partie de ses rendements provient du remboursement du capital de l'hypothèque.

    Bien sûr dans un scénario de hausse des taux d'intérêt réels (réels dans le sens d'après inflation), la valeur des immeubles pourrait chuter (ou stagner sur plusieurs années) et le TRI réellement obtenu serait inférieur à 9-10%.

    Être propriétaire d'immeuble permet à un investisseur de diversifier ses avoirs à l'extérieur des actions côtés en bourse. Cela lui permet d'investir sur marge avec un peu moins d'inquiétude. Ainsi un investisseur qui est plus âgé pourrait possiblement viser un levier de 1,5-1,6 en temps normal et possiblement un peu supérieur si des aubaines approches. Ainsi, l'investisseur peut continuer d'espérer profiter du bon rendement que devraient lui procurer les entreprises exceptionnelles tout en profitant de l'investissement sur marge et en réduisant presque complètement la possibilité d'une perte permanente de capital. Si un jour les actions sont relativement attrayantes, il peut refinancer un immeuble et utiliser le capital pour investir en bourse sans devoir utiliser la marge de son compte sur marge. Si le rendement des actions est décevant (et ce, même pour les entreprises exceptionnelles comme ce fut le cas entre 2001 et 2009), il pourra quand même avoir un rendement total acceptable dans le cas où la valeur de ses immeubles ne diminue pas.

    Bref, c'est une stratégie que je trouve intéressante et que je vais possiblement mettre de l'avant pour mon portefeuille personnel.


  • Selon ce tweet BRK la valeur au livre de BRK serait rendu à 1,1 après ajustement pour la baisse du portefeuille d’actions. Ça fait très longtemps que ça n’a pas été aussi bas. Au même moment les opportunités pour investir 100B $ n’ont jamais ēté aussi bonne.

    https://twitter.com/kylerhasson/status/1241078453794770944


  • Quelque chose qui m’étonne, nous n’avons encore rien vu de public de leur part.
  • Le portefeuille de l'oracle au début de la semaine passée (24 mars)



    Quand on voit les baisses de certains blue chip dans son portefeuille, j'ai bien du mal à croire que l'oracle et ses deux Todd ne font pas d'achats présentement...
  • C'est probablement la composition au 31 décembre.

    Avec la performance sur l'année en cours au 24 mars?
    • Buffett vend du Delta air line et South West. Delta a annoncé qu’elle perdait 60 millions par jour. Attendez-vous à une chute importante lundi.

      https://finance.yahoo.com/news/berkshire-hathaway-cuts-delta-southwest-214051250.html

      Il semble lui en rester beaucoup mais attention les quantités déclarées sont celles qu’il devaient divulguer immédiatement parce qu’il avait plus de 10% des actions. Pour le reste il faudra attendre le 13f du mois d’août pour savoir s’il en a conservé.

      Reste à voir si ça entraînera le reste du marché.


    • Ohh !! Il avait pourtant dit en entrevue (récente) qu'il ne vendrait pas d'actions de compagnies aériennes !!  

  • Ohh !! Il avait pourtant dit en entrevue (récente) qu'il ne vendrait pas d'actions de compagnies aériennes !!

    Tu parles d'un oracle pas fiable....

    Sa consommation de Coke est à la hausse...

    https://markets.businessinsider.com/news/stocks/warren-buffett-joked-drinking-more-coke-fend-off-coronavirus-2020-3-1028996796

     

  • Buffett avait acheté des actions de Delta au début du mois de mars. 

    https://markets.businessinsider.com/news/stocks/warren-buffett-berkshire-hathaway-buy-delta-stock-coronavirus-hits-2020-3-1028959672

    Il avait déjà affirmé qu'il ne souhaitait pas détenir plus de 10% de Delta. Cependant, un jour, il avait acheté d'autres actions de Delta sans se soucier de cela et ça avait fait passer la participation au-dessus de 10%. 

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-03-28/buffett-says-delta-purchases-put-him-above-10-stake-by-accident

    Serait-il possible que dans le cadre des négociations entre Delta et le gouvernement américain pour un possible plan d'aide à l'industrie, si Berkshire avait conservé une participation supérieure à 10%, pour quelconque raison, ça aurait pû être considéré par les autorités comme un seuil qui pourrait indiquer que Berkshire aurait une quelconque influence dans la gestion de l'entreprise et que cela aurait amener certaines complications pour Berkshire (ex. participer aux négociations, devoir répondre à des questions devant le Congrès).

    10% peut sembler un seuil quelque peu symbolique, mais je pense qu'il est possible que Buffett n'apprécie peut-être pas l'effet qu'à sur son image public et sa réputation le fait qu'il a déjà été impliqué dans des plans d'aide dans le passé qui lui ont bénéficié énormément, soit celui de Salomon au début des années 90 et celui des banques en 2008-2009. En détenant des participations inférieures à 10% dans les sociétés aériennes, ça diminue un peu symboliquement son implication dans ces entreprises. 

    Ainsi, il souhaite possiblement diminuer les participations de Berkshire dans les sociétés de ce secteur quelque peu.
  • C’est une bonne possibilité Bruno. Il est aussi possible que le gouvernement est dit à Delta de se faire financer par son plus gros actionnaires et que Buffett ne voulait pas remettre de l’argent dans  cette compagnie alors que ses concurrents seraient financer par le gouvernement.
  • 15 avr modifié Vote Up0Vote Down
    il continue de faire de la promotion pour ses compagnies!


  • Je pensais à son age avancé et son risque avec le Covid. Je me demande comment le cours de l'action va réagir le jour ou, malheureusement, il  décedera vu que c'est encore lui qui semble etre principalement le gestionnaire. J'imagine que ca provequera une baisse momentanné de l'action.

  • Coco a dit :
    Je pensais à son age avancé et son risque avec le Covid. Je me demande comment le cours de l'action va réagir le jour ou, malheureusement, il  décedera vu que c'est encore lui qui semble etre principalement le gestionnaire. J'imagine que ca provequera une baisse momentanné de l'action.

    Peut-être qu’il y aura une contrecoup mais tout le monde s’y attend un jour, ce n’est pas comme s’il avait 35 ans et qu’il décédait accidentellement. 

    Un exemple de cie qui était tout de même fortement influencée par son CEO, c’est Apple. Toutefois 1 mois, 3 mois, 6 mois suivant son décès, le prix de l’action était plus élevé. 

    Une grande partie de Berkshire roule sans lui, à commencer par ses 80 filiales et ensuite toutes les compagnies en portefeuille (BofA, Apple, etc)
    Et pour finir, Warren a souvent dit, le jour de ma mort, achetez en :)
  • Charlie Munger ne répondra pas aux questions à l'assemblée annuelle.
    Greg Abel prendra sa place.

    https://ca.finance.yahoo.com/news/buffett-abel-not-munger-field-141143676.html
  • mistert a dit :
    Charlie Munger ne répondra pas aux questions à l'assemblée annuelle.
    Greg Abel prendra sa place.

    https://ca.finance.yahoo.com/news/buffett-abel-not-munger-field-141143676.html
    Je lis que ça va commencer à 15h. Donc il y aura uniquement pour 30-45 min de questions ?!
    L’assemblée officielle débute à 15:45.
  • Olorrain a dit :
    Je lis que ça va commencer à 15h. Donc il y aura uniquement pour 30-45 min de questions ?!
    L’assemblée officielle débute à 15:45.
    Omaha, NE (BRK.A; BRK.B) – Berkshire Hathaway will hold its 2020 Annual Shareholders Meeting on Saturday May 2, 2020 beginning at 3:45 p.m. central time. As previously announced, we will not be able to allow shareholders to physically attend the meeting. However, the meeting will be streamed live on the Internet by Yahoo with a pre-meeting show beginning at 3:00 p.m. central time and can be accessed at https://finance.yahoo.com/brklivestream.

    Je comprends qu'il y a aura un genre de 'pre-meeting show' de 45 minutes sur le site de Yahoo.
    Je ne pense pas que cela a quelque chose à voir avec la période des questions.
  • Et attention c'est le fuseau horaire Central Time. Une heure plus tard au Québec.
  • C’est ce que je me disais, l’assemblée débute à 15h pour ensuite avoir la « vraie » AGA à 15:45 alors que normalement c’est autour de 9:30 jusqu’à 16h. 
    Oh well, je me connecterai samedi pour voir.
  • Buffet recommande de nouveau d’investir dans un ETF S&P 500. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.