Bienvenue sur le forum !

Si vous souhaitez rejoindre la communauté, cliquez sur l'un de ces boutons !



>> Forum privé (partage d'analyses)





Alimentation Couche-Tard (ATD)

Pas si mauvais que ça comme résultat pour Couche-Tard. Les profits sont en hausse de 10%. À ce rythme, CT pourrait faire 2,20$ par action en 2011.

Le titre est donc aux environs de 13 fois les profits. C'est raisonnable. Aussi, ça fait 10 ans que je suis actionnaire et je n'ai jamais vu un niveau d'endettement aussi bas dans la compagnie. La dette nette est de 0 ! (490 millions de cash et 490 millions de dettes)

C'est sûr qu'il ne faut plus rêver à la forte croissance des années 90 et du début des années 2000. Couche-Tard est plus un bon blue chip qui peut donner du 10 à 15% par année.     
«13456737

Réponses

  • 1087 Réponses trié par Votes Date
  • Un ordre au marché est bien plus simple dans ce contexte il me semble...il ne faut pas s’en faire pour quelques sous. Des lots réguliers passent peut-être plus facilement. En tout cas pas eu de difficulté non plus.

    Bref, Couche-Tard parle d’acheter Carrefour et le Forum de l’Entrepreneur Boursier va privatiser Couche-Tard haha!
  • Mon opinion à ce sujet est d'où provient le produit. Carrefour est en transition vers un approvisionnement local, alors si le produit provient de France je m'explique mal comment la souveraineté alimentaire est risqué. 

    La chine achèterait Loblaw et Metro que le poulet canadien serait quand même mangé au Canada. Ils détiennent pas la production ni les usines de transformations mais seulement la distribution.

    Et dans le scénario que nos denrées serait malgré tout détournées vers la Chine, ils viendraient de signer leur mort au Canada ! Ce serait avoir une vision très court terme. 
  • Plusieurs points que vous amenez sont intéressants.. que ce soit au niveau des possibilités d'acquisition, des achats des fondateurs, des actions multi-votantes qui viennent à échéance, etc. Mais, la vraie question c'est (ou la question qui tue)... indépendamment de tout ça, combient l'entreprise vaut.

    Évidemment, il n'y a jamais de réponse claire nette et précise (le jeu serait bien trop facile dans ce cas là!), de mon côté, j'essaie de m'amuser avec un petit modèle (rien de compliquer, pas des milliers d'input là-dedans), et je dois vous avouer que selon moi, le marché n'a pas été souvent si pessimiste envers cette entreprise. Au prix actuel, on dirait que la marché n'anticipe aucune croissance pour cette entreprise... et pourtant sans démontrer que la croissance du passé peut continuer, la compagnie a démontré son intérêt (en tout cas) à vouloir continuer de faire croître son entreprise (que ce soit de façon organique ou par acquisition)

    À l'heure où à peut prêt tout ce qui a SaaS à quelque part sur une page web ou à peu près tout ce qui a un lien avec un constructeur automobile électrique ont atteint des évaluations (dans une majorité de cas) assez élevés (pour ne pas dire autre chose), Alimentation Couche-Tard est selon moi une très belle opportunité présentement.

    Je serais curieux de vous entendre sur vos estimations de valeur intrinsèque si vous en avez?
  • 1- Les taux sont bas et bien qu'on ne puisse prédire leur évolution à court, moyen ou long terme, la prévision est qu'ils resteront bas pour un petit moment. En tout cas, probablement assez longtemps pour que Couche-Tard puisse digérer l'acquisition. Dans cet environnement, il me semble approprié d'être agressif du côté acquisition. 

    2- Dans le communiqué, il est écrit: "Les termes de l'échange sont toujours en cours de discussions (...) mais la rémunération proposée devrait en grande majorité être en numéraire." Donc pas ou peu de dilution. 

    3- Nonobstant la proposition d'acquisition, Couche-Tard se transige à environ 12.5-13x les FCF-profits des 12 derniers mois, incluant la dette. 

    Comme ffournier a dit, l'équipe de direction n'est pas devenu boiteuse du jour au lendemain. 

    Même si la transaction serait transformationnelle et qu'elle implique plusieurs nouveaux risques (que vous avez bien énumérés), j'avoue avoir un peu de misère à comprendre M.le marché ce matin. 
  • Je suis également surpris de la réaction du marché ce matin.

    Je vois que la transaction apporte de l'incertitude et que le marché déteste l'incertitude, mais je vois également du positif dans la transaction.

    1) Il n'y a jamais eu dans l'histoire un meilleur moment pour s'endetter qu'aujourd'hui.  Avec des taux d'intérêt bas et une inflation prévue qui va surpasser le taux d'intérêt la valeur de l'actif acquit va gagner en valeur.

    2) Le prix payé me semble raisonnable.

    3) Comme mentionné plus tôt, l'équipe de direction a une très bonne historique d'acquisition et d'intégration et à créer de la valeur pour les actionnaires à long terme.

    4) Je vois aussi cette acquisition comme une diminution des risques liées à l'électrification des transports.  Peut-être que couche tard veut éventuellement se convertir en dépanneur/épicier ?
  • La souveraineté alimentaire n'est qu'un prétexte. 

    À moins de croire que les Canadiens veuillent retirer de la bouche des Français leur camembert et leur nouille.

    En réalité c'est purement politique.

    Il y a des élections en 2022 et carrefour est un employeur important. Ils ne veulent pas que des problèmes d'emploi interfèrent dans les élections.

    La société française est essentiellement conservatrice et le capitalisme à mauvaise presse, il y a également un sentiment antiaméricain et  le Canada est considéré comme l'avant-garde de l'Amérique, rappelez-vous du blocage du CETA

  • Faut pas oublier tous ceux qui habitent en ville où il n'est pas possible d'avoir de la recharge à la maison. C'est loin d'être tous le monde qui a un garage ou une entrée de stationnement. Beaucoup de gens doivent se stationner sur la rue.  Cette clientèle nombreuses va avoir besoin de station de recharge en ville. Avant qu'il y ai une borne de recharge à chaque espace de stationnement sur rue, les poules auront des dents... 

    Mais je suis d'accord que ça va transformer la raison d'être de beaucoup de commerce dépendant de l'automobile.

    @Silicon Et parlant du temps pour recharger sa voiture, on est pas très loin du moment ou ce sera 10 minutes.  Et j'ai déjà chronométré le temps de mettre de l'essence, c'est loin d'être 2-3 minutes, ça ressemble bien plus à 5-7 minutes dépendamment de l'auto.  
  • MarioP a dit :
    S’il gardent les hypermarchés c’est effectivement un risque de sortir de leur modèle habituel. Toutefois rien ne dit qu’ils n’ont pas un partenaire pour reprendre les grandes surfaces. Ils ont souvent acquis des actifs non désirés avec les dépanneurs pour les revendre peu après. Moi je suis patient et pourrais acheter si la baisse se poursuit 
    C'est exactement ce que je me dis... l'équipe de direction n'est pas devene boiteuse (pour ne pas utiliser d'autres termes) dans les derniers jours. 

    J'ai par contre augmenté ma position avec la baisse... je pourrais toujours continuer de l'augmenter si ça continue de baisser.
  • janvier 2021 modifié Vote Up3Vote Down
    On aura eu droit à un bon tour de montagne russe, euh... française plutôt!  En tout cas ça nous laisse voir que Couche-Tard a pas peur d'évoluer dans sa stratégie.  La suite des choses avec les prochaines acquisitions sera très intéressante.
  • iSmile a dit :
    Cat a dit :
    Une rumeur : les actions à votes multiple arrivants à échéance, ces actionnaires auraient-ils intérêt à temporairement faire baisser le prix des actions non multiple pour en acheter le plus possible pour garder le contrôle de la compagnie?
    Je pense que les dirigeants achètent parce que le prix est bon. S'ils avaient fait baisser le prix de l'action volontairement pour en acheter à rabais, ce serait illégal, c'est de la manipulation de marché. Je suis convaincue qu'ils n'ont rien fait de tel. Le titre a baissé à cause de la crainte liée à la transition essence-véhicule électriques et à une méconnaissance des forces de couche-tard en matière d'opération. L'acquisition de Carrefour a été perçue comme un éparpillement, sans synergies, alors que ça aurait été un bon coup à mon avis. C'était aussi très gros comme acquisition par rapport à la taille de Couche-Tard, possiblement faisable, mais pas mal au maximum de ce qui est possible.
  • février 2013 modifié Vote Up2Vote Down

    Tu lira l'article du Financial Post que
    j'ai mis ici en décembre, c'est une mine d'or d'information.

    Ce
    que j'aime chez Couche-tard (CT) c'est la culture d'entreprise, les
    dirigeants, la simplicité et la régularité de l'entreprise, la
    rigueur financière, la croissance qui en as encore pour des années
    et des années.

    La culture d'entreprise:  tout chez CT
    est orienté sur l'efficacité et le service aux clients. CT est très
    décentralisé.  L'entreprise a des divisions d'environ 500
    magasins qui sont gérés indépendamment afin de permettre aux
    gestionnaire de chacune d'essayer plein de chose pour s'améliorer. 
    Un processus de comparaison et benchmarking permet ensuite le
    diffuser les meilleurs pratiques partout.  C'est comme si chaque
    chef de division avait la gestion d'une entreprise autonome. 
    Lors d'une acquisition d'envergure, CT ne chambarde pas tout, fait
    confiance aux gens déjà en place.  C'est ça le secret de
    l’expansion réalisé avec succès aux USA et c'est pour ça que
    Statoil aussi sera un succès.  CT les imprègnent de sa culture
    et les gestionnaires des entreprises acquises se sentent désirés et
    respectés.

    Les dirigeants: Alain Bouchard est le fondateur, 
    Réal Plourde, Richard Fortin, Jacques D'Amour sont en place depuis
    presque le début.  Ce sont des hommes d'affaires honnêtes,
    rigoureux, respectueux des actionnaires et surtout de très gros
    actionnaires de CT.  Un fondateur, propriétaire opérateur, et
    des dirigeants de longues date qui ont leur intérêts alignés avec
    ceux des actionnaires ça n'a pas de prix. En plus ce sont des as
    pour acquérir d'autres entreprises de façon rentable. Ce sont
    aussi de très bon allocateurs de capital. CT a racheté de façon
    substantiel ses actions lorsque le moment était propice.



    La simplicité et la régularité :
    CT est une entreprise simple à comprendre et a suivre, jamais de
    surprise, des états financiers clairs. C'est régulier comme une
    horloge suisse. Le secteur du dépanneur est un secteur peu suivi,
    qui n’intéresse pas beaucoup les gens. C'est pas sexy comme …
    Il n'y a pas beaucoup de barrière à l'entrée, tout le monde peut
    partir un dépanneur, j'en ai déjà eu un, ça semble facile mais
    bien le faire, peu y arrive comme CT.

    La rigueur financière : Jamais CT
    ne gaspille ses argents dans des acquisitions trop chères ou des
    projets trop coûteux. Si ma mémoire est bonne (donc??? lol), j'ai
    déjà lu dans le passé que la cible était un rendement du capital
    investi de 25%. La compagnie fait des acquisitions dont elle a les
    moyens.

    La croissance : Elle sera là
    pour encore très très longtemps. La nouvelle plate-forme européens
    ouvrent beaucoup de porte. Aux USA, il y a encore beaucoup de place
    pour consolider. En Asie, CT a des franchises et tout reste à
    développer. Ils ont déjà regarder en Amérique du Sud. Souvent
    CT achète des dépanneurs/poste d'essence des pétrolières. Les
    pétrolières ne sont pas des spécialistes du commerce du détail et
    le rendement qu'elle retirent des dépanneurs n'est souvent pas très
    intéressant pour eux. Elles gèrent avec la mentalité de vendre du
    gaz, pas des marchandise. C'est une parti insignifiante de leurs
    activités. La tendance depuis plusieurs années est qu'elles se
    départissent de leur commerce pour investir là ou s'est plus
    rentable pour eux. CT est un acheteur de choix et un spécialiste du
    marchandisage. Une citation d'Alain Bouchard à propos de la
    croissance à venir :

    « We’ve grown past 12,000
    stores now, including licensees. I think we can get to 25,000 stores
    eventually. We have many things [to drive growth] underway. We have
    licensees in Asia. We’ve just signed a big deal and we’ll
    announce two new countries. Our American network is going very well.
    Our Canadian network has room to grow. And now we have the European
    network. And I think Europe can double over a certain period of
    years. I think the 25,000 number is not impossible. But I won’t
    lose sleep at night if I don’t reach it in five years. It may take
    10. »

    A 25 000 commerces CT va faire minimum
    10-15$/actions.

    L'évaluation actuelle est à mon avis
    bien raisonnable avec toutes les synergies et améliorations qui
    viendront avec Statoil et les acquisitions à venir. Le bilan se
    replace vite.

    Ce que j'aime moins est la vente
    d'essence dans un horizon très long terme. Les voiture consomment
    de moins en moins et l'électrique se développent tranquillement. Le
    marché aime pas la variabilité des marges sur la vente d'essence.
    Ces marges sont très variables. Lorsque le prix de l'essence augment
    les marges sont sous pressions et lorsque le prix de l'essence baisse
    les marges sont très bonne. Comme le prix de l'essence est très
    volatile alors d'un trimestre à l'autre ça peut faire varier pas
    mal le bénéfice de CT. Par contre quand on regarde la marge sur
    l'essence sur une période de 1 an, elle est remarquablement stable.

    Tu devrais lire tous les rapport
    annuels, c'est très instructifs et c'est fantastique de voir la
    croissance fabuleuse qu'a eu CT. Si tu compares le rendement de CT
    avec ses compétiteur tu remarqueras à quel point CT croit plus vite
    et est plus rentable. Les principaux compétiteurs américains
    publiques sont Casey's (casy), the Pantry (ptry), Susser (ancien
    affilié de CT) (suss), Delek Holding (dk). Le plus important est
    Seven Eleven qui n'est pas coté ici mais au Japon sous Seven &
    I. Il y en as plein de compétiteurs privés et aussi les
    pétrolières, qui sont plus ou moins bonnes avec leurs commerces.

    J’espère que ça t'aidera un peu
    dans tes recherches

    Désolé pour la mise en page, j'ai fait un copier coller et j'arrive pas à faire mieux.




  • Moi aussi, aucun problème avec le fait qu'Alain Bouchard contrôle la société avec ses multi-votantes. C'est assurément le plus grand homme d'affaire de l'histoire du Québec.

    Par contre, j'ai un immense problème avec le fait que ses enfants héritent de ses actions multi-votantes ! 

    L'important, c'est d'avoir éventuellement une autre génération de grands gestionnaires à la tête de l'entreprise, pas d'avoir une filiation génétique avec le fondateur ! À 33 milliards, la notion "d'entreprise familiale" devient un peu ridicule. Ce qui compte pour la succession, c'est le talent, pas les liens du sang.

    Je trouve qu'avoir une date d'expiration sur les multi-votantes est une bonne chose.




    C'est exactement ma pensée aussi... Les lamentations et le braillage de crocodile contre Toronto me laisse de glace. Il n'y a pas de sang royal dans les affaires. La performance à moyen terme fait foi de tout (malheureusement, certains cas ne permettent pas d'attendre les performance à long terme !).

    Que les fondateurs conservent le contrôle pendant le développement de l'entreprise peut-être une bonne chose, et une clause qui transforme les multi-votantes en actions régulières à un âge ou après quelques années suite à la retraite ou au décès d'un gestionnaire fondateur clé est une marque de respect pour les actionnaires-investisseurs. SVP pas de politique là-dedans... J'ai voté contre la proposition et je suis de Montréal et je n'ai rien contre le travail remarquable des 4 mousquetaires...  Et je revoterais contre encore.

    Alain Bouchard et ses comparses devraient mettre leurs énergies pour faire le mentorat d'une relève de qualité au lieu de vouloir conserver le contrôle familial... Et avec les meilleurs candidats qui ne sont pas tous des Bouchard...

    Groupe Jean Coutu aurait probablement eu de meilleurs résultats avec un bon gestionnaire-opérateur qu'avec le fils du fondateur - Le père a même dû revenir pour redonner un peu de confiance durant la mésaventure Eckerd... La performance de Power Corp & Financière Power n'est en rien comparable aux années actives de Paul Sr-sans être une chute significative de valeur... Quebecor a connu des années houleuses aussi... Défis technologiques, environnement changeant, réduction ou remplissage du fameux fossé de l'entreprise...

    Les actionnaires ne sont pas des crétins, les résultats, le développement de l'entreprise et la gestion du capital dicte la confiance des investisseurs et la performance boursière d'une entreprise sur le long terme. Si les actionnaires s'enrichissent et croient pouvoir continuer à s'enrichir pour plusieurs années, ils appuieront les dirigeants en poste, qu'ils soient un Pierre Lessard/Éric Laflèche chez Métro, un Richard Lord chez Richelieu ou un Brian McManus chez Stella Jones ou encore un Jean Gattuso chez Lassonde...

    Le débat fait couler beaucoup d'encre à travers le pays sans le cas Bombardier...
    Si le tandem Laurent Beaudoin (gendre de JA Bombardier) et Raymond Royer a bien performé, il en est tout autrement depuis... Je comprends les financiers de mettre de la pression sur le politique après qu'un gestionnaire-familial a détruit autant de valeur en si peu de temps... Pourquoi ne faire confiance qu'à cette famille, même si la survie de l'entreprise, le savoir-faire et des emplois sont en jeu ? Les Bombardiers ont eu l'aide des gouvernements pour accroitre les activités aéronautiques, métros.... Doit-on les laisser dilapider le peu de valeur restante avec nos fonds "des bons gouvernements"? Il risque de perdre le contrôle de l'entreprise avant la faillite au rythme ou vont les choses - Sinon il risque la faillite avec le contrôle en main... Sans les multi-votantes, le conseil pourrait être plus libre d'orienter le navire vers des eaux moins agitées...

    Voici deux articles - un récent et un plus vieux...sur Bombardier:



    Value Man

  • Ok mais le split n'a rien à voir là dedans.
  • mars 2018 modifié Vote Up2Vote Down
    Si on aurait les même marge que l'an passé les bénéfices nets seraient approximativement de 12-13¢ de plus par actions.  C'est pas juste ça le problème dans ce trimestre.  La croissance des ventes comparables est faible ou négative aux USA et la croissance des frais d'exploitation est plus grande que la croissance des ventes. C'est plein de petites choses par-ci par là qui font que ce trimestre est plus difficile. 

    Y'a des explications pour chacun des points négatifs que ce soit des frais de marketing, des frais pour la nouvelle image, des amortissements accélérés, des ouragans dans le sud des USA, des stratégie de prix et mix produits différents, etc...  

    Mais sommes toutes, ce sont des zigs et des zags d'une compagnie qui a fait plusieurs grosses acquisitions dernièrement et qui s'ajuste et rationalise plein de petites choses.  La baisse du taux d'impôt vers un taux de 17 à 19% est très intéressante.  Les synergies attendues de CST sont plus hautes que l'estimation initiale lors de l'achat et elle se réalise aussi plus rapidement. 

    Mais j'aurais quand même aimé des résultats un peu plus fort. Je comprends la déception du marché. J'ai bien hate de lire la CC.
  • mai 2019 modifié Vote Up2Vote Down
    Une lecture intéressante même pour les habitué !

    https://corpo.couche-tard.com/wp-content/uploads/2019/05/ACT-Investor-Presentation_Master-3.pdf

    Une statistique intéressante du Q3 2019 est que 65% des transactions etaient seulement pour des marchandises. Je pensais pas c'était autant élevé.

    À quelques endroits endroits durant la lecture ont mentionne l'Asie. Ça commence à sentir l'ajout d'un nouveau marché !

  • J'aimerais savoir d'où provient ton information à ce sujet. Dans le dernier rapport trimestriel la marge brut sur les marchandises et services est de 1,1 milliards alors que celle sur l'essence est de 780 millions. 

    Pour ce qui est de son adaptation à l'électrification des transports, la compagnie c'est adaptée à plusieurs changement dont la baisse de ventes des cigarettes, l'ouverture des supers marchés le dimanches et les soirs de semaine, la vente de bières dans les super marchés. Tous ces événement devait être un déclin pour la compagnie. Au contraire elle en est ressortie plus forte car elle a profité du déclin de ses concurrents pour les acquérir.

    Tous ces événement sont bien documenté dans la biographie d'Alain Bouchard.
  • Merci @jfmorissette!

    Ce file du blog est sur Couche-Tard, mais quelle horreur les etats de nos centres de personnes agees! L mauvaise gestion de nos aines sera sans doute la plus grande lecon et action corrective du COVID-19.... 

    A la fin quand Bouchard suggere au gouvernement de decentraliser son organisation, que c'est la seule facon pour les fonctionnaires de savoir ce qui se passe "reellement" sur le terrain en region, pas en restant dans leur bureau en ville. Pour Couche-Tard, la decentralization a ete un des principles de base de Bouchard! Il a toujours laisser a ses gerants de depanneurs locaux prendre les decisions sur les offres promotionnelles dans leurs 5-6 magasins par example, parce qu'ils connaissent le mieux leur clients.  Il suggere essentiellement au gouvernement de s'organiser comme lui a organise et gere Couche-Tard toutes ces annees!


    Aussi, interessant que Bouchard indique que le COVID cause differents impacts sur differents facteurs, et que certains se neutralisent. Il cite sur l'essence:  diminution de volume mais augmentation des marges, surtout aux USA. Pour les marchandises, aussi diminution du traffic, mais augmentation du volume par panier (a haute marge!).  Il dit aussi n'avoir fait aucune mise a pied de personnel, c'est un peu surprenant!  Au final, le COVID est negatif sur Couche-Tard (comme toutes les entreprises), mais possiblement pas aussi negatif qu'a premiere vue. L'action a relativement bien fait, alors c'est peut-etre deja dans le cours boursier.
  • JonJon
    avril 2020 modifié Vote Up2Vote Down
    Excellente entrevue avec Bouchard, fortement recommendee a tous les actionnaires de Couche-Tard. En ecoutant, ma reflexion est qu'un tellement gros facteur dans une entreprise est le leadership et vision de ses dirigents!

    En plus de la decentralisation, la candeur du commentaire sur quoi il avait eu des signaux du COVID en Europe, et c'est prepare... mais pas assez. C'est honnete!  Aussi, c'est interessant que c'est une utilisation du reseau mondial pour prendre de l'information a un endroit pour apprendre et agir / l'appliquer ailleurs. C'est exactement meme le principe de base que le "Lab" des voitures electrique en Norvege a plus long terme.  Ici, c'est la meme chose, mais a court terme.


    Aussi ca aurait ete facile de "chialer" que le gouvernement ne fait rien de bon ou n'en fait pas assez, comme raison que ses results financiers vont etre en baisse.  Mais la reponse de Bouchard m'a surprise, il est tres satisfait de la reponse des governements. Il ne cherche pas d'excuse faciles...


    Bref, tout un dirigent!  On comprend pourquoi Couche-Tard a si bien fait, et ca rassure de le voir si engage dans sa compagnie, meme s'il n'est plus le PDG.
  • J’avais regardé les résultats avant de venir ici. Toute une performance en cette période de pandémie. Les marges sur l’essence aux USA ont été incroyables. Amasser une montagne de cash dans une période difficile est une recette infaillible pour profiter des problèmes des joueurs plus faibles
  • juillet 2020 modifié Vote Up2Vote Down
    jfmorissette a dit :
    J'ai bien aimé ce résumé aussi.

    3 points:

    -Je ne vois pas Couche-Tard acheter Caltex ET Speedway. Il me semble que c'est trop gros, trop en même temps.

    -L'auteur revient sur la part de marché américaine, 5% en parlant des Mom and Pops store. Je me demande à un certain point une fois que les gros réseaux sont achetés, comment prennent-ils des parts de marché à ce niveau? C'est plus laborieux d'acheter des magasins à l'unité, est-ce qu'ils le font? Auront-ils besoin de le faire? ou naturellement avec les effets réseaux, la sélection naturelle va continuer à éliminer des petits magasins indépendants? Et ils vont continuer à acheter des petits réseaux? Comment vous voyez ce volet?

    -La dépendance au tabac ne m'avait jamais tant marqué. Mais j'imagine que comme le reste, on verra un effritement progressif et non soudain, alors ils sont capables de mitiger.
    Dans un monde idéal Couche-Tard a besoin des 2 réseaux car ils sont stratégiques. Caltex permettrai d'avoir enfin une plateforme Asiatique et du même coup consolider l'Australie comme Topaz l'a été avec l'Irlande. On ajoute un pays stable politiquement à notre terrain de jeu où débuter notre nouvelle équipe Asiatique.  Par contre Caltex à 6 milliards Us. inclus pas seulement le retail et serai beaucoup moins importante que Speedway évalué à 17 Milliards Us. dans la croissance de EBITDA. Lorsqu'on regarde la liste du Top 202 Convenience store au sud de la frontière c'est là que Speedway est une pièce stratégique importante pour consolider les états-Unis rapidement. 

    Donc si c'est possible de les acheter à un prix correct les 2 chaines, Alain Bouchard va avoir de la réflexion à faire. Personnellement s'il faut choisir qu'une seule j'opterai pour Speedway.

    Voilà la liste du Top 202. Il débute à la page 21.

    https://cdn.coverstand.com/20858/662264/be6e6dd87360a7c8324871eeaf1e879454e56049.9.pdf

  • novembre 2020 modifié Vote Up2Vote Down
    https://www.lesaffaires.com/blogues/l-economie-en-version-corsee/l-ia-une-terrible-menace-pour-couche-tard/621072

    Magnus Tägtström est le chef de l’innovation numérique mondiale d’Alimentation Couche-Tard

    Sur l'impact que l'IA (voitures autonomes) pourrait avoir sur l'entreprise:

    «Que se passerait-il alors pour Couche-Tard? a lancé M. Tägtström. Eh bien, de nombreuses interrogations existentielles surviendraient pour nous, plus pressantes les unes que les autres.»

    «Nous réfléchissons beaucoup à tous ces scénarios, qui sont loin d’être de la science-fiction, et cela nous a amenés à nous dire qu’il fallait faire de l’IA non pas un ennemi, mais un allié. Sans tarder», a-t-il révélé.

    J'aime beaucoup voir Couche-Tard être proactif sur ce dossier. On s'entend, il s'agit d'un planification stratégique à très long terme puisque ces innovations n'auront probablement pas d'impacts majeurs sur l'entreprise avant 10 ans ou plus. Cela étant dit, mieux vaut prévenir que guérir et je considère que de manière globale, ces grandes transformations représentent beaucoup plus une menace pour Couche-Tard qu'une opportunité. 
     
    Bref, il y a encore du bon jus à tirer de Couche-Tard dans un horizon de 0-5 ans à mon avis et sans avoir très peur de me tromper. Par la suite, il y a plus d'interrogations. 
  • Cat a dit :
    C'est toujours mieux de se fréquenter quelque temps avant de se marier.  :D
    C'est aussi la leçon que je retiens de cette histoire :  si tu veux épouser une française, vaut mieux la courtiser un peu avant.... et surtout convaincre ses parents que tu es un garçon de bonne famille et non un vil coureur des bois canadien !
  • On s'entend que tes exemples ne favorisent pas l'achat local comme la stratégie Carrefour 2022 préconise. Je comprend que si Wal-Mart fait entrer du lait américain et que l'industrie laitière disparait on a un problème avec la souveraineté alimentaire laitière. Par contre faut savoir que la production laitière américaine est collé sur la frontière canadienne. Pour eux c'est beaucoup plus proche transporter du lait à Toronto que la plupart des grande villes aux USA. C'est loin d'être l'équivalent de faire traverser par bateau l'Atlantique nos denrées Canadienne chez Carrefour. Saputo qui est pourtant une entreprise de chez nous utilise aussi à ce que je sache certaines faiblesse de la gestion de l'offre pour importer du lait diafiltré. 

    On a subi une pandémie mondiale et on a même pas manqué de fruits et légumes au Canada. Ça se compare pas avec où sont fabriqué les produits médicaux. Par contre ça nous aura fait réaliser que la production local c'est important et à ne pas oublier les prochaines années quand 2020 sera devenu un triste souvenir.




  • janvier 2021 modifié Vote Up2Vote Down
    Je pense pas que ce soit dans le genre d'Alain Bouchard d'acheter des actions pour soutenir le titre.  Il aurait eu bien des occasions de le faire dans le passé.  J'irais bien plus avec le bas prix actuel.  On va voir si il y a des rachats bientôt.
  • @Cat, j'ai travaillé en M&A et on disait qu'on ne parlait pas la même langue que les Français. La France n'est pas un pays de prédilection en terme de lois du travail non plus, je préfère les Pays-Bas pour un siège social en Europe. Carrefour est quand même présente dans plusieurs pays autres que la France et a beaucoup de dépanneurs. Couche-Tard étant déjà dans l'alimentaire et le carburant, déjà international, je pense que ça aurait été bien. Vu la transition vers les véhicules électriques, j'imagine des stations de chargement dans les hypermarchés qui sont prêts de grandes villes. Comme mentionné (par jfmorissette?) sur le fil "véhicules electriques" les gens habitant en ville qui stationnent dans la rue n'auront pas nécessairement de borne de recharge à la maison/dans la rue.   

    Normalement en acquisition, un bon acquéreur fait attention de ne pas "gâcher la sauce", ils ne changent pas trop de choses au début pour ne pas nuire à la rentabilité. (sauf pour une entreprise en restructuration comme Carrefour). On fait des contrats qui prévoient de garder les employés clés, notamment des anciens dirigeants. Ce sont donc eux qui aideront dans l'interprétation culturelle, en plus de la préservation de processus en place. Quand la cible est une entreprise privée on structure aussi pour payer en plusieurs tranches selon la rentabilité future, donc les anciens proprios ont intérêt à ce que ça fonctionne. Ici c'est une entreprise publique, donc un peu différent. Ça c'est le processus normal, or, Couche-Tard est exceptionnel en acquisition et intégration d'entreprise, non seulement ils préservent les avantages/qualités de la cible, mais ils arrivent à apprendre des entreprises acquises et à étendre ces nouveaux savoirs à tout le réseau. C'est vraiment une entreprise d'exception en matière d'Intégration d'acquisitions. Vu ces qualités, pour moi la culture française c'est un détail dans ce dossier.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.